La Ligue 1 académie, 27eme journée

Le Doc, bientôt en tournée.

Le saviez-vous ? Avant 1996, il existait une autre Europe du football. Une Europe dans laquelle les meilleurs clubs étaient italiens, et où les Hollandais avaient une chance d’aller en huitièmes de ligue des champions, et même bien au-delà. Une époque où les attaquants de l’OM s’appelaient Papin, Boksic, Völler ou Cantona. Cantona, pour qui, comme un symbole, il n’y avait pas de piqûres. Une Europe où l’antidopage était marginal, où les moyens financiers servaient à rendre le dopage moins décelable plutôt que le contraire. Un peu comme aujourd’hui d’ailleurs. Non, en fait cet argument n’était pas du tout pertinent. C’est le retour de Fuentes dans la presse qui turlupine le doc.

Là où le Doc veut en venir, c’est qu’aujourd’hui, il est bien triste de voir jouer Marseille en coupe d’Europe. Le doc pense sincèrement que 95% des attaquants de haut niveau actuels, à la place de Gignac, auraient mis cette occasion du 1-1. Et auraient donné à l’OM les cojones de mener ce match à la baguette, comme ça a presque été le cas. Parce qu’il y a bien une chose qui est inversement proportionnelle à l’efficacité de Manchester devant les buts, c’est leur aptitude à créer le jeu. Exit les Brandao et les Gignac, place à des joueurs qui n’en veulent. Il en existe, des joueurs en Europe, qui pour le même budget, feraient beaucoup mieux. Problème de recrutement alors ? Problème d’image du club ? Difficile à dire, la compétence n’est pas ce qui règne à la tête du club en ce moment.

Mais occupons-nous de nos cojones locaux, ceux de la L1. Ceux qui se trouvent entre les jambes de notre ami Brandao. Quand le Doc se permettait une note humoristique il y a une semaine de ça, il n’avait aucune, mais absolument aucune idée de ce à quoi il allait assister. On frise le ridicule quand même. Le Doc avait bien compris qu’avec les coupes du monde en Russie et au Qatar, le message du monde du football aux femmes était clair : vous êtes soit des putes, soit interdites de stade. C’est bien peu de respect, et une image dégradante qui leur est donnée. Et voilà que les joueurs poussent encore le bouchon plus loin. Non, rien à voir avec les menstruations. Ils se permettent de leur proposer des faveurs sexuelles alors qu’ils sont en état d’ébriété. S’il y a bien un domaine dans lequel le Doc s’y connaît, c’est les faveurs sexuelles, et il y a des règles à respecter quand on veut que ça se passe bien. Non, non, toujours pas de menstruation, on n’en parlera pas aujourd’hui. Quand il y a sexe, l’alcool ne doit être consommé qu’en très petite quantité, juste de quoi gentiment démarrer la machine, si on dépasse la dose, c’est destructeur. Et puis il y a aussi des horaires pour ça. Cinq heures du matin, après une nuit en boîte, c’est l’heure de dormir. Le secret des gens comme le Doc, c’est de ne jamais aller en boîte.

La question que tout le monde se pose ? La fameuse présomption d’innocence. Oui évidemment, un personnage public, et un sport professionnel, qui est évidemment plus un divertissement pour le grand public plutôt qu’un vrai sport (consultez donc le service vidéo de ce même site, les images parlent d’elles-mêmes…et le Doc préfère les simulatrices aux simulateurs). Bref, comme à l’habitude, on va plutôt étouffer l’affaire. Pas besoin d’être marseillais pour trouver ça énorme. Alors le doc ne reviendra pas sur les circonstances atténuantes décrites dans le paragraphe précédent. Tout ça est d’une tristesse affligeante. Le Doc s’excuse envers les Marseillais pour ces sujets désagréables, mais il faut bien traiter l’actualité. Il aimerait également que tout soit aussi joyeux que dans son cabinet.

Misère, maintenant il faut que le Doc vous parle de football. Bon, on s’en sort bien cette semaine, on a eu un week-end intéressant, mais qui reste toutefois stérile, un peu comme…non, pas la motivation pour les comparaisons douteuses, le Doc devrait essayer d’éviter les vagins et les pénis dans le contexte actuel. On se concentre. Le PSG donc…bon, je crois que ça sera impossible de ne pas rire, alors bon, oublions cette affaire, ils vont quand même pas nous casser les couilles les attaquants de l‘OM, déjà qu’ils sont pas foutus de bien viser quand ils essayent de caresser les ballons, alors je vous dis même pas ce qui arrive quand ils essayent de tirer en force ! La police pourra toujours courir pour trouver de l’ADN du Brandao sur la traînée de service, s’il a réussi à faire quelque chose de ses balles, c’est plutôt sur l’autoroute qu’on trouvera les traces, et pas dans la cage.

Le PSG, lui, a l’Antoine, grand spécialiste en matières fécales, qui devrait les chercher dans les yeux de ces joueurs plutôt que dans ceux des arbitres. OM-PSG, même combat, on comprend de mieux en mieux leur rivalité, le fameux « clasico » qui n’a pas lieu d’être. En fait ils se battent pour savoir lesquels ont le recrutement offensif le plus mauvais du championnat. Parce qu’en y regardant bien, même Gomis marque de nos jours, et le Lisandro aligne. Les attaquants indésirables à Rennes cartonnent à Lille, et pourtant ils partent de loin si on relit le début de la phrase. Kevin nous fait une saison classique, Eden pas mieux. Même les jeunes foutent la honte aux attaquants des -et ce n’est pas le Doc qui le dit- « deux plus grand clubs français ».

En gros, vous l’aurez compris, rien ne bouge devant, puisque tout le monde a gagné, sauf Rennes. Et le PSG a quitté le Ghemmour 5 pour rejoindre le fameux Ventre-Mou 10. Ils ont abandonné la course au titre, que les médias appellent ça. Les autres blagues du week-end, en vrac :

– la défense de Lorient qui se prend trois buts à Arlavignon, du jamais vu, même dans les films.
– Bordeaux perd à domicile, mais on apprendra bientôt, dans un communiqué officiel des Girondins, que la responsabilité en revient à l’arbitre.
– Santander a marqué.
– Mouloungui aussi, et ça sera le plus beau but de la saison.

Voilà, le Doc vous quitte de meilleure humeur qu’au départ de son article, et se réjouit de partir pour Madrid tout à l’heure, et compte bien passer une bonne soirée, même en cas de défaite lyonnaise. C’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’étudier une langue étrangère, n’est-ce pas ? Ou même plusieurs.

7 thoughts on “La Ligue 1 académie, 27eme journée

  1. Et rien sur Evra?

    Puis bon, la nana qui s’est déjà tapée trois mecs de l’OM, et qui rentre de boite avec des types bourrés. Moi j’y crois à la présomption d’innocence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.