La LOSC Académie note Lille-Valenciennes (4-0)

4

Le Sgt Garcia n’a qu’un maître, c’est Balmont.

Lille-Valenciennes, 28ème journée de Ligue 1
A nouveau, les résultats des concurrents directs du LOSC lui sont plutôt favorables : Saint-Etienne, Rennes (et Montpellier dans une moindre mesure) ont tous perdu. Chaque fois qu’une telle situation s’est présentée aux Dogues cette saison, la contre-performance a pointé le bout de son nez, au termes de scénarii plus frustrants les uns que les autres. Vous aurez l’impression que le Sergent se répète et vous n’avez pas tort, mais il se conforme à la redondance des performances lilloises au cours desquelles les joueurs ne semblent pas capables, au choix : de tenir un score / d’aller chercher un résultat en infériorité numérique / de ne pas balbutier son football quand les évènements tournent en sa faveur.

.

L’avant-môtch :
Ce Lille-VA est le troisième de la sorte cette saison, puisque les Dogues ont rendu visite aux vils cousins à la fois en championnat et en coupe de France. Aucun de ces matches ne s’est soldé par un résultat favorable : le premier fut une purge innommable où le LOSC dominé a livré sa pire performance d’ensemble de la saison, à mes yeux (maintenant à égalité avec la première mi-temps du dernier match face à Lyon) ; le second nous a éliminé de la coupe de France. Le Sergent espère donc que les joueurs sauront faire preuve d’orgueil et effacer la rancœur de ne pas encore avoir battu les Valenciennois cette année – ainsi que les récentes piètres performances face à Lyon et Rennes.

.

Les cousins :
Penneteau | Isimat, Angoua, Gil, Ducourtioux, Mater | Gomis, Camara, Cohade | Aboubakar, Samassa.

C’est un pari plutôt osé que tente Daniel Sanchez, en délaissant son traditionnel 4-3-3 au profit d’un soudain 5-3-2 très défensif sur le papier. Certains choix me paraissent étonnants. D’abord et même si Bordeaux et venu gagner dans cette organisation face à une team lilloise alors moribonde, Valenciennes se présente pour la première fois de la saison dans cette disposition. Trois défenseurs brillant plus par leur présence athlétique que leur qualité technique sont associés dans l’axe : Gil, Angoua et Isimat-Mirin. Ducourtioux et Mater ont pour charge d’animer les côtés, sans milieux ni attaquants devant eux, dans leur couloir. Camara et Gomis s’occupent de la récupération au milieu tandis que Cohade doit organiser et distribuer. En choisissant de ne pas reconduire l’option 4-3-3, Sanchez se prive d’ailiers remuants : pas de Danic, ni de Dossevi, Kadir ou Djuric. En conséquence il aligne en attaque deux avants-centre loin d’être complémentaires, Samassa et Aboubakar. Coup de maître ou bluff raté ?

.

La compo :
Allez hop, Valenciennes change de formation, Rudi fait pareil. Bon en réalité c’est plutôt un ajustement de sa part, à l’évidence pour corriger ce qui déraille dans la mécanique lilloise. On passe donc d’un 4-3-3 à un 4-2-3-1. Saint Balmont va donc occuper le poste d’ailier droit, dans un rôle à la Dirk Kuyt. Rudi donne une nouvelle chance à Payet sur l’aile gauche, et Hazard est aligné dans l’axe (mais plutôt dans un rôle d’électron libre, décrochant au maximum et se retrouvant parfois en position de neuf et demi, à proximité de l’attaquant) derrière une pointe qui ne sera pas Roux mais Tulio de Melo. Rien d’étonnant à cela quand on connaît le manque de réussite de Nolan en ce moment, et la fatigue qu’il doit avoir accumulée. Du reste l’entrée de Tulio à Lyon était plutôt convaincante. Pas d’autres surprises, mais une dernière subtilité : la paire Béria-Chedjou en difficulté à Lyon est reconduite, mais les deux centraux inversent leur position.

.

8′ : Le début du match est poussif des deux côtés, à l’image de Digne qui manque un contrôle.

11′ : Brandao contrôle du dos, qu’importe, Tulio a dix fois plus de classe et tente de marquer du ventre.

18′ : Payet récupère le ballon sur la gauche, et initie une séquence à trois : il sollicite Tulio qui remet, dos au but, à Hazard. Lui file vers la cage et bat tranquillement Penneteau pour un but précoce, fait très rare au LOSC depuis un moment ! 1-0

22′ : Semelle syndicale de Pedretti, et carton jaune.

24′ : Diantre, Cohade se prend un petit pont de Dimitri Payet. Et là, je cherche depuis combien de temps je ne l’avais pas vu éliminer un adversaire de la sorte : la saison dernière.

26′ : Combinaison mignonne toujours sur le côté gauche, avec un tacle rageur de Digne qui sauve une touche et glisse à Hazard. L’action est stoppée par une faute de Cohade sur le Belge.

27′ : Attaque involontaire de Valenciennes, qui se termine tout de même par une frappe de Cohade, qui est bien seul pour poser des problèmes au LOSC. Landreau capte en deux temps.

28′ : Mater pour Aboubakar dans la surface, qui frappe trop mollement sur Landreau.

29′ : Eden part de la gauche, passe en revue toute la défense valenciennoise. Malheureusement, il achève sa course vers l’intérieur par une frappe trop croisée.

Les mots du football : « Dicter le tempo du jeu ».

30′ : Pirlo habite le pied d’Eden qui ouvre magistralement pour Balmont parti à la limite du hors-jeu sur la droite. Mais sa frappe se heurte à la sortie d’un Penneteau jaillissant. En vrai il a de la chatte que le ballon se transforme en extra-balle de flipper entre ses deux jambes.

31′ : Louche de Pedretti pour Tulio, qui fait briller sa vitesse se fait rattraper et obtient un corner.

33′ : Hazard distribue à nouveau, cette fois pour Debuchy, qui décoche un centre-tir trop croisé.

41′ : Oh, un geste technique valenciennois avec une passe en coup du foulard d’Aboubakar.

Mi-temps : Balmont et Hazard font bien des misères aux Valenciennois, provoquant 3 cartons jaunes dans les dix dernières minutes de la période (Isimat, Camara, Ducourtioux). Sinon, le LOSC monopolise le ballon mais ne mène qu’ 1-0. Scénario habituel, démangeaisons rectales.

Comme Alex Ferguson, Mancini était venu superviser Hazard. Comme Alex Ferguson, maintenant il veut signer Balmont.

51′ : Une fois n’est pas coutume, de loin c’est Payet qui sert génialement Hazard qui ne peut conclure, gêné par la sortie de Penneteau et le replacement des défenseurs des blancs.

52′ : Terrible frayeur pour la défense lilloise. Aboubakar, Chedjou et Béria se télescopent en pleine surface, Samassa hérite du ballon complètement seul face à Landreau. Tout le monde voit le ballon au fond des filets, mais c’était sans compter sur le retour hé-ro-ïque de la Bûche qui parvient à détourner, de la semelle, la frappe de l’ancien marseillais. Ouf.

57′ : Après une énième faute sur Balmont, on assiste au premier remplacement du match avec Roux qui remplace Payet. Jouera-t-il une fois 90 minutes cette saison ?

58′ : Hazard écarte parfaitement sur l’aile gauche pour Lucas Digne, qui insère une pièce dans la machine à centrer. Emballé, c’est pesé : sentant De Melo dans son dos et perturbé par les ondes psychiques de Balmont, Angoua marque contre son camp après que le ballon ait rebondit sur ses deux jambes. 2-0

Hop, sans les mains.

61′ : Ah, il était calme, ça ne pouvait pas durer plus longtemps. Rudi beugle sur l’arbitre après la 602ème faute sur Hazard.

68′ : Talonnade aérienne de Hazard, en pleine surface, pour Roux qui frappe en pivot. Contré, corner.

69′ : Hazard dépose le ballon sur le crâne d’un Chedjou rageur qui bat Penneteau pour la troisième fois de la soirée. 3-0

71′ : Pedretti est remplacé par Gueye.

80′ : Accrochez-vous bien : Tulio DRIBBLE Gil et après l’avoir éliminé déclenche une frappe enroulée, à ras-de-terre, qui passe tout près du poteau.

81′ : Mater pousse Hazard dans la surface. Même s’il en rajoute un chouilla, il semble bien y avoir faute. On comprend tout de même l’arbitre qui ne veut pas accabler les Valenciennois.

84′ : Qu’à cela ne tienne, Hazard est à nouveau au service sur un corner obtenu par Balmont. Il trouve cette fois Tulio qui décroise son coup de tête, Penneteau est complètement battu et lâché par une défense statique. 4-0

85′ : Cole remplace Hazard dont la prestation est fêtée par le Stadium.

Fin de match : Le match se termine sur une simulation grotesque de… Mavuba dans la surface valenciennoise. A terre et hilare, tout le banc se fout de sa gueule. Comme le titre le sitoff’ : retour de la gagne à la maison ! Merci à Valenciennes d’avoir été si friable, et si peu entreprenante. Ah, c’était pas fait exprès ? En tout cas, bon état d’esprit dans un derby très cordial.

« Bon alors David, tu as réussi à prendre le ballon à Balmont ? »

.

Les stats du match :

Pas besoin de commenter, je pense que les stats parlent d'elles-mêmes. (source : lfp.fr)

.

Les Ch’tis :

Landreau (3/5) : Spectateur. Rien à faire ou presque.

Béria (3/5) : Posé. L’inversion dans l’axe a l’air d’avoir été bénéfique. Son entente avec Chedjou s’améliore. Du reste on l’a peu vu, c’est bon signe, il n’a pas fait d’erreur. Je suis bien curieux de voir si Rudi, avec le retour de Cetto, déboulonnera cette paire si elle confirme face à une attaque plus vivace.

Chedjou (5/5) : Monstrueux. Des saillies défensives pleine d’à-propos, comme un symbole de Marcel (un des jeux de mots les plus foireux de l’année s’est glissé dans cette phrase, sauras-tu le retrouver ?). Il a également été présent sur tous les corners, en défense comme en attaque. Il rejoint Debuchy au classement des buteurs lillois, avec 5 buts – son 3ème en 4 matches ! A ce rythme, il séduira la Vieille Dame aisément, et ce n’est pas sale.

Debuchy (3+1=4/5) : Vaillant. Constant dans ses performances, il sauve les siens à 1-0 face à Samassa au prix d’un retour inespéré. Où signera-t-il en fin de saison à votre avis ? Les grosses côtes : Bayern ? Manchester United ? Valence ?

Digne (3/5) : Solide. Quelques imprécisions compensées par une implication au-dessus de la moyenne. J’aime toujours son pied gauche sur les centres, il s’en est servi à bon escient pour provoquer le CSC d’Angoua.

Mavuba (4/5) : Omniprésent. Partout à la récupération, et hilarant dans ses tentative de frappe et surtout de simulation dans la surface. Tellement frais lors de la triple interview d’après match avec Chedjou et De Melo !

Pedretti (3/5) : Simple. Peu dans la lumière il n’a pas eu l’occasion de rater grand chose. Ah, et il s’est essayé à une frappe lointaine du gauche complètement moisie. Ça a eu le mérite de le faire rire, ce qui a laissé apparaître une dentition aussi laide que sa tentative.

> Remplacé par Gueye (non noté), qui l’a imité.

Balmont (Génie/5) : Propre. Aligné en ailier droit, il a paru à l’aise. Il aurait pu marquer sans la chatte de Penneteau et a provoqué énormément de fautes valenciennoises. Il revient à son niveau, c’est-à-dire divin.

Payet (3/5) : Mieux. Déclenche le premier but et réussit des fulgurances. Il manque encore de rythme apparemment, et ne finit jamais les matches.

> Suppléé par Roux (2/5) qui mal à l’aise au poste d’ailier gauche n’a pas vraiment pesé.

Hazard (5/5) : Parfait. Dans ce poste de meneur libre, il a dévoré le moindre espace laissé par les Valenciennois et se retrouve impliqué sur les quatre buts (une réalisation, deux corners décisifs et une ouverture salvatrice pour Digne). Tous ses gestes, qu’ils soient individuels ou collectifs, ont été réussis.

> Sorti pour Cole (non noté) entré uniquement pour que le phénomène récolte une ovation à la hauteur de son talent.

Tulio (4/5) : Bienvenu. Il a tenu son rôle de pivão, en lançant Hazard sur le premier but et en transformant l’offrande du Belge sur un corner, pour clore la marque. Les dirigeants ont prolongé Bruno, et je commence à me demander s’il ne faudrait pas faire de même pour Tulio (fin de contrat en juin), tellement important quand il est opérationnel…

.

Ce qui change au classement :

(source : lfp.fr)

Le LOSC revient à 7 points de Montpellier, c’est loin, mais c’est rattrapable. Le gros dilemme c’est que si Montpellier s’écroule c’est Paris qui sera champion. A moins que le contraire se produise, et même avec des prestations comme celle du PSG face à Caen, ça semble peu probable. Dans tous les cas, un Montpellier-Lille et un Lille-Paris sont à venir… Derrière, c’est Toulouse qui a ravi la 4ème place, devant Lyon qui a dominé Saint-Etienne – mais qui reste à égalité de points avec leur rival. L’ASSE et surtout Rennes sont sur une mauvaise pente. Pour VA, la situation devient vraiment compliquée, car bien qu’onzièmes au général, les Valenciennois ne sont qu’à quatre points de la zone rouge. Bonne chance les cousins, et faites nous quelque chose en Coupe de France !

.

Les bonus du Sergent

Bonus Kony

Tiens, Vincent Aboubakar a été scout.

.

Bonus campagne

Joe Cole vote Florent Balmont.

.

Allez, quoi de plus réjouissant que de revoir les images d’une branlée infligée aux Valenciennois ? N’oubliez pas de soutenir horsjeu.net, pour tous leur foutre au cul. La bise anale.

Sergent Garcia.

4 thoughts on “La LOSC Académie note Lille-Valenciennes (4-0)

  1. De Melo est un super joueur en effet, qui vous aurez fait énormément de bien s’il n’était pas tout le temps blessé. Espérons que le sort le laisse un peu tranquille et que votre belle équipe accroche la C1 (mais bon faudra battre Trabzonspor et les clubs comme ça hein !).

  2. Un avis sur Digne ? Titulaire en puissance pour les prochaines saisons ou simple faire valoir ?

  3. Hé à ce qui parait des émiratistes d’Abu Dhabi, les mêmes qu’à man city, voudraient reprendre le LOSC pour concurrencer les qataristes de Paris.
    Info 10 sport.
    lol
    Si ça se fait ce serait bien juste pour garder Debuchy, Chedjou et pourquoi pas Hazard
    Si ça se fait pas c’est pas grave la relève est là et je ne me fait pas de souci pour le recrutement de Lille qui à part un Jelen daguibakariesque, a toujours assuré plus ou moins.

  4. @Chris Pignole : Selon moi plutôt un titulaire en puissance même s’il doit gagner en constance. Si Debuchy part, Béria coulissera sans doute à droite (ou restera dans l’axe) et Digne aura une carte à jouer à gauche. Il a été intégré à toutes les sélections de jeunes des U16 au U19.

    @mohigrib : Je n’ai justement pas rebondi parce que le 10sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.