La Monte-Carlo académie note Monaco-Bordeaux (2-2)

Ricardi après la dernière soirée cuir-moustache

„Les groupes naissent dans la douleur“ un peu comme un enfant non désiré après une soirée (A)SM volage avec des filles aux parfum d’encens venues de Lorient. C’est fort de cet adage que notre cheptel aborda le match contre les Bordeaux avec, qui l’eût (grand) cru, sur le papier un 4-3-3 qui devînt rapidement le bon vieux 4-5-1 des familles auquel on s’est habitués. On vit plus d’envie au retour des vestiaires mais toujours à base de vendanges non-tardives.

Ruffier 2/5 : Bon bah voilà, ca devait arriver, c’est fait. Coupable sur le deuxième but mais le capital confiance et les autres arrêts qu’il a effectués plaident pour l’accident de parcours.

Bonnart 3/5 : Devait couvrir 2 postes en première mi-temps et donc n’est qu’à demi coupable sur le premier but. Déplacé vers la gauche lors de la seconde période, il s’est montré plus à son aise que tous les arrières latéraux jusque là hormis peut être Muratori.

Mongongu 3/5 : Le non running-gag n’a pas fait d’erreurs et a plutôt semblé concerné d’où la moyenne. Il n’a cependant pas la confiance de son gardien qui lui enlève la balle de la tête sur le 2ème but encaissé alors que notre petit Cédric était seul. Devrait prendre exemple sur le charisme de Hansson.

Hansson 2/5 : La note est peut-être sévère mais il paye sa relance de la tête dans les pieds de Wendel et son manque de réaction sur le 1er but bordelais. Il a paru un peu lourd mais cela se comprend vu tous les matches lors desquels il a joué pour plusieurs.

Traoré 0/5 : Djimi avait peur de devoir jouer sur un terrain détrempé, il a donc gardé ses palmes. Pas très pratique pour courir. Il est un des plus vieux du groupe et montre l’exemple en étant solidaire avec ses coéquipiers, manque de bol c’est tombé sur Adriano et ses 2 csc…

Gosso 2/5 : Paye une première mi-temps fantomatique, il a relevé la tête en seconde période mais n’a pas eu suffisamment d’impact pour avoir la moyenne et a frôlé le rouge. Rien n’est perdu pour autant et il peut encore apporter à l’équipe s’il contient un peu mieux ses envies offensives.

Mendy 3/5 : Il a eu du mal comme tous ses partenaires et à semblé retrouver du poil – ou de la moustache – de la bête… Il suffit qu’il soit en confiance et entouré de gens qui se battent pour le voir courir partout et ramasser des ballons en nombre, c’est beau.

Coutadeur 4 /5 : À défaut d’agir, il a réagi comme sur l’action menant à l’occasion juste après l’ouverture du score. Il a été ensuite le catalyseur de nombreuses actions quand il partait d’un poste un peu moins offensif et a marqué sur un coup franc chanceux mais qui devrait servir de modèle pour les prochains coups de pieds arrêtés. Monte en régime comme pour le nutella et devrait pouvoir s’exprimer pleinement pendant 90 minutes au poste de 10 s’il continue comme ca.

Aubameyang 1/5 : Voici le match d’Aubam en mode deviens pro: Contrôle de 3m – courir pour avoir le ballon – courir pour récupérer le ballon – essayer de se rattraper lors de la prochaine action – prime de match – coiffeur. Résultat : il a paru aussi perdu qu’un Jean-Claude Dusse laissant une fille utiliser son accès internet alors qu’il a oublié de vider son historique…+1 pour son abnégation. Remplacé à la mi-temps car il ne faut pas abuser non plus.

Park 4/5 : Un produit typique coréen: mêmes qualités techniques, force mentale accrue mais finition qui laisse à désirer. Un grand ENFIN (+ les insultes qui vont avec) après son but pour lequel il s’est plus appliqué à bien frapper la balle plutôt que de la placer hors de portée de Caragros. Cela a suffit, espérons que cela le mette en confiance.

Mbokani 2/5 : Il a décidé d’avoir une hygiène de vie plus saine pour hausser son niveau de jeu. Moins d’alcool, moins de soirée et plus de légumes. Il a donc commencé par la feuille de match… Le cas typique de « buteur pas en confiance » même s’il montre une habileté certaine dans le domaine aérien et se révèle un élément important en pesant sur la défense adverse.

Entrés en jeu:

Puygrenier – à la place de Traoré (45ème)3 : Puygrenier arrière droit c’est une idée mais il faut oublier ses capacités de débordement. La tactique du TSA (tout sauf Adriano) est en place.

Malonga – à la place d’Aubameyang (45ème) – 3: Dans tous les bons coups en seconde période mais n’est pas obligé de faire des contrôles dignes du joueur qu’il a remplacé.

N’koulou – à la place de Gosso (79ème) : A sûrement trouvé en Maazou un partenaire privilégié pour regarder le match du terrain.

Si ce match était la main de Cristian Vieri, ce serait un mauvais bluff sur un 8 retrouvé et le tirage d’une dame de cœur qui rend la confiance pour faire plier l’adversaire, comme une parabole.

3 thoughts on “La Monte-Carlo académie note Monaco-Bordeaux (2-2)

  1. Je dois t’avouer un truc Ricardi, je supporte les adversaires de Monaco juste pour te voir massacrer Mongongu et ses copains dans ton académie.

  2. Merci Radek de cette confidence, je sais maintenant qui fout le bordel sur le rocher…

    Le cheptel est bien parti pour galérer s’il jouent comme en première mi-temps. En espérant qu’ils reproduisent plus de matches comme la deuxième car des fois l’inspiration manque…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.