La Porte de Saint Cloud Académie note PSG-Toulouse (3-1)

Les deux meilleures défenses, hein ?

Grosse activité cette semaine. Footballistique bien sûr, pas scolaire, et encore moins sentimentalo-foireuse. Je suis passé en mode furtif au bahut, je bronche pas en cours, je me cale au fond de la salle, je mate ce qui (se) passe dans la cour, je prends des notes de temps en temps histoire de faire semblant, et je fais en sorte de pas avoir besoin d’un second carnet de correspondance à cause des mots du CPE. Côté meufs, pas trop le modjo en ce moment, donc rien à raconter.

Quant au PSG, je m’en vais vous conter les chroniques de la vie parisienne. On pourrait résumer la semaine ainsi : « Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volutes de thés ». Bon, pour le calme, faudra repasser, parce que l’épisode Pato c’était du grand n’importe quoi. J’ai même envie de dire : Pato, c’est pathétique.

Reprenons dans l’ordre :

  • Dimanche, après nous être qualifiés difficilement contre les amateurs de Locminé, le tirage au sort nous offre un tirage plutôt fastoche puisqu’on se tape encore une fois un club de CFA2 (Sablé-quelque-chose, ils ont un nom de gâteau LU). Ecoutons à ce propos la réaction de l’ami Britney sur mon facebook : « J’en ai marre de la chatte parisienne ». Oui, on peut dire ça comme ça. Merci de ton intervention, mec !
  • Rien de notable le lundi, à part les rumeurs habituelles de transfert. Nous, on parle de Pato, et les sardines du retour de Brandao. Chacun ses ambitions.
  • Mardi, attention, c’est la journée VIP. La journée est marquée par la présence surprise au camp des Loges de Ronaldo, le vrai, le seul, l’unique, « O Fenomeno », le gros quoi ! Oh purée, elle a pris cher la vedette. En tout cas, on espère qu’il a profité de son passage pour filer quelques tuyaux à Kévin ou à Guillaume. Comme on est encore un peu en période de fêtes, Léo lui donne même un beau maillot floqué à son nom. Et comme Léo manque d’imagination, il fait le même cadeau à Teddy Riner, élu sportif de l’année. Autant dire qu’on est en rupture de stock de maillots taille XXL avec le numéro 9 dans le dos. On n’oubliera pas non plus le recrutement de Le Crom qui officiera en tant que doublure de la doublure de la doublure de Sirigu. Du lourd j’vous dis !
  • Mercredi, alors que les ¼ de finale de la Moustache Cup se jouent dans l’indifférence générale, les Parisiens (et les Parisiennes, puisque l’équipe des meufs est conviée aussi) sont invités à la mairie de Paris. Je me demande toujours comment sont faits les plans de table dans ce genre d’occasion. On dirait que c’est comme dans un mariage. T’as une grosse table avec les stars du jour : Delanoë, entouré par Sakho et Sabrina Delannoy (les deux capitaines), Carletto, Léo, et le reste du top management. Et puis y’a une table pour les potes du marié, avec Javier et Salvatore côte à côte. Pas loin, y’a celle pour les anciens de la famille (Claude MC, Eric Rolland le doc, et Sylvain). Et enfin on retrouve le coin des connaissances un peu éloignées, et qui sont célibataires, donc tu les mets tous ensemble en croisant les doigts pour qu’elles aient des choses à se raconter (Mevlut, entouré par des random girls). J’allais oublier la salle réservée spécialement pour les kids, puisqu’après tout c’était aussi pour eux que tout ce beau monde était réuni (tirage au sort des clubs filleuls). On a donc eu droit au discours du garçon d’honneur (JC Blanc), et du père de famille (Bertrand D.). Visiblement y’a de la chamaillerie dans l’air, puisque l’un veut garder sa fille sous le coude (càd au Parc), quand l’autre rêve de la dévergonder et d’en faire une bête des podiums européens en l’exhibant à St Denis.Je passe sous silence l’épisode Pato, dans lequel tous les média se sont encore bien ridiculisés.
  • Jeudi, Sirigu fête son anniversaire, mais c’est Léo qui s’offre un cadeau avec la venue de Maxwell (placez ici votre blague sur le café). Comme je l’ai pas souvent vu jouer, je ne me prononcerai pas encore sur son niveau ; mais ça sera pas pire que Siaka. Et puis, il vient du Barça, c’est quand même un gage de qualité, non ? Comment ça Dugarry y a joué aussi, ça veut rien dire ? Premier verdict samedi soir a priori.
  • Vendredi, Salvatore fête son b-day avec un jour de retard en recevant le titre de meilleur joueur du mois de décembre de Ligue 1. Bravo mec, tu le mérites largement ! Ce même jour, Marine Le Pen fout son grain de sel de Guérande en regrettant que Paris ait été racheté par le Qatar. Le jour où j’ai le droit de vote, elle aura pas le mien la madame.
  • Samedi, jour de match.

 

De retour du Parc.

Grosse surprise en m’asseyant sur mon strapontin : je regarde sur la pelouse les joueurs qui s’ébrouent à l’échauffement, et j’essaie de distinguer la compo proposée par Carletto. Et là je m’aperçois que non seulement il s’obstine à mettre Bisevac sur le côté droit, mais qu’en plus il innove en entamant la partie sans avant-centre. Pas de Kévin, ni de Guigui. Encore moins de Mevlut évidemment. Bon. Pourquoi pas. Comme prévu, Maxwell est titulaire. Diego l’est aussi. Les tribunes étaient remplies ; beaucoup de gamins (plus jeunes que moi, hein), et du people (Duvauchelle, Paolo Maldini, et un mec qu’on voit dans le Petit Journal de canal). Carletto a droit à une ovation du Parc, immédiatement suivie par des « merci Antoine » essentiellement scandé par Boulogne.

Le début de match est bizarre, on comprend rien au schéma de jeu. Le fameux 4-3-2-1 est plutôt un 4-3-3, voire un 2-5-3 puisque Maxwell et Bisevac jouent très haut, collés à la ligne de touche. On s’ennuie ferme en première période, on ne se crée quasiment aucune occaz’, et pis de toute façon on a personne devant pour les concrétiser. Au moins on a à peu près la possession du ballon, même si Toulouse ne se laisse pas faire, et obtient beaucoup de corners (qui ne donnent rien). Nêné ouvre le score suite à une montée de Bisevac. On rentre aux vestiaires avec un avantage pas forcément mérité.

La seconde mi-temps est bien plus fluide et agréable à regarder. Les Toulousains ne voient plus le jour ou presque, et suite à un gros travail de Momo, Jérémy arrive à servir Gravier qui redevient Javier en tuant le match. Il a dû se faire sermonner par Ancelotti dimanche. La partie est maintenant à sens unique, Gameiro fait son entrée mais n’en profitera pas. Nêné inscrit son second but de la soirée peu après, et il en faut peu pour que le score s’aggrave dangereusement pour le Téfécé. L’affaire est conclue par un but encaissé bêtement à quelques minutes de la fin.

Une prestation d’ensemble plutôt convaincante pour la première de Carlo au Parc et en championnat. Ça change de ce que proposait Antoine, mais c’est pas mal non plus. On arrive à changer de système rapidement, et plus de joueurs sont concernés par la construction offensive. On serait quand même plus à l’aise avec un vrai attaquant. Kévin a montré ses limites ce soir, et risque de perdre confiance. Globalement, tout le monde est au point. Ça ressemble même à une équipe de champions.

 

Prochaine sortie vendredi, à nouveau contre des amateurs provinciaux.

Sirigu (3/5) Salvatore était colère en encaissant ce but idiot en fin de partie, on peut le comprendre. Quelques rares arrêts à effectuer, et vigilant dans les airs sur les nombreux corners toulousains.

Bisevac (3/5) Carletto s’entête donc à le placer à ce poste inhabituel pour lui. Le style n’est donc pas très académique vu son gabarit. Mais il s’en est beaucoup mieux tiré que dimanche dernier. Milan se met même à dribbler ! On aura tout vu. Sorti sous les vivats de la foule en délire.

Lugano (3/5) il avait raison, c’est au public de se faire à son style de jeu. C’est moche, c’est pas esthétique du tout, c’est pas très bon techniquement, c’est pas rassurant visuellement, mais ça impressionne l’adversaire, et ça fout des tampons.

Sakho (3/5) un bilan un peu mitigé pour Mamad’, mais positif malgré tout. On l’a vu tacler tout ce qui passait à hauteur de crampon et qui portait un maillot pâle. Par contre, on l’a senti moins à l’aise techniquement que d’habitude, ce qui a provoqué quelques frayeurs au public, même si ce fut sans conséquence.

Maxwell (3/5) une première réussie pour le transfuge du Barça. Pas de prise de risque inutile, pas de fioriture, quasiment pas de déchet, et un déboulé qui aurait pu se conclure par une passe décisive. Il a déjà mis le public dans sa poche, trop heureux de voir enfin un vrai arrière gauche. On attend quand même de voir la suite, quand il se sentira vraiment en confiance dans ce nouveau groupe.

Jallet (3/5) un bon Jaja, peut-être un peu frustré de ce nouveau poste un peu bâtard, à mi-chemin entre le milieu défensif, et la volonté de porter le danger sur le côté droit. On l’a senti un peu déboussolé en début de partie, et puis il est monté en régime, et a tenté quelques combinaisons avec Ménez.

Sissoko (5/5) Momo est monstrueux. Il a été énorme tout le long du match, à venir se servir dans les pieds adverses, à tacler sans relâche, à gêner sans cesse les milieux toulousains, à aller au contact et remporter tous ses duels, et tout ça sans faire de fautes. Ça mérite bien une standing ovation par 45000 personnes !

Bodmer (3/5) ça calmera tous ceux qui pensent qu’il est plus efficace derrière deux attaquants… A ce poste, juste devant la défense, c’est vraiment là qu’il est le plus utile. Une aide appréciable également pour nos défenseurs centraux sur les contres toulousains ou sur leurs corners.

Ménez (3/5) il se remet à faire des passes, mais aussi à râler et à moins faire d’efforts défensifs. Il met Javier sur le chemin du second but. Et sa coupe de cheveux est toujours aussi dégueulasse.

Pastore (3/5) ça commence à saouler ces joueurs qui branlent rien du match mais qui débloquent la partie sur un éclair. Il n’a rien foutu de toute la première mi-temps, s’est un peu réveillé ensuite, et a conclu sa seule vraie occasion du match. Bref, pas l’air plus à l’aise avec Carlo qu’avec Antoine.

Nêné (4/5) serait-il en fin régulier ? Lui qui baisse de régime en général à cette période de l’année. Il a couru dans tous les sens, et a été récompensé logiquement de sa débauche d’énergie. Le premier but est un peu chanceux, mais son second ne doit rien à personne. Incontestablement l’homme du match. Et ses dribbles sont toujours aussi efficaces.

 

Les remplaçants :

Gameiro (1/5) bravo à L’Equipe qui lui consacrait une page entière sous le titre « C’est sa chance ». Même pas titulaire le garçon… Et en rentrant il a raté toutes ses occasions, dont deux face-à-faces. Pato ou Tevez les auraient mises.

Ceara (non noté).

Chantôme (non noté) enfin de retour après une longue absence pour blessure. Il était même à deux doigts de planter sur son premier ballon. Il va devoir se bagarrer en 2012 pour trouver grâce aux yeux du coach.

 

Les adversaires : ils auront tenu presque une mi-temps. Dommage pour eux qu’ils n’aient pas été plus réalistes sur coup de pied arrêté, vu la tonne de corners qu’ils ont obtenu. Je ne connais pas assez leur équipe pour sortir un joueur du lot. Leur but est anecdotique.

L’arbitre, M.Castro : autant il aurait pu s’abstenir de siffler des fautes qui n’en étaient pas, autant il a été moins bêtes que ses collègues en réussissant à les laisser ses cartons au chaud dans sa poche. C’est tout à son honneur.

 

Petit-Louis Fernandel.

Petit-Louis n’est pas une catin, il vous file les images de ce match.

14 thoughts on “La Porte de Saint Cloud Académie note PSG-Toulouse (3-1)

  1. Et Damiao il les aurait mises?
    Sinon bon match et bonne académie dans l’ensemble
    Pour Maxwell la qualité filtre, mais que ce n’est quand même pas la peine d’en rajouter…

  2. Pour pastore je suis pas d’accord, il defend plus, il a eu plusieurs occasion et a bien joué en 2eme !!!

  3. On les a niqué.

    Impressionnant de maîtrise, avec un nouvel avant-centre on aura une équipe niveau L1+.

  4. Nêné (4/5) serait-il en fin régulier ?
    Si il est régulier il l’est en fin et en début de match. ‘fin bref je plussoie Scarette. Dur pour Gameiro. Tu le condamnes au 11 mondial alors qu’il a pas fait un mauvais match, ni un bon. Ca te manque de pas tringler toi dis donc, t’es de sale humeur.

    Sinon, Maxwell a fait une transversale de bien 60 mètres sur le milieu droit, ça faisait longtemps qu’on avait pas vu ça au Parc.

  5. merci a Rom1 c’est le geste technique le plus impressionnant de la soirée … et on avait plus vu pareil geste depuis très très très très treeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees longtemps …

    Une transversale de 60m qui arrive dans les pieds. propre …

    Et puis Momo … quel Momo … exceptionnel !

    Notez que si Kevin joue les 90min je pense qu’il en plante 1 ou 2. Il revient de blessure on verra ds les journées a venir !

    Enfin et pour conclure : tu aurai pu sortir du lot le gardien de Toulouse : Ahamada qui a sortie au moins 4 ou 5 très grosses parade ! les autres ont été un peu juste !

    Pour ceux qui ont le BE ou un peu de culture tactique, on a vu des choses tactiquement qu’on avait JAMAIS vu en France durant ce match … On va ENFIN gagner des matchs sur des coachings ! (j’aimais bien kambouaré pour tout ce qu’il reprensentait pour Paris, mais Ancelotti est AU DESSUS en terme de coaching) …

    ALLEZ PARIS !

  6. le commentateur sur le lien vidéo: « Ancelotti lui dit Bravo en français »… je vois il est déjà bilingue c’est bien. prochain mot sur sa liste de vocabulaire: scenario? catenaccio?

  7. Très belle prose sur la fin, tu aurais pu te relire jusqu’au bout: « …autant il a été moins bêtes que ses collègues en réussissant à les laisser ses cartons au chaud dans sa poche. »

  8. disons que Nêné est l’homme du match à cause de ses buts (puisque c’est surtout ça qu’on retiendra); mais la perf de Momo était vraiment impressionnante!
    Pr Gameiro, c’est dur le lui mettre plus; il a au moins 3 occasions franches, il en met aucune.
    @Spado: oui, mon acad’ est partie un peu vite; c’est comme mes interros, c’est pr ça que j’ai jamais bcp plus que la moyenne.

  9. +1 pour la superbe transversale de Maxwell, énorme tout simplement! Nêné au top, Momo gigantesque, Bisevac monte en régime sur le flanc droit.
    Pas d’inquiétude pour Kevin qui est l’un des meilleurs attaquants de L1.

  10. 3-1 contre la bande de Casanova et Carlo fait déjà oublier Antoine. A tel point d’ailleurs que même certains qui l’aimaient bien ont déjà oublié comment s’écrivait le nom du coach kanak (n’est ce pas GqwZL).

    A part ça, je n’ai pas trouvé Lugano meilleur que d’habitude surtout dans les moments où il lui a fallu courir (cf l’obstruction dégueulasse sur Braaten en début de match). Et je dois bien avouer que pour ma part un défenseur qui devient inutile sur des phases en mouvement, c’est un peu gênant.

  11. C’est bien de taper Toulouse mais vous devriez vous soucier un peu plus du retour en force des girondins. Les seuls capables de rivaliser avec vous pour le titre.

    Gouffran va vous la remettre une seconde fois!

  12. Tout à fait! Et je dirai même plus:

    Brandao est à l’OM. Pato est à L’an Mille…
    Ambitions, ambitions ! :D

    Deschamps Président! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.