La Rosgosstrakh académie, 28ème journée

Dim Dinsk vous rappelle que le Zenit est champion.

Saint-Pétersbourg se réveille saoul. Le Zénith est devenu champion de Russie, et la ville a fêté ça comme il se devait. De l’alcool, des femmes, et des coups de savates. C’est comme ça qu’on aime le football. A deux journées de la fin, le chômage technique approchant, la tristesse commence à m’envahir. Et je n’ai ni alcool, ni femme, ni à qui donner des coups de savates pour aller mieux.

Comme ce week-end vous aviez surement autre chose à faire que regarder le championnat le plus vaste du monde, voici ce qu’il faut retenir.

Les petits s’en sortent bien.

Les aliens recevaient vendredi, les prolos de l’Amkar (contraction d’ammoniac et carbamide) Perm. Les deux équipes luttent pour survivre en PL, et « quand t’as peur, crois moi, tu ne cours pas, tu voles ». Après 65 minutes de football offensif, les extraterrestres mènent 2-1. Ca commence à sentir bon le maintien, quand Peev vient gâcher la fête (89ème). Score final 2-2. Quoi de plus normal pour des communistes, que de partager les points ?
http://tubewebplayer.com/?url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DxUhE9f2BwKY

La veille du match opposant Tom Tomsk à Alanya, les bookmakers refusent de prendre les paris sur cette confrontation. La rumeur court selon laquelle les hôtes pourraient laisser filer la victoire. Afin de démentir, les Tomskois se jettent à l’attaquent dès la première minute et mènent déjà 1 à 0 à la 6ème. Et puis, plus rien. Le ballon tourne dans la défense sibérienne, pendant que les supporters organisent une bataille de boules de neige. Jusqu’à ce que Polyakov (héros de la dernière journée), qui a probablement parié sur un nul, s’arrange pour que les visiteurs égalisent. 1-1.

Cinquième match sans victoire pour le Terek Grozny. Le club du président Kadyrov s’est incliné sur son terrain face à Anzhi. Les Tchétchènes, qui n’ont plus rien à espérer, ni à craindre, avait pourtant ouvert le score dès la 13ème minute. Mais réduits à 10 pendant plus de 50 minutes, ils ne parviennent pas à résister et leurs adversaires s’imposent finalement 3 buts à 1. Et pour ce match, fallait-il vraiment prendre les paris ?

Les nuls moscovites.

Le Loko n’a pu faire mieux que 1 à 1 face au Sibir Novosibirsk, qui sera enterré le 28 novembre prochain en première division russe et qui trainera désormais son âme à Krasnodar et Saransk. Amen. Performance tout aussi triste du Spartak face au Krylya Sovetov. 0-0. Il n’y avait rien à voir. Il n’y a rien à dire.

Le Dinamo Moscou, qui lutte pour trimballer sa compétitivité en Europa League l’année prochaine, accueillait le Rubin Kazan pour ce qui constituait l’affiche de cette journée. Résultat, une mi-temps partout. La première pour les Dinamiki, qui menaient 2-0 grâce à des buts signés Epureanu et Kuranyi. La seconde pour le Rubin, qui revenait à 2 partout, doublé de Noboa. La remise de la poitrine plongeante sur le deuxième but est splendide.

Le Zénith champion de Russie.

Le CSKA était la dernière équipe à pouvoir maintenir un semblant de suspense dans ce championnat. En déplacement à Nalchik, les joueurs de Slutsky y ont longtemps cru. Après l’ouverture du score de Vagner Love sur pénalty, les Moscovites contrôlaient la situation et maintenaient la pression sur le Zénith. Mais à la 89ème, Goshokov envoie un missile dans le but d’Akinfeev et assassine l’espoir. 1-1. Le Spartak Nalchik prend la 5ème place du classement.

Il suffisait donc au Zénith de s’imposer à domicile face à Rostov pour devenir champion. Les Zenitchiki bien qu’un peu crispés en première période, s’imposent 5 à 0, avec deux buts dans les arrêts de jeux, et le trophée rejoint la capitale du Nord après avoir passé deux ans au Tatarstan.

Le classement
1 Zenith 66
2 CSKA 58
3 Rubin 56
4 Spartak M 48
5 Spartak Nc 44
6 Lokomotiv 44
7 Dinamo M 39
8 Rostov 34
9 Terek 32
10 Tom Tomsk 31
11 Anzhi 30
12 Saturn 30
13 Kr Sovetov 27
14 Amkar 26
15 Alanya 26
16 Sibir 19

6 thoughts on “La Rosgosstrakh académie, 28ème journée

  1. J’ai l’impression que le Spartak et le CSKA, sous-estiment leurs adversaires en championnat. Et ça m’étonnerait que cela soit le cas contre l’OM en LdC.

    Je mettrais bien un rouble sur le Spartak.

  2. Je mets un shot de vodka sur l’OM.

    Sympa le but de Goshokov qui en chope des crampes tellement il a tiré fort. Je ne connaissais pas ce club, le Spartak Nalchik. Des petits nouveaux ?

  3. J’ai lu que le prochain championnat de Russie allait suivre un rythme européen (début en aout et fin en mai)
    Ca se passe comment?
    Les joueurs sont en vacances jusqu’à cet été?

  4. @Rhinit
    Le Spartak Naltchik est en PL depuis 4 ans maintenant. Plutôt des habitués des places 9 à 12. Mais cette année, ils ont un jeu pas dégueulasse, et ce sont de sacrés guerriers.

    @frite
    Logiquement, les joueurs devraient être en vacances jusqu’en août. Beaucoup d’entre eux se sont déjà plaints de ce changement de calendrier, et du fait que beaucoup d’équipes vont jouer sur synthétique. Ça résiste mieux à l’hiver parait-il.

    @Moké
    C’est mon côté slave qui ressort. Je ne voulais pas te faire du mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.