La Monte-Carlo Académie note ASM-ACAA (0-0)

Ricardi Guidolino n’en revient pas, il est busted au premier tour.

Guy Lacombe tournait en rond pour trouver la tactique optimale pour affronter Arles-Avignon. Il n’a apparemment pas trouvé de formule magique après un huitième match nul qui arrange bien les Jacquouilles de visiteurs. Son impuissance et sa frustration se sont montrés sur le terrain et à l’entrée des vestiaires, comme un ras-le-bol. Les notes du match seront encore moins objectives en raison du streaming pourri qui n’a permis à votre serviteur de ne voir que la première mi-temps dans son intégralité, faisant d’Adriano le joueur le plus dangereux du match; sale journée en résumé.

Ruffier – 3 Il a fait ses deux arrêts du match et a même eu le temps de contempler les tribunes pour s’apercevoir de la ferveur des supporters. On ne veut pas prendre sa place dans les buts mais sur le terrain volontiers, de plus en plus de monde prend l’ASM pour un groupe de gars qui se voit une fois par semaine pour un petit foot.

Adriano – 3 Il a été le joueur le plus dangereux comme dit plus haut. Dangereux pour l’équipe adverse avec ses prises d’initiative et ses frappes mais aussi pour sa propre équipe grâce à ses qualités défensives dont la sobriété est enviée par tous les cirques. Une reconversion en milieu (de préférence en 5ème choix) est-elle possible?

Puygrenier + Hansson – 3 Une soirée tranquille pour les centraux jumeaux en vitesse. Hansson reste tout de même le patron et l’organisateur. Sont montés en vain sur les corners.

Bonnart – 3 N’a pas eu beaucoup de travail défensif sur ce qui a été visible. A eu son apport de débordements sur le côté gauche. Un match « classique » pour un joueur qui donne un peu plus de profondeur au jeu monégasque. Vivement le retour de Muratori pour qu’il glisse à droite.

Gosso – 2 A paru un peu perdu sur le terrain au début, en milieu de match aussi en fait. Puis il y a eu l’arrêt de la retransmission donc on ne sait pas s’il a redressé la barre.

Mendy – 3 Ne s’est pas trop projeté vers l’avant car il doit sûrement craindre le calendrier (pourtant peu chargé pour l’ASM). Même commentaire que Gosso pour la seconde période, c’est bête car cela pouvait être intéressant à analyser.

Niculae – 2 De retour de blessure, il a paru en jambe au début du match avec notamment une belle inspiration. Son influence diminua proportionnellement avec l’organisation du jeu jusqu’à son remplacement.

Aubameyang – 2 Il a entendu les critiques sur son jeu stéréotypé et sa technique moyenne (« tout est dans le contrôle » disait Michel). Il avait donc à cœur de s’appliquer mais oublia la finition devant la grinta du gardien. A croire que perdre une voiture l’a affecté. Comme s’est à la mode, il devrait offrir ses primes mais cette fois pour lever son option d’achat lui-même s’il veut rester l’an prochain.

Malonga – 2 Si on garde le côté positif on pourrait dire qu’il tire bien les coups de pieds arrêtes. Voila je crois que c’est tout.

Mbokani – 1 On aurait aimé dire qu’il voulait endosser le costume de sauveur quitte à tenter tout seul mais ce ne fut même pas le cas. Il a paru une fois de plus perdu et, au contraire de petit Grégory, jamais dans les temps. Son action la plus efficace restera encore d’aller encaisser son chèque.

Entrés en jeu:

Bulot à la place de Malonga 61ème. A fait des centres.

Gapké à la place de Niculae 67ème. Une merveille d’action défensive en fin de match, dommage qu’il fut du mauvais côté…

Coutadeur à la place de Gosso 73 ème. N’a pas eu le même impact sur le jeu que lors des matches précédents. Sûrement car il a dû
finir sa tartine en vitesse pour rentrer sur le terrain.

Si ce match était la main de Cristian Vieri ce serait une dame et un 10, des cartes avec du potentiel mais la stratégie brouillonne. Les commentaires sont bienvenus pour compléter les impressions/analyse sur ce match…

4 thoughts on “La Monte-Carlo Académie note ASM-ACAA (0-0)

  1. J’étais au stade, et je vois pas ce qu’il y a de plus à rajouter … Aucune envie, aucune imagination, aucune créativité … Un troupeau qui broutte la pelouse en attendant la fin du match …
    On a pas non plus été aidé par la tactique d’Arles Avignon, à savoir 4 gars sur la ligne des 6 mètres, 4 gars sur la ligne des 18, et deux trou duc qui galopent devant à la recherche des ballons dégagés au loin …

  2. ah tiens, ils ont pas changé de tactique depuis l’premier match de Faruk contre Brest on dirait…
    à la fin de la saison Djajeje fini champion de france de semi marathon à l’aise !

  3. En fait j’aurais pu faire semblant d’avoir vu tout le match…
    merci pour les infos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.