Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

La Scapulaire académie note ASSE-Bordeaux (2-2)

Claude Pèze à la bourre, il était bloqué par la neige et l’absence de parapuies de Cherbourg (cherchez pas…)

Qui aurait pu croire à 20h45 au moment du coup d’envoi que les Girondins étaient en position de revenir à deux points seulement du leader Lillois ? Et oui malgré une animation offensive à peine plus coordonnée que Brandão face au but et une capacité à tomber dans le coma un mi-temps sur deux, les Girondins pouvait faire le « gros coup » de la journée et ainsi s’offrir un titre dans le Canal Football Club du genre : « Bordeaux revient dans la course » ou « Bordeaux, un candidat au titre ? ». Mais les joueurs ne mangent pas de ce pain là et sentant venir la pression qui les fit faillir l’an dernier, ils décidèrent de se saborder pour être tranquilles.

Pour se saborder tranquillement, Tigana décide d’intégrer Diarra au groupe malgré sa chiasse gastro-entérite carabinée cette semaine. Quoi de mieux qu’un joueur qui n’a pas fait un seul entrainement de la semaine pour tenir le milieu de terrain tout seul ? En défense le bricolage continue avec les absences de Chalmé, Planus et Henrique, faudrait pas qu’un défenseur se blesse sur ce match… En attaque, même si Tigana ne veut pas gagner, il décide de laisser Bellion à la disposition de la CFA2… qui ne joue pas ce week-end. Faudrait pas déconner non plus en alignant un duo Maazou-Bellion j’en fais encore des cauchemars que seule la bière me fait oublier (temporairement).

Bizarrement la composition officielle annonce 11 joueurs sur le terrain alors qu’il est évident que Bordeaux joue à 9 dès le début du match. Heureusement Saint-Etienne a l’air d’avoir autant de volonté que moi à chaque fois que je dis que c’est la dernière bière que j’ouvre. Bordeaux en profite pour avoir une possession de balle « Barcelonaise » en ayant l’efficacité offensive d’une équipe de bas de tableau de première division Biélorusse. A la 19ème, Trémoulinas, sentant que le match peine à s’emballer décide d’aller percuter Landrin pour mettre un peu d’ambiance. KO technique pour Mowgli dès la première reprise et un début de look « Frank Ribéry » pour lui. Landrin s’en tire avec une bosse sur la tête, ce qui permet à Pierre Ménès de préparer des blagues pour la mi-temps. Marange remplace Tresh et je descends ma bière cul-sec pour oublier la peur que m’inspire l’entrée de ce joueur. Heureusement l’ASSE continue de dormir et c’est ainsi que Bordeaux ouvre la marque en marchant par Ben Khalfallah qui est le bordelais le plus remuant depuis le début du match. Mi-temps 1-0 pour Bordeaux, je suis presque serein mais c’est sans aucun doute un des effets de la bière avec l’envie de pisser.

Après avoir perdu Tresh en première période, c’est autour de Sané de sortir sur blessure. Tigana craque complètement et plutôt que de faire rentrer Ducasse qui a déjà joué latéral droit, il décide de faire rentrer Maazou et de faire descendre FBK d’un cran. J’ai des reflux gastriques à l’annonce du changement et me sens moins bien tout à coup. Le CHU de Bordeaux ayant un des meilleurs services de réanimation de France, le club lui fait honneur en ranimant les Verts qui « n’étaient pas comme [en première mi-temps], ils couraient beaucoup plus vite et beaucoup plus longtemps. Je ne sais pas quelle préparation ils avaient suivi, mais leur dimension physique était impressionnante. Nous avons été tellement battus physiquement que c’était un peu trop gros… ». Résultat Bordeaux recule, laisse la balle à l’ASSE et ce qui devait arriver finit par arriver : égalisation des Verts par Ebondo sur un but « vidéo gag » d’après Tigana où la défense bordelaise n’a pas peur du ridicule en effet. Comme d’habitude Bordeaux encaisse dans la foulée un second but ou Bocanegra (le joueur qui a tiré le plus au but côté stéphanois…) est laissé absolument seul aux 6 mètres et se paye le luxe de placer le ballon entre les jambes de Carrasso, complètement abandonné sur le coup. Malgré tout Cédric ne lâche rien et perturbe tellement Rivière que celui-ci loupe la balle du 3-1. Au final Bordeaux arrache le nul sur un but de Fernando que je n’ai pas vu pour cause d’évacuation naturelle de la bière ingurgitée.

Score final un but partout et un sentiment de gâchis pour moi, d’un côté parce que Bordeaux passe à côté de trois points quasi cadeau au vu de la première période et d’un autre côté parce que j’ai renversé ma bière. Mais c’est surtout l’énervement qui prédomine, rapport à la bière bien sûr mais aussi par rapport au niveau abyssal proposé par les Girondins en seconde période. Place à l’analyse.

Les joueurs :

Carrasso (3/5) : Si le second but ne passe pas entre ses jambes il a 4 tellement il a sauvé l’équipe sur ce match encore une fois. Il a réalisé plusieurs parades de très haut niveau où on avait l’impression à chaque fois que les commentateurs de Canal découvraient qu’il était bon. Un bémol ? A sa place je découpe ma défense pour son apathie en seconde période.

Sané (3/5) : Dommage qu’il sorte sur blessure dès la mi-temps parce que jusque là il étouffait Sako dans son couloir et était au marquage de Bocanegra sur les coups de pied arrêtés où il l’empêchait de prendre le ballon dans de bonnes conditions. Espérons que sa blessure ne soit pas trop grave parce que je ne sais pas qui Tigana va pouvoir aligner au prochain match.

Trémoulinas (KO dès la première reprise) : S’est pris pour Oscar de la Hoya mais a finit comme Rocky lors de son premier combat face à Lang.

Fernando (1/5) : Il m’énerve ! Mais il m’énerve ! Il a un parce qu’il marque mais sa deuxième mi-temps est d’une faiblesse absolue, il est incapable d’être le leader d’une défense aux abois et même tout simplement de garder un niveau constant plus d’une mi-temps. Ses relances sont catastrophiques pour la plupart et ses montées balle au pied n’apportent strictement rien si ce n’est qu’elles laissent la défense dans la merde. Arrête les frais Jean, sors-toi la merde que t’as dans les yeux et arrête de lire la presse sportive qui le trouve bon ! Et relance Savic !

Ciani (0/5) : Sammytraoresque ce soir. Il a semblé incapable de faire face à un Bergessio pas transcendant et un Rivière pas génial. Il ne rassure pas plus que son compère en défense et en plus il gêne ses coéquipiers par son mauvais placement et ses choix douteux. Il alterne le très mauvais et le mauvais en ce moment.

Diarra (3/5) : Tout comme mes sous-vêtements, Diarra était douteux cette semaine. Annoncé forfait en début de week-end il était finalement titulaire dans l’entrejeu à son poste de sentinelle. Malheureusement on sentait qu’il n’était pas au mieux physiquement et cela s’est senti dans son abattage moins important qu’à l’accoutumée. Un soutien aurait été bienvenu mais Plasil ne pouvait pas jouer pour deux.

Plasil (3/5) : Et une passe décisive de plus, une ! Le reste du temps notre Tchèque a du jouer pour lui et Wendel ce qui a fortement nuit à son rendement. Il semble un peu accuser le coup physiquement de son début de saison où il fait tout au milieu de terrain pour essayer de rattraper les absences de ses coéquipiers.

Wendel (0/5) : Si Jussie a réussi à être transparent la semaine dernière, cette semaine Wendel a réussi à faire beaucoup mieux en étant carrément absent durant 90 minutes. Tellement absent que j’ai cru que c’était Marange qui centrait sur le premier but.

Gouffran (0/5) : Un match habituel sauf que là même son envie était absente.

Ben Khalfallah (3/5) : Enfin un bon match et un but pour Fahid. Il le mérite, il a été le bordelais le plus dangereux durant la première période, mettant au supplice la défense stéphanoise. Malheureusement le coaching de Tigana l’a replacé au poste de latéral droit où il a souffert face à Sako qui venait de se réveiller. Il a tout de même été pas mauvais bien qu’on sente que ce n’est pas son poste.

Modeste (4/5) : J’assume la note, il se bat sur le front de l’attaque à chaque match mais son travail n’est pas assez récompensé. Il a bien bougé la défense centrale des Verts et est impliqué sur les deux buts. Sur le premier il dévie le ballon de la tête pour FBK et c’est lui qui provoque le coup-franc du deuxième par sa protection de balle qui est une merveille.

Les entrants :

Marange (0/5) : Un latéral qui n’apporte rien offensivement peut faire une bonne carrière. Un latéral mauvais dans son placement défensif peut faire carrière (cf Taiwo à ses débuts). Un latéral qui n’apporte rien offensivement et est mauvais défensivement ne devrait pas faire carrière.

Maazou (non noté) : Rien, nada, nichts, peau de zob… merci Tigana

Ayité (non noté) : voir Maazou

Le coach :

Tiganaze (0/5) : Faudrait arrêter de se cacher derrière les excuses et arrêter le coaching en bois. Sané se blesse à la mi-temps, il doit sortir. Qui faire entrer ?

A] Savic, même si ce n’est pas son poste de formation c’est un défenseur qui saura contenir Sako ou Payet

B] Ducasse qui a déjà joué à ce poste-là en amical et qui saura défendre

C] Jussie en faisant passer Marange à droite et Wendel arrière gauche pour tenir la baraque

D] Maazou, parce que j’aime me faire du mal.

Malgré cela Bordeaux reste pas trop loin de la tête mais bon Rennes et Sochaux s’annoncent pour les matchs à venir et vu la pénurie de défenseurs qu’il y a à Bordeaux ces matchs risquent d’être très compliqués. A la semaine prochaine !

10 thoughts on “La Scapulaire académie note ASSE-Bordeaux (2-2)

  1. Je comprends pas la note de Marange .. je l’ai pas trouvé si mauvais .. Compte tenu du fait qu’il ne joue jamais, c’est pas une si mauvaise entrée ..

  2. C’est gentil de penser que Taiwo a réglé ses lacunes de placement défensif. C’est faux, mais c’est gentil ; ça nous a coûté deux coupes de France entre autres.

  3. C’est clair que le changement Sané/Mazout m’a aussi laissé pantois…
    Franchement c’était sec, autant la première mi temps avait un potentiel hold up ascendant purge, autant la deuxième c’était potentiel ventre mou avec égalisation pas méritée, avec Fernande qui marque, comme un symbole…

  4. J’ai beaucoup aimé la performance artistique de Bergessio sur le but de Bocanegra (Shaolin Air Ball) et celle du duo Ciani-Plasil sur le but d’Ebondo (note maximale de 6.0 accordée par les juges en plongeon défensif synchronisé)

  5. @The Monk : à noter que la figure du plongeon offensif n’est possiblement remarquable qu’en présence du duo Nene/Valbuena, soit 2 fois par an…

  6. @GauthZu: Marange sur le premier: Ebondo est parti dans son dos, il ne communique pas avec Ciani et en plus une fois la boulette faite, il s’arrête complètement de jouer pour beugler. Et comme l’a dit Claude, offensivement, bah… rien.

  7. @GauthZu: un mec comme Marange n’aurait jamais du passer pro. C’est une incohérence de la formation française. Jusqu’au début de cette saison il savait tout juste contrôler un ballon correctement. Sa seule qualité est sa frappe pied gauche, super utile quand on joue latéral.

    @Moké: Taiwo était le seul exemple que j’avais sous la main sur le coup. Il a progressé sur le plan défensif mais c’était facile il partait de zéro.

    @Robert Namias: En effet Marange s’arrête complètement pour hurler sur Ciani (pas exempt de tout reproche tout de même sur le coup mais lui il a le mérite de continuer à jouer)

  8. Moi non plus j’ai pas compris que Ducasse ne rentre pas pour remplacer Sané. Faire descendre Ben Khalfallah pour faire rentrer Maazou, c’est du pur génie…Pour Tigana -1/5

  9. @Claude Pèze: nan c’est clair que c’est à Ciani de lui dire « laisse ! » et de coller un coup de tronche pour la mettre en touche. Mais bon Marange qui trépigne j’en croyais pas mes yeux. On dirait que Ciani trouve intelligent cette habitude de Fernandel d’aller défendre jusqu’aux lignes de touche AVEC le latéral. Manquerait plus que Ciani se mette les mains dans le dos à chaque fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.