La Scapulaire académie note Bordeaux-Auxerre (3-0)

En fait Claude, c’est CNN à Bordeaux.

Eh ben putain il s’en passe des choses en une semaine à Bordeaux ! Petit rappel chronologique :

Samedi 21h : Début du massacre face à Lorient.

Samedi 23h : Fin du massacre, les deux oreilles et la queue de Ciani pour Gameiro.

Samedi 23h toujours : Diarra annonce que c’est la faute des attaquants si Bordeaux marque pas et que c’est celle de la défense si on prend des buts. Voilà un capitaine qui assume. Prend ça Patrice Evra. Alou annonce aussi que si les défenseurs n’ont pas respecté la consigne du coach c’est la faute du coach. Balèze.

Dimanche 2h : Au lieu d’aller directement en boite à la sortie de l’avion, les joueurs sont pris à partie par des supporters venus leur témoigner leur mécontentement.

Dimanche 11h : L’honneur est sauf, FBK ne vient pas en tongs sur le plateau de Téléfoutre pour pleurer.

Dimanche dans la journée (on n’a pas la notion de l’heure quand on est bourré) : Triaud réussit à reparler de Ennjimi pour justifier la branlée reçue la veille puis part en vacances, le sentiment du devoir accompli.

Dans la semaine (j’ai préféré être bourré H24 que lire des articles plus navrants les uns que les autres) : tout le monde donne son avis sur la situation Bordelaise. Un petit florilège :

Numéro 1 : Jean-Michel « Nostradanus » Larqué qui met sa spéciale à Ciani.

Numéro 2 : Rolland Courbis qu’on n’entend jamais autant que lorsqu’il est annoncé dans un club.

Numéro 3 : La page facebook de « girondins4ever » véritable nid à connerie pour supportix.

Numéro 4 : Eugène Saccomano qui annonce que Jean Fernandez devrait être sur le banc à la place de Tigana, comme si c’était lui qui ne savait pas jouer le hors-jeu correctement (on prend 4 fois le même but quand même).

Numéro 5 : Le duo Bernard Lacombe – JMA.

Numéro 6 : Philippe Bergeroo.

Numéro 7 : Le journal Sud Ouest bien entendu.

Numéro 8 : Frank Sauzée (là ça devient n’importe quoi).

Numéro 9 : Daniel Dutuel.

Numéro 10 : Pierre Ménès.

Numéro 11 : Didier Roustan, un article d’une faiblesse que n’égale ses implants capillaires.

Dans la semaine aussi : Michel Pavon démissionne ! Putain de miracle ! Ah mais il paraît qu’il pourrait revenir comme entraîneur principal au cas où Tigana démissionnerait… Une tache brunâtre apparaît à l’arrière de mon caleçon.

Toujours dans la semaine : Carrasso pose les couilles sur la table et part à la rencontre des Ultras. En même temps il peut, vu que si on perd face à Auxerre ce sera pas sa faute, vu qu’il est suspendu. Dans le même temps, la Calle Ocho annonce une fermeture pour la semaine. Déprime chez certains joueurs, FBK en tête.

Retour au terrain tout de même avec le match face à Auxerre. Pour accueillir le club qui était en Ligue des Champions en début de saison (si si) mais actuellement 16ème de Ligue 1 (une terreur quoi), Tigana ne peut compter sur Trémoulinas et Carrasso, suspendus, mais peut compter sur le retour de Marc Planus absent depuis le début de la saison (oui il était aussi absent lorsqu’il a joué 45 minutes face à Brest) et surtout sur le retour du gardien au 606 matchs de L1 d’après Orange Sport (405 en fait au coup d’envoi), Cédric Carrasso (toujours d’après Orange Sport), qui est en fait Ulrich Ramé. En face Auxerre récupère des morceaux de Jelen ainsi que la « petite tarlouze » (Loulou™), Benoît Pédretti ce qui laisse supposer que si Ciani et Sané jouent aussi bien le hors-jeu que face à Lorient, ben on va encore prendre une branlée.

Heureusement, coup de génie de la part de Tigana, replacer Fernando en défense avec une consigne simple : « Ecoute-moi Fernando, le Ciani il a pas l’eau chaude à tous les étages alors tu te cales 20 mètres derrière et tu récupères tout ce qui passe quitte à tout mettre en touche. Et si tu respectes pas la consigne tu passeras une nuit avec Henrique. Compris ? ».

Rien qu’à l’idée de voir Henrique, Fernando menaça de défaillir mais se ressaisit pour appliquer la consigne à la lettre (Baresi qu’ils l’ont appelé sur le streaming qui a changé plusieurs fois de commentateurs, d’abord en polonais, puis Orange, puis Johan Micoud, j’avoue j’ai pas compris).

On a donc comme compo : Ramé dans les buts, Sané à droite qui prend la place d’un Chalmé qui avait apporté son soutien au coach qui n’aime pas qu’on lui fasse de la lèche, Marange à gauche (faut qu’on recrute), Ciani et Fernando en centrale, Diarra en sentinelle, Plasil et Jussie en relayeurs, FBK à droite, le retour de Wendel à gauche et Modeste, le joueur super mauvais d’après certains supporters bordelix, en pointe.

Le match commence avec une première banderole des Ultras d’un Virage Sud entièrement vide : « Angers la surprise, Caen l’arbitre, Lorient le synthétique, ce soir c’est quoi ? » preuve qu’on peut faire des banderoles sans être vulgaire et sans se retrouver avec les associations gays sur le dos (remember : « Bande de tafioles, soyez des hommes », je vous laisse deviner de qui ça vient).

Le premier fait de jeu m’effraie au point de me pousser à une consommation déraisonnée de bière pour essayer de l’oublier immédiatement : sur un ballon aérien anodin, Ciani, face au jeu, s’apprête à dégager de la tête. Mais c’est sans compter sur Diarra qui décide de lui offrir un lifting gratuit en lui collant son pied dans la gueule. Jerome Le Banner et Pascal Gentil like this.

Heureusement Ciani n’est pas Hugo Southwell (pour comprendre) et se relève sans trop de mal. Heureusement Diarra se rattrape sur un corner de… Wendel et marque pour les Bordelais juste avant que le Virage Sud ne se remplisse et que les Ultras ne déploient une nouvelle banderole : «Un quart d’heure de retard. Comme vous, on n’avait pas envie» puis se mettent à chanter pour encourager les joueurs qui fournissent des efforts comme rarement observé cette saison. Bordeaux est solide, rugueux à l’image d’un Jussie capable de coller une semelle à Ndinga puis un coup de coude à Pédretti, mais reste tout de même à portée d’une AJA aussi féroce et dangereuse qu’une mamie sans dents.

Mi-temps facile pour moi, à base de Guinness (pour la couleur), de vin rouge (pour l’odeur) et de pois chiches (pour le fun). Je suis quasi-détendu si on en croit les organisateurs, peut-être un peu trop si on en croit mon caleçon. Mais pas le temps pour un changement, le match reprend.

Auxerre semble revenir dans le match mais chacune de leur tentative est vouée à l’échec, soit par l’intervention d’un défenseur ou d’un Ramé qui montre qu’il n’a pas d’arthrose, soit par la maladresse des passeurs bourguignons qui envoient la balle en touche ou en six mètres. Au moment où les Bordelais semblent proche de la rupture (tout comme mon calcif), FBK nous sort un rush comme on n’en avait pas encore vu depuis son arrivée. Il sert parfaitement Modeste qui loupe son contrôle mais qui devance tout de même la sortie de Sorin qui le percute. « Simulation » diront certains toujours prompts à tirer sur le club bordelais. Pour moi Modeste essaie de rattraper son mauvais contrôle par un dribble sur Sorin qui le percute. Pénalty donc, que décide de tirer le même Modeste qui prouve qu’il en a des grosses et qui le transforme. 2-0 pour Bordeaux et un enterrement des espoirs Auxerrois dans une fosse commune.

Modeste loupe ensuite un face-à-face ou c’est plutôt Sorin qui sort bien, Plasil envoie un coup-franc sur la barre, Ramé prend un jaune parce qu’il veut laisser Auxerre faire son changement, et puis à la 79ème, après un relais avec Modeste (tiens donc… le mauvais), Plasil envoie une merveille de frappe du gauche dans les filets d’un Sorin qui plonge pour être sur la photo. Ce but est une merveille, et ce n’est pas un vulgaire centre raté… La fin du match est plutôt tranquille pour les Bordelais qui se font tout de même quelques frayeurs vite calmées par un Ramé autoritaire et rassurant.

Victoire tranquille face à des Auxerrois d’une faiblesse offensive impressionnante (0 tir sur ce match), victoire à relativiser donc et surtout à confirmer dès le week-end prochain à Brest parce que bon les faux espoirs après chaque semaine agitée ça commence à bien faire. Place à l’analyse :

Les gars :

Ramé (3/5) : La moyenne pour le mec qui n’a rien eu à faire de son match si ce n’est rassurer sa défense à chaque prise de balle. Il prend un jaune parce qu’il s’emmerde et qu’il veut voir ce que ça donne avec d’autres attaquants. Dommage. Pourrait aider un club de L2 l’an prochain (Angers ?) avant de prendre sa retraite.

Sané (2/5) : Inquiétant, il s’est fait manger par ce qui devait être le seul Auxerrois dangereux samedi soir. Il a été solide le reste du temps, se contentant de défendre.

Marange (2/5 parce qu’il est vraiment bête) : Un match solide pour l’erreur du football. En même temps il avait face à lui une autre erreur du football. Assez con pour commettre une faute grossière et inutile à la 90ème au niveau du poteau de corner.

Fernando (3/5) : Il a joué à l’ancienne, comme un vrai libéro, et donné la leçon à Ciani sur la manière de défendre face à un attaquant rapide (oui Jelen l’a été, il y a longtemps). A pratiqué une relance à base de parpaing et de mortier (Pascal Cygan époque Lille pour les plus vieux). Dégueulasse mais efficace (comme un but de Gerd Müller).

Ciani (3/5) : Trois explications pour sa « bonne » prestation :
1)      Il est sur courant alternatif depuis le début de saison.
2)      Jelen a été mauvais et lent au point de le faire passer pour un bon défenseur.
3)      Le pied dans la gueule de Diarra lui a remis les idées en place.

Diarra (5/5 pour son high-kick, 3/5 sinon) : La moyenne c’est pour le but, parce que le reste du temps il n’a pas eu énormément de travail. Faut dire qu’il n’est pas allé le chercher non plus.

Jussie (3/5) : J’ai été tenté de lui mettre 4 parce que son coup de coude sur Pédretti l’énervant c’était vraiment agréable à voir. On découvre un nouveau Jussie depuis quelques temps, moins artiste transparent, plus travailleur de l’ombre (ce terme a été déposé par Canal+ auprès de la SACEM, Horsjeu.net devra verser 1€ à Canal+ à chaque fois que ce terme sera prononcé jusqu’à ce que Canal+ puisse se payer un vrai présentateur pour l’Equipe du Dimanche). Remplacé sous les applaudissements par Ducasse à la 66ème après une semelle sur Hengbart qui aurait pu lui valoir un rouge.

Plasil (Zanetti/5) : Si l’Inter a Zanetti, nous on a Plasil. Peut-être moins symbolique que l’Argentin mais d’un niveau extraordinaire depuis le début de la saison. Son but est d’une finesse exceptionnelle et vient récompenser son activité toujours précieuse. J’envisagerai presque d’avoir la même coupe de cheveux que lui alors que Ciani Broyeur annonce sur le forum (excellent forum) : « Plasil, s’il reste l’an prochain, je m’offre un maillot floqué à son nom tel une vulgaire groupie de Justin Bibers. »

Wendel (3/5) : De nouveau titulaire après deux mois au placard il a livré une bonne prestation récompensée par une passe décisive pour Diarra sur l’ouverture du score. Une bonne activité le reste du temps mais une fin de match difficile à cause du manque de rythme. Remplacé à la 89ème par Ayité.

Ben Khalfallah (4/5) : La Calle Ocho étant fermée cette semaine, FBK était frais et dispo pour ce match. Et cela s’est vu, bien accentué par la faiblesse de son vis-à-vis dont la carrière ressemble à Apollo 13 tant il doit sa titularisation à l’absence d’une douzaine de défenseur et à l’interdiction de faire jouer des enfants de moins de 15 ans en Ligue 1. On a vu l’espace d’un match le joueur qu’on a fait signer fin août, percutant, dribbleur, efficace dans ses choix (pas tout le temps je l’avoue). Il offre la balle du penalty à Modeste et aura fait rire tous les supporters par son « rush Messiesque » (Footrique™) conclu par « une frappe cheville-tibia qui se voulait enroulée petit filet et qui part à 2km/h vers la sortie de but » (Footrique™). Je propose donc la fermeture définitive de la Calle.

Modeste (4/5) : Rien à cirer des critiques venant de personnes ayant les capacités de finition d’un cul-de-jatte aveugle. Anthony fait le boulot devant, se coltinant match après match des défenses ultra-physiques (Coulibaly n’est pas taillé dans une chips) et grattant bon nombre de ballon tel un Richie McCaw. Il provoque et transforme un pénalty avant de servir de relais pour le but de Plasil. Un match plein. Remplacé par André à la 81ème.

Les entrants :

Ducasse (non noté) : Dommage qu’il parte en fin de saison. J’espère pour lui qu’il connaîtra plus de réussite dans son futur club qu’aux Girondins. Son entrée a permis aux Bordelais de reprendre le contrôle du milieu de terrain et d’étouffer encore un peu plus les Icaunais (je fais péter le vocabulaire).

André (non noté) : Il continue à apprendre la Ligue 1 et ses défenses rugueuses. Il semble intéressant mais pas fait pour jouer seul devant.

Ayité (non noté) : Rentré pour casser le rythme. Devra sûrement partir pour jouer plus.

Le coach :

La bonne idée : Replacer Fernando en défense centrale le temps d’un match pour couper les balles longues de Pédretti.

La moins bonne idée : Sané sur le côté droit de la défense qui nous prive d’un apport offensif que ne peut compenser Marange vu qu’il a la qualité de centre du fils de Taiwo et d’un joueur de district.

La vraiment pas bonne idée : Démissionner comme tout le monde le dit depuis samedi, surtout si c’est pour que Pabon revienne.

Les mecs en face :

Birsa a été le seul à être dangereux, dommage qu’il se barre au Genoa l’an prochain, Jelen ressemble à un meuble Ikéa monté bourré à 4h du matin, Pédretti met du bois mais n’aime pas en prendre, il m’énerve, Oliech est une erreur du football, je ne vois pas d’autre explication, Berthod est un sous-Oliech, Ndinga devrait aller mettre du bois ailleurs dès l’an prochain et Hengbart qui était aux portes de l’Equipe de France il y a 8 mois d’après Pierre Ménès, les a prises en pleine gueule.

Les remarques à la con :

-Il vieillit mal Jordy
-Les relances longues de Fernando c’est parce qu’il a regardé le rugby juste avant ?
-Comme quoi on peut être supporter et avoir de l’humour
-Le jaune de FBK et celui de Ramé c’est pour les stats ?
-Orange qui annonce le 606ème match de Cédric Carrasso dans les buts c’est pour vérifier s’ils ont quelqu’un qui regarde ?
-Les mecs de Stade 2 qui annoncent officiellement la démission de Tigana, c’est les mêmes qui ont contacté Interpol pour le match Newcastle – Arsenal ?
-Une bonne idée de vin rouge : Château Canteloup
-Une mauvaise idée de vin rouge : la cuvée du patron dans un relais routier.

13 thoughts on “La Scapulaire académie note Bordeaux-Auxerre (3-0)

  1. Plasil est magique. Il a le meilleur pied droit de l’équipe. Et il a aussi le meilleur pied gauche.

  2. Excellent, comme d’habitude j’adore les commentaires de la scapulaire académie.

    Et oui, encore oui, Modeste n’est pas la pompe décriée partout ailleurs ou dans les travées de Chaban. Il est au charbon chaque WE, paye de sa personne, et pardon du peu, il en est à 10 buts pour sa 1ère saison à Bordeaux, là où d’autres ont déboursé 5 fois plus pour 5 fois moins de buts. Continue garçon!
    Plasil nous livre encore une super prestation, un type exemplaire dans un groupe pas toujours très digne.

  3. Excellente académie, comme toujours.
    Un réel plaisir ce lire ce bon Claude après les matchs, là où certaines académies se contentent de donner des notes et une phrase sur chaque joueur, là on a un contexte, un récit, des notes, une analyse, la complète quoi.
    Merci aussi au soutien pour Modeste, qui marque trois fois plus de buts que Chamakh au même âge (oui les penalty gnagnagna, bah faut les mettre quand même ces pénos…) et dès sa première saison.
    Enfin, la plume, alors ouvrons le débat Claude Pèze, fils spirituel de Montaigne et Montesqieu?

  4. « Plasil (Zanetti/5) » Ouais enfin Zanetti en conférence de presse il ne ressemble pas à un mauvais sosie de Cloclo.

    Sinon c’est bien de faire lire ton académie par ta famille mais ça se voit un peu quand même.

  5. Claude va devoir poser un attelage et une remorque à la Cadillac pour transporter toutes ses groupies à force d’académies de ce niveau

    et j’en suis

  6. Celle-ci est une des toutes meilleures de la saison, du Claude en forme olympique. Citer rugbydump (quel bonheur), Doc Gyneco, Jordy et Pascal Gentil dans la même acad’ c’est pas donné à tout le monde.

    Sinon, quel con ce Marange, et quel con cet arbitre (pour une fois que je gueule sur l’arbitrage), parce que franchement les cartons de FBK et Ramé ça fait un peu « tiens, ça vous apprendra à nous chier dessus ».

    J’espère que Tigana reste bordel.

  7. Très bonne académie!
    La cerise sur le gâteau d’un week-end qui fait plutôt plaisir après la totale débandade, comme le but de Jaro qui est décidément énorme.
    Complètement d’accord sur Modeste, il fait le boulot, et 10 buts c’est pas mal du tout dans ces conditions…

  8. Académie de qualité, vocabulaire riche et métaphores filées, du rouge sur de la roteuse, dédicaces a l ovalie et supplément poix chiche, le tout avec ce qu il faut d’ évocation scatophile. Ça fait plaisir, but bijou de Jaro comme un symbole, mais effectivement avec la saison yoyo ça peut craquer a tout moment, a commencer par la semaine prochaine, en même temps Brest a avalé le biniou en ce moment…
    @sanction administrative : joli pseudo j aime beaucoup

  9. @Moké: C’est pour avoir un melon digne d’un croisement entre Samuel Eto’o et Marcel Desailly que je fais lire l’acad’ à ma famille.

    Plasil c’est peut-être un mauvais sosie de Cloclo mais qu’aurait donné Cloclo sur un terrain?

  10. Je suis né pour donner du plaisir, aux femmes pour commencer, aux lecteurs ensuite. Et parfois sur le terrain mais c’est déjà plus rare

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.