La Scapulaire académie note Bordeaux-Rennes (0-0)

Claude Pèze descend bientôt. Pour le vacances.

Une semaine après le nul à Saint-Etienne où Bordeaux avait une nouvelle fois joué une seule mi-temps, l’équipe avait l’occasion de se rattraper un peu en accueillant un « gros » du championnat, le Stade Rennais. Samedi soir j’étais dans les tribunes de Michel d’Ornano (gratos je vous rassure) et après la purge que fut le Caen-Nice où heureusement j’ai pu faire plein de blagues douteuses avec mon pote, j’espérais voir un match ouvert avec des occasions et des buts et pourquoi pas une victoire bordelaise. Et c’est raté, j’ai vu un match à peine meilleur que celui de la veille où la tentation de zapper sur le Barça ou jouer à PES fut grande mais mon professionnalisme m’a fait rester sur Canal. « Pourri », « pitoyable », et ces mots ne sortent pas du goitre de Pierre Ménès mais de la bouche des joueurs.

Pour ce match Tigana devait se passer de Henrique, Chalmé, Planus et Lamine Sané tous blessés, ainsi que de Bellion qui est définitivement grillé aux yeux de Tigana. Un Sané pouvant en cacher un autre, c’est Salif le petit frère qui intègre le groupe « pour dépanner » se dit-on. A noter également le retour de Ramé dans le groupe, pour permettre à Olimpa d’avoir du temps de jeu avec la réserve ? Peut-être. Côté Rennais on tente de concurrencer l’infirmerie bordelaise avec Tettey, Apam, Marveaux et Théophile-Catherine blessés ainsi que Lemoine qui n’est pas dans le groupe mais qui joue avec la CFA ce qui fait plaisir après sa grave blessure au rein.

A l’heure des compos, football.fr qui n’en n’est plus à une connerie près annonce la titularisation de Marange à droite, ce qui a déclenché une vague de suicides chez les supporters. Heureusement c’était une connerie et alors que tout le monde attend Savic ou Ducasse, c’est Salif Sané qui est titularisé pour contenir Kembo-Ekoko. Pour le reste on a la même composition que face à Saint-Etienne ce qui est normal vu que les solutions sur le banc sont très limitées.

Pour épicer le match qui s’annonce offensif je décide de boire une bière par tir. A la mi-temps je suis toujours sobre et j’ai la gorge sèche ce qui résume bien le niveau de cette première période. Bordeaux est quasi-inexistant, Rennes à peine mieux. Le seul fait marquant de ce début de match est le tacle scandaleux de Doumbia sur Plasil d’entrée de jeu qui aurait pu y laisser son tibia. J’avoue que sur le coup j’ai sali mon slip et mes fesses ont commencé à faire bravo. Plus de peur que mal, notre Tchèque est taillé dans un bois dont on fait les pipes. Pour palier à ce problème de gorge sèche je descends un pack de Carlsberg, boycottant la Coreff pour la soirée.

La seconde période est un peu plus animée mais pas franchement plus. Au final 0-0 et Bordeaux reste dans ce ventre mou qui a l’air de si bien lui convenir. Je me dis que j’ai bien fait de boire à la mi-temps ça m’a aidé à supporter le coaching de Tigana et le faible niveau du match. Place à l’analyse.

Les joueurs :

Carrasso (3/5) : Il a eu le mérite de pas se claquer sur ses rares interventions tellement il a du s’emmerder le reste du match. Enfin pour une fois qu’il n’est pas abandonné par sa défense il a pu se reposer.

Salif Sané (5/5) : On a vu des débuts en Ligue 1 bien plus difficiles. Le défenseur axial de formation était la surprise de la composition de Tigana. Il a tenu Kembo-Ekoko de manière admirable, jouant de façon très propre et ne prenant aucun risque en défense. Il a pris confiance au fur et à mesure du match se permettant même quelques montées. Il réussit un super retour sur Montaño en fin de match. Il ne faut pas qu’il s’enflamme après ce match mais il se peut qu’il soit une des nouvelles bonnes surprises du centre de formation bordelais.

Trémoulinas (2/5 -1 pour avoir volé un sourcil à Domenech) : Avec son pansement sur l’arcade j’avais l’impression qu’il se foutait de la gueule de l’ex-sélectionneur. Il a été beaucoup moins offensif qu’à l’accoutumée mais il faut dire que le marquage permanent de Danzé l’a énormément gêné. Il a donc fait un match solide en défense et a profité de la disparition des offensives rennaises en seconde période pour monter un peu.

Fernando (3/5) : Il alterne les matchs pourris avec les matchs moyens. Il a fait le boulot derrière contenant bien Montaño qui était pas une grosse menace non plus. Il a réalisé quelques percées balle au pied pour essayer d’amener le danger.

Ciani (3/5) : Il m’a fait peur en début de match avec des hésitations qui auraient pu coûter cher mais s’est bien rattraper pour livrer une de ses meilleures prestations depuis longtemps. Solide défensivement il est auteur d’un sauvetage involontaire sur la tête de Dalmat. Comme son compère de la défense il a réalisé une percée pour essayer d’apporter du danger.

Diarra (4/5) : Il avait eu du mal lors de ses précédentes prestations mais on a retrouvé le taulier du milieu de terrain avec 20 ballons récupérés. Il est en grande partie responsable de la disparition des rennais au milieu de terrain en seconde période. S’est même permis de frapper deux fois au but dont un joli retourné.

Plasil (3/5) : Un joueur classique aurait eu une fracture tibia-péroné sur le tacle de Doumbia dès la 2ème minute de jeu. Lui n’est pas de ce genre et s’est relevé. Heureusement pour Bordeaux tant il semble être l’un des seuls joueurs capables de créer du jeu et d’effectuer des passes précises pour ses coéquipiers.

Wendel (1/5) : Ca devient désespérant. Quand Plasil et Diarra touchent 60 ballons chacun il en touche à peine la moitié. Pas de frappe, très peu de ballons récupérés, le Brésilien n’est que l’ombre du joueur qu’il a été, on se demande pourquoi Tigana continue à le titulariser. Ah oui parce qu’il n’y a pas d’alternative sur le banc. Remplacé par Jussie à la 80ème.

Gouffran (1/5) : Je l’ai souvent défendu envers et contre tous mais là c’est trop. Il court souvent pour rien et dans le vide. Malgré ça il réussit par miracle à se créer deux occasions qu’il vendange comme il se doit, la première en frappant sans jamais regarder le but, la deuxième en n’étant pas capable de faire une conduite de balle correcte. Remplacé par Diabaté à la 72ème où il sort sur les sifflets.

Ben Khalfallah (3/5) : Son analyse à la mi-temps (« C’est un match pourri ») lui permet cette note. Il a montré une nouvelle fois qu’il pouvait amener une alternative dans le jeu bordelais. Il faut qu’il prenne plus de responsabilités dans le jeu pour devenir ce qu’on attend de lui, un leader.

Modeste (2/5) : Une mauvaise note pour Antony mais je suis de plus en plus fan de ce joueur. Son jeu de protection dos au but est une merveille, mais il n’est pas assez soutenu ce qui rend ce jeu inefficace. Il s’est fait tailler un costard par Dugarry qui a déjà oublié que c’est seulement la première vraie saison dans l’élite de ce jeune joueur qui a tenu le choc face à Mangane ce qui n’est pas rien. Remplacé, surement à cause du coup reçu en fin de première période, par Maazou à la 66ème.

Les entrants :

Maazou (non noté) : Comme face à Saint-Etienne : rien, nicht, nada, peau de zob… Merci Tigana.

Diabaté (non noté) : Surement une des meilleures entrées bordelaise depuis bien longtemps. Il a montré beaucoup d’envie et d’activité dans le jeu et s’est procuré deux grosses occasions qui auraient pu finir au fond. J’aimerais voir ce que pourrait donner son association avec Modeste.

Jussie (non noté) : Son entrée est ici

Le coach : Il se prive de Saivet et Ayité ses seuls « vrais » ailiers pour placer Marange, Savic, Ducasse, Maazou, Diabaté et Jussie sur le banc. Lorsqu’il fait rentrer Maazou à son vrai poste on se dit qu’il a enfin compris, mais 5 minutes plus tard lorsque Diabaté entre pour Gouffran, Maazou retrouve ce poste d’ailier droit où il est aussi utile qu’un cendrier sur une moto. De même alors que Wendel est transparent depuis le début du match, il attend la 80ème pour le remplacer par Jussie qui ne sera pas plus influent dans le jeu. Son coaching est de plus en plus douteux match après match et j’ai pas l’impression que le mercato changera quelque chose à l’équipe qui risque de vivre une saison galère.

Les mecs en face :

Doumbia a failli faire une « Mangane-Lacourt » sur Plasil d’entrée de match mais s’est bien tenu par la suite. M’Vila n’a pas eu son rendement habituel tandis que Montaño a été pris en tenaille par la charnière Bordelaise et n’a pas su (pu ?) s’en défaire. Pour le reste, Rennes est une équipe très physique avec des joueurs de qualité (Kana-Biyik notamment). Mon seul regret c’est de ne pas avoir vu Jérôme Leroy à la place de Dalmat.

11 thoughts on “La Scapulaire académie note Bordeaux-Rennes (0-0)

  1. Et qu’est-ce qu’on s’est ennuyé. Heureusement y’avait le Barça sur C+Sport.

  2. C’était vraiment douloureux à regarder ce match… C’était vraiment douloureux les commentaires de Fierrot le Pou à la mi-temps. Par contre, j’ai bien aimé Ben Khalfallah et son match pourri qui tranchait avec le Yannou fraichement émoulu du centre de formation et ses cours de com.

  3. @Michel: la tentation de zapper fut grande mais la télécommande était sur la table basse et donc trop loin pour me sortir de la léthargie dans laquelle ce match m’avait plongé.

    @Pyb : Oui FBK était honnête au moins.

    @Moké : l’arbitre est idéalement placé pour voir que Doumbia fait une faute scandaleuse. S’il y avait eu fracture il aurait même entendu le bruit.

  4. C’est de la maladresse a-t-il dit. Et il a fait allusion juste avant d’un coup de coude donné par Ciani. Il a du confondre avec Spahic

  5. Merci Claude de nous permettre de nous dispenser des retransmissions des Girondins ces temps-ci. C’est un sacrifice très louable, car je crois comprendre que tu mets ton foie un peu plus en danger à chaque match.

    Mais au fond je ne peux pas m’empêcher de me dire que le printemps venu, avec le retour des blessés, les recrues qui auront un peu plus de bouteille, le club qui aura payé à Tigana une formation en coaching, Maazou prêté à Grenoble, et un peu de chance, on pourrait jouer le premier tiers du tableau. Mais bon, faut pas non plus s’enflammer, l’hiver ne fait que commencer.

  6. Je crois que ta vraie compét’ c’est la Heineken Cup. D’ailleurs à la fin du match c’est vrai qu’on avait une équipe de deuxièmes lignes.
    Cela dit, et contrairement à Riolo qui dès qu’il voit un grand black pense qu’il sait pas jouer au foot, j’ai bien aimé l’entrée de Diabaté qui en 10 minutes a fait ce qu’on attend de Gouffran depuis plus de deux ans.

  7. @DobleJuan: j’attends impatiemment le retour des blessés moi aussi. Il n’y a pas besoin de recruter en défense quoi qu’en disent certains « supporters », il faut juste attendre le retour des blessés (Planus, Henrique, Chalmé, Sané rien que ça). La priorité selon moi devrait être le recrutement d’un relayeur pour soulager Plasil qui porte l’équipe à bout de bras et le recrutement d’un ailier pour remplacer cette chèvre de Gouffran qui n’en finit pas de décevoir. Après faut voir si le club a trouvé l’argent qu’ils n’avaient pas cet été.

    @Volume de jeu: Je m’intéresse aussi à la H Cup. Diabaté a fait une entrée excellente et j’espère que ce joueur auquel je crois beaucoup va finir par montrer qu’il peut se faire une place dans cette équipe.

  8. 3 pour BKF OK.. grâce à son analyse de match.
    5 à Sané ???
    Avec un match comme on a vu comment un joueur peut avoir 5 ???
    Bon, avec une telle purge depuis le début de saison vous n’êtes pas trop loin du leader…Y a de l’espoir.
    Mais , quand même ! Il est loin le temps de Lolo/Cham/Yoyo…
    Ça fait plutôt penser à Fernando (et encore, il a finit second lui).

  9. @Jah: 5 parce que ce sont ses débuts en Ligue 1 à un poste auquel il n’a pas été formé (il est défenseur axial), il s’en est admirablement sorti en jouant simple (pas de dribbles en défense, prend-ça Fernando, en tenant au marquage Kembo-Ekoko puis Camara (prend ça Ciani) et en se permettant même de déborder pour centrer (prend ça Lamine) avec une qualité de centre pas dégueu (prend ça Bakary Sagna). J’ai vu des débuts bien pire que ça (prend ça Bruno Basto) et ce 5 c’est à la fois une forme d’encouragement pour ce jeune parce que j’ai eu peur à l’annonce des compos, mais aussi une critique pour le reste de l’équipe puisqu’il a montré plus d’envie que la plupart de ses partenaires (prend ça Wendel).

    Plus la saison avance plus je commence à regretter Ricardo et ses tactiques de bétonnage… et j’ai peur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.