La Scapulaire académie note Lens-Bordeaux (1-0)

Claude Pèze, tout en alcool et en clichés.

Après une branlée prise à domicile suivie d’un changement d’entraîneur, pas le temps de souffler pour votre serviteur, et pour son foie surtout. Nouvel entraineur donc, ou presque puisque c’est l’homme de l’ombre, Eric Bedouet, qui endosse une nouvelle fois le costume de pompier de fin de saison (même si c’est plus le costume de gardien de chèvres pour cette fin de saison). A peine intronisé qu’il doit se coltiner un déplacement dans le Nord de la France pour jouer Lens qui lutte avec l’énergie du désespoir contre la relégation (c’est fou ce que ça colle bien à cette région le mot « désespoir »). Le Nord étant régulièrement associé à l’alcool, je décide de fournir mes meilleures armes et me tient prêt à exécuter des cocktails par dizaines (d’ailleurs, en recherchant de nouvelles idées de cocktails sur le net, je suis tombé sur un cocktail au nom évocateur pour Gros Membre Numéro 2, le « Shemale ». J’ai évité de le tester mais j’en parlerai avec GM n°2 qui est plutôt calé sur le sujet).

Pour ce déplacement chez les gros cons corons (cette académie est garantie 100% sans clichés), Eric Bedouet n’avait qu’à déplorer les absences de Diarra, suspendu, ce qui n’est pas une énorme perte vu ses dernières performances, de Gouffran, toujours blessé et aussi de Ramé qui était en stage pour son DEF (Diplôme d’Entraîneur de Football). Il a aussi choisi d’écarter André du groupe, provoquant pleurs chez les footix qui souhaitaient le voir titulaire pour les quatre derniers matchs, qu’il marque 10 buts et qu’on lève l’option d’achat et que l’an prochain ce sera le meilleur buteur du monde parce que mais si je l’ai fait à Football Manager et qu’il devient trop fort, même qu’après tu fais signer Ganso pour 7,5M€ et tu gagnes la LDC en 2013. Pas de André donc, ni de Henrique vu qu’il n’y a pas besoin de lui dans le Nord pour qu’il y ait des histoires glauques pas besoin d’emmener 15 défenseurs (pas de clichés j’ai dit !). En face, pas de Runje, officiellement malade (je lui avais dit de pas manger des fricadelles ! la recette ici), blessé au mollet selon Foot+. Pas de Sertic non plus qui veut être bien vu par Ciani l’an prochain et qui aurait donc envoyé chier Boloni, je sais pas en quelle langue vu que Boloni c’est comme coach Vahid, 30 ans en France et toujours pas foutu de parler français correctement. Pour le reste, Lens c’est surtout des poètes du football, avec des mecs comme Yahia, Démont (Ballon de plomb en titre tout de même), Sow, Kovacevic. On dirait l’effectif de Nancy, sauf qu’à Lens il y a deux espoirs qui jouent pas trop mal, Varane et Aurier. Sinon offensivement Lens c’est du lourd, ils ont … mais encore… en fait ils ont Maoulida, l’homme bandelette, Jemaa, le Jussie tunisien (pour la transparence) et Eduardo, l’attaquant qui cadre moins souvent que Maoulida, c’est dire.

Pour sa première composition d’équipe, Eric (accompagné de Lilian Laslandes sur le banc, Lilian qui ressemble à Depardieu en maigre) décide de garder Carrasso dans les buts, normal, c’est à priori une valeur sûre. En défense il garde le rouquin à droite, remet Marange à gauche parce qu’il a compris que Trémoulinas n’est pas au top à ce niveau-là en ce moment, et nous sort une charnière centrale Planus – Sané à priori pas mauvaise sur le papier puisque composée d’une brute d’un stoppeur et d’un relanceur. Ciani fait donc les frais de sa piètre prestation face à Sochaux mais aussi du fait de s’être donné en spectacle un peu comme ma grand-mère une fois à table pendant un repas de famille où elle s’était mise nue au moment de découper le gâteau d’anniversaire de mon cousin qui avait 10 ans à l’époque et qui n’a plus jamais été le même depuis. Une histoire horrible. Mais je m’écarte du sujet. Au milieu de terrain on retrouve Fernando et Plasil à la récupération, duo à priori efficace à condition que Fernando soit constant tout le match. A gauche on a Trémoulinas, un cran plus haut qu’à son habitude, pour déborder et centrer alors qu’à droite, Eric nous sort Wendel, pour qu’il rentre dans l’axe sur son pied fort. En meneuse de revue on a Jussie alors qu’en pointe, Modeste est mis au repos et c’est Diabaté qui aura l’honneur de se farcir les duels avec Yahia. En face donc on retrouve Kasraoui (à la fin du match une question m’est venue à l’esprit : Pourquoi Runje ?) dans les buts, Démont à gauche, Varane et Yahia dans l’axe (Varane fait le bon, Yahia est à la fois la brute (faut vraiment être débile pour faire des tacles pareils) et le truand (comment ce mec est devenu pro ?) et Aurier à droite. A la récupération on a un vrai duo de poète avec Sow (aucun lien) et Kovacevic (aucun lien) alors que pour marquer un but on retrouve Akalé (un mec qui fera une grande carrière que certains disaient, lorsqu’il était à Auxerre), Eduardo, Jemaa et Pollet en pointe, la surprise du 11 de départ de Lazlo. Le match risque d’être long.

Début du match et dès la première minute Pollet vient mettre un bois à Planus, ça commence bien et ça annonce la couleur. Le thème du match pour Foot+ semblant être le public Lensois, je décide de me lancer dans un picolo-spectateur, le principe étant de boire un verre à chaque fois qu’on voit un spectateur qui m’inspire un préjugé. Au bout de 15 minutes de jeu je suis déjà bien touché et décide de ralentir ma consommation pour au moins atteindre la mi-temps. Sur le terrain il ne se passe rien, Jemaa multiplie les hors-jeu et les sifflets du public lensois. A la 16ème, Plasil décide d’y aller en force plein axe, un peu comme Moké, et transperce la défense nordiste. Yahia trouve comme seul moyen de l’arrêter de commettre une grosse faute juste avant l’entrée de la surface. Il échappe au carton rouge uniquement parce qu’Aurier avait anticipé sa connerie et s’était placé en conséquence. Sur le coup-franc, Wendel envoie le ballon dans un mur placé à 7 mètres de lui. Avant le match, Trémoulinas a déclaré au micro de Foot+ qu’il y aurait du déchet dans ce match. Il devait très certainement parler de ses centres tellement son début de match est un festival de centres qui finissent à Tourcoing ou Roubaix. Wendel, lui, est transparent sur le côté droit et semble bien ne pas apprécier sa position. A la 22ème, Trémoulinas réussit enfin un centre (je l’ai vu lever la tête pour la première fois avant de centrer) et trouve Diabaté dans la surface qui pivote et frappe, obligeant Kasraoui à un bel arrêt.  A la 30ème, Bordeaux se voit refuser un but sur corner pour une faute de Diabaté sur Yahia qu’il « empêche de sauter » selon Foot+ alors qu’on voit Yahia être ridicule sur son saut digne d’un obèse. Le match est moche, Kovacevic aussi, heureusement le public lensois est là et se manifeste en lançant des fumigènes sur le terrain tout en chantant les Corons à fond. Selon Del Bello (en grande forme), ça n’aide pas l’image du club. Mais quoi ?

1) Jeter des fumigènes sur la pelouse ?

2) Chanter les corons ?

Le match continue avec des chants lensois bien loin du niveau de ceux des supporters du Virage Sud. On a le droit à : « Vous avez tué notre paradis » qui est la L1 selon Foot+. C’est sur que ça peut pas être le Pas-de-Calais. On a aussi : « Vous êtes là que pour le pognon », c’est sur qu’ils sont pas là pour la beauté de la région les mecs. A la 40ème, sur un long ballon, Yahia se troue et permet à Diabaté d’aller défier Kasraoui qui décide de pas faire dans la dentelle et d’aller découper le Malien. Laurent Blanc likes this. La trajectoire bizarre que prend le ballon et le fait que Diabaté ne se jette pas au sol comme s’il avait été touché par un coup de tazer (Valbuena’s style) trompent Monsieur Bré qui ne siffle pas pénalty (en même temps c’est pas scandaleux, il m’a fallu un ralenti pour voir la faute). L’ambiance au stade est vraiment bizarre mais l’alcool la rend supportable. Juste avant la mi-temps, Marange décide de prendre un jaune pour avoir découpé Aurier, il espère peut-être ainsi plaire à Laurent Blanc.

Mi-temps, les nombreux verres d’alcools (j’ai commencé par des vodka-caramel, classique, puis les verres s’enchainant, j’ai fini au Tequila-Sprite à la mi-temps) n’ont pas réussi à rendre ce match agréable à voir. Même, ils semblent ralentir encore un peu plus le match.  J’ai cru au début que c’était à cause de la qualité du streaming qui était mauvaise mais non, si je vois Jussie en saccadé c’est pas la faute du streaming, c’est juste que Jussie à la vitesse de pointe d’un mec en fauteuil. La seconde mi-temps risque d’être toute aussi longue, mais je suis professionnel jusqu’au bout et décide de regarder cette seconde période sans boire une goutte d’alcool.

Première « action » bordelaise de la seconde période, débordement de Trémoulinas qui centre et fait instantanément le bonheur d’un enfant défavorisé de Loos-en-Gohelle. Ma résolution ne tient pas et je décide de m’envoyer une bière par centre raté de Mowgli. Sur l’action suivante il évite de centrer (mon foie le remercie) mais perd le ballon sur un bon retour d’Aurier. A la 57ème, Plasil joue rapidement un coup-franc pour Trémoulinas sur le côté, j’attrape ma bière par anticipation mais Mowgli décide de faire un bon centre (le deuxième du match, c’est remarquable) pour Wendel qui fait briller Kasraoui. Je me fais chier une dizaine de minutes par la suite avant de voir Jussie faire le bonheur d’un enfant de Liévin en frappant au-dessus des buts après avoir eu le temps de contrôler dans la surface. Bedouet décide ensuite de faire sortir Diabaté et Wendel pour faire rentrer Modeste et Ben Khalfallah. Le Tunisien se met en évidence (miracle) et déborde sur son côté avant de mettre un bon centre en retrait pour Fernando. Le Brésilien, en confiance, préfère mettre un ballon en mousse à Trémoulinas qui ne réfléchit pas (ça il réussit à le faire) et frappe à côté. Cinq minutes plus tard, sur un ballon qui semble anodin, Aurier accroche Jussie qui joue bien le coup (je me mets en opposition devant le ballon que je n’ai pas et j’attends le mec qui arrive dans mon dos). Pénalty pour Bordeaux et alors que j’imagine un Plasil ou un Fernando prendre ses responsabilités, c’est Modeste qui se présente « lui qui en a mis 4/4, oui 4/4 » (Foot+©). Sentant le pénalty raté à venir je me prépare un Baby Guinness (Liqueur de café et Bailey’s) à défaut d’en avoir des vraies (j’ai vidé le frigo samedi). Modeste frappe mais Kasraoui stoppe le pénalty, relançant ainsi chants de supporters et remotivant ses coéquipiers. Boloni quant à lui sort Pollet, sa pointe, pour faire rentrer Bedimo, un latéral. Le coaching à la roumaine en France on va dire. Bedouet réplique en faisant rentrer Ducasse à la place de Jussie. Frileux certains diront. En fait sur le banc il restait Savic, Salif Sané, Ciani, Ducasse et Olimpa. Donc logique. Et forcément, à la 86ème, Bordeaux fait ce qu’il sait faire de mieux cette saison : relancer tout ce qui est en difficulté. Sur le côté gauche, Bedimo dépose Chalmé puis s’effondre lorsque Ben Khalfallah tente de pratiquer une air-sodomie en s’accrochant à lui. Jaune pour le Tunisien et coup-franc pour Lens. Vous connaissez les coup-francs PES où vous avez beau avoir un excellent gardien, le tir finit toujours au fond parce qu’il est mal placé par l’IA ? Ben c’est l’impression que j’ai eu sur le tir de Hermach. Lens mène mais ne gagne au final que 1 à 0 grâce à la maladresse exceptionnelle de ses attaquants. Fin du match, victoire de Lens qui peut encore espérer alors que Bordeaux tombe à la 11èmeplace. Vivement que cette saison se termine. Place à l’analyse :

Les gars :

Carrasso (2/5) : Match bizarre pour Cédric qui s’incline sur la première vraie occasion (on peut appeler ça une occasion un coup-franc à 30 mètres excentré ?), lui qui n’a rien eu à faire du match. Son placement est douteux pour certains, mais en même temps il semble normal qu’il se place ainsi pour un coup-franc pareil.

Chalmé (2/5) : Il a pris peu de risques offensivement, pas aidé par un Wendel aussi transparent que maigre. Défensivement il a eu un peu de mal et m’a fait peur sur quelques tacles que Jurietti aurait appréciés. Vivement la fin de la saison pour le rouquin.

Marange (3/5) : Quand tu vois le match, il passe un peu inaperçu. C’est un peu comme la mayo des sandwichs Daunat, t’as pas l’impression que c’est utile mais sans ça tout le reste se barre en couille. Ben Marange c’est ça. Attention à ce que la mayonnaise ne tourne pas tout de même.

Sané (3/5) : On va dire bien parce qu’on a pas vu Pollet du match. Mais en même temps c’était Pollet, c’était pas comme s’il avait eu affaire à un footballeur professionnel. Hein ? C’est un pro Pollet ?

Planus (3/5) : Un match propre, bien aidé par la faiblesse offensive adverse. Attention aux relances tout de même.

Fernando (1/5) : Le brassard te fait mal au bras et t’empêche d’être concentré ou quoi ? Festival d’imprécisions et de passes foireuses, Fernando c’est 24 ballons perdus pour seulement 14 récupérés sur ce match. Et puis quand t’es dans la surface, plutôt que de mettre un ballon à la con à Trémoulinas mais frappe bordel !

Plasil (3/5) : Encore une fois il est un des seuls bordelais qui se démène sur le terrain de la première à la dernière minute. Le problème c’est que les autres le regardent jouer (Wendel si tu m’entends).

Jussie (1/5) : Sérieux Jussie t’as un si bon contrat que ça à Bordeaux pour tout faire pour éviter qu’un club s’intéresse à toi ? Remplacé par Ducasse à la 83ème.

Wendel (1/5) : Une bonne frappe, un point. Ta prolongation de contrat avec hausse du salaire tu sais où tu peux te la mettre ? Remplacé par Ben Khalfallah à la 70ème.

Trémoulinas (Va apprendre à centrer/5) : Tout est dans la note.

Diabaté (3/5) : Un but refusé, une bonne frappe, des duels avec Yahia. Laurent Blanc a simulé un vomissement parait-il. Remplacé par Modeste à la 68ème.

Les entrants :

Modeste (non noté) : Quand t’es pas en confiance et qu’il y a un péno à 0-0 tu le tires pas. En même temps vu que les « cadres » de l’équipe semblent avoir autant de couilles qu’un eunuque on va pas te reprocher de prendre tes responsabilités. Surtout que ton pénalty est pas trop mal tiré et que Kasraoui sort l’arrêt de sa carrière.

Ben Khalfallah (non noté) : Fait une bonne accélération (c’est bieng), commet la faute du coup-franc (c’est pas bieng). On attend toujours de voir le mec qu’on a acheté à Valenciennes et pas son sosie.

Ducasse (non noté) : Heureusement qu’il a tiré un coup-franc dans le mur sinon je l’aurais pas vu.

Le coach :

Une compo bizarre mais qui a tenu, enfin jusqu’au coup-franc. Vivement la fin de la saison.

Les mecs en face :

Yahia et Kovacevic devraient se reconvertir dans l’équarrissage, Kasraoui a sorti le match de sa vie (comme bien des gardiens face à Bordeaux), Varane et Aurier ne resteront pas longtemps à Lens, les attaquants sont d’une faiblesse monstrueuse, Demont en brun ça fait bizarre et Torgan Hazard c’est bien gentil de faire 60 gros plans sur lui et son frère mais on s’en branle.

Les remarques à la con :

· Bien tenté, supporters Lensois mais vous restez derrière Bordeaux au challenge « Chambrons notre équipe ».

· Chaque gros plan sur des supporters lensois m’a remonté le moral. En les voyants je me suis senti plus beau, plus intelligent et ma vie m’a semblé moins merdique. Merci Foot+.

· Del Bello a fait la même école que CJP ?

· Il a dû aussi faire la même que les journalistes du 10 Sport vu sa blague sur la famille Hazard (le père était footballeur, la mère aussi et Thierry chanteur)

· Démont en brun ça daille on le repère moins facilement sur le terrain.

· Il est payé à la faute et au tacle le Kovacevic ?

· La mission secrète de Bordeaux cette année c’est de tout faire pour que Nancy descende en fait. Après la défaite à domicile contre Monaco, nouvelle preuve avec cette défaite à Lens.

· Sinon il reste encore beaucoup de match ?

 

Ils soutiennent l’activité du Claude : http://webgirondins.com/ , http://www.chezlesgirondins.com/,http://www.girondinsanalyse.com/, http://svsch.b3dgs.com/.

Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net , de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés.

20 thoughts on “La Scapulaire académie note Lens-Bordeaux (1-0)

  1. Le petit « ça daille » en fin de review est typiquement bordelais, même que ça fait plaisir à lire, je me sens comme à la maison.

  2. Merci encore une fois et continues comme ça (écoutes pas ton médecin).

    Mention spéciale à la comparaison avec Mowgli, LB likes this .

  3. Il manque un petit « gavé » pour le typiquement bordelais.

    exemple : « ça daille gavé »

  4. « Apparemment Diarra pourrait partir pour 3 millions cet été. Ça daille gavé! »
    Ou alors « Jean Fernandez sera le prochain entraîneur des girondins; ça daille gavé ».O
    u enfin « Ben Khalfallah a prolongé son contrat avec les girondins jusqu’en 2018; ça daille gavé »…

  5. Excellente application du « ça daille gavé » Plasil Power.

    Félicitation du jury.

  6. « Ciani fait donc les frais de sa piètre prestation face à Sochaux mais aussi du fait de s’être donné en spectacle un peu comme ma grand-mère une fois à table pendant un repas de famille où elle s’était mise nue au moment de découper le gâteau d’anniversaire de mon cousin qui avait 10 ans à l’époque et qui n’a plus jamais été le même depuis. »

    Ce genre de phrases a rallonge et pas très bien construite gache un peu le plaisir, mais dans l’ensemble, c’est toujours de la poésie.
    A l’aise Pèze

  7. Bon puisque je vois qu’il y a un thème « cliché »…

    Ca daille pour Ciani, mais en même temps il est gavé con, la saison prochaine il est bon pour aller distribuer des chocolatines sur les plages de Biscarâsse… ou des pains nature dans les concerts de son pote la Fouine (cf CDVM d’hier et académie Gigis/Sochaux, où l’on voit que les brêles, c’est comme les grands esprits, ça se rencontre).

  8. ça fait du bien d’entendre des mots comme à la maison. Ces gros cons de nordistes connaissent rien ici. Entre moi qui dit poche, chocolatine, con de drôle et ça daille et eux qui disent de la merde on a du mal à se comprendre.

  9. Je suis Nordiste , supporter girondins et sa me blesse que vous pensez ça des nordistes , c’est juste a la vue de ces bandes de gros tas que vous voyez dans les stades Nordiste que jugez les gens du Nord ?

    Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas en dehors des stades de foot …

    Sinon bonne analyse , mais bon je suis déçu

  10. @Rémy: pour des raisons professionnelles, je vis dans le Nord, dans la Somme plus précisément. Donc second degré à fond.

  11. Je vote pour toi comme prochain entraîneur. Quelques paques de bières et différentes bouteilles d’alcool fort, ben, c’est pas trop chère par rapport aux autres!!

  12. @Claude Pèze
    Tu vis dans le Nord pour des raisons professionnelles? Tu es mineur ou tu tu travailles à la NPE? Ou alors alcoolique est reconnu comme une activité professionnelles là haut?

  13. @Plasil Power: Non je bosse pour un service de l’Etat qui se fait régulièrement insulté. J’ai pas eu le choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.