Hey les jeunes,

C’est la folie au foyer. L’humeur de MC s’accordant à la forme de l’AJA, votre serviteur a mis un souk pas possible à la collation de 16h aujourd’hui. Y a encore de la compote dans le couloir.

Faut dire qu’ils me ravissent, les petits, depuis quelques semaines. Matez ça : depuis le 24 octobre, 7 matches, 6 victoires, 1 nul. 16 buts marqués pour 5 encaissés.

Le match très résumé :

Le début de match est insipide : Rennes tient bien le ballon et les auxerrois sont un tantinet plus tranchants dans leurs offensives (têtes de Mignot et Contout, Oliech qui croque). Pas de quoi réveiller Roy Hodgson, venu en repérage pour les courses de Noël. Mi-temps, ça fouette le nul sans but. On repart sur les mêmes bases jusqu’à l’étincelle de Birsa qui anime la fin de rencontre. Kembo égalise, puis Quercia force la décision 2 minutes après son entrée, juste avant la fin. Youpi.

Les gars :

Sorin 2/5 Moins rassurant que la saison dernière, il a réglé ses sorties en mode alternatif (j’y vais/j’y vais pas). Moins précis au niveau du  jeu au pied sur ce match. Heureusement qu’en face… Un point de plus dans le défi  « qui veut être le nouveau Jérôme Alonzo ? » initié par Riou (parade de volleyeur sur une frappe de Dalmat).

Grichting  2/5 Vous avez déjà essayé de rouler sur la file de gauche avec une caravane vous ?

Mignot: 3/5 Un match un peu dans l’ombre se son compère Adama. Mais tout aussi sérieux.

Coulibaly : 4/5 Le Pierre Martinet de la défense. Parfaitement intraitable.

Dudka 1/5 Il revient quand Hengbart au fait ?

Ndinga 3/5 A semblé de plus en plus éprouvé au fil des minutes, mais maintient un niveau d’ensemble qui peut justifier la présence de Roy Hodgson dans les tribunes.

Pedretti 3/5 A semblé de plus en plus éprouvé par l’arbitrage au fil des minutes, mais maintient un niveau d’ensemble qui pourrait justifier la présence de Pep Guardiola dans les tribunes. Ou de Laurent Blanc au moins, ça serait déjà plus mérité.

Birsa 3/5 Match sans saveur particulière jusqu’à son enchaînement impeccable qui a laissé Mangane et Douchez cloués au sol. Possède les qualités pour jouer dans l’axe mais on y trouve…

Sammaritano 3/5 Le nouveau chouchou de l’ABD continue à convaincre dans un rôle de milieu offensif. Plus à l’aise dans les remontées de balle et le jeu au sol que lorsqu’il a fallu se frotter aux molosses adverses.

Oliech 1/5 Ses progrès dans le jeu ne l’autorisent pas à économiser ses efforts défensifs. D’autant plus qu’il y avait Dudka derrière lui. D’autant plus qu’il a eu tendance à retomber dans l’imprécision technique et à s’effondrer au moment du dernier geste (toujours comme le comité avec les filles, donc).

Contout 4/5 Peut-être un de ses meilleurs matches sous le maillot auxerrois. Pourtant, il lui reste une marge de progression énorme, surtout dans l’aspect buteur. Positionné avant-centre, il a plus brillé par ses décrochages sur les ailes, où ses prises de balle et sa vivacité ont été précieuses. A l’origine du second but.

Les entrants :

Quercia a bien suivi l’action de Contout lors du second but. Chafni est venu faire un coucou. Coucou à toi Kamel.

En face :

Pourquoi faire jouer Fanni défenseur central ? Kana-Biyik semblait convaincant. Si Roazh Takouer ou tout autre individu chouchenisé peut m’expliquer… Danzé se voit invalider un but pour d’obscures raisons. Montano a permis à Johan Radet de sortir sur France Bleue la vanne qu’il préparait depuis le début du match (« On connaissait Victor Hugo l’écrivain, maintenant on a l’acteur »). M’vila a essayé de se faire beau pour Roy (Hodgson, pas Contout). Kembo et Coco ont mis un but de raccroc mais qui compte quand même.

Le bonus :

A quoi ça peut servir d’imposer un protocole d’avant-match, d’aller jusqu’à se poser des questions sur le port d’écouteurs par les joueurs, de mettre des enfants à l’entrée des joueurs pour attendrir tout le monde, de créer des commissions nationales de l’éthique (et tac), si c’est pour que l’un des garants de la paix sur le carré vert, en l’occurrence Mr Enjimi, refuse de serrer la main de Jean Fernandez tel un gamin capricieux ?

Etait-il énervé par son match médiocre? S’attendait-il à une conférence de presse salée de la part d’Antonetti ? Le blues de l’automne ?

C’est pas le tout mais il faut que je retourne aux ateliers de l’après-midi, paraît que Lucette m’a fait un pull.

La bise.

Les notes des Rennais, par Roazh Takouer…

5 thoughts on “l’AJA académie note Auxerre-Rennes (2-1)

  1. Faut dire à Thierry David que c’est fini l’époque Guy Roux, 4-3-3, marquage individuel, contre-attaque et le « Avec Auxerre, c’est toujours pareil blablabla 3-0 c’est pô juste ».

  2. Je ne prends même plus la peine de relever ces poncifs.

    Les préjugés ont la vie dure.

    Avec l’AJA, dès que tu fais un pas vers le but adverse, c’est un contre de toute façon.

  3. « Avec l’AJA, dès que tu fais un pas vers le but adverse, c’est un contre de toute façon. »

    Très bon ça.

    Encore un bon metch d’Auxerre, gros collectif, gros mental..

  4. « ont mis un but de raccroc », un peu comme Birsa. PArdon je parlais du virtuel Birsa bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.