Le but du week-end est suisse…

Il a pourtant plus une tête de Régis.

Mais il n’est pas neutre, et il est l’oeuvre du joueur du Servette de Genève Vincent Rüfli, auteur du 4e but de son équipe contre Schaffhouse lors d’une victoire 6-2 du Servette, bien que les Schaffhousois menaient 2/0 (apparemment, on dit vraiment comme ça).

10 thoughts on “Le but du week-end est suisse…

  1. Le service vidéo est responsable des nominés aux plus beau but de L1 aussi ?
    Y’en a que pour des frappes de loin chanceuses et autres trucs comme ça, ça me fait mal de le dire (vraiment) mais le but de Gignac de ce WE avec l’ouverture de Cheyrou est plus beau.

  2. Si l’expression « comme un symbole » était une ville, ça serait Genève.

    Avant, le Servette avait un stade à sa taille, certes vétuste, mais avec une capacité de 10’000 spectateurs pour une affluence moyenne de 5’500. Comme un symbole, les politiciens de droite ont décidé, parce que ça faisait bien de faire un truc populaire, de construire un « grand stade » de 30’000 places. Comme un symbole, le budget estimé à 90 millions sera finalement de plus de 200 millions, ruinant au passage les finances de l’état sur plusieurs années.

    A grand stade, grande équipe. Comme un symbole, les politiciens de droite ont décidé que pour sauver un club en difficulté, il fallait un grand homme, c’est ainsi que leur ami Marc Roger arriva, tel un Waldemar Kita, avec des promesses plein les poches. C’est ainsi que, comme un symbole, le Servette vit arriver un champion du monde, en la personne de Christian Karembeu, et aussi un grand buteur international, en la personne de Viorel Moldovan, en provenance du FC Nantes, commun symbole.

    C’est ainsi que de dettes en faillite, le Servette s’est retrouvé deux divisions plus bas, à jouer avec son équipe réserve, dans un stade de 30’000 places, avec une affluence moyenne qui n’était plus de 5’500 spectateurs, mais de moins de 2’000, comme un symbole, pour un club qui n’aura existé que jusqu’en 1999, avant la construction du stade.

    A noter que sur Wikipedia on vous montre la photo d’un stade plein, il ne faut pas se leurrer, il s’agit bien de Portugal-Turquie à l’Euro 2008.

  3. Bouriquet et ses messages codés à 2 francs (CHF).

    Non, je te connais bien mon boubou. Je sais qu’au fond, tu es optimiste.
    Bulat Chagaev tiendra ses promesses et fera revivre le club de ton coeur avec de l’argent aussi propre que la nouvelle « background color » du CDVM.

    Ou pas.

  4. Sympa d’interviewer le frère de Francky Gkeçakadir Ribéry. Le meilleur moment de la vidéo.

  5. PES,
    tu n’as pas finit et comme un symbole un sauveur arriva du nom de Majid Pishyar (Magic Pishyar).
    et comme un symbole l’arriver d’un entraineur portugais JOAO ALVES dit le mage pour redonner LA couleur le Grenat…
    ALLLLLLLLLLLLLEZ SERVETTE OHOHOHOHOH…

  6. Ah oui, ils les ont sauvés de la remontée en Super League pour la troisième année consécutive, et ils comptent probablement continuer sur cette bonne lancée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.