Le Onze Anal Historique du Paris Saint Germain

Un Onze très Anal avec une couleur dégueu.

Dans la série des Onze Anals d’horsjeu.net, nul doute que la Porte de Saint-Cloud était attendue. Elle aurait pu nommer le récent public du Parc pour ses « aux armes » qui ont fait crever de rire deux gros membre. A noter que Germain le Lynx n’en est pas non plus. Un Onze Anal de supporter où seul le nom est une argumentation. Mais laissons écrire Petit-Louis Fernandel.

Parce que Paris sera toujours Paris. Comme dirait le 113, c’est un club « avec ses qualités et ses défauts, peuplé d’artistes et de sportifs de bas niveau, d’escrocs dans les bureaux, et de préposé au fax dans nos locaux… » Ou comment passer d’une équipe de vedettes, à un onze de caniveau… Ci-dessous un double florilège de ces joueurs qui ont aussi fait la réputation de Paris, de ces chèvres qui ont été la risée des spectateurs de Canal et des amateurs de bêtisiers sportifs. Ils mériteraient tous un Ballon de Plomb chacun (certains d’entre eux ont eu la chance de l’obtenir d’ailleurs, cf plus bas). Ils étaient nombreux à postuler pour une place de titulaire, ou ne serait-ce que sur le banc, et comme toujours, il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. N’apparaîtront donc pas sur la feuille de match le duo Everton – Souza, pseudo stars brésiliennes en devenir, ni Hakan Yakin, éphémère transfuge de l’été 2003, venu le temps d’une visite médicale et prié de repartir fissa chez les Suisses, et Albert Baning non plus, recrue énigmatique et complètement insignifiante au vu de l’effectif déjà bien étoffé de ce Onze Anal. Nul doute que les tocards présents sur ce papier nous enverraient directement en National (ils n’auraient même pas le niveau de la Ligue 2).

A noter que certaines chèvres doivent leur présence sur le pré pour leurs prestations d’ensemble, d’autres pour leur comportement vis-à-vis du club, et que d’autres enfin, ne sont pas présents pour cause de surpopulation à leur poste de prédilection (ainsi la paire Alex – Aloisio, ou Hugo Leal). Vous remarquerez aussi la présence de pas moins de quatre Ballons de Plomb (Llacer en 2003, Fiorèse 2004, Mendy 2006, et Kezman 2009) ! Ouf !


Dirigeants :

Titulaire : Charles Biétry, journaliste comme Denisot, venu de Canal comme Denisot. La comparaison s’arrête là. Il aura tenu 6 mois, suffisant pour foutre la pagaille au club.

Associé : Laurent Perpère, son palmarès parle pour lui. Il a recruté Kaba Diawara, Distin, Mendy, Domi, et a réalisé la pire moins-value du monde des transferts en faisant revenir Anelka ! Sans oublier une finale de coupe Moustache perdue contre Gueugnon.

Entraîneurs :

Titulaire : Guy Lacombe, son imposture aura duré deux ans tout de même ! En transition entre Sochaux et Rennes, logique que ses méthodes de paysan et son style moustachu ne passent pas dans la capitale.

Suppléant : Alain Giresse, 11 matchs et puis s’en va. A noter une élimination contre un Maccabi israélien quelconque.

Gardiens :

Titulaire : Christophe Revault, il venait du Havre. Franchement, on s’attendait à quoi en le recrutant ?

Remplaçant : Dominique Casagrande, ce qu’on préférait chez lui, c’était sa femme… tout est dit.

Défenseurs :

Arrière droit

Bernard Mendy (titulaire), alias l’homme qui murmurait à l’oreille des 3èmes poteaux. Je me permets de paraphraser le blog Paris Sonne le Glas : « l’Illustre se doit de passer par une traversée du désert pour se révéler aux ingrats qui l’ont conspué ». Dommage que cette traversée ait duré toutes ces années parisiennes…

Godwin Okpara (remplaçant), qui a niqué tout le monde : le club, les supporters, une petite fille qu’il avait recueillie. Direction la zonzon.

Charnière centrale

Sammy Traoré (titulaire), l’ami Sammy ! Le joueur par excellence qui fait tout de travers : ses relances, sa carrière, ses casquettes, ses conférences de presse…

Grégory Bourillon (titulaire), lol, mdr, joke inside, what the fuck ?!

Francis Llacer (remplaçant), premier Ballon de Plomb de l’Histoire, comme un symbole.

Grégory Paisley (remplaçant), lol (bis).

Arrière gauche

Sylvain Distin (titualire), de Gueugnon à Paris, la marche était bien trop grande. Sauf pour Perpère, qui a décelé en lui un talent qu’il n’a jamais eu.

Nicolas Laspalles (remplaçant), lui ou Cubilier, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Mais comme il a un nom de comique pathétique, il a droit à sa nomination.

Milieux :

Ailier droit

Fabrice Pancrate (titulaire), il nous faisait tellement de peine que ça rigolait dans les travées quand on le voyait rentrer en cours de match. Avec Bernard, ça nous faisait  quand même une sacré doublette sur ce côté droit !

Fabrice Fiorèse (remplaçant), Judas, Brutus, Ganelon, Déhu !

Récupérateur

Peter Luccin (titulaire), à mon avis c’est un des « caïds de banlieue » dont parlait Bachelot. Comme un symbole de l’équipe du moment, avec Dalmat, Anelka, et Abriel.

Vampeta (remplaçant), mi-vampire, mi-diable, bref, tout sauf joueur de foot. En même temps, on l’a échangé contre Dalmat. On pensait niquer l’Inter. Vous connaissez l’arroseur arrosé ?

N°10

Marcelo Gallardo (titulaire), on attendait un artiste, on a vu un petit grassouillet sans inspiration, et avec une feuille de paie extravagante.

Branko Boskovic (remplaçant), branquignole ! Ne doit sa venue qu’à celle de Vahid.

Ailier gauche

Stéphane Dalmat (titulaire), je parie qu’il sera titulaire dans tous les Onze Anal des autres Académies.

Edwin Murati (remplaçant), qui ça? Mais si, un Albanais, tu te souviens ? Bah, non…

Attaquants :

Titulaires

Mateja Kezman, le gros coup de l’été selon Villeneuve… Il a fini haï par tout un stade pour avoir jeté son maillot sur la pelouse du Parc. Il n’aura définitivement rien compris au PSG. Bref, Mateja quel naze !

Sergueï Semak, encore une bonne opération de la cellule recrutement, datant de l’époque où on achetait ceux qui nous faisaient du mal. Dont acte. Buteur à Moscou, muet à la Porte de Saint Cloud.

Remplaçants

Carlos Bueno, aka Charly Brown, aka Charles Brun… il faisait au moins rire ses coéquipiers de l’époque visiblement.

Cyril Pouget, je sais même pas comment j’ai fait pour m’en souvenir.

Maintenant que Paris est une chique, allez lire le Onze Mondial Historique du Paris Saint Germain. Ici.

34 thoughts on “Le Onze Anal Historique du Paris Saint Germain

  1. Des souvenirs horribles resurgissent au moment de voir cette compo.

    Combien de paris j’ai perdu. J’ai essuyé des vannes monstres à cause de ces chèvres…

    J’aurai aimé que tu nous inclus un « vendu ». Un ex-parisien perdu chez les sardines rien que pour me souvenir de ces quelques baltringues.

  2. Pas d’Everton ou Souza? Je suis déçu! Pis Reinaldo, Ogbeche, Alex, Aloisio…
    En fait avec Paris, il faudrait faire un onze anal par période de 5 ans…
    Tous ces noms font quand même mal à la tête et font ressurgir de gerbants souvenirs…

  3. Dirigeant : Pierre Blayau, qui avait viré Fournier alors que Paris était 6e.

    Et pour les rares qui s’en souviennent, Edmilson Gonçalves Pimenta, milieu droit venu de Porto, une catastrophe.

  4. Maintenant qu’on y est : Hugo Leal, Romain Rocchi, Paulo Cesar, Laurent Leroy et ses blessures, Yanovski.

    Enfin tout ça pour nous confirmer que la moitié de l’effectif du PSG est souvent catastrophique.

  5. Ce qu’on peut constater, c’est que pour une partie de ces joueurs c’est quand même Paris qui les Analise !

    Mention spéciale au commentaire sur Okpara qui m’a valu une réprimande pour avoir rigolé à ça une fois que l’explication donnée..

  6. Je trouve très sévère de ne pas voir Martin Cardetti, le Cavenaghi du pauvre, dans ce 11 de rêve !

  7. En tant que supporter de l’OM ça m’a fait rire, puis j’ai pensé à Zubar, Gimenez, Mendoza, Faty, Nakata, Fiorèse, Bamogo, Krupoviesa,…
    La liste est longue ici aussi.

  8. Pour le fun j’aurai mis Dhorassoo, un des rares joueurs licencié par son club.

    J’en ris encore.

    Dans le même registre on pourrait ajouter Kaba Diawarra, Stéphane Pichot, Landrin, B. Kalou, Helder « frein à main » Postiga, Coridon « la touffe ».

    En fait ce n’est pas une compo qu’il aurai fallu mais un stade entier pour caser tous ces pieds carrés.

  9. …Baning également.

    On a vraiment eu de très bon manageur et recruteurs. C’est grâce à des mecs comme ça que les autres clubs ont pu faire moins d’erreurs.

    On devrait remercier le PSG pour les sacrifices consenti.

    ps : David Hellebuyck, si si il était au PSG, Pierre « jackouille » Frau.

  10. @tous: merci pour vos commentaires. Bien entendu, tous les noms que vous citez me sont venus à l’esprit, mais je ne pouvais décemment pas proposer 5 onze anaux.
    El Karkouri, bien qu’ultra violent, n’était pas le plus déméritant, de même que Bartholomew Ogbeche. Quant à Cardetti, je pense que sa présence n’est pas assez symbolique, tandis que Semak et Kezman sont vraiment significatifs de notre politique de recrutement merdique.

  11. Charles-Ed il est pas sur la feuille de match?
    C’est une sanction pour son aile de pigeon malencontreusement réussie sur un malentendu?

  12. « Elle aurait pu nommer le récent publique du Parc pour ses « aux armes » »
    je rajoute donc que ‘public’ s’écrit avec un ‘c’
    et que jamais, au grand jamais, je n’ai entendu de « aux armes » au Parc, sauf de la part des supporters adverses. Lavez-vous les esgourdes, les gros membres!

  13. Et Rabess.. Rabbessendratanna, Rabésantranada.. bref Rabé machin l’homme qui n’avait pas les épaules assez large pour son nom, Mickael Madar et sa fameuse gourmette, Bruno Rodriguez…

    @ Omario : Postiga n’a jamais joué au PSG, c’est Helder le défenseur central qui y a étaler toute sa lenteur…

  14. Mouais, je préfère encore relire le onze anal lensois. Dommage, le potentiel est la niveau joueur au PSG, mais trop peu de descriptions de leurs ratés respectifs.
    Survolé.

  15. @Nuno Grostesque

    Au temps pour moi, c’est l’émotion qui m’a envahi en me souvenant de tous ces joueurs d’un niveau exceptionnel.

  16. Je m’étonne tout de même de l’absence d’Alioune Touré. Pouget a même dû marquer plus de buts que lui à Paris.

  17. @Petit-louis Fernandel : je comprends mieux ton concept….

    En gros, ce sont les joueurs que l’on a vendu aux supporteurs en disant « ce gars pète tout », alors qu’il se trouve être tout pété ?

    Dans ce cas, Traoré ne rentre pas dans ce schéma, étant tout pété et tout le monde le savait, même lui. Peut être un Christian Wörns qui était précédé d’une belle réputation et en équipe d’Allemagne, avait-il plus sa place dans votre composition ?

    Quoique finalement, un onze anal sans Sammy est une faute professionnelle…

  18. la presence de mendy alors que le mec a fait de bonne saison a Paris a éliminé l’OM au velodrole & marqué un penaty en finale de coupe de moustache je trouve ça dur pour lui . . .

    D’autant que meme limité auy niveua du talent, il avait paris dans le coeur et dans une equipe assez pauvre il portait l’equipe a bout de bras . . .

    En tout cas suffisement pour etre elu meilleur arriere droit en 2003/2004 . . .

    On a eu des arrieres droit pire que ça tout de meme . . . Ne serait que Ceara qui lors de sa premiere saison a Paris a reussi a nous faire perdre la bagatelle de 12pts a lui tout seul :)

    Bref ce onze anal est plutot correct mais pas pour l’arriere droit !!!

  19. Un onze anal, qui comme son pendant mondial me laisse sur sa faim.

    Le principal reproche me semble être une méconnaissance de l’auteur pour l’histoire de son club…

    OK, il y a des joueurs qu’il n’a pas vu de ses yeux au parc, mais vu la ribambelle de vidéos sur youtube et les nombreux VHS/DVD dispos (sous l’ère Denisot, on avait chaque année une rétro de l’année), y’avait de quoi faire une bonne équipe de chèvres.

    P.S. : Et puis il manque Geraldao dans ce onze anal.

  20. bon he les gars, Simone pour son atitude aurait pu y etre ou meme Florian Maurice.
    Moi je la trouve sympa sa redaction, et il fait moins de faute que nous. C est au moins du meme niveau que les onze types de Fidel. Et puis comme pour le onze mondial, on se dit qu il fait pleurer parce qu ils en ont depense du pognon pour que dalle.

  21. La liste aurait pu s’allonger de ces quelques oubliés : Helder Marino ? Igor Yanowski ? Coridon ? Cristobal ? Benachour ? Benarbia ? Ducrocq ? Alioune Touré ? Hugo Leal ? Potillon ? Texeira ? Romain Rocchi ? Pierre-Fanfan ? Dja Djedje ? Rudy Haddad ? Jean-Michel Badiane et Souleymane Bamba ? Pichot ? Dramé ? Hocine Ragued ? Jean-Hugues Ateba ? Hellebuyck et Baning ? Rabesandratana ? Worns ? Ouedec, Paisley, Madar (!!!) et Rodriguez ? Carotti ? Christian ?

    Liste bien entendue non-exhaustive.

    Sinon, une autre remarque : Algerino aurait selon moi sa place ici, dans le Onze Anal, et il est aussi à noter que Llacer jouait arrière droit, donc une grosse concurrence…

  22. @Vévère: nan-nan, je connais l’histoire de mon club, mais de même que pour le 11 mondial, je n’ai mis que des joueurs que j’ai vus de mes propres yeux.
    Pour Mendy, effectivement il a fait qq bons matchs, tout n’est pas à jeter chez l’ami Bernard, mais disons que c’est pour récompenser l’ensemble de son oeuvre.

    @Lucien: j’avais forcément pensé à tous ces illustres noms, mais fallait bien faire un choix… Par contre, tu cites bcp de jeunes à qui on n’a pas forcément donné de tps de jeu, donc leur présence ds ce 11 aurait été injustifiée (Badiane, Texeira, Ragued, etc…)

    @tous: je sais bien que tous mes choix sont discutables, mais vu le potentiel de toutes les chèvres passés au Parc, c’est évident que je ne peux pas faire l’unanimité!

  23. Dalmat sera titulaire dans le onze Anal de l’Inter, ça c’est sûr !
    Par contre, (et je suis supporter de l’OM) je te trouve sévère sur plusieurs choses :
    Fiorèse par exemple. autant il se doit d’être dans le onze Anal marseillais, autant, il était bon voire même plus à Paris. Bon y’a son départ, ok. Mais le gars est meilleur passeur du championnat, non ?

    Pareil pour Murati. Le mec arrive sans qu’on le connaisse, et avec Laurent Robert titulaire à son poste. Mais il avait du ballon, pas comme Boscovic !

    Enfin, oublier Talal, c’est criminel !!
    Et Rabésandratana ? Et Edel ? Et Loko ? Et Ouédec ?

  24. Bon, PLF, comme les autres, je vais dire que t’en as oublié. Tu le sais, tu l’assumes, c’est la loi du genre : je dis bravo.

    Donc, pour commencer, Mendy n’a pas sa place. Pour les (quelques) bons matches qu’il a fait, pour son envie, son amour du club, pas le droit de faire ça (je vous rappelle que ce gars était en équipe de France à l’époque où c’était dur pour un joueur du PSG d’en être).

    Pour Distin, vu la carrière qu’il fait en Angleterre, c’est plus les coachs bidons qu’il faut blâmer que lui, qui n’est donc pas si mauvais.

    Manque Edel (à la place de Cassagrande, obligé)

    Et manque le défenseur brésilien qui est venu en même temps que Ricardo, Géraldao ou je sais pas quoi. Soit disant un tueur sur coup-franc et qui n’a jamais rien fait.

    Sinon, bonne année PLF !!! tous mes voeux de réussite, au Parc et pour tes targets

  25. Baaaaah Distin : on cite pas les Titis chez les chèvres ! D’autant qu’il n’en est pas une, en témoigne sa carrière ensuite. On soutient les Titis jusqu’au bout !

  26. @tous: merci pour vos voeux.
    Et pour la 237ème fois, je pouvais pas mettre tous les joueurs, y’a eu des choix à faire. Je vais pas me justifier à chaque commentaire.

  27. Edel dans les cages direct ! Algerino, Potillon, Samy, Madar, Pancrate, Pichot, Hugo Leal, Bourillon, Okpara, Ibisevic, Yanovski, Semak, Vampeta, Cardetti, Dely Valdes, Pouget, Domi, Sankharé, Mulumbu, Bueno, Souza… J arrive plus à me contrôler je fais un break pour mieux revenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.