Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), le service rédaction choisit chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

Le Coach Mondial a voulu faire son malin en ne prenant que des titulaires de la Ligue 1 pour montrer son mépris envers le coach anal et pour souligner ses positions politiques. Il a un pull sur les épaules.



Les Titulors

Elana, Brest 4/5 : « There’s something inside you, it’s hard to explain. They’re talking about you boy, but you still the same. » Tous les clubs qui n’essayent pas de le faire signer en ce moment sont dirigés par des incompétents.

Baysse, Brest DD 4/5 : Mis à part que je comprends pas comment il fait pour ne jamais cadrer ses têtes, même par hasard, il est toujours solide, et tente de plus en plus d’apporter devant. Work In Progress.

Martial, Brest DCD 3+1/5 : Un peu moins en vue sur ce match, mais toujours très correct, un peu plus à la peine physiquement il a parfois manqué de vitesse. +1 pour son superbe tacle sur Kakuta dans la surface, il les a au moins aussi grosses que Lisandro.

Grichting, Auxerre DCG (4/5) : notre nouveau capitaine tient son poste coûte que coûte. Il est présent la tête haute mais que peut-il faire avec une bande de branques pareille ? Rien. Il est en fin de contrat à la fin de la saison et ne devrait pas faire de vieux os chez nous si on continue à le faire jouer avec des brêles pareilles.

Bedimo, Montpellier DG (4/5) : Une prestation solide qui mérite les applaudissements de Marcelin. Son activité débordante comme le bassin de Thau provoque le pénalty.

Stambouli, Montpellier (4/5) : Loulou nous disait qu’il méritait sa gâche. Marcelin rejoint son comparse sur la question mais émet une espérance : pourvu qu’il ne la gâche pas, sa gâche.

Amalfitano, Marseille (4/5) : Plus ça va, et plus Morgan nous rappelle une des fiertés du porno local et quasi-homonyme, Clara Morgane. Avec Moké, espérons que sa carrière soit plus longue et plus généreuse, et qu’il ne fasse pas de calendrier pour FHM. Il n’ira pas à l’Euro, puisqu’on lui préfèrera un putois aveugle.

Cabella, Montpellier (5/5) : Comme un symbole de vengeance post-natale, il fait un match superbe contre la ville où il vit le jour. C’est bieng.

Obraniak, Bordeaux (5/5 – Hip hip hip Obra!) : J’aurais pu mettre « Obraniak, comme un symbole » mais on est pas à l’Equipe ici. Gros match pour le néo-bordelais qui n’a pas hésité au moment de crucifier ses ex-partenaires. Deux buts, dont celui de la victoire et un match plein. Prends ça Rudi Garcia.

Aubameyang, Saint Etienne (Dieu, Allah, Bouddah,… peu importe, 5/5) : what if God was one of us, nous demandait Joan Osborne ? Et bien il est là, et il joue à Sainté. Une 1ère mi-temps passée à courir dans le vide et appeler la balle sans jamais la recevoir. Une 2ème plus efficace avec un milieu retrouvé qui lui a permis de faire parler sa vitesse et son talent. Son but ne doit rien à personne : seul au milieu de 4 joueurs, il plante un pion magnifique, alors qu’il revient à peine de la CAN. Un exemple, et une métamorphose par rapport à ses performances de la saison passée : Aubame a franchi un palier, et c’est tant mieux pour nous.

Giroud, Montpellier (6/5) : Un autre match magnifiquement sérieux de notre ami Olive, un but à la clé, des stats qui font même peur à Christine Boutin. On va nous le piquer, c’est sûr.

 

Remplaçants

Luke Ospina-Skywalker, OGC Nice : 4/5 Du bon boulot. Pas mal de tentatives bloquées ou repoussées. Reste plus qu’à aller à Dubaï détruire l’Etoile noire pour en finir avec ses maudits Siths Quatariens. Good Luke.

Zebina, Brest 4/5 : Avec des crampons (on y revient) plus longs il empêchait même Kakuta de marquer, pendant ce temps Adil Rami est international…

Gentiletti, Brest 0 puis 1000/5 : Alors que Santiago se dirigeait tranquillement vers un 0, on joue la 92e minute et miracle il offre le point du nul à Brest et en retire deux aux visiteurs.

Clement, Red Star (5/5) : De retour suite à la blessure de Dembele pour son premier match de l’année, et quel match ! J’ai la flemme de trouver les superlatifs correspondants mais putain, un match de ouf. Et il nous claque son but, comme ça, à la 44ème, histoire de.

Clément, Saint Etienne (le régulateur, 4/5) : grosse activité de Jérémy hier soir. Bouffé par le milieu lillois la semaine dernière, il a repris le dessus cette semaine, même si son début de match a été compliqué. Grattant un bon nombre de ballons avec son compère Lemoine, il est aussi celui qui lance Aubameyang vers le but. Un match propre et décisif.

Gouffran, Bordeaux (5/5) : Un but, une passe décisive c’est ce qu’on appelle un match plein. On l’a même vu intelligent sur le premier but d’Obraniak avec ce petit décalage. Il a visiblement bien récupéré du match face à Lyon. Son but du gauche n’a par contre fait que confirmer la théorie qui veut qu’il n’ait aucune force dans cette jambe. Remplacé par Jussie à la 77ème.

Maurice-Belay, Bordeaux (5/5) : Encore plus fort que Moise ouvrant la Mer Rouge en deux, Maurice-Belay ouvrant la défense lilloise. Nicolas a rendu chèvre un Rozenhal totalement dépassé et qui n’a jamais su comment l’arrêter. Avec un vrai public en face de lui, il aurait eu droit à une ovation pour un tel match. Mais bon on était à Lille. Remplacé par Marange à la 86ème.

Kagawa, Dortmund (4/5) : Sans lui, ça se terminait à 0-0. Les autres autour de lui n’étant pas d’humeur, il a dû tout faire tout seul. Donc il a tout fait tout seul. But et passe décisive, en quelque sorte.

Henry, Arsenal : Six tirs, trois cadrés, trois buts, dont deux gagnants. Voilà, nul besoin d’en dire plus.

Charlie Davies 4/5 (by Roazh Takouer): « Pour la petite histoire » (copyright Christian Jeanpierre), il effectuait son grand retour avec le maillot sochalien. Toutes les félicitations et les meilleurs vœux de la Breizhou. À signaler que le captain de soirée était Perquis côté sochalien. Un Polonais, ça nous paraît moyennement raisonnable, mais il semblerait que tout se soit bien terminé.

Brandao, Marseille (4/5): Emmanuel Petit en fait un « un symbole pour tous les sportifs, et pour les gens de manière générale« , lui justifie match après match un échange de surnoms avec Hulk : Lucho réalisera bientôt son erreur. La volée amortie est sa nouvelle spécialité. Il ira au mondial 2014 et marquera en finale, avant Valbuena (Maracana oblige). Remplacé par Kaboré: (non noté) rentré dans le « garbage time« , il a tiré un corner.

Cristiano, Real Madrid (6/5) : 1 point pour le peno parce que c’est facile. 3 point pour la frappe monstrueuse sous la barre en forme de « Messi qui ? ». 2 points pour la tête rageuse à bout portant. Ça fait bien 6. Zut ! j’oubliais la passe décisive pour Benz’, ça fait 7/5 du coup.

Benzema, Real Madrid (5/5) : Une activité incessante, un nombre incalculable d’actions dangereuses et finalement un but magnifique (décalage extérieur pied droit frappe enchaînée enroulée petit filet opposé) plus que mérité. Ajoutez à cela un premier but refusé pour un hors jeu imaginaire à 0-1. Dans l’idéal, il faudrait le dupliquer pour jouer à droite et en pointe à la place de Kaka et Higuain. Quand je pense que Di Maria va revenir un jour ça me fait tout drôle dans le pantalon.

Gael Kakuta, Dijon 4/5 : en 1ère mi-temps il a montré qu’il avait quand même du ballon. Ensuite son coup franc sur l’équerre était magnifique, son but l’est tout autant. S’il continue comme cela il va faire mal. Remplacé à 81ème par Eric Bauthéac qui aurait pu marquer avec un lob.

Pour retrouver le onze adverse foireux qui fouette de l’anal, cliquez ici.

7 thoughts on “Le Onze Mondial de la semaine

  1. Zanetti : 5/5 Capitano a dû combler les absences de Motta et de Maicon. Il s’en est bien sûr très bien tiré.

    Donde esta Capitano ? Where is Captain ? Où est la vaseline ?

    C’est parce qu’ils ont perdu ?? snif… N’est pô juste… ¤ lol ¤

  2. Giroud et Aubameyang titulaires quand Benzema et Ronaldo sont sur le banc, c’est collector !

    Merci entrainôr du Onze Mondial.

  3. Toute la ligne défensive du Stat’ présente entre les titu et les remplaçants…

    Si on avait ne serait-ce qu’un milieu capable d’entrer dans le onze mondial, on jouerai l’UEFA…

  4. C’est un scandale! Je soupçonne Horsjeu.net de snober Lorient par jalousie envers son génial entraîneur. Lecomte should be here instead of Elana!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.