Oui, réellement le plus nul. Ca se passe en Chine, le streaker est haut comme trois Valbuena, porte un short hideux et l’arbitre prend même le temps de se foutre de lui, c’est dire si la tentative d’agression a fonctionné.

18 thoughts on “Le streaker le plus nul du monde

  1. ouais y’a même les joueurs de l’équipe adverse qui viennent l’aider, ils savent qu’il va avoir des problèmes … de gros problèmes

  2. « Attendez, attendez, ne l’exécutez pas dans une cave, on peut le pendre ici même pour que le public puisse en profiter! »

  3. « Attendez, Attendez! Il y a un journaliste de horsjeu.net qui aimerait prendre des photos de l’interrogatoire! »

  4. Le service séurité fait pas dans le détail, même avec les gosses.
    Et l’arbitre est une fiote

  5. Il n’avait pas les bonnes chaussures. Et son short est vraiment très laid.
    Salauds de Chinois, stop à l’exploitation des enfants.

  6. Vous êtes sûrs qu’il est pas handicapé? Ca rajouterais un peu de piment à son audacieuse performance.

  7. Ni interrogatoire, ni torture, c’est inutile : le trouble à l’ordre socialiste populaire et démocratique est patent. Ce sera donc une comparution immédiate avec exécution de la sentence dans la foulée (si on ose dire). Balle dans la nuque et envoi de la facture à la famille. Là-bas c’est la définition du carton rouge.

  8. @PES :
    « un journaliste de horsjeu.net » : t’es sûr de toi ?
    Sinon on le répète à chaque fois, mais un vrai streaker, au lieu de mettre un short ridicule, bah il met rien du tout.

  9. Le service de sécurité en Chine c’est quand même le must. Le mec te plaque et t’inflige un petit étranglement de judo derrière pour être bien sur que tu ne repartes pas.

    iPee, ceinture bleue. Jadis.

  10. Faut éviter les restos chinois pendant une semaine, le temps qu’ils écoulent leur stock de viande fraiche.

  11. Le pauvre , déjà qu’il est laid , maintenant il va prendre 20 ans de taule pour avoir exposé son short à la population chinoise !

  12. @Jacques: simple référence au reportage sur l’opération de l’éditeur qui a fait beaucoup de fans, alors qu’en réalité il s’agissait d’un simple streaker chinois élargi par les bons soldats de la république populaire. C’est vrai que j’aurais dû dire « grand journaliste », tous les médias n’ont pas de JRI aussi courageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.