Manchester United – Crystal Palace (1-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Contient une référence littéraire.

Salut à tous.

Vous m’avez manqué.

Non, vraiment, entre la date de mon dernier papier (quelqu’un s’en souvient ? Vraiment ?) et mon isolement au plus profond du Tartare (meuh non, pas le fromage, voyons) pour ne pas avoir parlé du match face à West Ham, ça faisait un petit moment qu’on ne s’était pas lus, tous les…hum…vous êtes combien, au juste ?

Toujours est-il que grâce à un mot d’excuse en bonne et due forme, j’ai obtenu la permission de vous raconter ce qu’il s’est passé le week-end dernier face à Palace. Génial non ? Comment ? En fait c’était une punition ? L’équipe est franchement mauvaise depuis quelques temps ? Vous auriez préféré qu’on fasse un papier bien plus long sur le derby qu’on a (encore) perdu ?

Meh. On n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie. Moi-même, je voudrais que Chicharito soit toujours là, que mes articles soient rémunérés, que George Clooney se limite à faire des pubs avec Matt Damon plutôt qu’avec Jean Dujardin, et que Jenna Coleman m’attende dans mon lit. Mais vous imaginez bien que si tout cela était la réalité, je ne serais pas en train d’écrire cet article.

Comment ? Vous vous en foutez, vous dites ? Vous trouvez que j’élude le sujet de l’avant-match parce que je ne sais pas du tout par où le prendre ? Vous êtes fortiches.

 

Avant-match et composition :

L’objectif est clair : Ne pas trop perdre de terrain par rapport au podium, essayer de se rassurer face à une équipe de bas de tableau, et enfin, tenter de vraiment développer du jeu. Vous l’aurez noté, ça fait donc plusieurs objectifs. Vous êtes décidément balaises.

Pour ce faire, Van Gaal mise donc sur un 4-3-3 qui nous réussit parfaitement ces derniers-temps (nos deux derniers matches ont été probants, hein ?) avec…. Tadam ! Une nouvelle charnière centrale composée de Daley Blind et de Paddy McNair. Ce qui devrait mener à 12 le nombre de rotations défensives effectuées par le manager depuis le début de la saison. D’accord, les blessures et les circonstances jouent contre lui, mais on peut aussi arguer du fait qu’un recrutement réussi aurait pu pallier à tous nos soucis dans ce secteur. Je note avec une joie toute personnelle le retour de Carrick dans le onze et je me dis que c’est complètement con de faire jouer Rooney relayeur, tout comme d’avoir Di Maria sur l’aile. A quoi bon jouer en 4-3-3 si c’est pour mettre un milieu axial de tout premier ordre sur un côté ? Parce qu’on a aucun ailier correct ? Moui, ça se tient. N’empêche que là où ça craint, c’est quand on joue avec un milieu de terrain en défense centrale, accompagné d’un ailier qui jouera latéral, qu’un milieu axial jouera ailier et qu’un buteur jouera relayeur. Oh et puis le deuxième ailier est un meneur de jeu de formation et qu’un type qu’on a pris pour jouer à la récupération va sûrement jouer neuf et demi en foutant en l’air toute la mise en place tactique. C’est comme se croire en Ligain. Et en gros, ça donne ça :

terrainSubs : Herrera, Mata, Fletcher, Wilson, Blackett, Vermijl, Lindegaard

Qu’a-t-on vu ?

Pas grand-chose, ma bon’ dame ! Une première mi-temps peu pestaculaire de la part des Rouges Diables qui se sont souvent contentés de jouer à la baballe devant une équipe de Palace plutôt bien organisée. Di Maria est complètement cramé et ça se voit. Januzaj retombe dans ses travers, Fellaini est partout et nulle part à la fois, Rooney n’apprécie pas du tout ce poste de relayeur et semble sévèrement s’emmerder. Enfin, même un aveugle arriverait à voir que van Persie n’est pas du tout en condition de réussir quoi que ce soit devant. Ah, et puis on a vu une sorte de kick’n’rush avec de longs ballons proposés à Fellaini. Fellaini donc. Le joueur d’un mètre quatre-vingt-quatorze qui doit avoir un moins bon jeu de tête que celui d’Agüero. Tout va bien, en somme.
On a même failli en prendre un, si Frazier Campebell (formé chez nous ! La classe…) n’avait pas rendu un vibrant hommage à André-Pierre Gignac lorsque, lancé dans la profondeur, il décida de lober De Gea, les bois, les tribunes ainsi que la John Rylands Library.

La seconde période démarre un peu mieux, avec une frappe non cadrée de Rooney au bout de dix minutes. A l’heure de jeu, Mata remplace Januzaj. Et ce changement va s’avérer déterminant, puisque l’Espagnol va inscrire ce qui sera l’unique but du match, d’une frappe contrée depuis le côté droit. La joie et la rage qui anime sa célébration de but font plaisir à voir.

Trois minutes plus tard, Van Gaal fait entrer Wilson pour Di Maria. Et alors là, attention, grand moment de coaching. Rooney prend l’aile gauche. van Persie descend d’un cran et va quasiment jouer n°10 (vous avez bien lu), Fellaini joue dans l’axe du milieu aux côtés de… Blind ! Qui a interchangé sa place avec celle de Carrick qui finit la rencontre en défense centrale. Oui oui. Tout va bien. C’est du grand n’importe quoi.

Vous l’aurez compris, on ne pouvait pas demander, dans ces conditions, aux joueurs qu’ils fournissent une grande fin de match, et c’est finalement en la jouant petits bras que l’on glane les trois points qui nous permettent d’assurer l’essentiel. Reprendre du terrain sur City et Arsenal, qui seront plus tard dans le week-end bons pour deux contre-performances.

 

 

Les diables et leurs suppôts :

De Gea (RTT/5) : Les comparaisons avec Van der Sar risquent d’affluer si en plus on se met à rejouer des scènes cultes de nos anciennes rencontres.

Valencia (3/5) : Sérieux, mais alors, aucun appui offensif notable pour moi. Rendez-moi Rafael.

McNair (3/5) : C’est sûr que c’est bien plus simple que de prendre Agüero au marquage, pas vrai ? Bon, dans l’ensemble c’était bieng. Faudra juste penser à communiquer avec son partenaire de l’axe, la prochaine fois. Remplacé par Fletcher (non noté), qui passait faire coucou.

Blind (3/5) : C’est difficile de pourrir un joueur qui ne joue pas à son poste. Alors quand en plus, il a passé un match tranquille…

Shaw (4/5) : Man of the Match, et c’est globalement mérité. Auteur de quelques retours qui nous permettent de ne pas nous ridiculiser, il a montré de l’envie et de la justesse. De mieux en mieux.

Carrick (3/5) : Ravi de le revoir titulaire. Dommage qu’il n’y ait pas eu de mouvement à côté de lui pour pouvoir faire ce qu’il fait de mieux. Alimenter des joueurs offensifs en ballons soyeux. Je dis ça comme ça, mais il pourrait former un duo sympa avec Blind au milieu. Voire un trio avec Di Maria. Encore une fois, je dis ça comme ça, hein.

Rooney (2/5) : N’aime pas ce poste et le montre. Aurait dû, en tant que capitaine, jouer plus haut et faire comprendre à Fellaini que ce n’était pas à lui de faire le boulot des offensifs, quand bien même c’étaient les consignes du coach. Finalement, à part avoir enfin officiellement le droit de parler aux arbitres, il te sert à quoi ton « bout de sparadrap » ?

Fellaini (2/5) : J’arrête d’être trop méchant avec lui. C’est pourtant pas l’envie qui manque. Mais PUTAIN ! Tu peux pas leur dire, à tes collègues, que tu sais pas dévier un ballon de la tête, proprement ?! Idiot.

Januzaj (1/5) : Retombé dans ses travers. Trop de dribbles, trop peu de lucidité, et le jeu qui ralentit constamment. Oh, et on va oublier les appels dans la profondeur, aussi. Fais gaffe, ça va être rédhibitoire, maintenant que des mecs comme Stéphane Guy ou Marc Keller pensent que tu es ailier de formation… Remplacé par Mata (3+/5) : qui rentre, marque, apporte un peu de vivacité et de technique dans le marasme. keuraveklesdoa.

Di Maria (1/5) : Complètement cuit ! C’aurait sûrement été une bonne idée de le mettre au repos face à une équipe mal-classée, mais Louis a d’autres idées en tête, visiblement. Reste que, quand le joueur n’arrive plus à lever un centre à partir de la 20ème minute, je pense qu’il faut s’inquiéter. On aurait le Di Maria de ses débuts au Real. Inconsistant et crispant. Remplacé par Wilson (non noté), qui mérite qu’on lui fasse confiance.

van Persie (1/5) : Dans la lignée de ses prestations actuelles. Quelle régularité ! Être hyper-personnel quand on est super efficace, ça marche, regarde, Van Nistelrooy avait le droit. L’être quand on est tout pourri, c’est le néant.

 

Allez, hop. Voilà ce que je pouvais dire sur cette rencontre. Gardons la foi, nous les adorateurs de Satan (ah ah ! Vous l’avez ?) en des rencontres plus agréables.

Inferanalement vôtre,

L’Infernal Wayne Boulet.

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook  et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. Quant à Wayne Boulet, il craque carrément son slip et te file son identité secrète. Comme ça. Tu peux aussi lui faire coucou. 

Et tiens, Luke est aussi sur Twitter  et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou. Wayne Boulet  s’y est mis aussi.

8 thoughts on “Manchester United – Crystal Palace (1-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

  1. Très heureux de la défaite de Palace, ce club qui fait honte au football.

    En revanche, je note la vanne sur Gignac (rappel: 10 buts). Il est vrai qu’avec un quatuor (rappel: Di Maria, Mata, Rooney et RVP = 4x3buts) à 12 buts, on peut se permettre ce genre de moquerie.

    Et Scholes, il fait son 6e retour pour quel match ?

  2. Oh, voyons. Si, dans la situation dans laquelle on est, on ne peut plus se permettre deux ou trois blagues qui nous rappellent de bons moments, que fait-on ? Et puis, ce n’est pas comme si on passait notre temps à encenser nos attaquants. Moi, je voudrais bien un mec qui claque dix buts en début de saison, là.

    Et on s’est dit que ce serait plus sympa de faire revenir Gary Neville, étant donné nos soucis défensifs.

  3. Je partage le plus gros de ton analyse, sauf pour Fellaini ! Je me répète mais c’est un joueur compliqué à manoeuvrer. « Encombrant » est le mot qui me vient toujours à l’esprit. Tu parlais de jeu statique, il a tenté lui de secouer le cocotier. Tu me répondras qu’il peut se montrer maladroit et qu’il n’a pas la classe United, je répondrai que c’est un joueur atypique auteur du but du mois tout de même (bon, on n’en a pas marqué des tonnes).
    Quant à Rooney, quand on ne le met pas relayeur, il finit par s’y coller naturellement quand ça ne va pas bien. Je ne vois où est le problème. On ne joue plus avec deux vrais attaquants depuis un moment déjà.
    Vivement que Falcao puisse montrer s’il va s’adapter…
    J’ai aussi du mal à comprendre pourquoi ça ne permute pas d’avantage, façon Chelsea, les trois derrière l’attaquant. Surtout en présence de Mata.

  4. @Van Gaal Acticos : Je suis d’accord avec toi sur le fait que Fellaini est « encombrant », comme tu dis. Seulement, tant qu’on ne saura pas l’utiliser correctement et qu’il n’est pas décisif (surtout s’il se positionne à côté de l’attaquant tout le match), je ne me vois pas lui donner une super note. Et je préfère qu’il ne marque pas, mais qu’il apporte un vrai liant au jeu ou qu’il soit hyper balaise en pivot (on est d’accord, ce n’est pas le cas ?), et tant pis pour le but du mois, alors ^^.
    Je trouve aussi qu’il y a une différence entre commencer le match très haut, et redescendre organiser le jeu lors de certaines parties du match, ce que j’ai très souvent vu faire Rooney, avec commencer ses actions vraiment trop bas sur le terrain, ce qui empêche le mouvement autour de lui, et qui est bien inutile face à une équipe de bas de tableau et contre laquelle il faut marquer impérativement. Cela dit, j’estime que, comme pour Carrick, les autres joueurs n’ont pas proposé assez pour qu’il puisse les alimenter correctement. J’attends Falcao avec beaucoup d’impatience, surtout si ça veut dire qu’on peut un peu laisser van Persie de côté.
    Quant au fait qu’on joue avec une seule pointe, c’est un peu une fantaisie de Skysports qui a commencé à mettre Rooney en 10 sur ses compos depuis l’arrivée de van Persie alors qu’il a toujours joué neuf et demi.
    Je crois que, simplement, le manque de permutations est dû à un manque d’automatisme.

    @Andy Padroll : Je suis étonné qu’on ne soit pas plus nombreux !

  5. Purée tu me rappelles que ça fait longtemps que j’ai pas placé les joueurs correctement sur le terrain depuis un bon moment. Je me souviens même plus pourquoi j’avais arrêté d’ailleurs. Paresse réfléchissuelle certainement.

  6. @WB & AP: bah tout simplement parce qu’elle a rien de spécial, des plus bonnes qu’elle t’en croises 40’000 dans la rue, seulement elles passent pas à la télé. Mais sinon dans la série elle-même, je préfère et de loin la bonne de la nana lézard. Elle oui elle est bonnasse. La rouquine aurait pu l’être aussi si elle était pas toute maigrichonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.