Manchester United – Norwich (4-0) : La Raide et Vile Academy tourne la page

avantmatch

A toi, A toi mon coach
Que j’ai aimé comme un écossais
Compagnon d’arme
Mort sur la route du classement
Te voila maintenant rendu
Au pays des disparus
Mort pour le fric des 3 Glazer
Toi qui l’auras trop bien aimé
Et parfois meme abusé
Te voila donc dans la bière
Dors, coach David Moyes
Dors, dedans ta caisse.

Car par delà de ta mort sportive
Et de ces tabloïds qui te picorent
Dans mon esprit tu brilles encore
Enfant de l’Ecosse tout en survet’
De Ferguson tu fut le suivant
Coach martyr et violenté
Tu devint vite tout crispé
Tu etait trop simple dans ta tete
Tu etait criticable dans tes choix
Le bilan du club t’a rejeté
Et c’est la Raide Et Vile qui te rend hommage.

Sur des paroles de par moi même (et un peu de Didier Begnureau)
Et une musique de l’adjudant chef Jean Pierre
317eme bataillon du 4éeme RIMA
Chanson pour David Moyes
Compagnon de football

Dans la campagne du Lancashire
J’avais t’un manager … Que j’appréciais,
Il était le chosen one, mon espoir,
Comme une sœur dans mon coeur … Je l’aimais
Mort sur le banc, dans la gadoue …e
Déchiqueté …ée, licencié..ée
C’est ton contrat a qui sauté, tête coupée
David Moyes, David Moyes,
Disparu au champ d’honneur
Pour sauver les Red Devils
David Moyes, David Moyes,
Toi qui voulais voyager
Te voilà sur ton canapé
Je t’ai pleuré, mon manager
Versé des la..armes (parce que Shinji ne jouait pas)
Loin des fe..emmes
Rien ne te remplaçeront
Ni la bière, ni Jurgen Klopp,
Ni Simeone, ni Laurent Blanc (enfin si y en aura bien un quand même)
Van Gaal est l’avenir des Rouuuuuuges
Comme le dit Kluivert , putain d’opportuniste
David Moyes, David Moyes,
Disparu au champ d’honneur
Pour sauver les Red Devils
David Moyes, David Moyes,
Toi qui as pris le pari
De partir sous les confettis
Et je te jure sur ta tombe
Qu’un jour un monde
Où la Raide et Vile
Triompheront,
Car l’ennemi règne ici-bas,
Méchanceté…ée, Avidité…ée
Et les Glazer, et les footix,
Les impatients, psychanalystes
Tous des pédés, dégénérés …. Autant pour moi
David Moyes, David Moyes,
Disparu au champ d’honneur
Pour sauver les Red Devils
David Moyes, David Moyes,
Toi qui voulais battre des records
En 9 mois déjà t’es dehors

composition

Place à Giggs, donc, perdu au milieu des rumeurs de successeurs potentiels, on en vient quand même à oublier que notre manager intérimaire est sacrément bel homme et que son staff Neville, Scholes, Butt, a sacrément de la gueule pour tout nostalgique qui se respecte.
Le voila donc en fringant costume qui place sa première compo pour un match contre Norwich avec, un hommage non dissimulé au père écossais : un bon vieux 4-4-2 des familles, sans les recrues de l’ère Moyes. La touffe est en tribune, l’amateur de Bukowski sur le banc.
Et du coup Shinji jouera ailier, Jones latéral, Cleverley titulaire, oui, vraiment, on a l’impression d’être revenu à la saison passée là. Jonny Evans en moins.

munor260414

Subs : Lindegaard, Smalling, Fletcher, Nani, Young, Mata, Hernandez

livedirect

 

Vu l’ennui suscité par cette première mi-temps, j’ai très vite laissé tombé l’idée d’un live commenté… Ce qui n’empêche pas de vous parler de la rencontre brièvement. Norwich avait les chocottes. Genre franchement pas rassuré, comme une jeune demoiselle lorsque Wayne Boulet l’aborde dans la rue… Du coup, ça défend, mais ça défend costaud. Manchester s’emploie sur les ailes, mais Kagawa et Valencia sont systématiquement bloqués, surtout lorsqu’ils essaient de repiquer dans l’axe. Donc on a des jaunes qui ne passent pas le milieu de terrain (sauf pour marquer un but logiquement refusé pour une faute de Van Wolftrukinkel sur Jones) et des rouges qui font tourner la balle face à un mur.
Tu pensais quoi aussi ? Tu pensais qu’on allait se mettre miraculeusement à produire du grand football ? Ben non, on est sur la lignée de nos matchs cette saison : on a la balle, mais on ne sait pas trop quoi en faire.
Je t’avoue qu’avec ma belle gueule de bois due à la veille, je lutte pour rester eveillé. Heureusement, sur un centre hasardeux de Jones, Norwich concède un penalty pour une faute de Whittaker sur Welbeck. Débat enflammé sur la toile, à base de yapapéno. Selon les angles de caméras, on changera d’avis comme de chemise. Pour ma part je vois clairement Danny, en dépit de sa maladresse, se faire attrapper par derrière (ce qui est sale). Rooney transforme et on rentre aux vestiaires sans pavaner.

La deuxième mi-temps repart avec les mêmes équipes (je veux dire par là qu’il n’y a pas eu de remplacement, pas que je m’attendais à voir Coventry et Derby County rentrer sur le terrain) sauf que l’on soupçonne rapidement Giggs et ses copains d’avoir procédé à des extractions de balais dans les fondements des troupes (c’était donc ça). Plus de liberté sur le terrain, veut donc dire plus de panique pour Norwich qui commence à avoir du mal à comprendre pourquoi Shinji est de plus en plus au centre, pourquoi Rooney squatte les couloirs… « Tiens d’ailleurs il vient de la gauche là… Et mais il a le ballon, mais que quelqu’un l’arrête là! » Ah ben non trop tard, PAN ! Frappe enroulée parfaite à 20 mètres. 2-0 à la 49eme.
On respire, enfin et ça déroule, ça attaque gentiment, mais sûrement. Mata fait son entrée à la place de Welbeck en dedans. Les canaris ne le savent pas encore mais voici leur arrêt de mort (des paroles dignes d’une comédie musicale, je sais).
Une fois servi parfaitement à l’entrée des six mètres par Jones (63e), puis tel un renard pour couper une remise de Valencia suite à un centre d’Evra, l’Espagnol donnera un peu de constance à cette victoire dont on avait bien besoin.

Manchester gagne tranquillement, sans doute encore trop grâce à ses individualités plutôt qu’une tactique claire et concise. Giggs n’est de toute façon pas là pour ça, intérim oblige. Il faut apparemment absolument « un nom » pour la saison prochaine, malgré les protestations d’une majorité de supporters qui votent Giggs. L’inexpérience on s’en fout. YOLO.
A choisir entre les deux, sans doute par corporatisme, par romantisme, même si cela déjoue toute rationalité (parce que Van Gaal, c’est pas n’importe qui et nul doute qu’on s’assure un podium avec lui), voir Giggs tenter le challenge m’exciterait d’avantage.
Ou alors compromis : d’accord Van Gaal cet été, mais avec Ryan a ses côtés qui reprend les manettes dans 18 mois quand Louis aura fini par coller une tête à un Rooney réclamant une augmentation.
On fait comme ça ?

Le match en images.

diables

 

De Gea (RTT/5) : C’est pas avec un match comme ça évidemment qu’il a pu démontrer qu’il était laaaaaargement meilleur que Cech, le gardien de l’année en Premier League. Bullshit.

Evra (3/5) : 45 minutes pour se mettre en route. Et il a déroulé, à l’aise.

Vidic et Ferdinand (3/5) : – « Qu’est-ce que tu fais pour les vacaaaaances ? Moi je vais faire un tour à Milan…
 – Je serai je pense plutôt au Kansas à me chercher un pied à terre.« 

Jones (4/5) : Il a démarré un peu plus vite qu’Evra et il a surtout fait beaucoup plus d’efforts. Pentagramme avec les doigts Philou.

Carrick et Cleverley (3/5) : Si on combine les deux, on doit taper la moyenne oui. Bon, à entendre les commentateurs s’exciter quand enfin Tom a réussi une passe vers l’avant, on se dit qu’il y en a sûrement un des deux qui rapporte plus de points que l’autre… Bah, c’était pas une performance inoubliable, mais pour une fois que l’adversaire a été un poil contenu au milieu de terrain.

Valencia (3-/5) : Sa technique, c’est de courir tout droit, en jouant de l’épaule, ça passe.

Kagawa (3/5) : C’est quoi le concept, c’est un handicap obligatoire de mal l’utiliser au moins une mi-temps par match ? Je ne vois que ça. Il a fait le boulot en seconde période, se rendant disponible partout, et peu importe les plans de jeux, il veut être libre Shinji. J’espère simplement que peu importe le prochain coach, celui là aura trouvé le mode d’emploi de Kagawa pour éviter de faire n’importe quoi (comme le laisser partir).

Rooney (4/5) : Une prestation habituelle : je cours, je marque, je transpire, je suis un héros, je tacle, je cours, je re-marque, etc etc.

Welbeck (2/5) : La seule déception totale de la rencontre : n’a franchement pas servi, si ce n’est à provoquer un penalty sur lequel il se casse à moitié la gueule tout seule. Danny aurait le blues, espérons que ça passe.

Les suppôts de Satan :

Mata pour Welbeck, 60′ (NN) : Coucou coach je suis très fort. De quoi vous donner des idées, genre abandonner le 4-4-2 de papa. Pour jouer avec Shinji.

Young pour Kagawa, 65′ (NN) : Pourquoi ? MAIS POURQUOI ?

Hernandez pour Cleverley, 71′ (NN) : Un immanquable manqué, caramba, mais que se passe-t-il ?

bonus


Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook  et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. Quant à Wayne Boulet, il craque carrément son slip et te file son identité secrète. Comme ça. Tu peux aussi lui faire coucou. 

Et tiens, Luke est aussi sur Twitter  et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou. Wayne Boulet  s’y est mis aussi.

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

5 commentaires

  1. « Pentagramme avec les doigts » ? putain c’est pas facile à faire, vous auriez pas un tuto ?

    « J’espère simplement que peu importe le prochain coach, celui là aura trouvé le mode d’emploi de Kagawa pour éviter de faire n’importe quoi »
    ? Si c’est Van Gaal, sachant qu’il ne sort jamais de son 4-3-3, j’ai un peu peur…

    Ah et apparemment Roberto Martinez serait très fan de Cleverley, si c’est contre Ross Barkley, je veux bien faire accompagner Tommy jusqu’à Liverpool à pied.

  2. Sauf si Jones a à la fois joué latéral ET central, je pense que c’est plutôt Ferdinand qui donne la réplique à Nemanja dans ta compo infernale!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.