Naples – Empoli (5-1) : la Napoli académie a des couilles d’acier

La Juve en met 4 ? Très bien, on en plante 5.

 

Les notes :

Reina (?/5) : il a quasiment rien foutu, il est pris à contre-pied par hasard et pas rasé, comment lui en vouloir ?

Hysaj (4/5) : son meilleur match sous nos couleurs ? Peut-être bien. Il a été solide derrière, n’a pas hésité à porter le ballon, à combiner et déborder, souvent avec succès. Pas rasé non plus.

Albiol (3/5) : y avait-il faute et coup-franc pour Empoli, avant qu’ils n’en profitent pour marquer ? La réponse est non. Mes couilles sur l’arbitre. Bon match de l’Espagnol, qui a bien supervisé l’alignement de la défense napolitaine.

Koulibaly (3/5) : ses interventions viriles mais correctes sont toujours un régal. Il pose ses couilles éléphantiasiques sur la tête de ses adversaires et c’est beau.

Ghoulam (3/5) : jamais impressionnant, mais toujours efficace.

Allan (4/5) : match énorme du Brésilien, qui a récupéré un nombre incalculable de ballons et a réalisé une collection incroyable de dribbles pour éliminer/humilier ses adversaires du jour. Cet homme est un monstre, messieurs (dames – je me fais pas trop d’illusions).

Jorginho (3/5) : toujours aussi propre dans ses transmissions (pas toujours risquées il faut dire), il a même réussi à récupérer quelques ballons !

Hamsik (4/5) : Marek est tout simplement impliqué sur toutes les actions offensives du match, sans toutefois être décisif en termes de statistiques (qui ne sont pas une grille d’analyse suffisante comme chacun sait).

Callejon (5/5) : ce n’est pas la première fois que vous le lisez ici : ce joueur est un élément essentiel de l’équipe, et il l’a montré aujourd’hui plus que jamais. D’abord parce qu’il a fait preuve de son habituelle négation pour défendre, ensuite parce qu’il a provoqué un csc et marqué deux buts, excusez du peu.

Insigne (5/5) : les fesses des Toscans ont fait bravo chaque fois qu’il a touché le ballon. Passeur et tireur de coup-franc génial, il fut le grand artisan de la remuntada de la première période.

Higuain (4/5) : 22 matchs, 22 buts. Je tiens le compteur à jour et ce n’est pas simple.

 

Les remplaçants :

Gabbiadini : une entrée en jeu ni remarquable, ni remarquée, comme la dernière fois. Mais on ne doute pas de ses qualités.

Mertens : deux fois décisif. Ce n’est tout de même pas rien pour un joker.

David Lopette : il entre toujours en jeu quand on en a plus rien à foutre. C’est dire.

 

Baci les  Nîmois,
2LF.

marcelin

Qui ne saute pas est un Nîmois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.