Poznan-Juve : comment ça injouable ?

Les images de notre correspondant sur place.

Il aurait neigé et ça aurait empêché les Italiens de l’emporter. Quelle mauvaise foi consternante.

15 thoughts on “Poznan-Juve : comment ça injouable ?

  1. Pour le froid je veux bien, pour la neige il fallait regarder Young Boys – Stuttgart, où après 25 minutes de rigolades, où les joueurs couraient plus vite que le ballon avant de glisser, et des passes qui n’arrivaient pas à destination, ils ont enfin décidé de passer le chasse-neige…pour dégager les lignes histoire que les arbitres puissent travailler correctement. Rebelote en deuxième mi-temps, le match a duré 20 minutes de plus que prévu.

    Pour le reste de l’histoire, la demie-équipe B de Stuttgart, qui menait 1-2 a réussi à réaliser l’exploit d’encaisser 3 buts en 4 minutes contre une équipe suisse. Les propulsant en 16èmes du coup. Hopp YB !!

  2. @omario. Ma femme est polonaise, de poznan. Crois moi, -20 degres, la bas, c’est la fete au slip, tout le monde se promene en string, c’est un hiver doux…

  3. d’après les journaux italiens il faisait au maximum -12 alors que la limite définie par la FIFA est de -15. Par contre ce qui les fait râler c’est que Poznan n’aurait pas allumé le système de réchauffement de la pelouse qu’ils avaient mis la veille pour l’entrainement de la juve, d’où un terrain en béton hier soir alors que mardi ils avaient un terrain mou et praticable

  4. Ces matchs sous la neige sont ridicules… JCR ton second lien parle de lui-même d’ailleurs !

  5. Un temps pareil et un froid comme ça : ce sont les gardiens qui doivent l’avoir toute petite et toute bleue.

  6. Sans vouloir être de mauvaise foi, je trouve que le résumé de Berne – stuttgart est un plus un plaidoyer pour le maintien des matches qu’autre chose. Certes ça glisse pas, mais les buts ne doivent rien à personne et, pour un match d’UEFA, le niveau ets même plutôt bon…
    Sporting – Lille hier était à des années lumière de ce que montre le lien de JCR.

  7. @Buman: il faut relativiser, dans le résumé ils montrent quelques scènes au début de choses qu’on a pu voir tout le long…pas tout le temps, mais ça arrivait et c’était quand même drôle. Aucune des deux équipes pouvait déborder sur les ailes, le 4ème but bernois d’ailleurs est affligeant, le mec est presque en train de marcher avec le ballon, et personne l’attaque. Il centre tranquillou et c’est but.

    Vitesse et pressing inexistants, du coup, oui on a pu voir quelques beaux trucs, quand tu joues au ralenti tu peux mieux réfléchir et prendre ton temps.

  8. Pour la petite anedocte, Mayuka, qui a marqué un doublé, a vu de la neige pour la première fois de sa vie la veille du match, et c’était donc la première fois qu’il courait sur un terrain enneigé.

    D’ailleurs il a été recruté pour remplacer Doumbia dans le rôle du « jeune africain talentueux récupéré pour des miettes qui va rapporter des millions ». Doumbia, lui, cartonne avec le CSKA, et pourtant j’étais un des premiers à être sceptique sur ses performances en dehors du championnat suisse.

  9. @ Moké : c’etait une image. Par contre si tu descends sur sakakini le soir apres 11 heures, tu dois pouvoir trouver des polonaises ou des tcheques a qui tu boufferas le cul pour la modique somme de 25euros (TVA incluses). L’essayer, c’est l’adopter.

  10. Purée alors c’est pas des conneries ce qu’on m’a raconté il y a quelques années, que pour 50 francs suisses en Hongrie on avait le cul, le cigare, et une vodka offerte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.