La Scapulaire Académie vous présente l’effectif 2013-2014 des Girondins de Bordeaux

A défaut de faire un bilan du mercato, la Scapulaire Académie vous présente l’effectif bordelais pour la saison 2013-2014. Attention, contient de prédictions Paco Rabannesques.

Les gardiens du temple :

Gardiens

Cédric Carrasso (32 ans) :

Bien que sujet à de nombreuses rumeurs farfelues cet été (Bursaspor, Benfica, Fiorentina, le Vatican à la démission de Benoît XVI), Saint-Cédric a décidé de prolonger l’aventure des les bords de la Garonne où il fait bon vivre et bon manger si on en croit son fessier qui fait fantasmer ces dames. Il devrait donc selon toute vraisemblance, dépasser la barre des 200 matchs joués sous le maillot au Scapulaire avant de naviguer vers le crépuscule de sa carrière (cet instant de poésie niaise vous est offert par l’amicale des lecteurs de Marc Lévy) qui devrait arriver avec le Grand Stade dans lequel le portier aimerait terminer sa carrière. Sa forme sera évidemment déterminant dans la saison bordelaise.

Sa saison top : Avec son slip Superman, Cédric sort des prestations de niveau international, au point que Deschamps ne puisse l’ignorer et l’embarque dans les 23 pour la Coupe du Monde au Brésil au détriment de Landreau.

Sa saison flop : Une fois sa prolongation de contrat signée, Cédric s’empâte et fait des réserves de gras pour l’hiver. Ses prestations en pâtissent au point que les supporters se demandent si Olimpa ne devrait pas avoir sa chance. Ça ce serait vraiment la déchéance pour Carrass’

La vision mondiale : A Marseille, il arrête 2 penaltys et écœure l’attaque olympienne le tout sous les yeux de Deschamps.

La vision anale : Lloris blessé, Mandanda suspendu, il se retrouve titulaire pour le match retour du barrage de Qualification pour le Mondial. Alors que la qualif est dans la poche, il commet une faute de main sur une frappe lointaine qui prive la France de Mondial. Deschamps déclarera : « Il a commis un crime contre l’Equipe de France » alors qu’un Landreau moqueur se fendra d’un « je pense que je l’aurais arrêté ».

Kevin Olimpa (25 ans) :

L’homme aux 9 matchs pros devrait passer une nouvelle saison à osciller entre la CFA et le banc. Tout comme Abdou Keita cet été, il devrait quitter son club formateur l’été prochain en fin de contrat pour tenter de lancer enfin sa carrière. A moins que… non on déconne.

Sa saison top : Gillot lui fait confiance en Coupe de la Ligue. Grâce à un tirage favorable et quelques arrêts importants, Kevin emmène l’équipe au Stade de France et trouve un club pour rebondir en L2 et lancer sa carrière

Sa saison flop : De remplaçant en L1 il passe au statut de remplaçant en CFA jusqu’à la fin de son contrat. Seul le Blanquefort de Pavon lui propose de signer pour jouer en… DH.

La vision mondiale : Après un match d’anthologie en Coupe de la Ligue face à Monaco, Falcao déclare qu’il est tombé sur un très grand gardien, Kevin encadre la déclaration.

La vision anale : Titulaire en CFA (après 2 mois de banc) face à la réserve de Nantes, il encaisse un triplé de Fabrice Pancrate qui fait le tour du monde sur youtube. Déprimé, il prend 10kg de plus et se retrouve dans la version martiniquaise de « Medida certa »

Azbe Jug (21 ans) :

Profitant du départ de Keita et de la sélection d’Olimpa pour la Gold Cup cet été, le Slovène en a profité pour marquer des points aux yeux de Gillot. Si cette saison devrait sûrement être pour lui celle de la découverte du plus haut niveau il compte bien montrer ce qu’il vaut dès qu’on lui en donnera l’occasion.

Sa saison top : Gillot le titularise début janvier lors d’un traquenard face à une CFA en Coupe. Le jeune slovène se révèle et incite le coach à lui renouveler sa confiance pour le reste du parcours. Il y gagne un surnom : « le nouveau Teddy Richert ».

Sa saison flop : Après un craquage de Carrasso qui est expulsé, il entre en jeu et se loupe sur une prise de balle, tétanisé par la pression et gagne le surnom de « Stanley Menzo ». Il passe le reste de la saison en CFA à essayer de se reconstruire.

La vision mondiale : Suite à une remontée fantastique, la Slovénie se qualifie pour la Coupe du Monde. Jug est appelé pour être le 3ème gardien de l’équipe suite à plusieurs forfaits.

La vision anale : Alors que Carrasso part au mercato d’hiver, il pense avoir sa chance mais se fait griller la politesse par Prior qui explose au plus haut niveau.

Les défenseurs côté droit :

Déf Droit

Mariano (27 ans) :

Honneur au titulaire du poste qui est attendu comme étant une des principales armes offensives de l’équipe par ses débordements et sa qualité de centre (et de frappe, souvenons-nous du but à Châteauroux). Le départ de Trémoulinas doit ré-équilibrer le jeu vers la droite et le mettre en valeur, pour peu que le milieu de terrain devant lui fasse le boulot, ce qui n’est pas le cas en ce début de saison.

Sa saison top : Après une saison où il finit meilleur passeur du club, il est élu dans l’équipe de l’année où il est le seul non parisien/monégasque.

Sa saison flop : Après des prestations catastrophiques qui rappellent Paulo Miranda, Francis Gillot le convoque et lui annonce qu’il lui préfère Matthieu Chalmé.

La vision mondiale : Il est appelé en Equipe du Brésil pour un match amical et ne loupe pas le train pour la Coupe du Monde.

La vision anale : Il part au bras de fer avec le club au mercato d’hiver pour signer au FC Valence.

Julien Faubert (30 ans) :

Revenu à Bordeaux l’hiver dernier, il a fait taire les sceptiques (moi le premier) en alignant des prestations honorables avec ses qualités habituelles : motivation et combativité. Cela a permis de convaincre le club de prolonger son contrat. Il ne part pas titulaire dans l’esprit de Gillot mais le coach sait qu’il peut compter sur lui à tout moment. Un atout précieux.

Sa saison top : Il dépanne, à droite, à gauche, dans l’axe, au milieu, tellement au point que la LFP crée pour lui le trophée du meilleur 12ème homme.

Sa saison flop : Mariano marche sur l’eau, il doit se contenter de 5 minutes par-ci par-là et de matchs où Gillot fait tourner.

La vision mondiale : Alors que Bordeaux est en crise, Gillot le nomme capitaine. Sa hargne et son exemplarité tirent l’équipe vers le haut. Ayrault le nomme ministre du redressement productif.

La vision anale : Vin Diesel gravement blessé, il est acheté par la production de Fast & Furious 7 le 31 janvier.

Matthieu Chalmé (33 ans) :

A un an de la fin de son juteux (très juteux) contrat, le roux n’a qu’un objectif : trouver un autre club pigeon à arnaquer. Et éventuellement jouer au football, en CFA, pépère.

Sa saison top : Il résilie son contrat

Sa saison flop : Il joue pas un match et continue à palper son salaire

La vision mondiale : Titularisé face à l’APOEL Nicosie au poste de milieu droit, il claque un doublé et signe au club au mercato qui suit.

La vision anale : Le club lui propose une prolongation de contrat et veut en faire « un ambassadeur » du club.

Les défenseurs côté gauche :

Def Gauche

Maxime Poundjé (21 ans) :

Trémoulinas parti, le jeune Maxime a débuté la saison comme titulaire du poste en attendant que Lucas Orban vienne le chatouiller. S’il doit encore progresser défensivement et dans la régularité, il a déjà montrer ses qualités offensives notamment face à Barnsley en amical en claquant ce but. A lui maintenant de prouver qu’il peut être le digne successeur du Tresh

Sa saison top : Grâce à ses prestations, tout le monde oublie rapidement Benoît Trémoulinas.

Sa saison flop : Il perd rapidement sa place au profit d’Orban avant d’être prêté au mercato en L2 « pour apprendre » selon les mots de Gillot.

La vision mondiale : Pierre Ménès l’évoque au CFC comme étant un joueur « aux portes de l’Equipe de France »

La vision anale : Il est surnommé « courant d’air » par la plupart des observateurs qui trouvent Jérémy Morel meilleur que lui.

Lucas Orban (24 ans) :

Pour le moment le joueur fait l’unanimité auprès de la gente féminine qui apprécie la plastique de l’argentin. Pour ce qui est du football, seuls les habitués du Stade Galin ont pu le voir évoluer mais vu les errements défensifs aperçus à Saint-Etienne il y a fort à parier qu’il devrait débuter rapidement en L1. Défenseur rugueux et athlétique mais manquant un peu de vitesse, il me rappelle un certain Gabriel Heinze. Qu’il fasse la même carrière, c’est tout ce qu’on peut lui souhaiter.

Sa saison top : Barré par Poundjé à gauche, il se révèle dans l’axe avec une défense à 3 qui lui sied à merveille. Son goût du duel fait de lui un défenseur craint par ses adversaires et apprécié des supporters.

Sa saison flop : Gillot ne lui donne pas sa chance, il passe sa saison en CFA.

La vision mondiale : Un compliment de Zlatan Ibrahimovic qui reconnaît en avoir chié face à l’argentin

La vision anale : Les médias le surnomment « Cyril Rool » après plusieurs cartons rouges.

Les défenseurs de l’axe du mal :

DC part 1DC Part 2

Lamine Sané (26 ans) :

A la fin de la saison dernière il était quasi acquis que Lamine partirait, à West Ham si on en croyait les rumeurs. Au final, Lamine est toujours bordelais, l’offre du club londonien n’étant jamais arrivée sur le bureau de Triaud, au grand soulagement des supporters bordelais, pas mécontents de voir le meilleur atout défensif du club rester. S’il semble acquis que ce départ n’est que partie remise, il faut espérer que le joueur n’aie pas été trop déstabilisé par ce mercato. En tout cas, le club a besoin de lui s’il veut espérer atteindre ses objectifs (7ème place annoncée par Triaud pour rappel)

Sa saison top : « Monstrueux » « Tentaculaire », les superlatifs pleuvent pour Lamine qui est le patron de la défense bordelaise. En fin de saison, des clubs de plus grosse envergure que West Ham se battent pour l’enrôler.

Sa saison flop : Déstabilisé par ce mercato, il est à la rue mentalement et aligne de nouveau des prestations désastreuses

La vision mondiale : Quart de finale aller d’Europa League contre Chelsea à Londres, il fait de Torres puis d’Eto’o sa chose sous les yeux de Mourinho.

La vision anale : Face à Cavani il prend le bouillon du siècle au point que Gillot le remplace par Bréchet à la demi-heure de jeu.

Carlos Henrique (30 ans) :

Enfin épargné par les blessures, le rugueux brésilien s’est imposé dans l’axe aux côtés de Sané. Son goût pour le duel et son engagement constant font de lui un joueur très apprécié des supporters… et de la commission de discipline.

Sa saison top : Des tacles, des duels, des gnons, que du bonheur

Sa saison flop : Une énième blessure qui le tient éloigné des terrains plusieurs mois.

La vision mondiale : Invité au CFC, il voit Ménès se liquéfier devant lui d’un simple regard

La vision anale : Il prend 2 mois de suspension pour avoir osé s’en prendre à sa Sainteté Zlatan 1er.

Marc Planus (31 ans) :

Marc Planus c’est le joueur qui n’a pas compris qu’à 31 ans il n’a plu la même pointe de vitesse qu’avant, surtout après autant de blessures et avec quelques kilos en trop. Mais un Marco au top de sa forme physique et mentale (ce qui paraît aujourd’hui improbable) c’est fort, suffisamment pour prétendre à une place de titulaire. Mais vu son début de saison (une expulsion à Toulouse et plusieurs fautes grossières contre Monaco), il ne me semble pas que Marc ait l’envie de retrouver son meilleur niveau, surtout que la paye tombe à chaque fin de mois quoiqu’il advienne.

Sa saison top : Il perd 10kg, prend conscience qu’il ne peut plus jouer comme avant et devient le Baresi discount du club.

Sa saison flop : Il prend 10kg, s’allume avec Gillot, fout la merde dans le vestaire et collectionne les cartons.

La vision mondiale : Finale de Coupe de France, 90ème, d’un subtil tacle il ôte la balle à Gignac qui allait marquer. Bordeaux l’emporte, son geste est considéré comme aussi important que le but bordelais.

La vision anale : Après un énième carton rouge, il est aperçu en boîte, ivre mort. Le club ne fait rien et devient ridicule après que la vidéo de ses exploits ait fait le tour du net.

Jérémie Bréchet (35 ans) :

Pour le moment Bréchet c’est 1h en L1 pour une demi-toile défensive (contre Toulouse). Souvent utilisé pour railler le recrutement bordelais, il n’a pas encore pu prouver que ses détracteurs avaient tort (ou raison). L’avenir nous le dira.

Sa saison top : Il joue peu mais son hygiène de vie irréprochable déteint sur ses coéquipiers qui se mettent à adopter la même. Bordeaux devient l’équipe la plus en forme physiquement et remporte de nombreux matchs grâce à ça.

Sa saison flop : Embrigadé par Planus, il se laisse aller au point que les deux joueurs sont appelés « les frères ventrèche ».

La vision mondiale : Il est le sujet d’un article : « Ces joueurs capables de jouer jusqu’à 40 ans »

La vision anale : Il est le sujet d’une banderole l’invitant à s’inscrire en maison de retraite.

Vujadin Savic (23 ans) :

Après 2 prêts à Dresde, le Serbe est revenu en Gironde avec l’intention de s’imposer. Pour le moment il est totalement ignoré par Gillot mais l’accumulation à venir des matchs devrait peut-être lui permettre de jouer plus souvent.

Sa saison top : Au sein d’une défense à 3 il se révèle comme étant à la fois fort dans les duels et précis dans la relance. Sous l’aile de Bréchet, il progresse rapidement pour enfin s’imposer à Bordeaux.

Sa saison flop : Malgré ses efforts à l’entraînement et son implication avec la CFA, Gillot l’ignore désespérément et lui préfère Sertic à l’occasion

La vision mondiale : Il sort un gros match à domicile alors que Gillot fait tourner. Le public scande son nom, Gillot ne peut plus l’ignorer.

La vision anale : Il décide de ne plus venir à l’entraînement pendant 3 semaines. Personne ne s’en rend compte.

Les milieux qui défendent :

Mil Def

Landry N’Guémo (27 ans) :

Après une saison quasi-blanche et entachée par de nombreuses blessures, Landry se doit de retrouver le niveau de sa 1ère saison bordelaise, celle qui avait fait de lui un élément essentiel du dispositif de Gillot. Au vu des premiers matchs, c’est pas gagné.

Sa saison top : Landry retrouve sa forme de la saison 2011-2012 et son surnom de « machine à laver » les ballons. Son association avec Sertic est saluée par les observateurs de toute la France.

Sa saison flop : Il rechute et voit Poko exploser à son poste. Il quitte les Girondins en fin de saison sur un sentiment d’inachevé.

La vision mondiale : Il fait l’objet d’une rumeur Footmercato pour retourner au Celtic

La vision anale : Il fait l’objet d’une rumeur Footmercato pour retourner à Nancy.

André Biyogo-Poko (20 ans) :

Il a profité de l’absence de N’Guémo pour faire son trou dans le onze de départ bordelais. Harceleur infatigable, il fait partie des meilleurs gratteurs de ballons de l’équipe. Malheureusement son jeu doit s’améliorer car il a un déchet bien trop important pour un milieu de terrain.

Sa saison top : Il améliore son jeu et gagne le surnom de « Nouveau Mavuba »

Sa saison flop : Gillot le renvoie en CFA faire ses gammes.

La vision mondiale : Il est nominé pour le trophée UNFP du meilleur espoir de L1

La vision anale : Il prend 2 jaunes en 20 minutes à Nantes et est qualifié de « joueur sans cerveau » par Ménès au CFC.

Grégory Sertic (24 ans) :

Plasil parti, il devient officiellement le patron du milieu de terrain bordelais. Sa vision du jeu et sa qualité de passe font de lui un élément essentiel du onze de départ et son absence depuis le Trophée des Champions se fait cruellement ressentir. Son seul défaut ? Il n’est pas suffisamment décisif pour devenir essentiel aux yeux de tous.

Sa saison top : Son retour de blessure correspond avec un renouveau bordelais et une remontée au classement. Il devient même le 2ème capitaine du club après Carrasso.

Sa saison flop : Sa blessure met du temps à cicatriser, l’équipe tourne bien sans lui, il doit se contenter de bouts de matchs, ce qui freine sa progression.

La vision mondiale : Il participe à la Coupe du Monde 2014 sous le maillot Croate.

La vision anale : Il récupère le poste de Plasil ainsi que son absence de motivation.

Les milieux qui attaquent :

Mil Off

Ludovic Obraniak (29 ans) :

Après un été où il a multiplié les déclarations maladroites sur son avenir, le Franco-Polonais est attendu au tournant par des supporters qui ne goûtent que très peu son attitude détestable sur le terrain. Tous espèrent qu’une chose : retrouver le Obraniak du début 2012, décisif mais aussi omni-présent dans le jeu. A lui de jouer.

Sa saison top : Gillot lui fait croire que le Zenit le recrutera s’il marque 10 buts et livre 10 passes décisives. Remotivé, Ludovic vend du rêve aux supporters qui lui pardonnent ses 6 derniers mois.

Sa saison flop : Pas motivé, il erre sur le terrain pendant 6 mois, devient la tête de turc des supporters qui réclament sa tête. Pire, Ben Khalfallah est plus décisif que lui.

La vision mondiale : Il signe en Angleterre à la fin de la saison et remercie les supporters pour leur soutien.

La vision anale : Il signe le 31 janvier au Kuban Krasnodar et déclare que « c’est un rêve d’enfin jouer aux côtés de grands joueurs comme Charles Kaboré ».

Nicolas Maurice-Belay (28 ans) :

Après une saison où sa ligne de stat’ a été moins fournie que la moustache d’un pré-pubère, Nicolas se doit de se racheter auprès des supporters qui l’ont dans le collimateur. S’il avait bien commencé au Trophée des Champions avec une passe décisive pour Saivet, on en attend plus de lui.

Sa saison top : Il prend conscience de sa qualité de frappe et nous gratifie de quelques buts spectaculaires. Plus fou qu’un jeune chien sur son côté, il redevient le briseur de rein aperçu lors de sa première saison.

Sa saison flop : 243 frappes, 0 buts.

La vision mondiale : Christophe Lemaître vient travailler son 100m avec lui.

La vision anale : Djamel Bakar est considéré comme meilleur devant le but que lui.

Henri Saivet (23 ans) :

Après une saison pleine (enfin), Henri doit confirmer cette saison au lieu de se croire arrivé ou prêt pour la Premier League. S’il semble bien parti pour le moment, il va devoir prouver qu’il peut peser dans le jeu quelque soit le match et surtout qu’il a le « coffre » pour ne pas plonger physiquement au-delà de l’heure de jeu.

Sa saison top : Des stats dignes d’un vrai meneur de jeu et l’émergence d’un vrai leader technique capable de tirer l’équipe vers le haut même dans les matchs difficiles.

Sa saison flop : Obnubilé par son contrat, il passe au travers de sa saison et devient un joueur lambda.

La vision mondiale : France – Sénégal, premier match de la Coupe du Monde, il nous fait une Bouba Diop.

La vision anale : Il refuse de prolonger et part à Stoke City au mercato d’hiver. Au premier entraînement, il se fait péter la jambe. « Welcome in england »

Jussie (30 ans) :

Revenu de son prêt foireux, écarté puis réintégré dans l’équipe, Jussie a fait du Jussie cet été. Son envie de mouiller le maillot le moins possible et sa motivation qui ferait passer un condamné à mort pour un gai luron ne plaident pas en sa faveur mais sa capacité à marquer un « but youtube » font qu’inexplicablement, une partie des supporters préfère l’avoir dans l’effectif. Dire qu’il lui reste 2 ans de contrat à celui-ci…

Sa saison top : Soucieux d’obtenir un bon contrat, il briller sur la scène européenne et emmène les Girondins en Quart d’Europa League.

Sa saison flop : Il glande, entre le banc et la CFA et part en prêt au mercato d’hiver se dorer la pilule dans le Golfe.

La vision mondiale : Un but face au PSG où il dribble toute la défense parisienne avant d’ajuster Sirigu d’un ballon piqué.

La vision anale : Il se blesse à l’échauffement à Guingamp parce qu’il a pas envie de se faire chier sur le terrain.

Fahid Ben Khalfallah (31 ans) :

Flop sur toute la ligne, le tunisien ne se fait pas d’illusions : il passera la saison entre le banc et la CFA avant de partir l’été prochain voir si y’a pas un club qui veut de lui. En attendant, il fera office de papa pour les jeunes de la CFA.

Sa saison top : Il marque en L1. Et part gratuitement.

Sa saison flop : Vu les saisons produites jusqu’ici faire pire ne semble pas possible.

La vision mondiale : Pour son investissement et son professionnalisme avec la CFA, il reçoit le Ballon d’Eau Fraîche des Cahiers du Foot. Il le refuse, ne se trouvant pas à la hauteur du trophée.

La vision anale : Il part de Bordeaux et allume Francis Gillot, qui selon lui « n’aime pas les barbus »

Abdou Traoré (25 ans) :

A 25 ans, le joueur n’a toujours pas fait une saison complète au plus haut niveau (sa plus « grosse » saison c’est 19 matchs en 2008-2009) et reste une énigme pour la plupart des supporters qui se demandent comment un joueur qui passe la plupart de son temps à l’infirmerie peut encore avoir un contrat. Qu’attendre de lui cette saison ? Honnêtement, je ne sais pas.

Sa saison top : Il réussit 10 matchs à la suite sans se blesser.

Sa saison flop : Il rechute pour la 235ème fois de sa carrière et passe son temps à l’infirmerie.

La vision mondiale : Il devient champion du monde de Solitaire grâce à l’expérience acquise à l’infirmerie.

La vision anale : Gillot le fait rentrer en Coupe face à une CFA à 5 minutes de la fin. Deux erreurs plus tard, Bordeaux est éliminé. De honte, il n’ose plus mettre un pied à Bordeaux.

Les mecs qui marquent des buts (qui essayent) :

Attbellion

Cheick Diabaté (25 ans) :

Sur la lancée de ses 6 derniers mois, le géant malien est l’atout numéro 1 des Girondins s’ils espèrent marquer. Malgré un style improbable, il est d’une efficacité incroyable et arrive à se procurer des occasions à partir de rien. De son état de forme va dépendre une bonne partie de la saison bordelaise.

Sa saison top : Dans son style qui fait rire les adversaires, il enchaîne les buts et termine parmi les meilleurs buteurs du championnat.

Sa saison flop : Son physique hors norme lui joue des tours et le contraint à passer de longues semaines à l’infirmerie.

La vision mondiale : On arrête de se moquer de lui et on commence à le craindre.

La vision anale : Il est acheté 10M€ par Newcastle au mercato d’hiver.

Diego Rolan (20 ans) :

Après une adaptation difficile et des blessures contrariantes, le jeune uruguayen a vu sa préparation tronquée par sa participation à la Coupe du Monde U20 où il finit vice-champion du monde. Raillé par des supporters impatient, il devrait avoir à cœur de s’imposer dans le onze bordelais.

Sa saison top : Il se révèle comme étant un joueur de couloir particulièrement efficace, formant avec Mariano un duo redoutable.

Sa saison flop : Lors de son retour sur les pelouses de L1, il se fait violemment tacler. Il y laisse une cheville, les supporters se foutent de sa gueule.

La vision mondiale : Il claque un doublé au Vélodrome.

La vision anale : Il se claque au Vélodrome.

Hadi Sacko (19 ans) :

Auteur d’une préparation où il s’est mis en valeur, le jeune attaquant fait régulièrement des entrées en jeu en fin de match avec les pros. Il aurait pu (dû?) ouvrir son compteur but face à Bastia mais a préféré faire une connerie en passant la balle à Poundjé qui était hors-jeu. Il a une carte à jouer cette saison mais doit encore mûrir mentalement s’il veut progresser.

Sa saison top : Il comprend enfin qu’il doit travailler pour progresser et survole la CFA. Il ouvre son compteur but en L1 et apprend dans l’ombre.

Sa saison flop : Renvoyé en CFA par Gillot il se prend pour le messie et veut absolument briller à chaque match. Exaspérant.

La vision mondiale : Un but à la 92ème de la dernière journée qui nous fait… finir européen.

La vision anale : Un manque de concentration qui provoque un loupé incroyable qui aurait sa place dans « Les insolites » de Telefoot.

David Bellion (31 ans) :

Rien, on attend rien de lui. Ah si, qu’il parte.

Sa saison top : Son resto marche bien

Sa saison flop : 0 but ? Déjà fait.

La vision mondiale : Le 31 septembre, il arrête brutalement sa carrière : « En fait, j’ai jamais voulu être footballeur pro ».

La vision anale : Fin mars, il annonce son intention de continuer l’aventure sous le maillot bordelais.

Des jeunes à suivre :

  • Clément Badin, milieu récupérateur à l’activité débordante, qui devrait rapidement toquer à la porte des pros.

  • Younès Kaabouni, milieu technique et élégant mais capable de mettre le bleu de chauffe et capitaine de la CFA.

  • Théo Pellenard, machine à déborder et centrer mais aussi très bon défenseur. Et vu qu’on n’est pas si fournis que ça à gauche… ainsi que David Djigla, néo-pro, et qui sera l’attraction de la saison pour les supporters très certainement.

20 thoughts on “La Scapulaire Académie vous présente l’effectif 2013-2014 des Girondins de Bordeaux

  1. « la découverte du plus haut niveau » pour votre 3ème gardien à la tête bizarre ?
    A Bordeaux ?
    Du plus haut niveau ? A BORDEAUX ?
    Non mais sérieusement…

  2. Très sympa. Par contre, rien que pour Carasso, c’est un festival d’accords analo-freestylés (ex: « cette été » ou le magnifique « cette instant de poésie niaise vous est offerte »). Bref, 4/5, l’élève Pèze doit rester attentif, se relire et muscler son jeu grammatical, même s’il maîtrise brillamment son sujet.

  3. Dire que je m’attendais a une liste (non exhaustive) des nouveaux lieux de débits de boisson bordelais à la mode pour la rentrée… Quel naïf je fais.

  4. Je me suis également livré à un bilan mercato :

    La fin du mercato avec toujours des recrutements intelligents de la part de Triaud sous la pression de Tavernost pour équilibrer les comptes et réparer sa connerie de 2010.

    Départ : + 10 millions
    Arrivée : – 6 millions
    Boulet : – 4 millions

    Eh oui on paye toujours la gestion calamiteuse de la négociation des contrats voulu par Laurent Blanc et accompli par Triaud après le titre 2009.
    A côté de ça on n’est pas capable de recruter Boudebouz (transfert 1 millions et 43 000€ de salaire) ou Paul Baysse formé au girondins (1 millions et 57 000€ de salaire). Non on préfère faire appel à des illustres inconnu d’amérique du sud. La plupart du temps leur technique ne fait pas beaucoup le poids face à la rudesse du championnat français et il leur faut 1 an avant de s’acclimater.

    Pour agir cela commence par une pétition :
    http://www.mesopinions.com/petition/sports/espoir-renouveau-fcgb/10555

    Passage en revue en détails :

    Arrivée :

    Retour de prêt :

    Vujadin SAVIC (SG Dynamo Dresden, ALL) : Ca serait bien qu’il ait du temps de jeu pour devenir un élément important du groupe

    Transferts :

    Lucas ORBAN (Club Atlético Tigre, ARG) : Un argentin arrière gauche dont on ne connait absolument pas la valeur recruté 2.5 millions pour 4 ans. On devrait savoir ce qu’il vaut contre Paris.
    Jérémie BRECHET (ESTAC Troyes) : Son recrutement prouve bien qu’on ne veut pas faire confiance à Savic. Recruté à 34 ans libre de tout contrat pour faire l’intermittent du spectacle et pallier les futures blessures d’Henrique et les cartons jaunes de Planus.

    Je ne parle même pas de Diego Rolan l’Uruguayen acheté 3.5 millions à l’âge de 19 ans alors qu’il ne connait même pas la rudesse du championnat français. Résultat 10 matchs 0 buts.

    Départ :

    Joueurs prêtés :
    Emiliano SALA (Chamois Niortais) : Super alors qu’on a du mal à trouver un remplaçant à Diabate on laisse partir Sala. Il a 23 ans 5 matchs 2 buts en Ligue 2 avec Niort et l’an dernier 36 matchs 19 buts avec Orléans en National
    Gaëtan LABORDE (Red Star FC 93) : Bien joué depuis qu’il est parti la CFA ne gagne plus.
    Jaroslav PLASIL (Catane, ITA) : 1 an sans option d’achat, tout ça pour économiser 1 million de salaire même pas réinvesti. Dans 1 an on retrouvera Plasil encore plus cramé à Bordeaux pour sa dernière année de contrat et toujours 100 000 € / mois

    Transferts :

    Benoît TREMOULINAS (FC Dynamo Kyiv, UKR) vendu 6 millions c’était bien un minimum
    Anthony MODESTE (TSG 1899 Hoffenheim, ALL) beaucoup critiqué par les supporteurs pour ses ratés malgré ses buts, il a montré par la suite à Bastia que c’était un très bon joueur. Malheureusement au sein du club le divorce était consommé. Parti pour 3 millions (acheté 3.5 millions)

    Joueurs en fin de contrat :

    Abdoulaye KEITA
    Florian MARANGE (Crystal Palace FC, ANG)

    Prolongation de contrat :

    Cheick DIABATE (2016)
    Julien FAUBERT (2015)
    André POKO (2017)
    Maxime POUNDJE (2017)

    Boulet

    Fahid Ben Khalfallah 80 000 € / mois contrat jusqu’en juin 2014 (acheté 4 millions)
    David Bellion 80 000 € / mois contrat jusqu’en juin 2014
    Mathieu Chalmé 100 000 € / mois contrat jusqu’en juin 2014
    Viera Jussié 75 000 € / mois contrat jusqu’en juin 2015
    Planus 85 000 € / mois contrat jusqu’en 2015

  5. Dans ma carrière Fifa 13 Jug est passé devant Olimpa, ça va donc forcément arriver ds la vrai vie!

    Bien essayé pour Sacko mais on voit bien que c’est une photo inversée de Diabaté

  6. Pour Bellion, arreter sa carriere le 31 Septembre, ca risque pas d’arriver (le 30, a la rigueur…)

  7. « Le club ne fait rien et devient ridicule après que la vidéo de ses exploits AIT? fait le tour du net. »
    Après que n’est jamais suivi du subjonctif.
    J’aime être un connard.

  8. Diabaté, l’Adebayor noir? Hahahha
    Vision mondiale : Planus horribilis pour Bordeaux. Nantes is back!

  9. Que de temps et d’énergie dépensés, ce n’est plus une vocation, c’est de l’art !

    Vivement ton papier sur les jardiniers !

  10. C’est beau.
    Cela dit, j’ai peur pour vous que tout cela soit plus proche de la vision anale et de la saison flop que de l’inverse…
    M’enfin, tenez la baraque face à Paris vendredi, ça sera déjà pas mal…

  11. Bien joué les corrections. Toutefois, le « vous est offerte » ne s’impose pas. C’est l’instant de quelque chose qui nous est offert, pas la poésie niaise en elle-même… Et dire que nous ne parlons que du premier joueur sus-nommé (ton papier reste très bon, il est juste dommage que la forme ne permette de toucher l’excellence). Bonne nuit Pèzounnet!

  12. Moi aussi j’ai vu une faute pour Jussie (si Jussiê sue Jussiê pas venu)

    « Soucieux d’obtenir un bon contrat, il briller sur la scène européenne et emmène les Girondins en Quart d’Europa League. » …c’est emmener qu’il fallait écrire…

  13. Il y a copyright sur les « frères ventrèche »

    Planus et Bréchet auront bien du mal à arriver à leurs chevilles
    Tu dois le savoir vu que tu as joué avec eux (pas Planus et Bréchet évidemment)

  14. En titularisant Casper alias Jussié sur les matchs contre Marseille, Paris, Lyon et Monaco, ont peu peut-être espérer 10-12 points, vu qu’il n’est motivé que sur les gros matchs (s’il est pas blessé bien sûr). Pour les autres, ben, CFA vu son peu de motivation contre Lorient, Nice, Lille (liste loin d’être exhaustive, tous les clubs cités en première partie font foi, tous les autres sont à rajouter dans le 2e groupe).
    Bon, sinon, une bonne saison foireuse en perspective. Va falloir jouer les coupes pour être en Europe. Et va falloir compter sur un investisseur chinois pour retrouver un vrai club (côté droit de l’homme, on s’en remettra au PSG et à Monaco pour la définition^^).

  15. J’ai peu que Claude ne soit en coma éthylique. Sa consommation d’alcool ces derniers temps a dû atteindre des sommets inégalés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.