Sevilla – Manchester City (1-3) : La Blue Moon Academy livre ses notes

0

La Premier League, c’est nul

Salut les pauvres,

Ce soir on joue enfin une vraie compétition, une où il y a un peu de concurrence. Aaaaaaah la Coupe d’Europe. Cette chaudasse qui te fait les yeux doux accoudée au bar depuis que tu t’es ramené avec tes nouvelles fringues et ta belle montre mais qui te met un stop d’anthologie à chaque fois que t’essayes de l’aborder. T’as beau payer des bouteilles, offrir des verres, putain de merde t’es même prêt à payer une tournée générale s’il le faut, mais non, cette grosse conne préfère partir à chaque fin de soirée avec les mêmes mecs. Souvent des espagnols d’ailleurs … Mais bon, tu te souviens de la légende comme quoi un mec a réussi avec cette technique, même s’il a mis 10 ans. Alors tu perds pas espoir et tu continues. Et tu te prends des murs, encore et encore, même si tu progresses. Cette fois c’est sûr, tu t’approcheras plus que jamais tu ne l’avais encore fait. Tu zyeuteras le Graal. Avant de te prendre un dernier stop, qui feras encore plus mal. Mais tu le sauras désormais, c’est possible.

 

View post on imgur.com

Ceci est probablement le montage le plus dégueulasse de ma carrière. J’en suis pas peu fier.

 

Enfin possible … Pour ça faut gagner des matchs avant (oui, fin abrupte de la métaphore et retour au football). Et notamment celui de ce soir, à Séville. Alors de prime abord, ça s’annonce pas pire. On les a battus il y a 2 semaines. OK, mais on en a chié, d’aucuns diraient même qu’on a chatté, mais on a gagné. Cela dit, l’Espagne nous réussit pas. On y a gagné qu’une seule fois, contre Villarreal en 2011. Nos 3 derniers voyages ? 3 défaites par un but d’écart (2x à Barcelone et une fois à Madrid. Le Real hein, pas les autres pouilleux là.) Ajoutons à ça notre liste de blessés qui ne s’est pas réduite depuis le dernier match, et on est quand même un peu dans la merde. Le problème étant qu’une défaite ce soir ne serait vraiment pas une bonne idée. Dans un groupe aussi homogène, on est pour l’instant bien placé mais un contre-résultat nous mettrait potentiellement bien dans l’embarras. Le scénario idéal ? On gagne, la Juve et Gladbach font nul. Paf, 1ers du groupe et déjà qualifiés.  

Le XI

View post on imgur.com


Banc : Caballero, Clichy, Demichelis, Mangala, Delph, Barker, de Bruyne

On fait avec les blessés. Un milieu solide Fernandinho-Fernando qui devrait être intraitable. De Bruyne laissé au repos (et il en a besoin …), Sterling revient dans le XI. De l’autre côté, espérons que Navas soit aussi motivé qu’à l’aller. Espérons aussi que Bony soit plus efficace que contre Norwich … On aura nettement moins de marge de manœuvre là.

 

Le match et les buts

Un match qui s’est beaucoup mieux passé que prévu. Un début de match en fanfare avec des Sévillans complètement à la ramasse qui nous laissent prendre de l’avance. A partir de là, on a pu gérer tranquillement. Encaisser leurs vagues et partir en contre. Être dangereux sans trop se découvrir. Un excellent match en somme. Le meilleur de City sur la scène européenne ? Peut-être. Un match qui fait taire les détracteurs en tout cas, City étant qualifié après 4 journées dans le groupe qui est peut-être le plus homogène de la compétition (vous remarquerez que j’ai pas dit « relevé ». J’aurais pu). Donc voilà. Un match complet et satisfaisant malgré les absents, une qualification qu’on aura pas à aller arracher à la dernière journée, en somme une très très bonne soirée. A part peut-être pour mon système sanguin, qui s’est retrouvé concentré dans sa quasi-entièreté dans mon chibre. Mais on va pas se plaindre hein.

8′ 1-0 (Sterling) : Servi en position de 10 devant la surface, Fernandinho lance Sterling dans le dos de la défense, excentré côté gauche. Celui-ci finit d’une frappe croisée ras de terre. C’est farpait, et le gardien ne peut rien faire.

11′ 2-0 (Fernandinho) : Excellent pressing de Sterling côté gauche qui récupère le ballon, viole un défenseur avant de servir Bony plein axe. L’ivoirien bute sur le gardien qui repousse mais Fernandinho a bien suivi et pousse le ballon dans le but de la tête.

25′ 2-1 (Trémoulinas) : Oui oui. Vous avez bien lu. On a encaissé un but de Trémoulinas. Oui, c’est ridicule. Cela dit, il n’est qu’à la conclusion d’une superbe action espagnole. Action durant laquelle Otamendi aura perdu un peu de sa dignité d’ailleurs, en prenant un grand pont en pleine surface. Oups. Un grand pont de Coke donc, qui peut ensuite centrer sur le Paki, seul au second poteau.

36′ 3-1 (Bony) : ENFIN. Enfin un but après 9753 occasions. Bon allez j’exagère. A peine. Fernandinho transmet à Navas sur son aile droite qui centre en retrait à Bony, étrangement seul au milieu de la surface. Un petit plat du pied sécurité au ras du poteau, et voilà.

 

Les notes

Hart : 3/5. encore un match où il a pas eu énormément de taf, mais il nous sauve bien les miches 2-3 fois alors qu’on mène 2-1. Et à ce moment là, une égalisation nous aurait fait mal. J’aurais pu mettre 4, mais j’avais pas envie. Notamment aussi parce que le gardien d’en face fait un gros match.

Kolarov : 2/5. Il est un peu passé au travers. Fébrile derrière comme d’habitude, sauf que cette fois il a pas assez apporté devant. Vivement le retour de Clichy qu’il se repose un peu. Ou que Pellegrini lance Angelino ou Maffeo dans le grand bain. MDR. Pellegrini. Des jeunes. Cette vanne.

Kompany : 3/5. Pas de gros sauvetages, pas de montée folle, mais un match solide en tout points.

Otamendi : 3/5. Très très solide derrière, et dangereux devant, j’ai bien cru qu’il allait encore marquer un but sur corner. Cela dit, -1 parce qu’il prend un putain de grand pont dans la putain de surface. Sans déc’. Un grand pont dans ta surface ? Bitch please.

Sagna : 2/5. Tu vois Kolarov ? Ben Sagna c’est l’inverse. Solide derrière mais trop peu présent devant.

Fernando : 3/5. Bon match dans la récupération, il se portait pas vers l’avant mais après tout c’est pas ce qu’on lui demande. -1 parce qu’il aurait pu (dû) provoquer un péno. C’est pas parce que l’arbitre a été sympa que c’était une bonne idée.

Fernandinho : 5/5. Le joueur le plus sous-côté du monde. Et je le dis sans pression aucune. Aujourd’hui, il est un des meilleurs milieux qui existe, point. Encore un énorme match de sa part. Moins de travail défensif grâce à Fernando, il a pu aller plus vers l’avant. Et du coup, 1 but et 1 passe dé’. Je l’aime putain. Remplacé par Demichelis dans les arrêts de jeu. Pourquoi ? Seul Pellegrini le sait.

Yaya : 2/5. Ouais par contre là, si même les gros matchs il commence à s’en battre les couilles comme ça, va falloir penser à prendre des mesures. Mais bon, c’est Yaya, même à 30 % il arrive à être dangereux.

Navas : 3/5. Grosse activité sur son aile droite tout le match. Il fait une passe dé’, mais ça aurait pu être plus.

Sterling : 5/5. Qu’est ce que je l’aime le gamin putain. Alors oui il fait des mauvais choix, mais bordel il a 20 piges. Quel match il nous sort encore. Et en plus il marque.

Remplacé par de Bruyne à la 73′. Je sais pas pourquoi il est entré, c’était l’occasion de le reposer. M’enfin, il a été correct.

Bony : 4/5. Il continue de rater des occasions, mais aujourd’hui il en a mis une, et un de ses ratés donne un but pour Fernandinho. Il ne lui manque plus qu’à être un peu plus clinique, et ce sera parfait. Il a pas été très efficace en pivot par contre, perdant beaucoup de duels aériens. Remplacé par Delph à la 86′. Delph qui faisait son retour sur les terrains. Ce fut bref mais correct.

Donc voilà. Comme je le disais, un match convaincant, et surtout un match qui nous envoie en HUITIEMES DE FINALE DE LIGUE DES CHAMPIONS LA PUTAIN DE VOS MERES. On est donc la première équipe qualifiée (ex-aequo avec le Real, certes). TUT TUT LES RAGEUX. Cette année, la biyatche du bar, elle est pour nous putain de merde. Alors les espingouins, les teutons ou j’sais pas qui là, vous allez gentiment aller niquer vos mères deux minutes. POUR NOUS BORDEL DE BITE EN BOIS.

Bon sinon nous, on se retrouve ce week-end, où on va à Birmingham dans le très beau stade d’Aston Villa. Où on va perdre, évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.