Lens-Nantes (2-2): la Canaris Académie s’est faite remontadée

Salut les P’tits Beurres,

Soyons bref et concis pour une fois, pour ce match préparatoire à la finale de Coupe de France, chez nos copains lensois qui proposent du beau spectacle cette année. On fait tourner chez les Canaris, et on envoie du spectacle des deux côtés. Lens, justement, qui a besoin d’être en infériorité numérique pour bien jouer et renverser les matchs. Et les Canaris se sont fait remontader la gueule comme de vulgaires parisiens au mois de mars.

On continue la rotation sur la composition. Blas, qui avait tout calculé, est suspendu au bon moment. Girotto est mis au frigo sur ce match pour être au taquet samedi prochain. Petit Toumaï note avec soulagement le retour de blessure de deux tauliers, Pallois et Chirivella, qui viennent donc se remettre en jambes. Les 3 du milieu sont présents ensemble pour la première fois et Coco et titulaire. Pourquoi ? Parce que Coco > Corchia > une chèvre > Fabio. Et on relance le jeune canari Sylla en défense centrale. Tonton passe en 5-3-2 dans un schéma clairement destiné à jouer les contre-attaques à fond les ballons.

Ce qui donne donc la compo suivante :

Lafont

Coco, Appiah, Sylla, Pallois, Merlin

Chirivella, Cyprien, Moutoussamy

Kolo Muani, Simon

Le match :

Le schéma est donc annoncé et les Canaris vont piquer direct. Et on ne s’emmerde pas avec les subtilités. Gros dégagement de Lafont, déviation de la tête de Coco et Simon prend tout le monde de vitesse (0-1,8e). C’est pas comme si on vous avez pas prévenu les Lensois. Et ça continue. Dégagement de Lafont encore, Simon encore qui prend le ballon et tout le monde de vitesse et qui se fait dégommer par Leca. Carton rouge, dehors, au revoir. Petit Toumaï ne sait pas ce qui le fait le plus halluciner. La sortie en mode Schumacher du Corse, sa brutalité ou bien encore le fait qu’il ose contester et quasiment engueuler l’arbitre. Heureusement Simon n’est pas blessé, et les Canaris sont en supériorité numérique dès la 19e minute de jeu. Et font le break assez rapidement, avec un Simon en mode renard qui reprend une frappe de Cyprien mal repoussée par la gardien remplaçant lensois (0-2,31e). A la mi-temps, Nantes a fait la différence et applique à la lettre sa philosophie de jeu.

Mais ce sera tout pour ce match, et les Nantais vont se faire submerger en seconde mi-temps, par des Lensois volontaires et morts de faim. Les Canaris ne vont plus contrôler le milieu de terrain après la sortie par précaution à la mi-temps de son régulateur espagnol, Chirivella. La grosse parade de Lafont à la 53e est annonciatrice de la remontada qui arrive. Et comme Simon rate la triplé de peu à l’heure de jeu, c’est finalement Pereira da Costa qui réduit le score (1-2,67e), avant que Kalimuendo transforme un penalty qu’il a été gratté comme un bâtard comme un filou pour égaliser (2-2,81e). Bon c’est pas fameux mais ce match nul convient bien aux Canaris, qui serrent les fesses jusqu’à la fin du match pour ne pas le perdre et ne pas être complètement ridicules. Ça se finit sur ce nul spectaculaire, qui va bien à Petit Toumaï au regard des péripéties du match.

Les notes :

Lafont (2/5) : s’est spécialisé dans les relances de quaterback. Ce qui est bien. Mais se fait encore transpercer deux fois. Ce qui est moins bien. Devrait jouer la finale toutefois.

Coco (3/5) : de retour de suspension, il s’est signalé par une grosse activité sur le coté droit et est même à gratifier d’une passe décisive. Se pose en titulaire pour la finale. Remplacé par Corchia à la 80e: CQFD.

Appiah (2/5) : se prépare la quatrième dans la hiérachie des défenseurs centraux. De là à l’appeler le quatrième fantastique, il y a un pas que Petit Toumaï ne franchira pas.

Sylla (2/5) : mieux que la première titularisation. Le dépucelage compliqué étant passé, le jeune Canari fait ses gammes en défense et s’est même permis quelques interventions autoritaires.

Pallois (2/5) : pas ouf, petit Toumaï a vu mieux. Et espère que la semaine va lui permettre d’être prêt physiquement pour sa finale.

Merlin (3/5) : actif, dans la lancée de sa saison. Toujours un peu fébrile défensivement toutefois, il a le mérite de multiplier les offensives et tire de mieux en mieux les corners.

Cyprien(3/5) : pas mal pas mal l’ancien lensois. Continue d’emmerder tes ex, ça va très bien à Petit Toumaï. Remplacé par Doucet à la 86e. Qui a sorti la palette.

Chirivella (2/5) : de retour de blessure, il était en mode remise en forme physique. Un peu court mais a fait du bien dans la fluidité du jeu au milieu de terrain. Remplacé par Pereira de Sa à la 46e: (1/5) : et les Canaris ont perdu le contrôle du milieu de terrain. Coïncidence ? Petit Toumaï n’y croit pas.

Moutoussamy (2/5) : Cheveux tressés, voilà pour votre mise à jour capillaire. Sinon comme d’habitude. De l’activité et du déchet.

Kolo Muani (3/5) : il va falloir arrêter rapidement cette disette de buts. Dès samedi ce serait parfait. Remplacé par Coulibaly à la 70e. Qui a déjà atteint son plafond de buts cette saison. Quatre, c’est déjà pas mal.

Simon (5/5) : le grand bonhomme de ce match, fait quasiment tout. +1 pour avoir résisté à la charge de l’abruti corse. Petit Toumaï serait encore aux urgences. Remplacé par Bukari à la 70e mobylette aussi, mais bridée.

Le point classement: +1 place parce que les Lillois se sont sabordés. Trois penaltys concédés et deux cartons rouges, ils se positionnent au challenge Jean-Louis Leca.

Le point esthétique: Petit Toumaï a bien aimé ce joli maillot extérieur blanc ainsi que son short vert foncé. Comme il est un homme de goût, il voulait vous le signaler.

Le prochain match : la FINALE de Coupe bordel !!!! samedi en prime time et avec les commentaires footix de France Télé. Ça sent la grosse soirée, Petit Toumaï sera avec toute la clique en mode bringue, il va essayer de ne pas être trop saoul à 21h.

Bonne semaine les P’tis Beurres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.