Si les performances d’Andrade ont bien fait rire en Allemagne, les supporters marseillais peuvent aujourd’hui prendre leur revanche en riant beaucoup des prestations de Régis Hildebrand, et de son Régis de remplaçant. Au milieu de tous ces 2/1 européens, l’Athletic Bilbao a signé la grosse performance de la saison en s’imposant 4 buts à 2 à Schalke. Le 2e but de Raul vaut aussi le coup d’oeil.

14 thoughts on “Aucun Régis n’arrêtera Bilbao

  1. Vu le niveau de jeu et la qualité de la vidéo, vous êtes sûrs que c’est pas une vieille VHS « Le foot en folie », ou un truc comme ça ?

  2. En même temps, sur le premier, il y a Regis défenseur qui dévie la balle, ce qui fait que Regis Hildebrant a moins regissé que Regis Andrade… Sur le troisième rien à dire, c’est une régissade. Mais la somme des deux n’arrive pas à la cheville de celle d’Andrade, qui a fait un combo gants beurrés, main pas en opposition et lenteur affigleante pour lire la frappe du plus bel effet…

  3. Seul Raul pouvait arrêter Bilbao, mais tout seul c’est un peu compliqué.

    Les Basques ont la flamme cette année.

  4. Qui est ce Raoul? Il est pas dégueu.
    Iker Muniain qui score, ça fait plaisir, c’est un bon gamin.

  5. Le service vil et bas est moqueur, moi j’ai vu un résumé d’un match qui avait l’air plutôt sympa, avec un bon niveau de jeu, une équipe de Bilbao impressionnante et un Raul toujours aussi efficace.

  6. Les Basques peuvent remercier Bielsa qui les a sorti d’une situation pas franchement reluisante.

  7. Encore un génial génie, après la Bretagne, le Pays Basque, ça s’invente pas. Et si Antonetti était aussi un génial génie?

  8. Rennes n’as pas le droit d’avoir un genial genie… C’est reserve a Nantes et Lorient …

  9. Il est fort ce Raul ! En plus il était content d’inscrire ce 1er but !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.