Francis Van Nobel 2016 : et les nommés sont…

Le fruit d’une longue année de labeur de comité est là, sous vos yeux. Ils ne sont désormais plus que six par catégories. Certains noms reviennent, inlassablement, sans surprise serait-on tenté de dire… Le comité touche-t-il là une de ses limites ? Doit-il repenser son travail ? Sans doute y a-t-il matière à y réfléchir, à renouveler sa grille… On va plancher là-dessus dans les semaines à venir.

Mais enfin faudra pas croire que vous allez nous faire lever le dimanche matin pour regarder Téléfoot, faut pas déconner.
Enfin bref, il y a les « légendes », mais n’oublions pas les autres. Ceux qui cette année surgissent de nulle part : coup d’un soir ou nouveaux cadors du comité ? L’avenir nous le dira. Mais l’on met une pièce sur Christophe Dugarry, dont la double nomination est annonciatrice d’un sacré potentiel.
Voila, sans plus attendre tout ce beau monde. Alors votez, partagez, encouragez le débat, car c’est cela la démocratie. Purée, on a trop regardé de débats, on commence à dire n’importe quoi.

Les Francis Van Nobel mineurs :

Dans la catégorie Francis Van Nobel de didactique comparative appliquée, les nommés sont : 

Johan Rigaud qui écrivait dans L’Equipe en avril dernier à propos de Bernardo Silva : « C’est une sorte de bâtonnet d’encens qui purifie le jeu et qui cuisine ses adversaires en les déroutant”

Bruno Roger-Petit qui à la veille du merveilleux France – Allemagne de l’Euro affirmait que « jeudi, telle Sissi, Lloris sera seul face à son destin ».

Le camarade Pascal Praud, pour une leçon de géopolitique appliquée au football : « En URSS, les idéologues du Parti expliquaient que les millions de morts du communisme étaient un mauvais moment à passer avant l’avènement du grand soir. Quel rapport avec Unaï Emery me direz-vous ? Il ne faut pas nier la réalité. »

Frédéric Brindelle, journaliste d’Infosport + qui a déclaré, sûr de lui en plateau en avril dernier : « “Le PSG a eu un entraîneur comme Diego Simeone, c’est Luis Fernandez”.

Omar Da Fonseca pour avoir perdu les pédales lors de FC Barcelone – Atletico Madrid sur l’ouverture du score des Catalans : “Il fallait casser le mur pour ouvrir la porte et trouver la clé de la serrure où c’était impossible”

Et enfin 20minutes.fr pour avoir titré “PSG-Ludogorets: Les Bulgares refont (presque) le coup de 1993 et privent Paris de la première place” à l’issue du match au Parc des princes cette saison.


Rappel des lauréats précédents

2015 :  « C’est comme si vous me disiez que c’est pareil d’avoir miss monde et une poupée gonflable!» de Rolland Courbis
2014 : « Quand j’ai quitté Liverpool, peu pensaient que je pourrai être remplacé. Liverpool survivra sans Suarez » de Titi Camara
2013 : « Les grosses dondons trop moches pour rentrer en boite » de Pierre Ménès
2012 : « Tévez, Torres et moi » d’ Anthony Le Tallec
2011 : « Le ballon d’or, Piqué, Maldini et moi » de Stéphane Mbia
2010 : « John Terry, le capitanat, et moi et moi et moi » de Marcel Desailly

 

Dans la catégorie du Gras titre :

L’Equipe.fr pour «Quand Isco caresse Ronaldo durant un match de Liga »

20minutes.fr pour “FC Nantes : pourquoi Lorik Cana pèche”

Footmercato.net pour « Eden Hazard dribble et humilie son fils »

SoFoot.com pour  « Détournement de Milner »

Football365.fr pour  « Astrid, tous les Oranje rêvent de la presser »

Et bien évidemment le quadruple vainqueur de la discipline, Foot01.com pour « Nantes : Kita avoue ne pas allonger le pénis de ses joueurs  »


 

Rappel des lauréats précédents

2015 :  « Hitler soutient la Pologne à l’Euro 2016, l’UEFA applaudit » de Foot01.com
2014 : « Varane a une gastro – VIDEO » de Football365.fr
2013 : « Benzema n’est pas insensible quand elle se fait tailler » de Foot01.com
2012 : « Tevez jouera au PSG si City le vend au PSG selon l’agent du joueur » de Foot01.com
2011 : « Un bon Kaka demande de la patience explique Mourinho » de Foot01.com
2010 : « Va te faire enculer, sale fils de pute » de L’Equipe.

 

Dans la catégorie du Francis Van Nobel de la recherche, les cerveaux en avance sur leur temps sont :

Denis Balbir car “Une victoire 6 à 0 n’a rien de banal quand on cherche le moteur à réaction dans tous les coins du garage. Mais est-ce l’arbre qui cache la forêt ?”

David Michel de L’Equipe, qui n’a pas hésité à poser la question qui dérange à Blaise Matuidi : “Si demain vous gagnez une somme astronomique au Loto, quelle est la première chose que vous faites ?”

Bruno Roger-Petit qui dérange la sphère politique : « Bien que frappé par quatre mises en examen, le député-maire de Levallois, Patrick Balkany, a reçu l’investiture Les Républicains en vue des législatives de juin 2017. S’il était Karim Benzema, aurait-il été sélectionné pour l’Euro ? »

Footmercato.net qui n’a pas peur de bousculer les idées reçues : « Flamini meilleur qu’Iniesta et Xavi ? »

Pascal Praud qui accule Fabrice Arfi lors d’un 13 heures foot consacré au football leaks : “L’évasion fiscale, c’est un sport national et international, manifestement. Est-ce que les gens qui ont pratiqué cette évasion fiscale ont le sentiment d’avoir fait dans les règles ?”

Et enfin, dans la même émission, David Aiello de Yahoo Sports, qui vient prêter main forte à Pascal Praud, afin de piéger ce rabat-joie de Fabrice Arfi : « 18 millions de documents pour Football Leaks, à 60 journalistes, j’ai fait un rapide calcul ça fait 300 000 documents par journaliste  ça fait pas un peu beaucoup ? »


Rappel des lauréats précédents :

2015 : « Vous, vous êtes musulman, pas islamiste ? » de Stéphane Guy à Demba Ba
2014 : « Gignac est-il réellement plus fort qu’un Cristiano Ronaldo ? » de Footmercato.net.
2013 : « C’est tellement beau une femme qui parle tactique. Vous savez ce qu’est un 4-3-3 ? » de Laurent Blanc
2012 : « Le football est-il la continuation de l’humanité mais avec d’autres moyens ? » de Bruno Roger-Petit
2011 : « Et ta mère, je la remets en question ? » d’Aly Cissokho.
2010 : « C’est quoi le comité Nicolas ? » de Nicolas Dieuze

 

Les Van Nobel majeurs :

Pour le Francis Van Nobel du Stade Anal(ytique), sont nommés :

Pascal Dupraz, pour son programme pour la France : “On ne peut pas sortir de l’université et considérer que huit gamins sur dix veulent être fonctionnaires. Il y en a trop en France, il faut arrêter. Dans mon village, je vais à la poste, ce n’est jamais ouvert. Ça devrait être ouvert 24h/24. Personne ne le dit …”

Le site officiel de l’Olympique de Marseille pour le bilan de fin de saison du club : “Si Ibrahimovic trône sans partage au sommet du classement des buteurs de Ligue 1 cette saison, le Suédois est moins influent pour son équipe que Michy Batshuayi.
Avec 38 et 13 passes décisives en championnat, Zlatan est impliqué dans 50% des buts de son équipe.
Michy, avec 17 buts et 9 passes décisives, a été décisif dans 54,2% des buts olympiens en Ligue 1.
Aucun autre joueur n’a fait mieux en championnat cette saison.”

Pascal Olmeta pour ses conseils à Floriant Thauvin : “Après le match à Bastia, Thauvin a dit qu’il était fatigué. Mais qu’il arrête le foot ou mouille le maillot ! Et si tu dois sortir, fais-le avec un carton rouge intelligent.”

La revue scientifique Paris Match pour son grand dossier sur la génétique : “De tous les animaux, il en est un qui partage 98,6% de notre génome. C’est à dire presque autant que Franck Ribéry. Comme nous le bonobo reste neuf mois dans le bidon de sa maman, tient debout, aime s’ébrouer dans l’eau, utilise des outils, joue, ris, pleure.”

L’ultranarcho Pascal Praud pour son invective envers M. Schneider coupable d’avoir distribué un carton jaune à Edinson Cavani qui avait retiré son maillot, dévoilant un hommage aux joueurs de Chapecoense victimes d’un crash d’avion : « Il y a les éternels ronds-de cuir, les soumis du système, ceux qui caftaient le nom de leur copain à la maîtresse au CE1, les fayots, les tronches de premier de la classe, les lâches, les forts devant les faibles et les faibles devant les forts. Ils se réfugient derrière le règlement. Ils avancent le code à la main, l’autorité en bandoulière. Ils ne sont responsables de rien. Ils appliquent et c’est tout. Ils vous enverraient au bagne si leur chef le demandait. Ils l’ont fait. »

Et enfin l’attaquant de légende Christophe Dugarry pour son constat limpide délivré sur un plateau de SFR Sports : « Thomas Müller a les pieds carrés »


 

Ils sont passés par là précédemment :
2015 :  Geoffroy Garétier pour sa leçon de mathématique appliquée L’Europe.
2014 : Manu Petit, pour sa dénonciation de l’antinazisme primaire des Français.
2013 : Pascal Praud, pour la différence entre une bonne et une mauvaise expulsion.
2012 : Patrick Vieira, pour ses travaux sur les matches à domicile à la maison.
2011 : Moussa Maazou, pour sa découverte sur l’importance des passes dans le football.
2010 : Hatem Ben Arfa, pour ses considérations post-nietzschéennes.

 

Pour le Francis Van Nobel de littérature, sont nommés :

Le grand Emmanuel Petit pour : “L’Espagne va renaître de ses cendres, comme un Sphinx”

Le meilleur d’entre eux, Vincent Duluc pour : « Mais la fête des Lumières, par laquelle les Lyonnais remercient la Vierge de les avoir protégés de la peste au XVIIe siècle, a toujours créé une atmosphère particulière dans la cité, qui a imprégné quelques grandes soirées à Gerland, face à Bruges (1-4, 3-0) en 2001, ou devant le Celtic (3-2) en 2003, une nuit où les quais de Saône étaient noyés de vert et blanc, et réciproquement »

Jérôme Rothen pour : « Je ne suis pas sûr que si l’ASSE n’avait pas été mieux physiquement qu’elle n’aurait pas gagné ce match »

Encore Pascal Praud pour “Bref, DD, il doit bien se marrer. Le jeu, les joueurs, Matuidi ou Sissoko, Griezmann qu’est cuit, Pogba qui se prend pour un autre, mon cul sur la commode et tout le toutim.”

L’esclave affranchi Frédérique Piquionne au micro de Canal + lors d’un match de Youth League pour : « Lui il n’est pas manchot avec ses pieds »

Et enfin Denis Balbir pour : « L’OM signe une troisième victoire consécutive et se mêle à ce championnat à 3 vitesses où le titre semble promis à Monaco, Nice ou Paris et où les sièges pour les accessits ressemblent à un complexe cinématographique avec Lyon, Rennes, Saint-Etienne ou d’autres comme cette belle équipe de Guingamp où le travail d’Antoine Kombouaré colle à ce club qui ne se trompe jamais dans son puzzle. »


 

Ils ont laissé leur plume dans l’histoire  :
2015 :  « Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.» Denis Balbir
2014 :  » Dans un Monde où tout est banalisé, sauf les polémiques inutiles qui nourrissent les charognards récupérateurs dont certains ont été oubliés, mais qui grâce à cela se refont une actualité, les résultats sportifs du PSG devraient nous amener un peu plus de joie, comme la fraîcheur et l’étincelant Messi qui rejoint avec 71 buts européens le légendaire Raul, comme un Benzema qui comme le meilleur des vins est arrivé non seulement à maturité mais qu’on déguste à chaque gorgée, comme Ribery de nouveau décisif, comme le CSKA Moscou qui se balade à Manchester City et qui prouve par sa victoire d’hier en Angleterre que l’argent ne fait pas tout  » de Denis Balbir.
2013 : « Une équipe de France qui a éteint le feu qui était en train de couler » de Xavier Gravelaine.
2012 : « On va se souder les coudes.(…) On va défendre comme des morts de chien » d’Alain Traoré.
2011 : « LE SEPTIEME POUR L’OL!!!!!! JIMMY BRIAND FINIT LE BOULOT!!! Il est hors jeu mais on s’en branle!!! » de 20minutes.fr
2010 : « Il y a toujours un pied ghanéen pour empêcher les Allemands de trouver la solution finale » de Xavier Gravelaine.

 

Pour le francis Van Nobel du stade oral, les nommés sont : 

Le président distingué Loulou Nicollin pour : « J’ai des gens qui font le recrutement qui sont des grosses bites. »

Le président cultivé Vadim Vasilyev pour : « Le foot français me rappelle l’Union Soviétique »

L’exploité Christophe Dugarry pour : “J’ai commenté la L1, cette saison, ça a été dur, j’ai souffert grave, il n’y a pas un footballeur”

Le président markété Jean-Michel Aulas pour : « “Le championnat du Qatar étant bien spécifique et réduit à une seule équipe, on va dire que c’est presque une finale du championnat de France qui va se jouer samedi contre Monaco.”

Bruno Alcazar Genesio pour : « Quand on gagne, c’est grâce au public et au stade. Quand on perd, c’est à cause de moi, de mon inexpérience. Je devrais m’appeler Ramirez ou Sanchez. »

Et enfin le collectionneur Hatem Ben Arfa pour : “J’ai trouvé la force de me relever à nouveau grâce à Nietzsche ou Socrate. Et puis je découvre des auteurs en récupérant des livres laissés dans des restaurants, des bars ou des aéroports. Ou sur internet, comme tout le monde.”

Important : Malgré son évident potentiel de vannobelisable, le jury a décidé de retirer de la sélection cette saillie attribuée à Charles Villeneuve à propos de Vincent Labrune : “Et l’autre con de chevelu, là ! Faux jeton de première classe ! Putain, il faudrait lui mettre une bouteille de Coca dans le cul et lui faire péter le sphincter ! ». Issue de retranscription d’écoutes téléphoniques ordonnées par la police, elle n’avait pas vocation à être rendue publique. Elle ne rentre ainsi pas vraiment dans le cadre des « déclarations de l’année »… Ce serait ouvrir la porte à l’espionnage, au racolage téléphonique, et ainsi s’engager sur une pente glissante, ce que le comité se refuse à faire.


 

Ils l’ont gagné avant lui : 

2015 : Edinson Cavani et sa géographie aléatoire
2014 : Charles Kaboré et son retour de rêve à l’OM
2013 : Samuel Etoo qui se ravitaille seul en ballon
2012 : Michel Mimram qui s’est donné à 100%
2011 : Loulou Nicollin pour des choses vulgaires
2010 : Karim Benzema, on ne sait plus trop pour quoi.

 

Les votes seront clos le 30 janvier et bien évidemment les résultats seront annoncés lors d’une grande cérémonie organisée dans le salon d’un académicien encore inconnu à ce jour. Quant à la date de tout ça… Nous vous tiendrons au courant à travers un prochain comité.

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

34 commentaires

  1. je ne crois pas à l’histoire de cette coloc sans côté nîmois dedans, tout le monde sait que les habitants du clapas sont au fond d’eux jaloux des arènes nîmoise et des moeurs gardoise

  2. Pour la ditactique appliquée, j’ai voté au faciès entre Rigaud et Da Fonseca; le choix a été vite fait:

  3. Un vote en bon père de famille… de la valeur sûr.
    Pareil que Chantivlad le père Da Fonseca en mérite bien un….
    Chapeau bas messieurs

  4. Et puis les conseils stratégiques d’Olmeta, c’est fort.

    Et qui pour empêcher Balbir d’accéder à 3 victoires consécutives en littérature?

  5. Très bon cru, je me suis régalé. Et j’ai réussi à ne voter ni pour Pascal Praud ni pour Balbir, place à la relève, exit les vieux cons, vive les jeunes cons !

  6. Je ne me remets toujours pas de la comparaison praudienne.

    Malgré cela, ça fait plaisir de voir de nouveaux talents.

  7. J’ai fait en sorte de favoriser les outsiders, c’est peut-être aussi un peu ça le football vrai. Et puis à la fin c’est quand même Pascal Praud qui gagne, du moins pour le Van Nobel de didactique comparée.
    Dugarry est prometteur, espérons qu’il progresse et non qu’il devienne une vulgaire caricature de lui-même, comme il a pu le faire en tant que commentateur. Et si la candidature de Villeneuve n’est pas recevable, je l’appuie néanmoins pour un Van Nobel d’honneur.
    En tout cas, merci au comité pour cette belle sélection.

  8. – Praud
    – Lequipe
    – Balbir
    – Praud
    – Petit
    – Nicollin

    Une année de haute volée, et dire que Pierre Ménès a été blessé ces six derniers mois…

  9. J’ai vu OM, comme tous les Marseillais, j’ai voté pour eux même si je ne sais pas pourquoi…
    Sinon Sélection de goût

  10. Tout sauf Praud et Balbir.
    Ce pourrait être l’année du renouveau des Pascal grâce à Dupraz et Olmeta qui mettent la barre dure.

  11. Loulou et ses grosses bites. Pour le stade oral, cela me paraît évident.

  12. Pour moi Praud et Balbir sont les Messi et C.Ronaldo des Van Nobel. Ils se partagent les récompenses.

  13. Grosse année, dur de choisir. Pour ma part, c’est du 50/50 entre des Grosses Bertha habituées et des aspirants.

    1) Praud, parce qu’apparemment, notre expert en URSS n’a pas l’air de connaître la tactique du salami. Ca ne saurait tarder.
    2) Football 365, parce qu’ils vont toujours plus loin dans le gras et que je veux pas VanNobeliser une phrase qui mentionne Boring Milner.
    3) David Michel, parce que la question est aussi dénuée de sens qu’unique.
    4) Olmeta, parce que le Divin Chauve Balmont n’a plus sa place dans mon coeur depuis qu’il est parti à Dijon.
    5) Manu Petit, parce qu’il vient de prouver encore très récemment qu’il s’y connaissait en créatures mi-homme mi-bête (cf. cheval).
    6) Hatem, parce que c’est quelqu’un qui réfléchit, réfléchit, beaucoup, beaucoup.

  14. Omar Da Fonseca en numéro 1 parce que la poésie ne mourra pas, ou alors de mort violente.

    Hazard qui dribble et humilie son fils en numéro 2. Sobre.

    Denis Balbir en numéro 3. Parce que je ne saurais ni expliquer sa phrase, ni expliquer mon choix. Cohérence.

    Pascal Praud en 4. C’est bizarre j’ai cru reconnaître Pascal Praud dans sa propre description. Le mec démago au point de se haïr lui-même si ça pouvait aller dans le sens du vent.

    Manu Petit en numéro 5. Littérature. Le Sphinx.

    Et numéro 6 Loulou la truculence. La truculence et le gras.

  15. Merci. J’ai voté réac j’avoue, tant pis pour les nouveaux, c’est trop tendre encore.

    • Je suis d’accord. Les mastodontes ont sorti l’artillerie lourde pour étouffer toute tentative de rébellion.

  16. Parce que Pascal et Denis font exprès, et parce que je suis sur que c’est l’un d’entre nous qui fait n’importe quoi chez foot01..

    Didivavapeleactique comparative :

    – Rigaud même si j’ai toujours pas compris ce qu’il a voulu dire

    Sébastien Grax Titre :

    – Foot365 parce qu’Astrid.. même si 20minutes mérite une mention pour sa tentative

    Recherche Fabregas

    – David Michel dans son rôle de tu penses pas gagner assez Blaise

    (on peut pas la redonner à Stéphane Guy pour sa question à Demba Ba ?)

    LE STADE ANAL

    – Duga et Thomas Meulleure

    La LITTERATURE

    – Manu Petit, parce qu’au fond je l’aime bien et qu’il était tellement fort en 98. C’est un peu un merci Manu

    Le STADORAL

    – Charles villeu… Bon d’accord. Loulou parce que c’est franc et sincère.

    On est pas censé avoir des petites bidules de votes électroniques ?
    Parce que si c’est le cas je ne les vois pas.

  17. Après j’aimerais pour une fois qu’on privilégie la discussion de fond. Pour le premier FVN faut-il privilégier la poésie insensée d’un Omar da Fonseca ou pointer la mauvaise foi outrancière et provocatrice d’un Pascal Praud ? Faut-il récompenser ou punir ? Qu’est ce que je fais ? Il est déjà midi ?

  18. 1) Impossible pour moi de départager Pascal Praud et Frédéric Brindelle.

    2) Astrid, facile et efficace.

    3) David Michel, probablement économiste.

    4) Paris Match, qui aurait du garder de l’ADN de Desproges avant de s’essayer à la génétique.

    5) Manu Petit, gravelainien.

    6) Dugarry, qui à force de pleurer en est devenu aveugle.

  19. Ah bah sur mon téléphone j’ai les petits pollsugardaddy de vote. Comptez quand même les écrits au kazoo comme on dit

  20. 1)Praud what esle? En 3 phrases il te coupe l’envie de lire son article
    2) Footmercato pour avoir montré au monde qu’ Hazard est un père indigne
    3) Balbir pour le moteur à réaction dans le garage
    4) Le site de l’OM parce qu’ils ont peur de rien.
    5) Balbir avec son combo complexe cinématographique/ Puzzle collant.
    4)Vadim Vasylev qui tente l’originalité avec un point Stalline au lieu du point Godwin.

    Très beau millésime. Balbir et Praud bien représentés, ils se sont donnés beaucoup de mal.

  21. Ambiance y’en a marre des professionnels du Van Nobel dans mon vote (enfin un peu), ni Praud ni Balbir, ces trous noirs qui absorbent tout ce qui passe à leur portée !

    – Brindelle et sa comparaison Diego Simeone / Luis Fernandez
    – Hazard qui humilie son fils, préoccupation tellement moderne
    – L’Equipe qui demande à Matuidi ce qu’il ferait s’il était riche (enfin encore plus riche), préoccupation tellement moderne
    – Le site de l’OM qui qui fait dans la Data, approche tellement moderne,
    – Piquionne parce que pourquoi pas
    – Et enfin Nicolin parce qu’il dit bite et que ça fait toujours rire.

  22. J’ai évité Balbir, essayé d’éviter Praud, mais pas pu. Au dernier moment, il a quand même pris un de mes votes.

  23. Pascal Praud, valeur étalon du bon goût footbalistique. Balbir ne lui arrive pas à la malléole externe, comme disait Jean-Michel Larqué. Par contre, censurer Charles Villeneuve, c’est injuste : ce grand monsieur du foot, de la police et du journalisme (cherchez bien il y a un intrus) méritait sa place

  24. a voté

    putain je me remets toujours pas de la sortie aussi propre de Dugarry concernant Muller …

    tellement beau, tellement propre, tellement à coté de la plaque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.