#GIANNIBRUNOCHALLENGE : introducfion

Toujours plus loin, plus fort, plus vite, nous accueillons un nouveau partenaire particulier qui aime la géographie, les pourcentages et les joueurs qui voient du pays. Il vous présente son challenge et vous invite à trouver LE joueur de l’extrême limite.

Je ne vais rien vous apprendre en écrivant que certains joueurs de foot peuvent entrer dans la légende, même sans réaliser de grandes performances sportives. Vous êtes des cœurs purs et vous savez que c’est une part du charme du football.

En revanche, je vais vous faire découvrir la part légendaire (mais bien cachée) d’un ancien joueur de L1.

… Souvenez-vous de Gianni Bruno et lisez ce qui va suivre …

Gianni Bruno, l’attaquant belge formé au LOSC. Aujourd’hui, il coule des jours heureux en Jupileague, mais ce qu’il fait en Belgique importe peu. Dans vos souvenirs, vous devez revoir l’image floue d’un joueur anodin de L1 aux performances et statistiques assez moyennes.


Un parcours exceptionnel

Vous avez donc bien fait de venir ici car vous vous apprêtez à voir la lumière. Vous ne l’aviez sûrement pas remarqué mais Gianni Bruno a eu un parcours EXCEPTIONNEL en ligue 1 et suffisamment rare pour le placer parmi les légendes du championnat.

Formé au LOSC, il débute en pro sous les ordres de Rudi Garcia en 2012. Dans une équipe de top niveau, il ne s’impose pas et est ensuite prêté au SC Bastia en 2013. En Corse, sa saison se passe bien (8 buts) mais de retour de prêt, c’est Pascal Dupraz qui le recrute pour jouer à E. Thonon-Gaillard.

Il ne joue pas longtemps en Savoie puisqu’en janvier 2015, il débute un prêt au FC Lorient. La suite de son parcours relève du détail anecdotique: retour à Thonon, prêt en Russie puis renaissance en D2 belge.

Si vous ne percevez pas encore l’aspect légendaire de sa carrière, il est temps de fermer les yeux et de géolocaliser mentalement sa carrière en L1: Lille, Bastia, Thonon-Gaillard, Lorient. Que des clubs dont la ville est basée dans un extrême géographique français. Quatre clubs pour quatre points cardinaux: Nord, Sud, Est, Ouest.

Fort de vos connaissances en foot et géographie français, vous vous rendez compte qu’à première vue c’est très dur de faire mieux au Nord, au Sud et à l’Ouest et pas facile pour l’Est. En cas de doute, ouvrez une carte de France et vérifiez vous-même.


Le principe, les règles, le calcul

Je n’ai jamais pu en parler avec lui directement mais je pense qu’il n’a pas réalisé ce parcours footballistique en tout conscience. Pourtant, il a créé, sans le savoir, le #GianniBrunoChallenge !

Qui dit challenge, dit challengers. Quels joueurs peuvent prétendre à un parcours plus extrême que celui de Gianni Bruno ? Et comment les classer dans ce challenge ?

J’ai calculé la proportion de superficie du pays qui était placée plus à l’extrême que les villes où il est passé (1). Pour G. Bruno, on trouve :

LOSC : 0,6% du territoire national est situé plus au Nord que Lille.

SC Bastia : 2,2%

E Thonon-Gaillard : 6,3%

FC Lorient : 1,5%

Total = 10 ,6%

Aussi amoureux du foot que de la géographie et des mathématiques, vous venez de comprendre comment on calcule le score d’un joueur au #GianniBrunoChallenge. Plus le score est faible, plus la performance est élevée. Voilà, vous comprenez tout, la tête pour et le cœur pur.

Il faut forcément avoir joué au moins dans quatre clubs français différents pour prétendre participer au challenge.

Le joueur qui veut prétendre à un bon score doit donc avoir posé ses valises parmi ses clubs : SC Bastia, AC Ajaccio, OM, Stade Brestois, EA Guingamp, FC Lorient, LOSC, RC Lens, Valenciennes FC, RC Strasbourg, FC Sochaux, AS Monaco, OGC Nice. J’en profite pour préciser que Nice et Monaco sont bien à l’Est de la France, même si beaucoup en doute.

Cette liste n’est pas exhaustive mais elle correspond aux principales places fortes du foot français pour tous les joueurs voulant défier Gianni Bruno à son challenge.


Est-ce que certains joueurs ont fait mieux que Bruno ? Quel est le meilleur joueur en activité en L1 ? Est-il possible de faire mieux sans avoir joué en Corse ? Est-ce que la combinaison parfaite USL Dunkerque, Stade Brestois, RC Strasbourg, AC (ou Gazelec) Ajaccio a déjà été réalisée chez un joueur ?

Je vous laisse y réfléchir et je répondrai à ces questions dans de prochains articles.

MinusGermain

  1. Une seule entorse à la réalité du terrain, la Corse est comptabilisée dans les territoires situés au Sud du pays mais pas à l’Est. Les DOM-TOM ne sont pas pris en compte.

MinusGermain

16 commentaires

  1. Bonjour,
    Je souhaite proposer la candidature de Jerome Leroy au #GIANNIBRUNOCHALLENGE
    (RC Lens, EAG, ETG ou FCSM, OM)

  2. Plus à l’Est que Thonon c’est Strasbourg et Nice.
    Plus au sud que Bastia c’est Ajaccio.
    Plus à l’ouest que Lorient c’est Brest
    Plus au nord que Lille c’est chaud

  3. El goleador de la D2 : Didier Monczuk.

    Brest – Dunkerque – Strasbourg – Istres

    Bon, cette dernière étape me fait peut-être perdre le challenge…

  4. Nolan Roux, futur attaquant de Toulouse d’ici 1 à 3 ans, a toutes ses chances… Formé à Lens, éclos à Brest, transféré à Lille puis Sainté, passé par Metz…

  5. Bon on s’y prend n’importe comment il faut davantage de méthode.

    Réfléchissons. Qui peut bien être assez con pour passer de Brest à Mulhouse ?

  6. Merci à tous pour vos commentaires et suggestions. Elles ont bien été prises en compte pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.