Ecosse – Russie (1-2) : La Sylvitartan Académie paume comme des busards

Keep,?keep,?keep calm Fuck, here?we go again

Bien le bonjour.

Parce que le football c’est de la merde, je dois me fader les rencontres de la sélection écossaise. Deux matchs sont à prévoir dans cette trêve internationale, le premier avec la réception de la Russie. Victoire obligatoire pour garder des chances de se qualifier pour le prochain Euro.


Le 11 de Départ :

Steve Clarke nous propose un 4-3-3 avec Oli McBurnie seul en pointe. Et non, rangez ces blagues je vous prie. Sinon, sur le papier, c’est pas dégueu. L’espoir est donc présent.


Le résumé du match :

L’Ecosse démarre bien une rencontre. Merde. La tuile. On était pas habitué. Les Scots se montrent pressants, sans pour autant être dangereux. Jusqu’à la 11e minute. Très bon centre de Ryan Fraser pour McBurnie un peu court. Le gardien russe est surpris et la balle lui rebondit dessus. John McGinn n’en demandait pas tant et marque dans le but vide. 1-0, Hampden exulte, et je me prends à rêver d’une belle performance écossaise.

Fort heureusement, la réalité est venue me rappeler que cette sélection pue la merde. Après l’ouverture du score, plus rien coté Ecosse. Mais zéro, peanuts, wallou. Les Russes, eux, vont monter en régime et d’abord faire briller David Marshall. Dzyuba puis Zhirkov se montrent dangereux.

Pour continuer la lecture de cette académie, payez 5€ à son créateur, ou bien diffusez une image de code de la route.

Rah, ces maudits sites et leur modèle économique. Bon bah j’ai pas d’argent alors code de la route.

Vous êtes Andy Robertson (entouré en noir), que faîtes-vous ?
A – En bon capitaine, vous vous imposez et dégagez la balle comme il se doit.
B – En bon capitaine, vous glissez et provoquez un penalty. Le panache.
C – En bon capitaine, vous faites une passe décisive pour Artem Dzyuba, tout seul dans la surface. 1-1, bravo.
D – En bon capitaine, vous contrôlez et relancez proprement pour amener une contre attaque de votre sélection. L’école Jurgen Klopp à Liverpool porte ses fruits.

La bonne réponse est la C, comme Capitaine ? Vraiment ? Remarquez, il passe de Salah, Mané, Firmino, Lallana à Fraser, McTominay, McBurnie et McMesCouillesSurLaTable. Bref, 1-1 à la pause, un moindre mal.

Dès le retour des vestiaires, Golovin se retrouve seul au milieu du terrain. Il s’avance, encore, encore, encore, encore et encore jusqu’à frapper au but. Heureusement, ça passe au-dessus. La Russie domine et malheureusement, l’inévitable est arrivé. Sur un contre rondement mené, O’Donnell se retrouve à marquer contre son camp, en voulant tacler la balle pour empêcher Zhirkov de marquer. Sachez que je vais me permettre de vous montrer la disposition de l’Ecosse au moment de la perte de balle menant au but.

Alors, il manque Mulgrew sur le screen qui est coupé sur la droite. On a donc les deux latéraux en position d’ailiers, McBurnie désaxé à gauche, Forrest pas tout à fait sur l’aile. McGinn au milieu, qui ne revient pas sur Zhirkov, Fraser perd la balle tout en bas, McTominay se branle les couilles au centre du terrain et McGregor on ne sait pas. Y’a absolument rien qui va dans le placement, les intentions, le replacement. C’est légendaire.

Il y a donc 1-2 pour la sélection Russe, et sincèrement, on ne voit pas comment l’Ecosse peut égaliser. Et c’est le moment où je me dois de vous partager un petit moment assez marrant. Votre serviteur agit sur un compte twitter nommé ScottishFr pour parler du football écossais au sens large. Il est accompagné d’Elise Mathieu, femme formidable au talent émérite & à la connaissance élargie. Pendant cette rencontre, nous discutions des diverses actions jusqu’à la 78e minute. Au même moment nous avons vu un plan sur Matt Philipps, enlevant sa chasuble et se préparant à entrer en jeu. Voici notre réaction simultanée. Sans trucages.

Retour de karma, l’entrée de Matt Phillips coïncide avec le meilleur passage écossais du match. Mais vu que c’est une sélection en bois, les hommes de Steve Clarke n’égaliseront pas. Nouvelle défaite pour l’Ecosse, doit-on feindre la surprise ?


Les joueurs :

David Marshall (3/5) : Il permet à l’Ecosse de ne pas sombrer. Quelques belles parades. Le meilleur Ecossais du match.

Stephen O’Donnell (1/5) : Et bien, non. Dégueulasse défensivement. Dommage que ça soit son rôle.

Charlie Mulgrew (2/5) : Le meilleur défenseur du match. Putain ça me coute de l’écrire mais c’est vrai.

Liam Cooper (1/5) : Pour sa première, on attendait un grand Liam, on aura eu un mini Cooper. #VouslAvez ?

Andrew Robertson (1/5) : Pourquoi est-ce que même nos meilleurs joueurs deviennent nuls avec la sélection ? Qu’est-ce qu’on a fait pour mériter ça ?

Scott McTominay (0/5) : Non mais c’est pas possible. C’est un Make A Wish qui a trop duré la. Virez moi cette pipasse loin d’ici. Il est nul à chier. C’est un scandale. Remplacé à la 78e par Matt Phillips. NON PUTAIN CASSE TOI GROSSE TANCHE.

John McGinn (1/5) : Un but et puis plus rien. Merci John. Remplacé à la 62e par Kenny McLean.

Callum McGregor (?/5) : Il a joué ?

James Forrest (1/5) : Un, comme dans Invisible. (Ouais bon me jugez pas ok ?). Remplacé par Ryan Christie à la 62e. Je demande à le revoir. Parce qu’il a tenté un minimum de faire bouger le tout.

Ryan Fraser (1+/5) : Il a au moins délivré une passe D. Parce que sinon…

Oli McBurnie (1/5) : Bah non Oli. C’était nul à chier. Après, c’est pas le genre de match ou il fallait une seule pointe. Il aurait été préférable que Steve Clarke mette un 4-4-2 mais bon. Little Flow & Oli.


Le résumé du match :


Le classement de la poule :


N’hésite pas à claquer un follow sur twitter auprès de, @ScottishFR si jamais tu as envie d’en savoir plus sur le foot en Ecosse. Sinon, n’hésite pas à soutenir Horsjeu en cliquant sur le bouton «Faire un Don». Et si t’as envie de rejoindre la formidable famille des académiciens, le bouton «Rejoins-Nous» est fait pour ça.

Patrick Kiss-Mambo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.