Notre Footballologue analyse Lyon – St Etienne

Avec des bonus vidéos pas ordinaires…

Certes, Lacombe avait déjà envoyé son Bildermann aux basques de Puella. Certes, Cush porte-parole des joueurs souligne un certain maltaise. Certes, conforter un entraîneur jusqu’à la fin de saison, c’est envoyer un préavis. Mais lorsque Bildermann, entre deux moralines de Praud, insulte la stéphanoise (37’32 …ici) il n’est qu’Alain Payet pour laver l’affront et sonner du glas.

Brushing mèche-brisée, Puella doit sauver son radeau des chemises Xoos de Galtier. Les verts propose un 433 sentinelle Matuidi face au 433 sentinelle Toulalan de Puella. Pour traverser la végétation équatoriale, Bastos se recentre afin de servir de relais à Gourcuff servomoteur droit, pendant que Källström couvre en milieu gauche et que Cissokho s’installe dans le couloir. Cette asymétrie permet aux lyonnais d’alterner entre les centres de Cissokho (11ème, combinaison Bastos-Gourcuff pour centre du malien sur la tête de Gomis : Poteau) et les combinaisons côté droit, Bastos et Briand faisant office de bumpers sur lesquels le Khôlos trop gâté aime à rebondir. Ainsi, la paire Payet-Ebondo subit la loi de Källström-Cissokho tandis que le positionnement de Bastos monopolise Matuidi et oblige Perrin, véritable piston offensif de l’équipe, à défendre sur Gourcuff. De plus, Reveillère et Briand dominent Bocanegra et Sakho, empêchant ainsi les verts de trouver la sortie. Petites touches à droite, grands coups à gauche, Yohan Wilkinson aux coups francs et corners (corner pour la tête de Toulalan, sauvetage sur la ligne de Payet : 23ème) le médusant fait dans la valseuse, mais de Blier…la stéphanoise n’a connu que Payet.

Mi temps : « Ceux qui ne se branlent pas sur des films porno sont des malades »

Alain Payet se prépare à animer le forum de HorsJeu.net

Devant une telle peine à jouir, madame Claude pense au renvoi et cède à la nervosité. La maison a pour réputation de satisfaire le client et décide d’aller à l’essentiel : Briand inverse avec Bocca Dorada, attaque de faux pieds et transversales de Källström à destination du brésilien. Las ! Lyon pilonne en vain, Briand et Payet ne sont que des homonymes et faute d’action, l’arbitre enseigne la politesse en sanctionnant Vercoutre pour vulgarité masticatoire. A l’heure de jeu, Battles se prend une Bastos et Toulalan-Källström multiplient les initiatives offensives, qui pour un centre de Cissokho à destination de Briand dont la tête trouve la transversale (63ème), qui pour une combinaison conclue par Gomis : Hors-jeu (72ème)… A droite, à gauche, Claude Woodman trifouille l’ASSE à deux doigts du point G mais, de ses débuts amateurs à ses adieux sous l’œil de Stanley Lubrick, la stéphanoise a autant de vécu qu’un Battles sorti pour Guivelachi et pourrait être la mère d’un Sakho remplacé par Bergessio. Galtier passe à deux attaquants devant un trio Payet-Perrin-Guivelachi et sur une déviation de Rivière, Chelstreum concède un coup franc sur le premier piston de Perrin : 0-1, Paillette, 73ème. « Everything he touches turns to goal » s’exclame le commentaire anglais bientôt traduit en arabe pour mieux orchestrer la stérilité offensive des partenaires d’ « Oum Kalstroum. » Sous les sifflets, Payet dégage sur la ligne une tête de Briand (81ème), Puella rentre Pied mais la Boulangère n’a pas que des gros seins et l’ASSE reste inviolé. Bafouée par le Bild, Payet restore l’honneur de notre dame de Manufrance…

Lacombe et Bilderman vous résument le match, ici.

Vivez le but avec Lacombe et Bildermann, ici.

5 thoughts on “Notre Footballologue analyse Lyon – St Etienne

  1. « « Everything he touches turns to goal » s’exclame le commentaire anglais bientôt traduit en arabe pour mieux orchestrer la stérilité offensive des partenaires d’ « Oum Kalstroum. » »

    Je reconnais le streaming d’hier soir, ça soulignait le coté déprimant de la défaite. Mais je trouve surtout que c’est un beau « commeunsymbole » de raté.

  2. Merci pour le beau résumé qui complète les notes de Torben. Je peux me faire un peu mieux une idée, même si je n’ai pas compris l’histoire avec Vercoutre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.