‘Je devais faire Marseille-Lyon mais le décalage est trop grand avec les deux autres matchs… à 2/0 c’était « rien contre presque rien »et à 2/2 c’est rien contre rien…’
Notre Footballologue.

Tor di Roma…

Orphelin de ses pharmagiciens, le juste au corps giallorosso dit adieu aux bustes de « Pinturrichio » tandis que les fils d’Ovide accueillent les dernières métamorphoses venues d’Hispanie. A la récupération, 4+De Rossi+4+Totti explosent et recouvrent l’Olympico d’un tor. De faible constitution, le dispositif s’assure encore l’occupation du camp adverse par de longs ballons à destination des côtés (Heinze ou De Rossi principalement vers Taddei couloir droit) avant d’absorber l’adversaire dans un tourbillon de tétraèdres. Balbutiant, le mouvement bénéficie de la bienveillance spectrale de Totti, « ghost in the machine » indispensable à la boucle. Autre temps autre approche, le tetrarquista gratifie ainsi le lupanar d’une de ses « élégances » (11ème) qui amène l’ouverture du score (corner repris par Juan, 12ème, 1-0.)

Socle du sablier…

Tracer deux sabliers reliant les extrémités de la surface de réparation au rond central, et apparaissent des vérités dans toutes les zones. Au révélateur, le système de Ranieri confesse alors toute son impuissance. Acculé par le jeu long adverse, les latéraux abandonnent leur partenaire de couloir pour fusionner avec le socle de quatre. Le dispositif se compose alors d’un quadrilatère de six pour deux orphelins, tandis qu’au large une paire castrée dérive. Les génitoires tranchées, l’Inter s’éveille lorsque Samuel et Lucio soulèvent l’édifice jusqu’à la tanière giallorossa. Nagatomo parvient enfin au centre (33ème) quand – la voie tracée par le tor – De Rossi choisit Pjanic pour trouver Borini: 2-0, 38ème. Certes, Ranieri sort Pazzini et passe en 451 mais, dès la reprise, Borini alourdit la tâche (3-0, 48ème.) Cardo et decumanus sont tracés, Krkic anime le forum (4-0, 88ème) ; l’Ouranos du temps récent appartient déjà au passé.

 

Notre Footballologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.