Liverpool – Manchester City (1-1 / 1-3) Nigel fête le premier titre et livre ses notes

Avant-match :

Booooon, deuxième rendez-vous très important de la période hivernale qui va beaucoup nous informer sur la réussite (ou non) de City cette saison, et premier des deux matches contre Liverpool en trois jours : Finale de la League Cup (Plus connu sous le nom de coupe Moustache dans nos contrées, m’enfin un City-Liverpool, ça a quand même plus de gueule qu’un Guingamp-Rennes…).

 

cup-o

 

Liverpool, donc, mais, en cette fin de mois de février 2016, Liverpool, c’est quoi au juste ?

Liverpool, c’est avant tout une ville de merde, où il fait toujours moche, et c’est con, parce que tout le monde est au chômage, donc les pauvres profitent de … La pluie… Oui, Manchester est pareil et alors ? Nigel a toujours été de mauvaise foi!… Non, Nigel n’a aucune idée de ce qu’il raconte, et alors ? Nigel a vu Billy Eliott !… Non, ce film n’a pas du tout lieu à Liverpool, et alors ? C’est exactement comme ça que Nigel voit toute l’Angleterre, à part Londres, de toute façon… Et oui, Billy Eliott sera le fil rouge de cet académie.

Niveau football, sinon, Liverpool, c’est une équipe que Nigel n’arrive pas vraiment à détester. D’une part, parce qu’étant les ennemis naturelles de nos raides et villes voisines, ils ne peuvent pas avoir un mauvais fond, mais aussi parce que, malgré toute sa mauvaise foi, Nigel avoue avoir eu quelques frissons en regardant vers Istanbul en 2005  (rien à voir avec les kebabs pour une fois). De nos jours, c’est quand même bien moins brillant, par contre… Depuis que Gerrard a offert le titre aux Citoyennes en glissant, ça ne fait quand même plus très peur Liverpool… Premier titre en vue pour les Citizens, donc !

 

Match :

Suite au match réussi en Ukraine (du moins, le résultat positif), le Pello relance la même équipe citoyenne… Enfin, presque la même équipe… En effet, coupe oblige, le gardien aveugle Caballero prend place dans les cages citizens… Putain ça fait peur (NdNdJ à la fin du match : Caballero est un héros, le meilleur gardien de l’histoire, très certainement, le prochain ballon d’or, assurément, Nigel l’a toujours crié haut et fort). Sinon, Mangala, toujours en reprise, Ota-Bernard-Mendi est aligné aux côtés de Capt’ain Planet Vinz. Les centres devraient être sacrément dégueus, car Sagna est le symétrique de Clichy. Enfin, un milieu, dorénavant connu, bossant pour un trio de nains Le Kün-Silva-Sterling.

En face, Nigel ne va pas s’attarder, mais notera tout de même quelque petites choses : Sakho fera toujours autant rire Nigel ballon au pied, espérons qu’il en sera de même aujourd’hui, le bon vieux James est là, c’est mignon, Coutinho, ce n’est pas mal du tout, mais sa capacité à ne pas défendre combinée à la présence derrière lui de Nadine Moreno devrait laisser pas mal d’espace à gauche… Sinon, retour de Sturridge : [insérer un commentaire pertinent ici].

 

compo

 

-1’ : Wembley, c’est beau!

0’ : Squadellah, nous sommes partis, Mister Michael Olivier donne le coup d’envoi (quel nom de merde!)

5’ : ‘Sont chauds les Reds, là… Pour l’instant, les Citoyennes ne touchent pas le ballon…

7’ : Sterling est hué par les supporters reds, commun symbole de Nigel sifflant les demoiselles en sortie d’école primaire.

16’ : Sakho et Can se foncent dedans et restent au sol… Le Français semble sonné, est-ce une mauvaise nouvelle pour l’attaque citoyenne ?… Aucunement, car le potentiel remplaçant n’est autre que Kolo, aka, le mec qui était déjà trop-vieux-pour-ces-conneries il y a 3 saisons de cela…

23’ : Nigel ne comprend pas très bien comment (car la réalisation anglaise préfère se concentrer sur une action de merde de James), mais le Kün se retrouve face à Sakho, autant dire que le Sergendre se retrouve en position de tir une seconde plus tard. La frappe suce-citée est bien enroulée, mais Mignolet détourne sur le poteau, et Sakho dégage, ensuite comme il peut.

24’ : Après analyse du ralenti, il semblerait que l’action ait été lancée par un caramel de Silva, classique…

25’ : La décision est prise, Sakho sort pour Kolo. La perte d’une hanche sur la dernière action du Kün expliquant très certainement la sortie du français.

34’ : Nadine s’écroule dans la surface citoyenne, suite à un contact avec Fernando…C’était chaud !

37’ : Bon, bah, à part ça, on se fait chier, encore une fois…

40’ : Au fait, puisqu’on s’emmerde… Juste pour ceux qui disaient que Nigel avait, à l’époque, tort de critiquer Dzeko :

 

dzeko-miss-oBien, gamin!

 

44’ : Suite à un centre tout pourri, suivi de deux têtes complètement aléatoires, le ballon arrive sur Coutinho, dans la surface, dont la reprise n’aurait rien à envier au grand Edin tant cette dernière prenait la direction de la touche.

Mi-temps : C’est plutôt calme, le Kün aurait pu ouvrir le score, mais c’est, en gros, tout.

49’ : Bon ballon de Silva (pléonasme) pour le Kün à l’entrée de la surface. Sergendre temporise puis lance Fernandinho qui dédouble bien. Le centre de ce dernier est tout pourri (le Brésilien ayant tenté le fameux je-ne-sais-pas-quoi-faire-parce-que-j’ai-la-technique-d’une-huitre-donc-je-centre-fort-en-misant-sur-un-CSC-de Kolo), mais c’était sans compter sur les moufles de Mignolet qui accompagnent le ballon au fond des filets. 1-0

56’ : Sturridge et Henderson combinent bien. L’Anglais lance Milner, bien placé, mais ce dernier se rappelle à ses plus belles heures citoyennes en envoyant un saucisson dans les tribunes. Ah James…

60’ : Yaya lance un contre et sert bien Silva, ce dernier règle le conflit israélo-palestinien, nourrit la moitié de l’Afrique et découvre un vaccin contre le SIDA avant de magnifiquement servir Sterling seul face aux cages… Et ce dernier croque… Pour le plus grand plaisir des supporters reds…

 

sterling-oOui, oui, David, c’est bien ce mec qui a coûté autant…

 

80’ : Le Kün met encore le feu, sert encore Sterling, qui bouffe la feuille… Encore…

80’ : Sinon, Origi entre en jeu… Ils sont plutôt droles les remplaçants, en face…

83’ : Putain, bah voilà, c’est ce qui pouvait arriver à force de croquer devant : le but de merde. Gros caffouillage à 20 mètres, Sturridge centre finalement sur Lallana qui tire sur le poteau… Le ballon revient sur Coutinho qui peut tranquillement finir… 1-1

 

billy-elliot-tap-oPendant ce tps la à Liverpool

 

86’ : Centre de Sterling, Silva laisse intelligement passer (ok, il rate sa tête), le ballon arrive sur Fernando qui contrôle et allume Mignolet à bout portant… Le belge a le bon reflexe…

Fin du temps réglementaire : Putain, c’est vraiment dommage. Les Citoyennes avaient le match en mains, et auraient dû le tuer (enfin, Sterling aurait dû le tuer), finalement sur leur seule frappe cadrée (heureusement, au final… Caballero, tout ça, tout ça… – NdNdJ après le match : Pfff, ils auraient pu en tenter des frappes, ce gardien est au-dessus du lot !), les Reds arrachent les prolong.

91’ : Fernando et Bacary out, Le Zab et Navas in.

104’ : Bon, il commence à casser les noix le Mignolet (non, Nigel déconne, il casse les couilles, bien entendu). Une-deux un peu poussif Kün-Silva, Sergendre arrive quand même à se présenter seul face au gardien (merci la vivacité de Kolo et la remise de Henderson), mais son extérieur est bien repoussé…

108’ : Oh un arrêt de Caballero !! Bon… C’était une tête d’Origi… (NdNdJ après le match : C’eut été Ronaldo que le résultat aurait été le même, tellement Caballero est énorme !)

110’ : Silva (quel bel homme) out, Bony in.

Fin du match : Le match se jouera donc aux tirs-au-but… C’est la spécialité de Caballero, justement, non ? (NdNdJ après le match : Siiiiiiiiiiiiii !) 

Tirs-au-but :

Emre Can se permet une panenka… Guignol… 1-0

Fernandinho, sur le poteau… Putain… 1-0

Lucas, arrêt de Caballero… Génie… 1-0

Jesus, petit filet… Superbe… 1-1

Coutinho, arrêt de Caballero… Génial génie… 1-1

Le Kün, petit filet… easy… 2-1

Lallana, arrêt de Caballero… Dieu… 2-1

 

nigel caballeroNigel croisant Caballero après le match

 

Yaya, petit filet… Victoire… 3-1

 

victoire-o

 

Les Citoyennes :

 

Caba-le-héros (5/5) : Passé en une semaine du banni au héros. Caballero est un génie, et Nigel l’a toujours dit…

cabaCaballero en interview d’après match

 

Bacary (2/5) : RAS pour Bacary qui revient tout doucement, il se contente de « bien » défendre, et n’apporte, pour le moment, pas beaucoup.

Capt’ain Planet Vinz : (5/5) : Tout simplement magnifique. Nigel n’a pas souvenir qu’il ait perdu un duel du match… Alors, évidemment, il a fatigué en prolong, mais, à ce moment, devait défendre sur Origi… La vie est bien faite quand même…

Otamendi (2/5) : RAS non plus… En même temps, Nigel aussi peut être défenseur à ce niveau si on l’associe à Cap’tain Vinz !

Clichy (2/5) : Pareil que son symétrique, propre, sans plus.

Fernando (3/5) : Un pressing incessant sur Coutinho (entre autre), un but, un quasi but… Plutôt un bon match pour lui.

Fernandinho (3/5) : Un pressing incessant sur Coutinho (entre autre), un but, un quasi but… Plutôt un bon match pour lui.

NdNdJ : Oui, Nigel passe son temps à confondre les deux brésiliens… Pour sa défense, les deux mecs suce-cités ont quasiment le même nom, jouent milieux défensifs et ont la même couleur de peau… Va les différencier sur un streaming…

Yaya (4/5) : Il aurait pu prendre un rouge sur un bon taquet sur Lallana, mais à part ça, un bon match de l’Ivoirien, qui, de plus, marque le péno de la victoire.

Silva (5/5, puis 3/5) : Quelle douceur ! David a beaucoup peiné en fin de seconde mi-temps (et à fortiori en prolong) physiquement, mais quand il a les jambes, ce mec est vraiment au-dessus.

Sterling (2/5) : Je veux bien croire que se faire siffler toute la rencontre par 40,000 personnes ne soit pas facile à vivre à 21 ans, mais cela risque d’être le cas pendant un moment encore, alors il va falloir s’améliorer, car croquer des actions comme il l’a fait, ce n’est pas possible…

Le Kün (4/5) : Sans un Mignolet des grands soirs (enfin grands après-midi en l’occurrence), le match aurait fini à 3-0, le Kün aurait mis un triplé, aurait gardé le ballon du match, aurait soulevé le ballon d’or dans quelques mois… Il n’en est rien, ce ballon d’or sera pour Caballero.

 

caba ballon d'or

 

Wouhou ! Premier titre !

Bonus Billy :

Tu n’en as pas eu assez, Nigel conclut :

JoeJoe Hart en interview d’après-match

 

La bise anale,

Nigel de Jonc.

 

Nigel de Jonc

Nigel, académicien sexy des Citizens.

One Comment

  1. Y’a jamais eu de Guingamp – Rennes en finale de coupe de la Ligue, enculé de snob.
    Non mais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.