Arles (0-0) Clermont : la Consanguine Académie ramène un point

Arles-Avignon. 2010. Le Clermont-Foot joue la montée mais s’incline en Arles. Résultat, Tintin la Ligue 1 ! Un Consanguin n’oublie pas, sachez-le ! Cette année, les Avignonnais, oui les mecs se sont alliés histoire d’être plus forts, iront en National. Ils se sont inclinés à Valenciennes. Faut le faire. De notre côté, s’agit de poursuivre la série de victoires (quatre) et de passer une fin de saison peinarde.

La compo : Jeannin – Konongo, Salze, Avinel, Agounon – Diogo, Betsch, Gonçalves, Dugimont, Capelle – Diedhiou

Bestch est de retour après sa mise au placard par la coach. Une excellente nouvelle pour ce très bon milieu récupérateur. En fin de contrat, il ira voir ailleurs à la fin de saison. Gonçalves est titulaire en 10 à la place de Nkololo. Donner la chance aux jeunes du cru est toujours intéressant.

Le match débute et dès la 7′ nous voici dangereux avec un centre de Konongo mal dégagé par la défense adverse. Dugimont reprend à cinq mètres face aux buts … et frappe sur le gardien ! Il aurait pu réitérer l’exploit de marquer dès le début de match.

Allégorie.

Allégorie.

A la 20′ Diedhiou s’arrache, il navigue, gambade entre les défenseurs mais frappe à côté des buts. Déjà deux grosses occasions. Cinq minutes plus tard, l’attaquant prêté par Sochaux remet cela sur un corner de Gonçalves. Mais hélas, un Arléo-Avignonnais a la mauvaise idée de dévier sa frappe. Les supporteurs locaux, énormément d’enfants, donnent de la voix « Clermont, Clermont c’est pourri ! » Séché et scotché sur mon siège par tant de verve et d’éloquence, j’ai une pensée pour Emile Louis et pour tous ces nobles adorateurs de la Cause. A la 34′, Gigot, oui Gigot, place une belle tête sur un corner. Notre défense le laisse plutôt libre de tout marquage. On est sympa ou on ne l’est pas.

Marquer son territoire, la base d'une relation saine et équilibrée.

Marquer son territoire, la base d’une relation saine et équilibrée.

Rien à signaler jusqu’à la pause exceptés les piaillements des jeunes supporteurs adverses. A la reprise, Gonçalves est remplacé par Nkololo. En cause, une entorse de la cheville. Ceci dit, le costume de meneur de jeu était un peu trop lourd pour lui ce soir. Nkololo apporte plus de percussion devant et ne craint pas de porter le ballon, un peu trop peut-être. Toujours est-il que c’est sur l’un de ses centres que Diedhiou a une belle occasion à la 60′. Le défenseur N’diaye sauve les siens. Une minute plus tard, Arles jaillit en contre obligeant Salze à annihiler l’action avec une faute. Carton jaune pour Jacquot. Diacre en profite pour remplacer Diogo, mal remis d’une semelle, par Martin. A la 76′, côté Avignon, Domoraud laisse sa place à Koné.

Allez Jordan prête-moi ton ballon s'il te plaît !

Allez Jordan prête-moi ton ballon s’il te plaît !

On domine mais on se laisse aller. On tente des frappes de loin sans trop y croire. Attention à ce que cela ne nous joue pas des tours. Nkololo fait du bon boulot, Phojo est obligé de le retenir par le maillot et de commettre une faute. Seconde biscotte. Les locaux reviennent dans le match : à la 83′ sur un corner en faveur de l’ACA, Touré frappe en pivot mais sa frappe est contrée dans le petit filet. De nouveau corner, cette fois l’attaquant d’Arles tente une bicyclette ! Jeannin s’interpose avec un arrêt réflexe. Fin du match. (0-0) et rendez-vous pris avec la réception de Sochaux le lundi 27 avril.

stagiaire2D2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *