à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

La Raide et Vile Academy note Manchester United – Bilbao (2-3)

Vendredi 9 mars 2012

Avant-match :

En ce 8 mars, jour où l’humanité célèbre le premier pas de la femme en dehors de la cuisine, il est de bon ton de ne pas oublier le principal : le football. Et comme l’ironie régit ce monde pour mon plus grand plaisir, le ballon rond était bel et bien au rendez-vous aujourd’hui avec la phase aller des huitièmes de finale de l’Europa League.

Manchester United, qui a validé son ticket le plus salement possible au dépens de l’Ajax d’Amsterdam au tour précédent n’a pas obtenu un tirage des plus favorables pour le tour suivant puisque c’est l’Athletic Bilbao de Marcelo Bielsa, celui que l’on surnomme simplement Le Fou, qui se dresse sur la route de la finale.

Attention, cet homme ressemble à ton prof d'EPS de 4eme, mais il est en réalité très dangereux

Cinquièmes en Liga, installés dans la course à la Ligue des Champions, relégués à seulement 20 points du Barça et 30 du Real Madrid, les indépendantistes basques font figure d’équipe à ne pas négliger. On se souvient des phases de poules où les fans de bérets étaient sortis premiers de leurs poules, faisant subir au PSG son premier gros coup d’arrêt de la saison. Méfiance donc, surtout qu’il y a dans cet effectif quelques dynamiteurs de première: l’entraîneur évidemment qui permis au Chili d’exciter tout amateur de football qui se respecte lors du dernier mondial. Pas un mince exploit. Bielsa c’est aussi le mec qui a permis à Arsenal de remporter une Ligue des Champions dans ma partie actuelle à Football Manager. Je sais pas si tu mesures l’exploit lecteur ou lectrice (c’est la journée de la femme je ne t’oublie pas). Surtout, Bielsa, c’est une philosophie de jeu bien particulière que je ne te développerais pas plus que ça. Non, je préfère t’ordonner d’aller lire le papier que l’apprenti sorcier décodeur a pondu dernièrement et que j’ai faxé à Sir Alex dans la foulée (note de relecture, penser à vérifier qu’il l’a bien lu…).

Bon bien sûr, Bilbao, c’est aussi une vedette en pointe, Fernando Llorente, buteur maison international qui devrait recevoir son bukkake de ballon avec la Roja lors de l’Euro (oui c’est toujours la journée de la femme donc je ne t’oublie toujours pas lectrice). Un client sérieux quoi.

Enfin pour ce qui est du prodige local, les yeux se tournent vers Iker Muniain, à peine 19 ans et qui veut nous faire croire qu’il est encore plus précoce génial qu’un Wayne Rooney puisque lui aussi a démarré chez les pros à 16 ans, devenant même le plus jeune terroriste basque professionnel de l’histoire. Ça t’en bouche un coin d’apprendre des choses comme ça. Ne me remercie pas, va plutôt me faire un sandwich. En tout cas le gamin a le sens de la fête, puisqu’il a récemment fait mumuse sur webcam avec son collègue Javi Martinez et une demoiselle qui fait des films avec peu de dialogues (mais qui n’ont rien à voir avec The Artist)

La Compo :

Sir Alex Ferguson l’a promis dans la semaine, il allait aligner une équipe forte. Vu le niveau global de Man U ces derniers temps, ça semble vouloir surtout dire « je vais mettre des titulaires habituels et pas trop faire tourner » plutôt qu’une équipe « forte » à proprement parler (note de relecture hahahahahahahahaha).
Cleverley et Valencia sont toujours blessés, mais Smalling et Anderson font eux leur retour avec les Rouges Diables. Le premier est même d’ailleurs titularisé avec Evans au centre. Evra est bien là à gauche et Rafael à droite. Phil Jones lui est aligné à la récupération et devra retrouver son expressivité en compagnie de Giggs. Park Ji-Sung et Young auront un rôle prépondérant sur les ailes à en croire l’Apprenti Footballologue. Devant, sans surprise, Hernandez remplace Welbeck et sera accompagné de Rooney.

Le banc : Ben Amos / Ferdinand / Fabio / Carrick / Anderson / Nani / Welbeck

Le Porno BDSM du jeudi soir en rediff’ :

4′ : Perte de balle de Man U au milieu de terrain sur une erreur de Rooney, Munian récupère et sert Llorente qui parvient à trouver une fenêtre de tir en se débarassant de Jones et Evans. Ça file juste à côté du but.

6′ : Munian n’est pas attaqué au milieu de terrain et avance tranquillement. Il tente le lob des 20 mètres voyant De Gea avancé. Ça passe largement au-dessus. Petit con.

15′ : Comme prévu, le match se joue sur un rythme un peu foufou. Bilbao presse très haut, très vite, tout le temps, partout, plus tenaces que les morpions du slip de Fernando Nandrolonas. Manchester est maladroit. Mais si l’Athletic tient 90 minutes comme ça, je pars en enquête moi même avec Stade 2 et Yannick Noah.

17′ : Première frappe pour Hernandez sur un service de Giggs. Chicharito tente sa chance à l’entrée de la surface, mais c’est trop mou pour surprendre Iraizoz

21′ : Oscar est complètement oublié par la doublette « Evrans » et reçoit la balle dans la surface. Le joueur de Bilbao tergiverse un peu trop et laisse le temps à Man U de revenir avant de décaler Herrera, dont la frappe est captée par De Gea tranquillement.

22′ : Giggs perfore le bloc basque en s’appuyant sur Hernandez. Chicharito dans la surface se met sur son pied gauche et frappe en éliminant au passage la défense de Bilbao d’un bon crochet. Iraizoz repousse mais ne peut rien contre Rooney qui déboule et expédie la balle au fond. 1-0.

28′ : Llorente est un calvaire à tenir. Cette fois-ci l’international trouve Iraola en retrait dont la frappe contrée file en corner. Corner qui ne donne rien.

29′ : Evans, battu en vitesse, Evra porté disparu ne peuvent empêcher un nouveau centre de Bilbao, mais Llorente envoie sa tête au-dessus.

33′ : Cette fois-ci c’est Susaeta qui est servi dans le dos de la défense par Herrera. Lui aussi tente le lob à 20 mètres et ça file à côté. Putain mais ils sont combien à attaquer chez eux ?

36′ : Iraola oublié sur le côté droit retente sa chance, puisque personne ne semble vouloir le marquer, surtout pas Park Ji-Sung qui est juste à côté. De Gea est vigilant, encore une fois…

44′ : Muniain déboule sur le côté droit des Rouges Diables et sert Llorente. Ni Evans ni Jones ne parviennent à renverser le pilier basque qui renverse le jeu de l’autre côté et récupère de la tête le centre qui suit. Cette fois-ci De Gea ne peut rien faire. 1-1

Mi-temps : Le score nul est flatteur. J’ai l’impression de me répéter, match après match depuis quelques temps, mais Man U se fait bouffer au pressing et ne développe pas de jeu. Seul Giggs se montre un peu chez les Red Devils et encore uniquement quand il s’agit de porter la balle devant, on le cherche sur les replis. La défense centrale est calamiteuse à la relance et pour remonter sur les ailes c’est perdu de recherche. En face c’est la fête du slip, Bilbao joue tous les coups à fond, en surnombre permanent (ils sont 5 ou 6 dans la surface pour le but égalisateur) et ne lâche jamais un ballon. En tribune Vidic est fou et se dit qu’il en aurait au moins tué un ou deux depuis le début de la rencontre. Ferguson va devoir sortir son plus beau sèche cheveux pour qu’on se mette en route à peu près comme il faut.

46′ : Et ben ça repart comme si de rien n’était avec une nouvelle offensive de Bilbao, mal conclue par De Marcos qui catapulte la balle au-dessus.

49′ : Et on fait tourner la baballe et Muniain frappe mais De Gea sort encore une grosse parade.

52′ : Jones se fait violer par trois joueurs adverses, personne ne revient défendre et il faut une maladresse de Llorente pour l’empêcher de mettre le bon service de Muniain au fond des filets.

53′ : Ou un De Gea décidément chaud bouillant, qui repousse encore une fois une frappe de la grande perche basque. Le pauvre n’en peut plus, il est en train de péter un câble.

56′ : Carrick remplace Smalling et Jones redescend d’un cran. Entre temps Rafael a obtenu un bon coup-franc à 25 mètres que Rooney expédie juste à côté du but d’Iraizoz.

60′ : Rooney pour son premier vrai beau geste du match sert magnifiquement Hernandez alors qu’il était au milieu de 4 défenseurs, mais Chicharito préfère jouer l’esthète plutôt que d’allumer direct et fait un petit crochet inutile, si ce n’est pour laisser la défense se replacer. Sa frappe est contrée.

61′ : Anderson remplace Park Ji-Sung

68′ : Muniain fait le show dans la défense de Man U mais perd son duel face à De Gea dont le regard de dépit ressemble à celui de Lloris un soir de titularisation de Cris.

72′ : Encore une fois, une passe par dessus la défense à la suite d’une session collective rapide et humiliante pour Man U, personne qui suit et De Marcos ne tremble pas pour ajuster De Gea. 1-2. Coucou la leçon.

75′ : Nani remplace Giggs.

77′ : Rooney avec un peu de classe se débarrasse de son vis à vis mais sa frappe enroulée à l’entrée de la surface file au-dessus.

79′ : Et Nani qui pense que c’est le moment de faire le malin avec des talonades à l’aveuglette. Putain…

80′ : Young dribble enfin utile et décale Rooney à 25 mètres pour une frappe captée sans soucis par Iraizoz.

82′ : Man U joue presque au foot depuis 5 minutes, Bilbao ayant décidé de calmer le jeu. Mais ça n’empêche pas les Basques de foudroyer tout le monde en contre-attaque, ici avec Muniain qui sert Toquero dont la frappe est détournée par De Gea sur une bonne extension.

89′ : Instant facepalm du soir (enfin le plus facepalm du soir). Bilbao récupère la balle, parce qu’Evra a joué le ballon avec une chaussure en moins (perdu la seconde d’avant sur un duel), ce qui n’est pas autorisé. Sur le coup-franc dégagé au loin, Toquero bouffe de la tête Evans et Jones, Oscar récupère et frappe, mais De Gea se détend bien et détourne. Rafael ne jugeant pas nécessaire de suivre l’action laisse Muniain marquer dans le but vide et danser la tektonik pour fêter ça. 1-3.

90+1′ : Penalty inespéré pour Man U suite à une main de De Marcos sur un centre d’Hernandez. Rooney ne tremble pas et transforme 2-3.

90’+3 : Man U pousse et enchaîne les corners, en vain. Victoire de Bilbao.

Une leçon, une branlée, une honte appelez ça comme vous voulez. On ne peut même pas dire que Bilbao a réussi un coup à l’extérieur, ils ont tellement surclassé Man U, qu’ils méritaient quoi qu’il arrive la victoire et le score est finalement flatteur pour les touristes de Sir Alex. On ne peut que rendre hommage à cet équipe de Bilbao qui est un régal à voir jouer : vitesse, collectif, technique, il y a tout, vraiment tout et j’en arrive à me demander comment elle ne peut pas être plus performante niveau résultats en Liga… Llorente est un cauchemar, Muniain, Oscar and co sont intenables et Herrera a un toucher de balle assassin… En face à Man U ce soir, le constat sera vite fait : défense à la ramasse, sans engagement, sans combativité. Milieu de terrain lent, incapable de revenir défendre ou d’avoir un poil de créativité pour lancer les attaques. Quant à l’attaque… Ben quand t’as pas de ballon, t’as pas de ballon… Ce soir c’est comme le viol de City en début de saison, la grosse déroute qui vient pointer du doigt les énormes lacunes de cette équipe qui parvenait jusque là à s’en sortir grâce à ses individualités, mais bordel que ça paraît loin l’époque où cette équipe était d’une sérénité inébranlable. J’espère juste que l’équipe a pris une bifle suffisamment grosse sur son égo pour se remettre sur de bon rails. Comme un con de supporter, j’ai envie de me dire que rien n’est perdu, qu’aller gagner là-bas par deux buts d’écarts n’est pas une mission impossible… Enfin presque. De toute façon, on sait déjà ce que ça donne un stade acquis à leur cause…

Les Diablotins :

De Gea (4/5) : Je peux pas mettre 5, même si ça me démange, parce qu’on en prend trois et que oui, le petit David aurait pu se relever un poil plus vite sur le troisième but. Mais c’est un détail. Ce soir, De Gea sort un gros match, un grand match, parce que pris dans la tournante comme il l’était il aurait pu sombrer avec les autres… Heureusement pour Man U, il a confirmé ses progrès et ses récentes belles performances avec un festival de parades. Le seul qui peut quitter le stade la tête haute ce soir, c’est lui. Quand je pense que Hristo annonçait qu’il serait celui qui provoquerait notre défaite. Oui bon je me console comme je peux.

Evra (0/5) : Penser à prendre rendez-vous à la clinique pour une greffe des reins… Doublement fautif sur le troisième but, puisqu’il joue avec une chaussure en moins et qu’il est en retard sur son replacement. Ta fierté elle te sert à quoi ce soir ? Pitre va.

Evans (0/5) : Explosion en plein vol. En surchauffe depuis plusieurs semaines à tel point qu’il était le seul à tenir le rythme en défense central… On voit le résultat ce soir. Fessé et refessé par Llorente pendant 90 minutes. Ne pourra pas s’asseoir avant quelques jours. Pourtant, sa place est sur un banc.

Smalling (0/5) :

Chris pouvait pas défendre, il avait piscine

Rafael (1/5) : Le moins pire en défense, c’est dire. Au moins il a essayé et on l’a vu se bouger. Et puis arrive ce troisième but… Attention mise en situation :
Mon gardien vient de faire son 412eme arrêt du match avec un beau plongeon, il détourne le ballon. La balle reste en jeu, mon gardien est à terre, un joueur adverse arrive vite et moi je suis entre les deux, je :
a/ dégage le ballon en catastrophe
b/ me dit que mon gardien est chaud et qu’il va se relever à temps, donc je continue ma grille de sudoku
c/ laisse l’attaquant adverse me baisser mon short, aller jusqu’au ballon en moonwalk et marquer dans le but vide.
d/ Espère une intervention d’Obiwan Kenobi

Jones (1/5) : C’est là où l’on voit que Sir Alex craque son slip en ce moment, que l’on a un trou dans l’effectif criant et je ne sais quoi d’autres. Depuis quelques matchs, Goldorak Jones est plutôt moyen. Alors oui, bien sûr c’est certainement une très bonne idée de ne pas le mettre à son poste et de le laisser se faire marcher sur la gueule tout seul au milieu de terrain. Top pour la confiance! Le replacer sur la dernière demie-heure ne pouvait pas changer grand chose, il était déjà à terre.

Giggs (Immunité/5) : Il a été le seul a marcher droit sur la première demie-heure, d’ailleurs c’est lui qui amène le premier but. Le gros problème, c’est son absence totale de repli défensif qui laissait Jones se faire laminer tout seul. Putain Ryan, les bizutages chez les jeunes, ça doit pas être aussi cruel.

Park Ji-Sung (0/5) : Attendez, vous étiez sur la feuille de match vous ?

Young (0/5) : Non, ce soir c’était pas une surprise party pour célébrer ton doublé face à Tottenham et encore moins un décrassage. Guignol va.

Rooney (3/5) : Avec un doublé difficile de ne pas lui accorder la moyenne. Il paraissait le seul capable d’apporter le danger devant, surtout en deuxième mi-temps quand Bilbao a un peu baissé de régime. Mais bon, un mec tout seul sur un terrain, ça ne fait pas tout.

Hernandez (1/5) : Privé de ballon sur la quasi totalité du match, il a fait un seul bon choix sur les rares qu’il a touché. A partir de là, je crois que bon.

Les suppôts de Satan :

Carrick pour Smalling, 55eme (non noté) : :sifflote:

Anderson pour Park Ji-Sung, 61eme (non noté) : Tu parles d’un match de reprise.

Nani pour Giggs, 75eme (non noté) : T’as raison, c’était parfaitement le match pour frimer avec un ballon.

Allez, on se revoit dimanche pour la réception de West Brom…

Bonus :
Vous les femmes, vous le charme

Inferanal Kisses

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeune vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir.

Et tiens, petite nouveauté de 2012, il est aussi sur Twitter et il trouve que Claude Pèze se la pète un peu avec tous ses followers, donc rejoins l’armée du mal et viens donc qu’on se twitte.

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • JacquesFacial dit :

    D’accord, mais parle-nous de ton zizi, plutôt.

  • Fabien Schellenberg dit :

    totalement d’accord avec tes notes, je suis très déçu du jeu et que la fierté de UNITED ne les mette pas en colère ( les joueurs de MU ) on peut pas se faire bouffer chez nous sans broncher.. et en dehors du terrain, ils étaient 700 supporters de Bilbao et nous 50 fois plus pourtant on entendait plus ces p****** d’espagnols.
    <3 Manchester United <3

    Ps: continue ces critiques de matchs, je les attend après chaque match :D

  • Moké dit :

    Smalling il a bien une gueule à faire des blagues sur les poussins.

  • Fernando Nandrolonas dit :

    Pénible à jouer ces Basques. Si tu leur laisses le ballon tu prends cher. Me tarde pas de les revoir en finale de Copa.

    Bon courage pour le retour…

  • Larcen dit :

    Depuis plusieurs matches, MU me déçoit, je ne reconnais plus mon équipe de coeur. Intégrer des jeunes c’est bien, mais vraiment il manque un patron. L’absence de Vidic y est pour beaucoup certes, mais il nous faut son pendant au milieu de terrain. Giggsy et Scholesy sont légendaires mais vraiement, on ne peut pas s’appuyer sur eux à tous les matches. Carrick fait un bon match sur 5, Anderson et Cleverley tardent à confirmer, il faut vraiement signer un cador pour réorganiser ce milieu de terrain frileux. Ou bien cloner Rooney … On peut pas continuer de se faire ridiculier chez nous, dans notre antre comme ça a été le cas hier.
    Moi aussi « Comme un con de supporter, j’ai envie de me dire que rien n’est perdu », mais franchement je doute …

    Merci pour tes débriefing Luke, continue ainsi.

  • François dit :

    J’ai pas compris pourquoi Sir Alex n’a pas fait rentré Ferdinand à côté d’Evans, alors que c’est la charnière qui semble tenir le mieux.

    Enfin bon heureusement que le retour sera à Old Trafford…oh wait c’était pas à San Mamés le match ? Pourtant on aurait cru vu l’ambiance….

  • Deadé dit :

    Je m’attendais à ce que ça soit compliqué avec une super équipe de Bilbao en face, mais pas que United passe autant au travers que ça, décidément en Europe à Old Trafford il y a un big problème cette saison. Et Fergie a bien craqué son slip, il dit qu’il s’est gourré de compo contre Amsterdam au retour et il remet presque la même équipe au tour suivant contre Bilbao… Park à l’extérieur des fois c’est sympa pour presser, mais à domicile pour faire le jeu, mouais. Young il fait deux assists et deux buts sur les deux derniers matchs de championnat, mais dans le jeu ça continue à être assez pauvre depuis son retour de blessure.

    1/5 pour Rafael, moi j’aurais plutôt mis -10/5, parce qu’en plus du 3ème but où il est au ramassage de fraises, il fait de l’air intervention qui laisse un boulevard à Llorente pour le premier but.

    6 énormes parades pour De Gea en comptant celle sur le but de Muniain, je me souviens pas d’une aussi belle prestation de gardien à United depuis longtemps (y avait pas besoin non plus tant on s’est rarement fait fesser de la sorte). Cela en devenait comique de le voir s’énerver comme ça sur la défense, lui qui s’est tant fait tailler.

  • JustWide dit :

    Mais ton zizi alors ?

  • Fernando Nandrolonas dit :

    Ah bah Just, dis pas tout quoi!

  • jotaro57 dit :

    c clair que de gea a fait son match le plus abouti auhourdhui…..mais avec cette defense en papier maché…..je preferai voir vidic avec des bequilles sur le terrain……quand a casper hernandez…….je lui aurais mi tout simplement -2…..pas un seul bon choix,pas une passe,un vrai calamar….je suis deg!!aller M U quand meme:!!!!!!!

Laissez un commentaire