Une mini-académie pour des maxi-efforts. Pour l’emporter contre Nancy, l’AC Ajaccio s’est sorti les doigts du cul. En première mi-temps en tout cas. Pedretti et Abergel ont constamment pressé le porteur de ballon alors que la liaison Cavalli/Fauvergue fonctionnait à plein régime devant. Si on rajoute à cela une bonne présence des ailiers, le résultat donne : beaucoup de corners, une mi-temps passée dans le camp adverse et des occasions.
Mais forcément un tel pressing laisse des traces. Physiques. Du coup, la deuxième période fut bien moins intense, les Acéistes, à l’abri, se contenteront du minimum. Et face à des Nancéens sans idées, ça suffira. Une victoire importante pour passer Noël au chaud mais qui ne permet pas de voir plus haut. L’ACA reste 12ème, à 8 points du podium et de Brest, chez qui il faudra absolument l’emporter samedi.

Pour ce qui est de la composition d’équipe, Olivier Pantaloni a fait dans l’habituel avec son 4-3-3. Les deux jumeaux Coulibaly et Kanté ont formé la défense centrale alors que Babiloni remplaçait un Begeorgi blessé sur un côté. A l’autre extrémité, on retrouvait Eric Marester. Gonçalves pas là, Abergel est conforté à la récupération en compagnie de Pedretti. Devant, ce sont les joueurs ordinaires : Cavalli, Lesoimier, Oliech et Fauvergue.

Compo ACAASNL
ANNUTAZIONI :

Oumar Sissoko 3/5 : L’AC Ajaccio aurait joué sans gardien que le résultat aurait été le même tant les Nancéens n’ont que très peu tiré au but. Avant sa sortie sur blessure à la 55ème minute, on ne savait même pas que Sissoko était sur le terrain.

Paul Babiloni 3/5 : A coupé la trajectoire de pas mal de passes et de transversales nancéennes qui auraient pu devenir dangereuses.

Cédric Kanté et Gary Coulibaly 3/5 : Leur match n’a pas été un modèle de concentration. Les deux compères ont laissé pas mal d’espaces à des Nancéens qui n’en ont pas profité.

Eric Marester la moyenne/5 : Marester rime avec erreur. Coïncidence ? Je ne crois pas au vu de sa première mi-temps où il a multiplié les mauvaises relances et les mauvais choix.

Benoît Pedretti 3,5/5 : Vu son poids on se doutait qu’il avait pas mangé depuis 6 mois mais là, il était mort de faim comme jamais. En même temps prédateur et proie, il a harcelé les adversaires sans relâche tout en se faisant découper à la 16ème minute par Amadou. Son meilleur match de la saison. Voire son meilleur match depuis qu’il est à l’ACA.

Laurent Abergel 3,5/5 : Au milieu de terrain, il abat plus de boulot qu’un bûcheron.

Les mauvaises langues diront que c’est la première passe réussie de Pierazzi à Timizzolu depuis 2007.

Johan Cavalli 4/5 : 7ème passe décisive de la saison, 6ème en direction de Fauvergue et toujours une énorme activité dans sa zone de confort.

Benoît Lesoimier 3,5/5 : Cette semaine Lesoimier s’est trompé de télé. Plutôt que d’être sur BeIn Sports, il aurait fallu qu’il aille sur M6, participer à La France à un incroyable talent. Son talent ? Ses dribbles. De plus en plus fréquents et de plus en plus efficaces.

Dennis Oliech 4/5 : Des premières minutes tonitruantes. C’est lui qui obtient le corner précédant le but de Fauvergue puis c’est lui qui marque le deuxième but après une belle course d’accompagnement puis en s’arrachant devant son adversaire.

Nicolas Fauvergue 4/5 : Il ne se contente plus de marquer. Dorénavant il sauve son équipe en revenant défendre, il gêne les dégagements du gardien, il fait des passes décisives et il n’hésite pas à s’embrouiller avec ses adversaires. Fauvergue fait tout bien. Même quand il se blesse il ne fait pas semblant. Résultat, une grosse entorse de la cheville.

I RIMPIAZZANTI

Anthony Scribe, 55ème minute, NN: Ce qui est bien avec Scribe c’est qu’il est aussi bon que Sissoko.

Mouaad Madri, 67ème minute, NN : RAS.

Marvin Diop, 78ème minute, NN : RAS.

Perfettu Erignacci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.