Bayern-Fortuna (3-2), die Bayerne Akademie livre ses notes

25ème journée de Bundesliga, Bayern München (1er) contre Fortuna Düsseldorf (12ème) à l’Allianz Arena. Comme toujours, le Bayern est favori mais a montré des faiblesses et des moments d’absence la semaine dernière contre Hoffeinheim. La victoire, même si elle serait anecdotique en termes de points tellement l’avance du Bayern est grande, est importante pour mettre le Bayern dans les meilleures conditions mentales avant le retour de Ligue des Champions mardi.

Les équipes :

Javi Martinez et Dante sont laissés au repos en prévision du match de mardi. Hormis ces deux joueurs, la composition reste assez classique pour le Bayern. Robben est toujours « blessés » (douleurs musculaires) et le staff ne prendra aucun risque avec lui.

Compo Bayern

Compo Fortuna

Première mi-temps :

Première minute, le gardien de Düsseldorf envoie son latéral Van den Bergh dormir un coup. Finalement le joueur se relève, dommage. Le Bayern étouffe son adversaire, établissant un squat dans la moitié de terrain adverse. Le premier tir arrive dès la 3ème minute et la frappe de Schweinsteiger est envoyée en corner par Giefer. Il faut attendre la 8ème minute pour que Düsseldorf entre dans la moitié de terrain du Bayern balle au pied, et seulement pour quelques secondes. Mais à la 16ème minute, c’est le drame. Bergh le latéral de Düsseldorf déborde Müller, qui nous fait une magnifique air-défense sur le coup, et centre au troisième poteau pour Lambertz complètement seul. Sa remise de la tête arrive sur Bolly (Mathis pas Willy hein) au milieu de quatre bavarois, son plat du pied prend Neuer à contre-pied. 0-1 contre le cours du jeu, mais pas immérité au vu de l’apathie défensif du Bayern. Après le but, le match reprend son cours, le Bayern domine toujours, mais on sent que les caleçons des munichois ne sont plus tout blancs. Les occasions se multiplient pour le Bayern, comme à la 26ème avec un débordement puis centre de Ribéry et la tête de Mandzukic est sauvée par un arrêt réflexe du gardien. Derrière la reprise à bout portant de Müller s’envole vers de meilleurs horizons. A la 29ème un centre de Ribéry encore, cette fois en retrait pour un tir-tacle glissé de Kroos qui frôle le montant. Un Bayern qui pousse comme un constipé un soir de réveillon, mais qui ne marque pas. A la 36ème, Mandzukic nous gratifie d’un magnifique loupé, hommage certain à l’ancien parisien Mateja Kezman. La libération vient juste avant la mi-temps. 45ème, transversale de Boateng vers Lahm juste devant le coin droit de la surface. Sur son contrôle orienté, le capitaine élimine son vis-à-vis puis lance Müller d’un petit extérieur. Sa frappe astucieuse est juste assez croisée pour éviter un défenseur puis le gardien et finir dans le petit filet opposé. 1-1. Mi-temps.

Photo but Bolly « Allez Manuel démerde-toi maintenant »

Photo but Müller

« Lahm passion caviar »

Deuxième mi-temps :

Après le retour des vestiaires, le Bayern maintient la pression sur Düsseldorf qui ne voit pas le ballon. Mais le Bayern est imprécis devant et se heurte à un Giefer impérial. 52ème, Ribéry se fait gentiment caresser la cheville par un défenseur mais revient sur le terrain, plus de peur que de mal. Le match s’accélère, Düsseldorf tente des choses malgré l’énorme domination du Bayern. A la 60ème, Gomez remplace Mandzukic auteur d’un match très moyen. Ribéry est intenable, il accélère, dribble, combine, mais la finition pèche toujours et la défense de Düsseldorf est bien regroupée. A la 70ème, Ribéry joue le corner sur Lahm à l’extérieur de la surface. Sa reprise de volée est détournée par Giefer. Sur le deuxième corner, la défense de Düsseldorf dégage. A la réception Lahm perd son duel aérien et la tête d’un joueur de Düsseldorf lance Lambertz seul (Alaba le couvrant gentiment à 30 mètres pour surtout qu’il ne soit pas hors-jeu). Neueur fait alors le choix audacieux de ne surtout pas sortir, espérant sans doute une combustion spontanée ou un AVC de Lambertz, mais non. Plat du pied tout bête, 1-2 pour Düsseldorf. Encore contre le cours du jeu et encore sur une erreur défensive du Bayern. Mais cette fois ci le Bayern n’attend pas trente minutes pour réagir. Moins de quatre minutes après le but de Lambertz, c’est Ribéry qui égalise après un une-deux (légèrement forcé cf photo) avec Pizarro qui venait de remplacer Müller. Coaching (mistral) gagnant. Le Bayern pousse encore plus fort et Düsseldorf se regroupe dans la surface. Les joueurs tiennent le nul à l’Allianz Arena, ils veulent le garder. On assiste donc à un siège de la surface düsseldorfoise, un remake du siège de Paris de 1870, la grosse Bertha en moins (quoique). A la 83ème, Gomez fait reculer la cage de Giefer en tribune d’une tête puissante sur un coup-franc de Schweinsteiger. Les coups de boutoirs sont incessants, comme un hommage des coéquipiers de Ribéry à Zahia. Enfin à la 86ème, Shaqiri lance Lahm qui centre dans la surface et c’est Boateng qui reprend de la tête en lucarne. 3-2. Derrière c’est la balade jusqu’au coup de sifflet final.

Photo but Lambertz

 « On t’a reconnu Marc Planus »

Photo but Ribéry

« C’est pour moi, merci »

Les notes :

On a vu un Bayern ultra-dominateur, Düsseldorf c’est 4 tirs, 2 cadrés, 2 buts contre 22 tirs dont 12 cadrés. 75% de possession pour les Bavarois. Mais le problème est là justement. Le Bayern prend deux buts largement évitables, où à chaque fois la défense est apathique. Sur le premier, Bolly marque entre quatre joueurs et sur le deuxième Lahm loupe son duel aérien et Boateng n’est pas aligné. Ces moments d’absence sont pardonnables contre un club comme Düsseldorf mais pourraient être synonymes d’élimination en Ligues des champions.

Neuer 2/5 : Complètement passif sur les deux buts, il n’a eu aucun travail le reste du match.

Lahm 4/5 : Il est fautif sur le deuxième but, son duel aérien manqué permet le départ de Lambertz. Mais sur le reste du match il est impeccable. 109 touches de balles, 78 passes à 95% de réussite. Il est le déclencheur des premier (contrôle orienté + extérieur pour Müller) et troisième but (centre pour Boateng) du Bayern.

Van Buyten 3/5 : S’il effectue un match propre à 98%, ses 2% d’inattention permettent à Bolly d’ouvrir le score avec un marquage trop large, les torts sont partagés avec Boateng.

Boateng 3/5 : Idem que pour Van Buyten, propre dans le jeu mais une erreur qui entraine un but. Le marquage de Bolly sur le premier laisse fortement à désirer. Il se rattrape bien avec une transversale géniale pour Lahm sur le but de Müller et avec sa tête victorieuse.

Alaba 2/5 : Il n’a rien apporté ni défensivement ni offensivement. Pas d’influence. Il est fautif sur le deuxième but où son alignement de merde couvre Lambertz.

Schweinsteiger 4/5 : Il est partout au milieu de terrain. Alterne jeu long et jeu court avec perfection.

Gustavo 3/5 : Manque d’activité dans le jeu, seulement 66 ballons touchés contre les 100 de Ribéry et Schweinsteiger ou les 88 de Boateng. Match correct mais sans plus.

Müller 2/5 : Transparent. Seulement 34 ballons touchés et en plus pour ne rien apporter. Il sauve son match avec son but. Il effectue une magnifique imitation d’une porte de saloon sur le premier but de Düsseldorf. Remplacé par Claudio Pizarro à la 72ème, intéressant, décisif sur le but de Ribéry. Ça fait plaisir à voir.

Kroos 3/5 : Egalement un (voir deux) tons en-dessous de son niveau habituel. Peu d’influence, manque de percussions, il parvient toutefois à trouver plusieurs fois des décalages intéressants. Remplacé à la 68ème par Shaqiri, qui ne fera pas tellement plus mais joue intelligemment avec Lahm sur le but de Boateng.

Ribéry 4/5 : Kaiser Franck. Percutant, il pénètre les défenses comme les prostituées mineures. Beaucoup de dribbles réussis (8) mais également quelques pertes de balles et oublis de ses coéquipiers. Un danger constant pour les défenses. Maintenant il faut qu’il garde ce niveau (et aille même plus haut) en Ligue des champions.

Mario Mandzukic 2/5 : le système du Bayern fait que le buteur n’intervient quasiment pas dans le jeu, et ne fait que conclure les actions, avec une précision mécanique. Le problème c’est qu’aujourd’hui la mécanique Mandzukic était rouillée. Il manque plusieurs occasions faciles, dont un but tout fait. Bon jeu de tête quand même. Remplacé par Gomez à la 61ème, auteur d’un match correct avec notamment une tête monstrueuse de violence sur la barre (83ème).

Photo raté Mandzukic

« Non trop facile celle-là, vas te faire Franck »

C’est tout pour ce match, on se retrouve mardi pour le match retour contre Arsenal. Le Bayern devrait s’imposer facilement à la maison, mais il faudra veiller à éviter les fautes d’inattention.

der Rekordmeister

Roazh Takouer

Un commentaire

  1. Petite erreur personnelle, le retour de Ligue des champions est bien évidemment mercredi et pas mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.