Clermont-Tours (2-1), la Consanguine Académie soigne son entrée

Valéry Tocard de Catin a amené un copain pour ses grands débuts

Mes chers frères, mes chères sœurs, le Clermont-Foot 63 jouait ce vendredi 2 juillet son premier match officiel de la saison de Ligue 2 face au FC Tours. Valéry Tocard de Catin s’en est allé voir le match avec le Perfettu dans la comté du Gabriel-Montpied. Une victoire deux à un sur des buts de M. Dembélé et H. Videmont. Beaux seigneurs, les clermontois ont laissé leurs vassaux tourangeaux égaliser avant d’enfoncer le clou. Comme un symbole du Christ. Une belle surprise donc lorsqu’on se souvient le dernier match de préparation face à l’UNFP où le Clermont-Foot 63 s’était imposé laborieusement un à zéro. Une Consanguine Académie plongée dans la turpitude. Le maintien en Ligue Deux pourrait ne pas être l’unique objectif de la saison mais Valéry s’emballe certainement. La croisade s’amuse. Récit.

Les vaillants chevaliers de la table octoganal :

Clermont-Foot 63 : L’équipe : Farnolle – Lippini (par Diogo 94’), Avinel, Ekobo, Imorou (expulsé après un second carton jaune à la 80’ pour un geste d’énervement) – Moulin (averti lui aussi), Capelle (par Dugimont 70’) Betsch – Salibur, Dembélé, Vidémont (par Bockhorni 82’)

Nous sommes en 1095, le pape Urbain II tient un concile à Clermont, une assemblée d’évêques catholiques. L’objectif : lancer la première croisade pour reprendre Jérusalem aux Fatimides, une grande dynastie musulmane qui n’était pas timides du tout et qui venait d’emprunter Jérusalem aux turcs Seldjoukides à grands coups de cimeterres. A priori Régis Brouard et ses superbes cheveux longs ne s’apparentent pas à la tonsure mais vu l’effectif restreint du Clermont Foot 63, cette saison s’apparente vraiment à une croisade ou à un pèlerinage. D’ailleurs Monsieur a mis ses plus belles chaussettes-sandales.

brouard-chaussettes

Le match

Autant le dire d’entrée, habituellement, le stade Gabriel-Montpied n’a rien d’une forteresse, d’un Krak des templiers. Pourtant, le CF63 en a quelques-uns des kraks justement. M. Dembélé en tête d’affiche. Pour So Foot, des émissaires anglais l’auraient supervisé hier, pour La Montagne, ce seraient des éclaireurs de Livourne, club italien fraîchement promu en Série A. Fichtre et foutre, c’est d’ailleurs l’attaquant malien qui transforme le penalty à la 19’. Salibur, très remuant, a provoqué une faute de F. Diawara dans la surface. Un à zéro au bout de vingt minutes de jeu, que demandent les manants ? De la régularité. A la 30’, Moulin, excellent tout le match, fait faute pour annihiler un contre tourangeau, il récolte logiquement un carton jaune. S’ensuit un coup franc à vingt-cinq mètres des buts clermontois, un cafouillage dans la surface, une passe décisive d’A. Delors et un but de F. Diawara tout heureux de se rattraper.

Delors, les clermontois ont pris un coup sur le heaume et commence à humer le parfum du match nul voire de la défaite. Heureusement la mi-temps arrive à point nommé. Sir Brouard va pouvoir rameuter la troupe autour d’une même bannière. Ses hommes reviennent sur le pré avec l’envie de gagner, accumulent plusieurs occasions, notamment par H. Vidémont, véritable fer de lance qui voit sa frappe détournée en corner à la 45’ puis à la 50’. Formé à Clermont, il finit par inscrire le but de la victoire à la 70’. Les auvergnats pourraient porter l’estocade finale mais le carton rouge d’E. Immorou à la 80’ vient freiner leurs ardeurs. Il s’agit de gérer la fin du match intelligemment. Ce qui sera fait. A noter la sortie directement aux vestiaires en courant d’A. Lippini lors de son remplacement pour Diogo. Comme un symbole de gastro surprise. Pourtant ce match était tout sauf de la merde. Cela promet pour mardi en coupe de la Ligue face à Dijon. En attendant, la Reconquête du Montpied, mes potes de Marseille pourraient l’appeler Monvié, a débuté et c’est déjà pas mal.

Les preux chevaliers :

Farnolle (3/5) : soirée tranquille, prend un but bête. S’est retourné vers les ultras tourangeaux lorsque ces derniers ont commencé à chanter « Clermont c’est l’Afrique ». Le même gabarit que Mandanda, souhaitons-lui la même carrière et qu’il ne se languisse pas dans le formol.

Lippini (3/5) : match typique de l’ancien joueur d’Ajaccio. Débauche d’énergie conséquente, tacleur fou mais un peu trop sanguin justement par moment. Il s’est fait adopter par les supporters pour son premier match. Bonne recrue. Un apport offensif dans son couloir ainsi qu’une qualité de centre non négligeable.

Avinel (2/5) : en dedans physiquement, quelques oublis défensifs en première période gommés en seconde. A sa décharge, il était associé dans une charnière inédite avec Ekobo.

Ekobo (3/5) : dans un poste qu’il n’a pas l’habitude de pratiquer, il s’est bien débrouillé. Il a fait le métier. Il mérite d’être adoubé.

Imourou (2/5) : très bon jusqu’à son expulsion. Heureusement Tours n’égalise pas une seconde fois. Sinon l’hérésie était totale.

Capelle (3/5) : disponible, courageux, il lui manque un brin de finesse technique et tactique pour prétendre au niveau Liguain. Mais tout de même quelle progression pour ce joueur.

Betsch (3/5) : premier match officiel lui aussi avec le CF 63, il a un gros volume de jeu mais a connu du déchet dans ses passes. Il mérite largement d’être revu en tant que titulaire néanmoins.

Moulin (4/5) : bon, au four et au moulin est une vanne facile. Mais franchement, c’est celle qui lui correspond le mieux. S’il réitère ce genre de prestation, son départ de Caen sera incompréhensible. Incroyable tout le match, il a merveilleusement distillé le jeu. Mieux qu’un écossais ou un irlandais avec du whisky. C’est dire.

Salibur (3/5) : provoque le penalty, bien en jambes, il faut juste qu’il lève un peu plus la tête et qu’il lâche le ballon. Bonne surprise lui aussi.

Dembélé (3/5) : le fanion de l’équipe a brillé de mille feux, véritable fanal, aussi agile qu’un fenec et rapide, les émissaires des clubs voulant le recruter ne sont pas venus pour rien. Il avait envie de se montrer, ce n’est pas forcément bien pour Clermont. Transforme le penalty.

Vidémont (3/5) : écuyer deviendra chevalier, le jeune clermontois a inscrit un second but ô combien important puisqu’il donne la victoire aux siens. Son second but en équipe fanion.

Bonus :

Alain, le speaker, pas encore habitué au Clermont Foot 63 a scandé le Clermont Foot Auvergne tout le match. Le conseil régional ayant retiré sa subvention, le club a changé de nom.

– le Clermont Foot 63 ne s’était jamais imposé chez lui en match d’ouverture de saison.

8 thoughts on “Clermont-Tours (2-1), la Consanguine Académie soigne son entrée

  1. Clermont, Clermont ?
    C’est pas la ville ou vous jouez à un sport gay-friendly déguisés en Sochaliens ?
    Vous faites du foot aussi, là-bas ?

  2. Tiens jaque t as trouver la sortie du cimtiere?
    Fais gaffe l auvergne et remplie de blon…Et la c est plus une facial mais une douche…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.