Everton-MU (4-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Salut à tous,

Manchester va très mal, c’est pourquoi les hautes instances ont décidé de confier le destin du club aux personnes qui comptaient le plus aux yeux de la presse intéressée : les hommes qui ne font pas encore l’histoire du club, mais qu’ils aimeraient bien voir la faire. Aussi vous pouvez découvrir que ce mauvais résultat face à Everton ne doit rien aux hommes de Solskjaer, mais à une sélection toute nouvelle du consortium Jeff Bezos/Arabie Saoudite qui vient de racheter le club, plaçant le tandem Pochettino-Zidane sur le banc pour écraser l’Europe entière de toute la puissance de ses nouveaux joueurs. Et tant pis pour le fair play financier, les nouveaux propriétaires ont déjà fait le nécessaire pour corromp…convaincre les instances du bien-fondé de leur projet. Visez-moi un peu ce onze de départ !


ENDGAME

View post on imgur.com


LE MATCH

A composition sans logique sportive, résultat sans logique non plus. Opposer à cette solide équipe d’Everton qui n’a de cesse de monter en puissance une collection brinquebalante de joueurs, si talentueux soient-ils, ne pouvait finir que par exposer les faiblesses criantes de cette équipe. Des courses de sénateurs, un pressing de poussins cécifoot, des transmissions de balle que ne renieraient pas le quinze de France, une activité générale digne de la DDE un 15 août, et une attitude générale confinant plus à l’après-midi dominical vautré dans un canapé devant une suite ininterrompue d’épisodes de série qu’au football.
Du coup les braves gens d’en face, un peu plus préoccupés de jouer que de soigner les clauses de leurs futurs contrats, s’en donnent à cœur joie et se payent le luxe d’inscrire des buts franchement jolis : retourné, frappe de mulet islandais, reprise de demi-volée spéciale « latéral français », etc. United est délié, ridicule, gâche une nouvelle occasion de récupérer une place inespérée dans le top 4, et fait honte à ses investisseurs. On serait tenté de réécrire « la routine », mais cette fois cela semble prendre des proportions quelque peu inquiétantes. Quelle saison, mes amis.


LES NOTES.

Donnarumma 1/5
Indigne du contrat en or que le club lui a offert sur ce match, on espère le voir très bientôt au niveau promis, car United ne peut définitivement pas s’offrir les services si couteux d’un gardien pas au niveau.

Meunier 1/5
Tôt ou tard, il fallait bien que ses limites criantes s’exposent. United brûle les latéraux droits comme un Tom Waits crame clope sur clope au club le samedi soir. Après Valencia le blessé, Young le maudit, il semblerait que Thomas ne soit pas plus prêt que les autres à assumer ses fonctions. Au moins lui en parlera dans la bonne humeur en conférence de presse.

Koulibaly 1/5
Une bonne action de venir lui offrir un pont d’or pour quitter cette Italie fasciste. Dommage qu’on ait laissé le présélectionné en équipe de France sous maillot bleu ciel et qu’on n’ait récupéré que le gros lard pas foutu de sortir aux 25 mètres sur un joueur connu de toute la PL pour sa frappe de mule.

Varane 1/5
En mode Real Madrid sans son maître-chien. Circulez, jeune homme.

Alex Sandro 1/5
Que n’avons-nous point débarrassé la Juventus d’un sacré poids mort, et le Brésilien de l’obligation de porter le maillot le plus laid d’Europe la saison prochaine ? Y a-t-on gagné au change ? Mouof.

Rice 1/5
Pas à son poste, esseulé en sentinelle et isolé du reste de l’équipe par des consignes peu claires, le jeune Declan a dû se remémorer ses belles années à Londres, quand il jouait sans pression ni succès. Au moins maintenant a t’il la pression.

Eriksen 1/5
Remplacer Pogba n’est pas compliqué quand on voyait le niveau du Français sur ses derniers matchs chez nous. Faire oublier le Pogba des bons jours est une autre paire de manches.

Saul Niguez 1/5
Un Espagnol en chasse un autre pour le même résultat : c’est nul. Ça alors.

Sancho 1/5
Enfin United a son ailier droit, enfin il peut reléguer Lingard sur le banc et offrir à tous ce dont ils ont besoin : un jeune metis qui court vite. Attendez, ça me rappelle quelqu’un…

Griezmann 1/5
Un match sans pour notre trésor national, invité gracieusement par le PIB du Luxembourg à venir nous offrir une visite de courtoisie. Gageons qu’il donnera satisfaction bientôt.

Alexis Sanchez 1/5
La fraîcheur supposée d’une recrue aussi récente aurait dû nous donner les ressources pour triompher. Seulement on dirait que tous les nouveaux ont décidé de manquer de respect aux récents propriétaires. Heureusement, passé un an chez nous il plantera but sur but.

Bobby Carlton.

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.