Evian-Guingamp (1-2), la Paysan Breton Académie livre ses notes

Salut les collabos, je vous ai manqué ? Vous aussi vous m’avez manqué. Je crois pas avoir grand chose à vous raconter sur mes deux dernières semaines. Un petit problème pénial mais rien de grave, mon alter égo phallique avait décidé de se muer en amanite tue-mouches. Sinon rien de bien palpitant, l’hiver vient d’arriver en Côtes d’Armor, le beau temps reviendra dans huit mois. On aura sans doute le droit à une canicule et on pourrait même atteindre les 19° l’été prochain !
Déplacement à Annecy pour affronter ETG (Entente Thonon – Gaillardise), c’est sympa, moi je foutais ça en Suisse sur une carte. C’est la première fois que Guingamp affronte cette équipe en championnat, la seule confrontation c’était en coupe il y a quelques saisons il me semble.
Guingamp a choisi de ne pas faire de matchs amicalaux pendant la trêve ce qui a permis à tout le monde de se reposer. Mathis et Sankharé, tout deux suspendus, ne font pas le déplacement, pour palier à leurs absences Diallo et Atik sont alignés et Giresse prend le couloir gauche. J’aurais plutôt mis Gigi dans l’axe, je trouve qu’il manque de vitesse et de tranchant pour la L1. Sa qualité de relance peut être intéressante dans l’entrejeu.
Yatabaré longtemps incertain est bel et bien forfait, coup dur pour les paysans avec l’absence de leur meilleur buteur. Douniama a donc le droit à sa première titularisation. Pas de complexe à avoir pour Doudou, il est capable de bouger la défense adverse :

Les paysans

J10-compo

Le labourage

9ème : Ah d’accord, on peut avoir 34 ans et une tête de puceau. Olivier Sorlin.

12ème : Atik transmet à Douniama dans un coin de la surface qui rentre et frappe. Sa frappe est repoussée difficilement par Hansen mais Mandanne n’arrive pas à en profiter. De l’action hein, pas d’Hansen.

15ème : Superbe réalisation de BeIn : ralenti, ralenti, ralenti et on reprend le direct sur un centre de Giresse. Mandanne ne peut reprendre et la balle file jusqu’à Beauvue qui contrôle et frappe ce qui force Hansen à sortir l’arrêt.

21ème : Coup franc très dangereux pour Évian à l’entrée de la surface. C’est frappé par Sorlin en force et Ndy Assembé claque le ballon en corner.

24ème : Benezet, qui comme son nom l’indique est une fusion entre Karim Benzema et David Trezeguet, sollicite le une-deux avec Bérigaud aux abords de la surface. Face à face avec Ndy Assembé et cageot. ETG 1-0 EAG. Sankoh est stupide sur l’action, c’est incroyable de ne pas suivre son mec sur un une-deux.

29ème : Centre de Lemaître vers Beauvue qui tente de remiser de la tête sur Mandanne mais Hansen intervient facilement.

31ème : Centre de Sankoh dans la surface, Mongongu prend le dessus sur Mandanne mais Douniama récupère la balle au second poteau. Sa frappe est détournée en corner.

34ème : Douniama est trouvé dans la surface par Beauvue grâce à une magnifique passe entre deux joueurs. Le Guingampais, seul dans la surface, nous gratifie d’un improbable raté avec cette grosse frappe sur la barre. Bon, il était hors-jeu.

37ème : Carton jaune pour Angoula pour une énième faute qui stop une construction. Les Guingampais ont déjà toutes les peines du monde à aligner trois passes. Là c’est comme si tu essayais de faire perdre du temps à une guichetière SNCF, ça ne sert à rien, elle le fait très bien toute seule.

40ème : Carton jaune pour Mongongu pour avoir fauché Douniama.

43ème : Coup franc frappé par Wass qui envoie son ballon dans le paquet. Diallo touche le ballon de la main avant de dégager, on échappe miraculeusement au pénalty.

Mi-temps. Et je met les lasagnes à chauffer. Côté foot pas grand chose à se mettre sous la dent, les Guingampais ne montrent pas grand chose. ils enchaînent pas trois passes et il n’y a pas de réaction malgré l’ouverture du score adverse. Évian n’est guère mieux, voire pire mais ils ont su être réalistes.

56ème : Joli plongeon de Sabaly dans la surface Guingampaise heureusement yapapéno.

58ème : Frappe de Bérigaud au-dessus.

59ème : Première passe réussie vers un de ses coéquipiers pour Diallo et c’est Mandanne qui la récolte. Toto tente de lancer Douniama mais c’est trop profond. Comme la connerie de Dieudonné.

60ème : L’arbitre fait une pause pour commander trois mousses auprès du délégué du match. Ah non pardon, on m’apprend qu’il signalait que ça faisait trois fois qu’on le gênait avec un laser.

63ème : Centre de Sabaly dans la surface, Sorbon dégage mais la balle revient sur Bérigaud qui s’apprête à frapper. Sorbon intervient à nouveau.

64ème : Beauvue est remplacé par Langil.

66ème : Touche de Sankoh sur Atik qui se défait de deux Évianthonongaillardins avant de trouver Giresse qui frappe comme une U12.

67ème : Remontée de balle de Mandanne qui transmet à Douniama sur le côté droit. Doudou tente de lui remettre mais Mongongu soulage les siens. Quand Adil Rami veut soulager les siens il sort les promener.

68ème : Langil provoque deux hernies discales à Wass dans la surface avant qu’Angoula ne le reprenne.

70ème : Cette fois c’est gênant pour Wass, en effet Langil a eu le temps de lui tapoter les joues avec son pénis avant de le prendre à nouveau de vitesse. Cependant Langil n’a pas l’intelligence de tomber lorsque le défenseur le tacle en retard.

72ème : Bérigaud claqué analement est remplacé par Nistor.

73ème : Lemaître trouve Langil avant de dédoubler avec lui. Steven le sert parfaitement et l’arrière Guingampais centre vers Giresse qui reprend et transforme. ETG 1-1 EAG.

75ème : Double occas’ pour Évian Ta Gueule avec ce coup franc sur un côté de la surface tiré par Nistor. Angoula manque de reprendre mais Lemaître dégage la balle vers Sorlin qui prend sa chance de loin mais c’est au-dessus.

77ème : But Ligue des champions avec ce bijou d’extér de Langil vers Douniama qui prend le meilleur dans les airs sur Angoula. ETG 1-2 EAG.

78ème : Baouia remplace Nsikulu.

79ème : Mon canapé est souillé de cyprine avec l’entrée de Lévêque pour la sortie de Douniama. Le port du pénis sera obligatoire pour les prochains matchs visionnés à ma ferme. On passe en 4-3-3 avec Diallo-Giresse-Atik dans le milieu, Langil-Lévêque sur les ailes et Mandanne en pointe.

81ème : Sougou est remplacé par Pablo Escobar.

82ème : Sur un corner Évianais le ballon revient sur Angoula qui se décale et frappe au-dessus.

83ème : Mathéus Vivian remplace Mandanne. On passe en 5-4-1 avec Langil en pointe. Pablo Correa likes this.

84ème : Sur un dégagement de Sorbon, Langil arrive à prendre la défense de vitesse avant d’échouer sur Hansen.

88ème : Bisous entre Angoula et Sorbon.

92ème : Après un bon travail, Langil manque de lucidité et frappe dans un angle fermé, c’est au-dessus.

93ème : Frappe de Nistor au-dessus.

J10-burmaNistor a tout tenté pour revenir au score.

94ème : Fin du match et première victoire à l’extérieur pour Guingamp. Ça n’a pas été simple et c’était plutôt ennuyant au début. Pas beaucoup d’envie et sans idée l’équipe a sué pour enchaîner les passes et se créer des occasions. Le but arrive sur leur seule action construite. Incapable de réagir il nous faut attendre l’entrée de Langil pour voir un joueur qui avait envie. Envie de quoi, je n’ai pas de réponse immédiate, mais envie de faire des expériences sales sur les reins de Wass dans un premier temps et ça a permis à l’équipe de se montrer dangereuse. C’est donc logiquement que les efforts de Langil ont permis à l’équipe de reprendre rapidement l’avantage avec deux actions éclairs. Derrière, Gourvennec a eu la présence d’esprit de bétonner avec l’entrée de Mathéus Vivian. Cette victoire fait basculer Guingamp dans la première partie de tableau et récompense le travail effectué depuis le début de saison. Il faudra confirmer le week-end prochain face à Ajaccio au Roudourou, un adversaire à la portée de Guingamp mais attention à l’excès de confiance et à Adrian Mutu. Je déconne.

Les paysans notés :

Ndy Assembé (3/5): Un match facile pour lui tant les attaquants Évianais étaient mauvais. Peut être deux frappes cadrées et sur le but il ne peut pas grand chose, KarimDavid ouvre bien son pied. Correct le reste du temps.

Lemaître (3/5): Match plus que correct pour l’arrière gauche, il n’a jamais souffert face à Nsikulu ou autre. Offensivement il a été très intéressant avec une passe décisive à la clé.

Sorbon (4/5): Très bon, un des rares à ne pas me décevoir sur ce match. À défaut de courir vite, il était très bien placé lors des rares incursions adverses. Il s’améliore au fil des matchs et semble être bien parti pour être le patron Mbia de la défense.

Kerbrat (3/5): À nouveau un match solide pour lui, il a parfaitement rempli ses fonctions derrière. La seule chose à redire sur son match c’est le nombre incalculable de scuds envoyés vers le front de l’attaque pour ses coéquipiers imaginaires.

Sankoh (2/5): Match raté pour lui. Il est sauvé par un gros match de Kerbrat pour rattraper ses erreurs. Il faut être d’avantage sérieux défensivement. Des pertes de balles évitables et une absence sur le but.

Diallo (1/5): Agaçant, comme le rire cocaïné-forcé d’Hanouna, de par ses effarantes pertes de balles, il faisait souvent le plus dur avant d’aller s’empaler sur les Évianais. Défensivement il n’a pas toujours fait les efforts comme à son habitude non plus.

Atik (2/5): Un peu mieux que Diallo, il a délivré quelques bons ballons mais il a également eu pas mal de déchets, il est capable de faire beaucoup mieux.

Giresse (3/5): Thibault sauve son match médiocre par le geste parfait sur l’égalisation Guingampaise. Je lui reproche son manque de poids dans son couloir.

Beauvue (2/5): Il est passé au travers de son match en ratant des choses qu’il n’a pas l’habitude de rater. C’est pas la première fois qu’il rate un match à l’extérieur, il n’a pas beaucoup existé surtout en deuxième et s’est fait logiquement remplacé à une demi-heure de la fin. À oublier.

Douniama (3/5): Englué entre les défenseurs adverses, je m’attendais à plus de percussion dans son jeu au lieu de ça je l’ai trouvé statique et un peu lourd. Cependant il nous sort une tête « Basile Boli » devant un joueur qui fait 20 cm de plus.

Mandanne (2/5): Le leader des étoiles France Football n’a pas été trop visible dans ce match mais il a beaucoup couru, et beaucoup travaillé comme à son habitude. Retour défensif, récupération, remontée de balle, c’est dans les derniers gestes que ce n’était pas top.

Les grouillots:

Langil: Excellente rentrée, c’était le joueur qu’il fallait dans cette fin de match. Langil a beaucoup d’envie mais peu de réussite d’habitude, étant donné que les joueurs sur le terrain n’avaient pas envie avant son entrée, ça ne pouvait pas être pire. Impliqué sur les deux buts avec notamment ce bijou d’exter « Ricardo Carressemoa ».

Lévêque : Perdu voire inutile il ne s’est pas du tout montré.

Mathéus : Première participation cette saison et pour ses dix minutes il a été bien en place et assez costaud.

Gwen Tagrenmer

Roazh Takouer

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.