Nancy – Clermont (3-2) : la Consanguine Académie remet le couvert

Se déplacer à Nancy ? Un périple ! Jouer chez un pensionnaire de Liguain est une épreuve. Mais voilà, avant le match, Clermont est cinquième avec 17 points. Nancy n’est que quinzième avec 11 points et vient de changer d’entraîneur. Pablo Correa, l’homme contre le spectacle, retrouve un banc qu’il connait bien puisqu’il a passé 16 ans dans ce club. Même si en tant que consanguins nous sommes une famille nombreuse, le trop plein de blessés devient problématique. Lippini, Betsch et Avinel sont absents. Rien que cela.

Et le match débute plutôt mal puisque Farnolle dégage des deux poings dès la 1ère minute une frappe de Moukandjo. L’international camerounais remet ça à la 11′ mais Fab’ est toujours là en dernier rempart. Il prouve que son titre de meilleur gardien de Ligue 2 n’est point usurpé. Il en a sauvé d’ailleurs des points cette saison.Globalement, on subit. Dugimont voit quand même ses deux frappes à bout portant repoussées à la 16′. Coup de théâtre à la 19′, mauvais dégagement d’un nancéen, Hamdi centre à ras-de-terre et Moulin n’a plus qu’à la mettre au fond. Un à zéro !

On mène un peu contre le cours du jeu, l’arrivée de Correa, d’un nouvel entraîneur a transformé Nancy. Moukandjo est intenable. Chez nous, Nkololo fait le boulot pendant que Nkoulou se fait violer par les aiglons à l’Allianz Rivera. Parler de viol n’est pas anodin tant le but nancéen est un but de cocu : Cuvilier détourne du bout du l’ongle de l’orteil involontairement une frappe de Mangani. Le ballon touche le poteau, cela donne un effet rétro et paf but. Un partout ! Dès lors, on est dominés, il faut tenir jusqu’à la mi-temps. Un but est refusé à Moukandjo pour hors-jeu. Ouf, l’arbitre siffle la pause. Anecdote de mi-temps : Muratori a taclé son propre coéquipier nancéen, Cuffaut, et l’a blessé. Apparemment, il penserait à se faire hara-kiri tout en mangeant du kiri.

A peine le temps d’aller chercher une bière qu’on prend un but par Ptit Louis, international haïtien, qui glisse une quenelle, pardon une frappe sous la barre transversale de Farnolle. Notre défense, remaniée pour ce match on le rappellera jamais assez, est du gruyère. Deux à un. Bockhorni, nancéen pur-jus mais joueur des consanguins, a failli tromper notre gardien sur une passe en retrait. Ca c’est plus fort que du roquefort ! Heureusement, Manu Imorou déboule sur son couloir, il est venu en meule, et sert sur un plateau Dembélé qui a remplacé Nkololo. Deux partout. Un bon résultat avec une équipe amoindrie et amaigrie tant on a manqué d’impact physique. Mais voilà, dans la minute suivante Louis inscrit un doublé sur un centre de Muratori. Trois à deux et première défaite depuis trois matches pour les consanguins. Un match haletant mais pas totalement magique non plus. La situation aurait pu être encore plus folle. On ne va pas en faire tout un fromage, on est huitième avec 17 points. Le SCO, leader, en a 22.

Les notes

Farnolle 2/5 : difficile de dire qu’il a fait un bon match vu que son équipe en prend trois. Mais voilà, une défense de puceaux dépucelés plus tard, obligation est faite de reconnaître qu’il n’a pas été aidé entre ce but de cocu et les absences de ses camarades.

Bockhorni 2/5 : on espérait qu’il sorte un gros match pour son retour dans sa ville natale. Mais non, celui qui peut jouer défenseur, arrière ou milieu a fait son match habituel. Pas totalement de la merde mais ni trop dur ni trop mou.

Ekobo 3/5 : le capitaine joue plus défenseur cette saison que milieu défensif. Il est plutôt bon et généreux mais manque parfois de repères, d’autant qu’il ne joue jamais avec le même compère de charnière.

Salze 2/5 : clairement insuffisant, plutôt intéressant sur les coups de pied arrêtés. Mais alors pas assez concentré en défense, il se fait manger par Moukandjo ou Louis.

Imorou 4/5 : il a surnagé dans le marasme défensif de son équipe. Parfois distrait défensivement mais il s’est promené sur son couloir. Franchement, depuis deux saisons, il mériterait maintenant de jouer en Ligain. Parmi ses principales qualités : les centres, une grosse activité et un vrai goût pour le jeu de couloir. Trop rare de nos jours tant bon nombre de joueurs repiquent dans l’axe.

Moulin 3/5 : précieux, il a bien distribué le jeu mais pas seulement. Il sait aussi faire le mètre nécessaire pour annihiler les contre-attaques adverses. Sur ce match, il lui a parfois manqué de simplicité dans ses passes mais il jouait avec un novice, Diogo, et Hamdi, rarement titulaire. Il marque le premier but sur un centre parfait de Hamdi.

Diogo 3/5 : première titularisation cette année pour ce joueur de 22 ans.  Il a eu tendance à jouer un peu trop sur les ailes. Pas assez d’animation dans l’axe. Remplacé par Agounon à la 68′, autre espoir du club.

Hamdi 4/5 : la bonne surprise. Après s’être disputé avec l’entraîneur à la belle crinière et une mise à l’écart, il répond de la plus belle des façons avec un match de haute-couture qui n’a rien d’une contre-façon. Percutant, dribbleur, dommage qu’il soit parfois un peu trop personnel.

Nkololo 3/5 : l’ancien joueur de Châteauroux connaissait lui aussi sa première titularisation avec les consanguins. Il manque un peu de vitesse mais joueur appréciable lorsqu’il tourne autour d’un grand attaquant. Non pas qu’il soit spécialement petit -1m83- mais son jeu de tête n’a pas l’air sa qualité principale. A l’inverse, il possède une bonne frappe de balle et des appels en profondeur intéressants. Remplacé par Dembélé à la 62′ qui a marqué le second but.

Salibur 3/5 : un peu en retrait mais fidèle à ses dribbles déroutants mais souvent inutiles. N’empêche qu’il reste un vrai poison pour les défenses adverses. Cela ne suffit pas toujours tant il manque de lucidité en fin d’effort.

Dugimont 2/5 : il devait marquer sur ses deux frappes en début de match. Il a du mal à se mettre au niveau de la Ligue 2, lui, l’ancien meilleur buteur de National. Encore une fois, ne l’enterrons pas sous une montagne de critiques. Ici gît Dugimont. C’est le seul joueur au profil de tour de contrôle offensive que nous avons. Remplacé par Bettiol à la 62′ qui tente une bonne frappe des 20 mètres. Pas grand chose de plus.

 

 

 

 

stagiaire2D2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.