Galatasaray – Olympique de Marseille (4-2) : “Welcome to Ali Sami Yen Hell”

A califourchon sur les Marseillais

Quelle soirée les ami.e.s !! Quel Match !!  Quelle ambiance dans les tribunes !! Les lions gagnent cette rencontre haut la main et éliminent l’OM de la course tout en préservant la première place. On ne va pas se mentir la provocation de ce fameux journaliste Phocéen, qui croyait avoir « dompté le lion de Galatasaray”, a joué en la défaveur de son équipe car la vengeance a été savourée sur le terrain, dans les tribunes mais également après le match sur les réseaux sociaux.  

Maintenant suivez-moi dans le stade, je vous fais plonger dans la soirée du jeudi 25 novembre 2021 :  

Le rituel avant chaque début de match.

Le Match

Dès le coup d’envoi, les Lions étaient très chauds à l’idée de remporter ce match qui était devenu une question de fierté. On est chez nous, on a l’avantage du terrain ce qui équivaut à des milliers de supporters qui font un, soit le 12e membre de l’équipe. Dès la 10e minute, une très grosse occasion se présente : Diagne fait la passe à Patrick Van Aanholt qui la réceptionne impeccablement, puis il renvoie le ballon à Feghouli, prêt à faire une passe décisive à Diagne. Le ballon rebondit sur la barre transversale, l’action est ratée mais elle est prometteuse puisque deux minutes plus tard, Alexandru Cicâldau récupère le ballon des pieds de Boubacar (il est juste dépité face à cette action, allez faire un zoom sur sa tête) qu’il laisse ensuite à Feghouli pour continuer sa course. Soso lui renvoie immédiatement le ballon dans les pieds et but, but, buuuuut !!! Les Lions ouvrent à la 12ème minute.

Le deuxième but approche, c’est Soso qui débute l’action. Il passe directement le ballon à Berkan qui le renvoie intelligemment à Kerem. Cicâldau est dans le viseur d’Aktürkoglu, il se place très rapidement, intercepte le ballon et tire mais c’est Duje Caleta-Car qui le réceptionne et buuut!! C’est donc à la 30e minute que le Marseillais marque contre son propre camp. Cinq minutes plus tard, un coup franc a été accordé à l’OM, c’est Yedlin qui a fait la faute. Une dispute éclate entre les joueurs. Après que tout le monde se soit calmé (y compris les supporters), c’est Guendouzi qui tire, Muslera réceptionne parfaitement le ballon. Et ça repart, les tribunes sont toujours en colère. Muslera et les autres Lions demandent aux supporters de se calmer. La première mi-temps prend fin avec un score de 2-0.

Les Marseillais tentent de débuter la deuxième mi-temps en force, heureusement pour nous Bamba Dieng ne sait pas cadrer ce soir-là. Gala riposte très rapidement avec Kerem qui a été au passage remarquable disons-le !!! Boubacar ne parvient pas à l’arrêter, Kerem fait la passe à Feghouli et buuuuuuttttttt !!!! Le capitaine de l’OM prend beaucoup trop cher au Nef Stadium. On est à 3-0 à la 64e minute. Deux minutes plus tard, Kerem fait une faute sur la surface de réparation, Dieng est au sol. Penalty pour Marseille. C’est Arkadiusz Milik qui tire, Muslera réceptionne le ballon mais il rebondit, le Marseillais en profite pour tenter une nouvelle fois sa chance. Et c’est ainsi que l’OM marque son tout premier but. A la 69e minute, une grosse opportunité se créée pour Gala qui était sur le point de marquer une quatrième fois, mais Feghouli et Diagne ont glissé sur la pelouse. Ce sont des choses qui arrivent. On continue.

Le coach fait sortir Kerem, c’est Babel qui le remplace à la 82e minute. Mais quelle entrée, même le « vieux » Ryan marque contre Marseille au bout d’une minute. On est à 4-2. A la 84e minute, Konrad de la Fuente fait un très beau centre, c’est notre défenseur Victor Nelsson qui réceptionne le ballon mais c’est raté, Milik fait une tête, deuxième et dernier but pour l’OM au cours de cette rencontre. Il y a eu des actions jusqu’à la fin du match, quel plaisir d’assister à un tel événement. Les joueurs de Gala mais également les poteaux du but de Muslera ont très bien défendu leur camp. Coup de sifflet final de la part de l’arbitre. C’est la fin du match. Victoire pour les Lions.

Les Notes

Nando 4/5 : T’assures énormément, ta détente est toujours aussi parfaite.

DeAndre Yedlin 4/5 : Vas-y, je suis euphorique après ce match, c’est cadeau, ça me fait plaisir. Mais en vrai, tu ne mérites pas totalement le 4.

Victor Nelsson 4/5 : T’étais hyper concentré, c’était beau à voir. Maintenant, plus sérieusement il va falloir charbonner pendant les entrainements, tu peux mieux faire franchement.

Marcao 5/5 : Tu sais que je ne t’aime pas mais voilà, tu as mérité. Franchement, enfiiin quoi, tu as joué un match comme il le fallait. C’est ça qu’on attend d’un défenseur, pourquoi tu ne joues pas de cette manière tout le temps ???

Patrick Van Aanholt 4/5 : Tes tentatives pour monter en attaque sont agréables à voir. On va pas se mentir, j’adorais Saracchi, j’espère que tu seras meilleur que lui.

Taylan Antalyali 4/5 : Aujourd’hui, je donne des bonnes notes à tout le monde, alors profite. T’étais meilleur que d’habitude, que ce soit au niveau de tes passes ou réceptions. Mais en vrai de vrai, t’as un potentiel de fouuuu, t’attends quoi ???

Sofiane Feghouli 5/5 : SOOOOSOOOO mais c’est ça qu’on veut voir, mais tu nous as fait kiffer mon frérot !!! Une passe décisive, un but, toutes ces bonnes actions. Tu nous as vendu du rêve, vraiment. Rien à avoir avec le derby contre Fener.

Alexandru Cicâldau 5/5 : Woooaw, quelle métrise du jeu remarquable. Ton évolution est dingue. Tu avances lentement mais sûrement. Ce match nous a carrément montré de quoi tu étais capable.

Berkan Kutlu 4/5 : Berkan, c’est trop bizarre, tu me fais penser à Kuroko sur le terrain. Tu vis dans l’ombre. T’es pas le personnage qu’on remarque tout de suite mais en vrai, tu as fait un bon match. Tu es réfléchi et si tu travailles plus ta technique, je pense que tu vas devenir un joueur de qualité.

Kerem Aktürkoglu 5/5 : Tu le mérites. Franchement, je fais que des éloges mais gros tu remontes le niveau de l’équipe. Par contre si tu pouvais éviter d’offrir des penaltys aux adversaires, ce serait cool.

Mbaye Diagne 5/5 : Toi non plus je ne te porte pas dans mon cœur. Mais franchement, qu’est-ce que tu nous as fait ce soir-là ?? J’espère que des clubs vont te repérer et que tu vas prendre ton envol !!! #envoletoiDiagne

1 thought on “Galatasaray – Olympique de Marseille (4-2) : “Welcome to Ali Sami Yen Hell”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.