Guingamp-Nancy (1-1) : La Chardon à Cran Académie trouve le temps long.

…mais ne croyez pas pour autant qu’on soit débarrassé du problème. Dans cette époque de misère et de haine, cette époque dont l’odeur est désagréable à la merde elle-même, nous touchons du bout des doigts la quintessence du malheur, le substrat prolifique de toutes les souffrances humaines, animales, végétales ou inertes (car même les pierres souffrent, en Lorraine). La Ligue 2 a étendu ses griffes crochues sur nos âmes, mouchetant ces dernières d’un millier de plaies suintantes que seule la couronne d’épines sait imiter. Au cœur de ces ténèbres très denses, une sorte de Kurtz anguleux voue un culte dévot à l’abyssale médiocrité, érigeant des totems cradingues à l’aide de son caca tandis qu’il officie en faveur des desseins abjects du mal absolu. L’horreur. Pire : le match nul. Sale engeance décidément, pour le football, que le Garcia.


Les notes.

Valette 3/5
Enfin un peu à l’aise, il s’est pourtant encore fait trouer le corps. Toujours pas le sauveur espéré, mais avec une défense efficace, sait-on jamais, il pourrait nous rapporter plus qu’un point par match. Un jour. Peut-être.

Karamoko 2/5
Dans une défense globalement pas dépassée mais loin d’être à l’aise dans ses baskets, il aborde les matchs probablement un peu trop pépère pour nous impressionner. Un peu comme s’il avait saisi qu’il ne risquait pas grand chose même s’il était nul à chier. Bref, il fait le jeu du FN pour s’assurer une place sur le terrain, quoi.

Seka 2/5
Gros et pataud et toujours en retard, ce n’est pas la caravane du Tour ni Dominic Sévérac mais bien notre patron de défense depuis le début de saison. Mais ce qui nous agace le plus, c’est qu’il avait autrefois cette tendance à faire basculer les matchs dans un réjouissant n’importe quoi avec ses chevauchées hilarantes balle au pied. Il a grandi, a mûri, l’âge ne lui réussit pas.

Lybohy 3/5
Lui a été autrement plus rassurant en dépit d’un physique n’ayant rien de spécial à envier à Seka en terme de calories.

Muratori 2/5
Attendez, c’est mes notes de la semaine dernière ou celles du match à Guingamp ? Parce que entre « encore un but qui vient d’un centre de son côté » et « sousracedecrèmed’emplatredegraissedefiondansl’œildebordeldechiottebouché », je ne m’y retrouve plus des masses…

Lefebvre 4/5
Ah en voilà une belle perf’. Distribution de baffes comme le caïd de la cantine qui vient piquer tous les goûters, orientation du jeu, renversements bienvenus, placement judicieux…il lui a manqué la vertu d’une passe décisive, mais le vice ne lui a pas fait défaut, ça non.

Rocha 3/5
Pour la rigolade et les tranches de vie, il est bien là, toujours présent le camarade Kenny. On se dit qu’il a peut-être un peu trop tendance à célébrer la fête et la chaleur quand on voit ses contrôles sous mojito et ses passes post-gros poulet, mais au moins grâce à lui l’ambiance est revenue au beau fixe.

Vagner 2/5
Anonymé par des défenseurs encore terrorisés à l’idée de le voir se mettre dans le sens du jeu, il a été très isolé et a semblé manquer du souffle nécessaire pour aller chercher les ballons. Puis assez naturellement, comme tout joueur normalement constitué qui ne reçoit pas un ballon du match, il a commencé à s’en battre les glaouys. Au moins a-t-il été plus patient que nous.

Bassi 2/5
Alors te revoilà, petit chenapan, avec ta tête de farfadébile et tes touches de balle soyeuses. En toute honnêteté c’était pas mal pour un retour à la compète sans avoir joué depuis une si longue période. Malheureusement pour toi, étant donné les circonstances, tu resteras bloqué sous la moyenne sans au moins un but, une passe décisive ou les deux. Petit con, va.

Cissokho 3/5
Quelques belles tentatives mais toujours peu de réussite et cette impression qu’il ne joue pas au même rythme que ses partenaires. Et ne faisons pas de mystère : oui, c’est aux autres d’accélérer.

Gueye 3/5
Lui n’a pas besoin d’accélérer, juste de réussir un contrôle. La moyenne pour son but, mais sinon ça manque cruellement de quelque chose à bouffer. Pas comme lui les hormones de croissance.


Note artistique de l’équipe : 2/5

Non, toujours pas, non. Le petit génie aux pieds d’or est revenu, certes, et cela nous fait franchir un pas de plus vers la reconstruction qu’on attend tous en trépignant (du moins jusqu’à cet hiver quand sa tête de bocal à cornichons pas extra fins va partir vers d’autres cieux). On s’est trouvé le temps d’un match un vrai grognard au milieu. Le grand Gueye a marqué même s’il a manqué absolument tout le reste. C’est bien. Mais le résultat reste nul et en-deçà de ce qu’on peut, de ce qu’on doit faire.

D’abord séduits par de belles perspectives, de nettes ambitions dans le jeu et un discours positif, nous voilà soudain agacés de ne pas voir nos chardons pencher vers un peu plus de pragmatisme et d’efficacité. Alors oui on garde le ballon, on le tient plutôt bien même, oui on arrive régulièrement à le mettre dans la surface adverse, ce qui tenait plus du coup de bol la saison dernière, oui on ne perd pas de matchs.

Mais le temps-football, cette durée irréelle, arbitraire et confinant à l’absurde revient sans tarder casser les pieds à tout le monde. Et à notre grande surprise, nous qui nous avons mis tant de temps à nous faire à la médiocrité la plus achevée, trouvons le temps long en ce qui concerne le retour de l’excellence. Un truc simple nous apaiserait pourtant (Jean-Louis, si tu me lis) : une victoire dans autre chose qu’une compétition dont on vient de prononcer la mort prochaine. Il y a de ces présages…

Marcel Picon.

Cliquez, cliquez bande de salopes : c’est là-dessous, ça fait vivre l’Alterfoot et ça paye le traitement du stagiaire autiste.

Marcel Picon

Ras le cul de toutes ces conneries.

9 commentaires

  1. Hahaha, un ancien du Red Star qui ne manque pas de VICE, haha, elle est bien bonne celle-ci, haha mon cher Picon.
    Sinon, je requiers l’interruption de cette académie suite aux propos grossophobes, FNophobes, mojitophobes et mediocrophobes qu’elle a véhiculé. Dans cet ordre de valeur. Crodialement.

    • Faut pas vous enflammer, Vagner peut jouer en Ligain, Gueye de son côté est très loin du niveau. Même en L2 c’est pas fou, même si je ne lui souhaite que de progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.