Istanbul Basaksehir – Galatasaray (0-7) : « Lions can be ferocious »

L’Oktay Académie vous retrouve après plusieurs semaines d’absence pour vous résumer la fulgurante remontada des Lions. La tension est à son comble en Süper Lig et la coupe du monde vient mettre un frein à cet élan. Fenerbahçe se retrouve en tête du classement avec 29 points contre 27 du côté de Galatasaray qui occupe la deuxième place (pour le moment). Cette saison nous galvanise littéralement et je ne vais pas vous cacher que cette trêve internationale me fait chier. Merde quoi, Icardi et Mertens commençaient enfin à prendre leurs marques, du côté de Kerem Potter, la machine est de nouveau lancée, pourquoi on vient nous casser ce rythme ??? Bref, résumons ces quelques dernières semaines pour apporter de la fraicheur à notre académie.

Les Lions enchainent les victoires et remportent deux matchs clés

Ces trois dernières semaines, Galatasaray n’a perdu aucun match ni en coupe de Turquie, ni en Süper Lig. Au sein du championnat turc, le derby Galatasaray-Besiktas (2-1) qui a été joué dans le chaudron ou encore le match Basaksehir – Galatasaray (0-7) en « déplacement » (vous allez comprendre l’origine de ces guillemets plus tard) ont été des matchs clés, que ce soit en terme de points ou de motivation pour l’équipe. La rencontre contre Basaksehir avant la trêve relevait d’une grande importance puisque d’une part, on n’avait pas le luxe de ne pas obtenir ces trois points et en plus Fenerbahçe venait de perdre son dernier match, quelle occasion idéale pour réduire l’écart et faire sentir la menace dans le classement. D’autre part, c’était le moyen d’affirmer haut et fort le come back des Lions en opposition à la désastreuse précédente année et une mise en marche de la machine très lente en début de saison.

Basaksehir s’est pris une raclée à domicile ?

La tribune visiteurs n’a pas suffi, les supporters/supportrices de Galatasaray sont parvenu.e.s à trouver des places partout dans le stade. On a donc chanté avec quasiment toutes les tribunes comme à la maison. Mais quelle soirée incroyable, après l’ambiance du stade de Kasimpasa (voir le précédent article), c’est l’une des meilleures soirées que j’ai passée en tribune. Ce qui est bien en déplacement, c’est qu’on est en petite comité et on chante tous ensemble jusqu’à la fin. Le score était à notre avantage, la tribune visiteurs était en extase.

Les Lions nous ont R É G A L É S : sept buts d’affilée, pouvions nous rêver d’un meilleur score ? Oui, on voulait le huitième but. Emre Belözoglu, l’actuel coach de Basaksehir, a pris cher. Il n’oubliera pas de sitôt cet incroyable match qui est une grosse défaite pour lui.

« Qu’est-ce que je suis venu faire ici ? Est-ce la réalité ou une simple illusion? Suis-je sous l’emprise d’un genjustu ? Itachi, es-tu là ? L’équipe que j’entraîne s’est vraiment pris sept incroyables buts ? Dois-je mettre un terme à ma carrière ou poursuivre mon rêve ? Ah mais quel rêve ? »

Let’s go, rentrons dans le vif de sujet et résumons ces « quelques buts » de Galatasaray avant de clôturer cet article.

Icardi qui fait des siennes depuis son arrivée en Turquie avec ses histoires de couple se décide enfin à se concentrer sur son métier, à savoir le football. À la 14e minute, il débute l’action qui va permettre à Kerem d’ouvrir le score. Icardi passe la ballon à Kerem qui joue avec Sergio et remonte très vite sur la surface de réparation, Sergio tente une passe vers Potter qui récupère le vif d’or et buuuut ! Galatasaray marque son premier but et nous dans les tribunes, nous célébrons cela sans savoir que six autres nous attendent… C’est Icardi qui marque le deuxième but sur penalty à la 45e minute après une faute faite sur Lucas Torreira. Milot Rashica qui a fait un très bon match est l’auteur du troisième but, l’aile droite s’envole avec la vitesse de course de notre Rashica, son incroyable frappe permet de nous créer une très belle occasion qui sera conclue par un joueur de Basaksehir qui frôle le ballon à la fin de la première mi-temps et but.

Icardi et Kerem qui se sont découverts une incroyable complicité durant ce match nous ont vendu du rêve. Kerem joue avec Icardi, l’ancien joueur du PSG peut marquer mais fait une talonnade dans la direction de Kerem et buuut ! Quatrième but des Lions à la 59e minute. Mais quelle belle passe, quel beau but, quelle complicité !! Icardi nous épate avec ses passes décisives. À la 65e, c’est Rashica et Mertens qui nous offrent le cinquième but. On approche de la fin du match mais avant de clôturer le bal, notre duo de choc décide de faire un dernier show, Icardi fait une passe longue en direction de Kerem à la 85e minute et buuut, buuut, buuut !!!!!! Kerem marque une troisième fois !! La cerise sur le gâteau, c’est notre défenseur Abldükerim Bardakci qui va la poser avec une belle tête, à la 88e minute. Et c’est un 7-0 pour Galatasaray, une ambiance incroyable dans les tribunes, une soirée inoubliable pour ma part.

Icardi et Kerem sont dans la place !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.