Kasimpasa – Galatasaray (2-3) / Galatasaray – Konyaspor (2-1) : Le come-back du Lion ! #specialsortezlesfumigènes

C’est la 7e journée en Süper Lig et Galatasaray se retrouve ENFIN en première position, ça nous avait TELLEMENT manqué… En déplacement comme à domicile, les victoires s’enchainent du côté des Lions, on espère poursuivre sur cette lancée. Cet article comporte deux parties qui vont évoquer deux matchs différents (6e et 7e journée).

Partie 1 : L’Oktay Académie en déplacement à Kasimpasa (2-3)

Le stade porte le nom du président turc qui est originaire du quartier Kasimpasa.

Quelle ambiance dans la tribune visiteur, quelle ambiance sur le terrain ! Les nouvelles recrues ont apporté une nouvelle dynamique au sein de l’équipe sans même effleurer la pelouse.

Configuration classique mais nouvelle dynamique et surtout, le RETOUR de Kerem Potter. Enfin Kerem ! Dès le début du match, cet horcruxe était prêt à en découdre avec l’adversaire.

C’est Kasimpasa qui ouvre le score à la 16e minute avec un beau centre de Morthadha Ben Ouanes et une belle tête de Stéphane Bahoken qui vient d’Angers . Mais Galatasaray riposte très rapidement avec le but de Bafé à la 20e minute. Merci Yunus pour cette belle passe décisive ! Sergio Oliveira commence sérieusement à se faire remarquer pour la précision de ses tirs, on avance crescendo (upgrade). À la 29e minute, il exécute une très belle action, mais c’est le poteau qui défend les cages de Kasimpasa. (Dans la deuxième partie de l’article, on va connaître une nouvelle version de ce cher Sergio.)

À la 50e minute, Oliveira est encore impliqué dans une belle histoire, il fait une très bonne passe à Kerem qui finit enfin par enregistrer son premier but en Süper Lig cette saison. C’est donc également le come-back de notre Kerem Aktürkoglu. Et tant que la machine est lancée, profitons-en pour célébrer ce retour avec un doublé. 69e minute, Kerem tente une frappe depuis l’extérieure de la surface et vous savez quoi ? BUUUT et quel BUUUUT. Un de ses plus beaux buts sans doute. Je vous laisse kiffer ce moment :

05:58, KEREEEEM !

À la 90e minute, Kasimpasa obtient son dernier but sur corner. Ça nous a mis un petit coup au moral, sachant qu’il y avait sept minutes de prolongation. Mais pas de panique, ils ont géré nos défenseurs.

On va conclure cette première partie avec une vidéo dans laquelle on voit tout simplement les supporters/supportrices chanter l’un de mes chants préférés :

Je ne peux pas vous exprimer ce que je ressens quand on commence à chanter ce chant.

Partie 2 : Il est temps de détrôner Konyaspor chez nous (2-1)

Sergio Oliveira, après sa nouvelle mise à jour, nous fait une dinguerie en la compagnie de Sacha Boey. 1ère minute, Sacha passe le ballon à Sergio qui est devant les cages et dans le plus grand des calmes, il ouvre le score. ET BUUUUUT ! Konyaspor n’a pas perdu de temps pour riposter et marque son premier but à la 15e minute avec l’incroyable tir d’Endri Çekiçi.

C’était un match mouvementé, la tension est montée par moment (entre les 86e et 89e minutes, le gardien de Konyaspor s’est pris deux cartons jaunes). Le deuxième et dernier but qui a attribué la victoire à Gala a été enregistré par un joueur de Konyaspor. Mais on l’a tous célébré comme si c’était le premier but de Mauro Icardi chez Galatasaray. C’est une habitude maintenant. Encore une fois, depuis la tribune nord, on ne pouvait pas distinguer l’auteur du but puisqu’Icardi était impliqué dans l’action. Merci à Francisco Calvo pour ce très beau cadeau : 3 points et la première place.

Icardi a enfin ressorti ses crampons qui prenaient la poussière au PSG. Ce n’était pas un premier match de fou pour lui mais les supporters/supportrices l’ont accueilli comme un roi. Voici la cérémonie d’intégration de Mauro Icardi au Nef stadium :

Une spéciale dédicace à Muslera, Sacha, Nelsson et Mertens. Je vous kiffe tout simplement (en vrai Lucas Torreira aussi petit à petit).

Je veux clôturer cet article avec notre petite étoile porte-bonheur, Ali Yigit Buruk (le fils de notre nouveau coach), qui a réalisé le même rituel que Mauro Icardi après la victoire au stade de Kasimpasa :

L’attitude de Bafé 00:17 : « le football il a changé. »

À bientôt l’équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.