La Calcio Académie vous présente les 20 capitaines de la Serie A (22-23)

1

La Serie A va bientôt reprendre ses droits et chaque club a nommé son capitaine pour l’exercice à venir. Petit tour d’horizon des 20 joueurs qui porteront le brassard et qui auront le droit de rouspéter, un peu plus, contre les arbitres.

Serie A 2022-23 : Et les capitaines sont..

La Serie A va bientôt reprendre ses droits et chaque club a nommé son capitaine pour l’exercice à venir. Petit tour d’horizon des 20 joueurs qui porteront le brassard et qui auront le droit de rouspéter, un peu plus, contre les arbitres.

Tout le monde ne le sait peut-être pas mais aux origines du football les capitaines nommés pour chaque rencontre représentaient bien entendu leur équipe et leurs coéquipiers mais ils avaient aussi le rôle délicat d’arbitrer les matchs. Si les hommes en noir (maintenant de toutes les couleurs) ont rapidement fait leur apparition, les capitaines continuent d’être les messagers de leur club respectif. Au pays du Calcio-religion et des beaux parleurs (avec les mains mais pas que), ils tiennent une place de choix.

L’expérience avant tout

Parmi les différents profils de capitaine, les vieux briscards bien implantés sont légion. Et peu importe si les prestations sportives commencent à décliner ou si le temps de jeu est moindre. C’est le cas par exemple de Samir Handanovic qui continuera de porter le brassard de l’Inter alors que la relève pointe le bout de son nez, aussi bien pour le lui retirer (Brozovic et bientôt Barella) que pour lui piquer sa place tout court (Onana). Dans cette même catégorie, on trouve également Daniele Ciofani, 36 ans, qui n’a plus sa carrière devant lui mais rend de bons services à la Cremonese. Fabio Quagliarella, 39 ans, qui n’a plus besoin de présentation tant son rapport avec la Sampdoria est consolidé, Miguel Veloso, 36 ans, rarement sur le terrain avec l’Hellas mais taulier du vestiaire et notre bon vieux Franck Ribery, 39 ans, qui kiffe sa fin de carrière en Italie du côté de la Salernitana complètent cette short-list old school. Particularité de ce premier groupe (sauf pour Handa), leurs nombreuses absences. Dans ce cas de figure, le rôle du suppléant devient presque tout aussi important à tel point qu’il vaut mieux associer les deux. Fazio, par exemple, sera le second de Ribery et Bereszynski celui de Quagliarella.

Bonucci l’héritier, Di Lorenzo, l’élu

Les changements de brassard sont plutôt nombreux cette saison. Le cas le plus emblématique est celui de la Juventus qui voit la fin de la période Chiellini, parti à Los Angeles, et qui laisse le capitanat à son acolyte Leonardo Bonucci, souvent critiqué et vilipendé mais qui prend son rôle très au sérieux n’en déplaise à ses détracteurs. Passation dans le même style également à Lecce où Lucioni quitte la barque en laissant son compagnon de défense Alessandro Tuia prendre la succession. A Sassuolo, Magnanelli a tout bonnement décidé de mettre un terme à sa carrière. En toute discrétion, à l’image du personnage. Pour lui succéder, Dionisi a promu Gianmarco Ferrari, lui aussi défenseur central de metier. Le départ du Gallo, Andrea Belotti, a laissé un vide difficile à combler au Torino et Juric a fait de Sasa Lukic le nouveau chef du peuple granata. Une belle responsabilité pour le milieu de terrain serbe.

A l’Udinese, Bram Nuitynck a été carrément destitué alors qu’il est toujours au club. Andrea Sottil, pourtant ancien défenseur dans le même registre, lui a préféré Roberto Pereyra, déjà leader technique des Bianconeri. Le Napoli mérite un chapitre à part. Lorenzo Insigne est parti libre à Toronto et son successeur désigné, Kalidou Koulibaly a quant à lui prit la route des quartiers huppés londonien en signant à Chelsea. Dans l’embarras, Luciano Spalletti ne s’est pas laissé abattre et a fait élire le nouveau capitaine par les joueurs. Ces derniers ont choisi Giovanni Di Lorenzo. Sérieux, appliqué mais aussi un peu sous-estimé par une bonne partie du grand public, l’international italien est au moins reconnu à sa juste valeur par ses pairs ce qui est le plus important finalement.

Calabria et Pellegrini, les enfants du club

Changement également à l’Empoli où Filippo Bandinelli prendra la relève de Simone Romagnoli parti en Serie B du coté de Parma mais aussi à Monza où Galliani et Berlusconi ont plus d’un tour dans leur sac. Pour convaincre un peu plus Matteo Pessina de rejoindre le promu lombard, les deux anciens dirigeants milanais lui ont offert le brassard, n’en déplaise à Mario Sampirisi capitaine de l’historique montée en Serie A. Il n’en fallait pas beaucoup plus au champion d’Europe pour dire oui au club de sa ville et de son cœur. Celui de Davide Calabria battra certainement très fort le 13 aout prochain puisqu’il devient à part entière le nouveau capitaine du Milan et aura l’honneur ce jour-là d’entrer le premier sur le terrain du Giuseppe Meazza avec le maillot rossonero floqué du scudetto tricolore réservé aux champions d’Italie. Une belle revanche pour cet enfant du club qui n’était même pas titulaire lorsqu’il évoluait chez les Allievi.

Si les nouveautés sont nombreuses, il y a des valeurs sures qui ne changent pas. Lorenzo Pellegrini est toujours le capitaine de la Roma dans la lignée de ses prédécesseurs romains, Totti et De Rossi et Ciro Immobile celui de la Lazio. Alessio Romagnoli, tifoso laziale et ancien capitaine du Milan, fraichement arrivé aux ordres de Maurizio Sarri attendra son tour. On ne modifie rien non plus du côté de Bergame avec l’italo-bresilien d’origine frioulane Rafael Toloi dans le rôle du meneur ni à Bologna où Roberto Soriano sera toujours le capitaine des Felsinei. Idem de l’autre coté des Apennins avec Cristiano Biraghi heureux capitaine d’une Fiorentina ambitieuse sous la houlette de Vincenzo Italiano.
Le dernier club de notre liste est le Spezia Calcio qui ne sait pas de quoi l’avenir de son capitaine Giulio Maggiore sera fait puisque radio mercato l’envoi de façon insistante au Torino. Si tel est le cas, les changements seront plus nombreux (11) que les maintiens et il se murmure que se sera Emmanuel Gyasi qui prendra la succession chez les Bianconeri de Ligurie.

1 thought on “La Calcio Académie vous présente les 20 capitaines de la Serie A (22-23)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.