La Forez Académie prépare sa finale

Et au milieu coule une rivière (de merde…)

Mes b’lets, on est encore en train de vivre une belle intersaison de merde du côté des Verts. Le Glaude a mis les mains dans le cambouis, et quand il fait de la mécanique, ça éclabousse tout le monde, y compris les tauliers. Entre dégraissage forcé, bisbilles avec les Anglais, avertissements de la DNCG et affaire Ruffier, Sainté anime encore une fois les gazettes, et laisse les bajafleux débigoiser derrière les b’nons tandis que l’équipe poursuit sa préparation en vue d’une finale de coupe de France historique.


1- L’effectif :

Les Verts version Glaude, c’est d’abord un greuaaaaaaaand coup d’balai ! Exit les Aholou et Cabaye dont les contrats ne sont même pas reconduits pour la fin de saison. On en profite aussi pour vendre des éléments qui ont une valeur marchande et qui étaient voués à tâter plus le banc que le ballon : exit donc Honorat (vers Brest) et Vagner (vers Metz) pour presque 10M€ le package, deux Bouanga (oui, oui, quelle affaire), ou un Diony (et oui…). Ce bon Loïs d’ailleurs, on lui cherche une porte de sortie, mais ça s’apparente plus à une voie de garage : il est parti pour enchaîner les parties de FIFA chez lui encore une saison. Côté arrivée, Sainté ne fera pas dans le clinquant cette année, l’heure est aux économies. C’est donc Krasso (en provenance d’Epinal), Karamoko (en provenance de Béziers) et Neyou (en provenance de la réserve de Braga…) qui viennent grossir les rangs stéphanois. Vous ne les connaissez pas, moi non plus, mais Krasso a déjà marqué 3 fois en amical, et Karamoko a aligné une bonne perf face à Nice. Neyou vient tout juste d’arriver, il a montré quelques belles choses en peu de temps, mais c’est encore trop tôt pour se faire une idée. On a aussi scruté le retour de Moukoudi, tout juste revenu en France pour palier l’absence de Saliba pour la finale: le gazier est prêt. Toujours aussi costaud, il semble avoir gagné en assurance pendant son prêt, ce qui est tout bénéf’ pour nous.

Pour les recrues, il va surtout falloir compter sur les promotions. Après Saliba (déjà il y a deux saisons), Abi et Fofana (la saison dernière), on voit arriver des nouveaux comme Rivera ou Gourna-Douath qui peuvent prétendre à jouer régulièrement cette saison. Le jeune Moueffek est à surveiller aussi, tout comme Maçon, non formé au club et déjà présent depuis janvier, mais qui a maintenant ses 6 mois d’adaptation dans les pattes, et qui pourrait lui aussi intégrer la rotation. Surtout vu la faiblesse des ailes défensives avec Palencia, Trauco et Silva qui sont souvent cités sur la liste des transferts. Dans les bois, le très prometteur Bajic va devoir gratter des minutes de jeu pour confirmer tout son potentiel, et l’affaire Ruffier (voir plus loin) pourrait bien faire ses affaires. Il a montré de bonnes choses contre Nice et Charleroi, à voir s’il peut confirmer en Ligain cette saison. On reviendra un peu plus loin sur le cas Aouchiche, toujours pas stéphanois à l’heure qu’il est alors qu’il vient tout juste de fêter ses 18 ans (le 15 juillet).

Pour le reste, Hamouma annoncé sur le départ est toujours là et a même porté le brassard de capitaine lors de la 2e mi-temps face à Nice, preuve que Puel l’apprécie. Khazri fait sa 1e préparation physique sans compétition l’été depuis deux ans, et il pourrait redevenir le joueur décisif qu’il a été chez nous il y a deux ans. On attend aussi au tournant les « tauliers » M’Vila et Kolodziejczak qui sortent d’une saison dégueulasse : on ne leur pardonnera un nouvel exercice aussi pourrave. Perrin a été prolongé jusqu’à la finale (cadeau empoisonné à mon avis…), Debuchy va donc sans doute devenir le nouveau capitaine des Verts après son départ. Diousse est toujours chez nous, il aura pour l’instant fait un seul bon match (en 2,5 saisons) : son premier. On attend aussi avec impatience le retour de Youssouf, blessé depuis 6 mois, et on espère que Boudebouz va capitaliser sur son but libérateur face à Rennes pour montrer qu’il n’est pas uniquement le joueur de coups d’éclats qu’il a été jusque là.


2- La compo :

Allez, je me lance sur une compo probable pour la finale. Je n’ai vu que trois mâches de prépa jusqu’à présent, et comme Youssouf ne sera pas remis, Saliba ne sera pas présent, je tente une compo avec  les forces en présence. Restent les incertitudes Kolodziejczak et Camara : normalement suspendus pour la finale, ils pourraient voir leur sanction s’appliquer plutôt en championnat du fait de l’annulation des mâches en fin de saison qui n’aurait jamais dû les priver de cette rencontre. Maintenant, j’ai été assez impressionné par les performances de Rivera et Gourna-Douath en matches amicaux, je me dit qu’ils pourraient bien sauter respectivement Hamouma et Camara (sans avoir besoin de suspension pour justifier ça). Puel ne fait pas de l’expérience le critère principal : les meilleurs jouent, selon la forme du moment.

Puis pour la saison à venir, Perrin sera parti, on va rebattre les cartes en défense. Moukoudi a sorti une prestation solide face à Charleroi : s’il confirme, il pourrait bien s’affirmer comme un concurrent sérieux dans l’axe. Puel ne semble pas convaincu par Silva ou Trauco, il peut tenter Maçon qui peut jouer aussi sur ce côté. Par contre, le Z devrait reprendre sa place dans l’entrejeu mais en attendant, Camara devait toujours bénéficier des faveurs de Puel. Pour Hamouma, comme d’hab : il va débuter, se blesser et disparaître puis revenir en fin de saison si le COVID-20 nous laisse tranquille. Rivera aura clairement sa chance, et ne pas oublier non plus Krasso qui vient de claquer son 3e pion en autant de mâches amicaux.


3- Les dramas :

Une intersaison des Verts ne serait pas une véritable intersaison sans ses rebondissements et ses polémiques à la con. Et on a été plutôt gâtés cette année.

3.1- A Saint-Denis sans Wilo

Arteta nous a fait espérer, puis le couperet est tombé : Sainté ne pourra pas compter sur son défenseur central prêté par Arsenal. Certains avancent que les Verts n’ont pas voulu renoncer à une prime de 2,5M€ si Saliba jouait son 17e mâche avec les Verts (en l’occurrence la finale de la Coupe de France). Le Progrès nuance cette version en affirmant que les Gunners ont surtout insisté pour que Saliba se rende à Londres pour effectuer une dizaine de jours de tests physiques juste avant la finale, ce qui n’était pas compatible avec la vision de Puel sur la préparation de cet évènement. On a aussi pu lire qu’Arsenal voulait des garanties financières en cas de blessure de Wilo : à savoir que Sainté paye une grosse partie de son salaire durant sa potentielle période d’indisponibilité, soit des conditions impossibles à tenir pour les finances actuelles du club. Donc pas de Saliba côté Sainté : grosse déception aussi bien pour les supporters que le joueur, qui n’avait déjà pas pu jouer la finale de la Gambardella en 2019, Gasset l’ayant réquisitionné pour le sprint final pour les places européennes.

3.2- Ahouiouiouiouichiche !

Depuis 3 mois et les premiers articles, les supporters sont en haleine pour Aouchiche qui facture 3 mâches avec le PSG. Son véritable fait d’arme est d’avoir été désigné deuxième meilleur joueur du dernier mondial des U17. Milieu technique, doué dans les transmissions, c’est un bel espoir français que le club parisien laisse filer avant qu’il ne signe son premier contrat pro… Depuis les premières touches en décembre dernier, Puel a convaincu le joueur, qui devrait bien s’intégrer dans son plan de jeu. Ça fait des mois qu’on nous alimente en brèves sur ce transferts… Et pour cause : Aouchiche a 3 agents, qui attendaient tous qu’il fête ses 18 ans pour pouvoir toucher une prime sur la signature de son contrat… Quelque chose me dit que le jour où le joueur voudra partir, ce sera un sacré cirque aussi.

Pour autant, le feuilleton n’est pas fini puisque le joueur n’a toujours pas signé. Il devrait cependant le faire en début de semaine prochaine, mais jurisprudence Trémou-Puygrenier, on s’enjaillera lorsque ce sera officiel. Toujours est-il que malgré l’indemnité de formation pour le PSG (500K ou 1,2M ?) et la prime à la signature pour le joueur (on parle de 4M), Sainté ferait une sacrée opération avec un jeune prometteur, qui apporterait autant sur le terrain que dans les caisses le jour de son départ. Comme un symbole de la politique menée par le Glaude et Buisine, même si Aouchiche ferait figure de diamant au milieu des jeunes pousses.

3.3- La DNCG se rappelle à notre bon souvenir

Ça faisait des années que cela ne nous était pas arrivé, mais la DNCG n’a pas validé le budget des Verts pour la saison prochaine sans encombre. Avec la saison calamiteuse qui vient de se terminer et les gros salaires voulus par Gasset qui plombent l’effectif, les Verts sont devenus de mauvais élèves pour le gendarme financier français. Officiellement, la DNCG a donné « un sursis dans l’attente d’éléments complémentaires demandés au club ». Le club a publié dans la foulée de la décision un communiqué visant à affirmer que les éléments seraient communiqués « en toute sérénité ». Depuis, silence radio, et nos fesses commencent à jouer des castagnettes, surtout quand on voit ce qui se passe avec Ruffier…

3.4- De légende autoproclamée par son agent à boulet financier

Le plus gros gâchis de ces derniers mois. L’un des meilleurs gardiens de ces 40 dernières années est en train de se faire dégager comme un vulgaire Sanogo. Ecarté par Puel juste avant le mâche contre Reims (26e journée purée… Deux journées plus tard, tout s’arrêtait), la Ruff refusait de s’asseoir sur le banc, ce qui entraînait automatiquement son exclusion du groupe par Puel. Le lendemain, son « agent » Patrick Glantz donnait une interview complètement hallucinante dans laquelle il mettait son client au statut de légende du club, et dézinguait Puel qui était pour lui la source du problème.  Ruffier n’a jamais pris la parole pour démentir les propos, et la relation déjà tendue entre le coach et son gardien est devenue complètement brisée. Ajoutons à cela le départ de Fabrice Grange (entraîneur des gardiens et grand défenseur de Ruffier), et on voit bien que la porte de sortie est devenue grande ouverte pour le gardien stéphanois. Dernière actualité en date : la Ruff est convoquée à un entretien mercredi prochain avec la direction. En attendant, il a été mis à pied, et la rumeur évoque un manquement à l’entraînement de vendredi dernier, qui ne concernaient que les joueurs non retenus pour le mâche amical face à Nice, ce qui était son cas. On dit aussi que la Direction se servirait d’un faux prétexte pour économiser l’un des plus gros salaires du club (presque 3 M€ annuels).  Je n’ai pas encore le fin mot de l’histoire mais on est clairement sur la conclusion de Ruffier chez les Verts : le meilleur gardien que je n’ai jamais vu jouer sous le maillot vert rate sa sortie, comme un symbole de ses quelques toiles aériennes qui n’ont pourtant jamais autant tâché sa réputation que celle-là.

EDIT : les bruits de chiottes sur le Ruffier-gate n’en finissent pas, et les vautours s’en donnent à cœur joie. La dernière rumeur dit qu’il aurait été interdit de centre d’entraînement via remise en mains propres d’une lettre d’huissier. Ce qui est une procédure classique en cas de mise à pied. L’histoire n’est clairement pas partie pour bien se finir…

Voilà, un petit résumé de la situation actuelle avec des espoirs (Forza Puel, et la jeunesse au pouvoir), et des déceptions (Saliba, Ruffier). On va finir sur une note d’espoir : alors que je zappais sur les chaînes de la TNT dimanche soir, je suis tombé pile sur la rediffusion du quart de finale Sainté/Kiev sur la chaîne parlementaire, juste au moment où Revelli déborde et centre en retrait pour Rocheteau. La conclusion d’un des plus beaux exploits des Verts, alors que tout le monde les voyait perdants. Un peu comme cette année face à Paris. J-9 mes b’lets…


Roland Gromerdier (avec l’aide bienveilleuante de Gruger Rocher)

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

8 commentaires

  1. Article clairvoyant et (tristement) lucide…
    Je plussoye totalement.
    Entre espoir et appréhension… Toutes deux liées à la jeunesse et à la qualité des Fofana, Gourna Douath, Rivera (bel homme !) peut être Aouchiche…
    Les belles prestations de boudebouz et hamouma… L’espoir de revoir m’villa, kolo et Kahzri à leur niveau….
    Ça peut être une très belle saison… Si ce n’est la touille dûe à l’incertitude du dernier rempart….
    Et l’interrogation quant à une vague de pillage des jeunes l’an prochain…
    Bel article ! Merci Roland !

    • Merci pour le retour. On espère tous que l’amalgame va se faire entre les jeunes et les moins jeunes pour qu’on puisse espérer quelque chose de beau cette saison. Puel fait le ménage, dans l’organisation et dans les têtes, et ça me va. Pourvu que ça marche, mais la direction prise semble être la bonne.

      • Entre temps, on apprend que Kolo et Camara ont été blanchis et seront dans le groupe pour la finale

  2. Bel article en effet, mais surtout un début de honte sur l’attitude du club envers Ruffier. On en a avalé des couleuvres, mais celle-là fait mal.

    • Je vais attendre d’avoir toute l’histoire avant de cracher sur l’un ou sur l’autre. Le club
      a été merdique dans sa gestion du cas Printant, mais n’oublions pas que Ruffier est très loin d’être clean depuis le début des emmerdes… Et j’adore le joueur pourtant, mais là, il a aussi fait de la merde.

  3. Euh… Sainté/Kiev, c’était un quart, pas une demi… En demi, c’était le PSV.

  4. Superbe chronique Roland ! C’est un peu le blues dans les coulisses, c’est mle moins qu’on puisse dire…Mais sur le terrain, belle équipe et bel esprit ! Très encourageant…La fin de Ruffier est triste à pleurer…! un peu comme celle de Carnus et même celle de Curko, quand le Sphinx l’avait envoyé sur le banc… dommage ! ALV !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.