La Jup’ Académie explique le tour final et vous embrouille un peu plus

Salut les filles !

6ème journée de PO1, 5ème journée de PO2. Du coup, c’est pas évident de trouver un titre clair et précis.

Comme les matchs de PO2 n’ont pas été très intéressants (bien qu’il y ait encore du suspense pour savoir qui perdra en finale de PO2 contre La Gantoise), on passera rapidement dessus.

J’ai choisi de me concentrer sur les PO1 où l’on peut observer un resserrement général à quatre journées de la fin.

Un point aussi sur le tour final, ce mini-championnat pour la montée, dont on vous avait jusqu’ici épargné les méthodes de sélection des équipes. Vous allez donc découvrir comment, théoriquement, un relégué en fin de saison pourrait très bien le disputer.

 

PO1

Si Lokeren est toujours décroché (et devrait le rester) et Genk à l’arrêt, Bruges et le Standard se relancent en battant les deux premiers au classement.

Lokeren-Genk

Battu lors de ses deux derniers matchs (au Standard et contre Bruges), Genk doit réagir et l’emporter face à Lokeren qui n’a plus beaucoup d’espoir de décrocher une place européenne dans ces PO1, malgré une belle victoire la semaine passée face à Liège (4-1).

Mais les Limbourgeois devront se contenter d’un 0-0, le troisième match consécutif sans marquer. Si Genk a eu quelques occasions intéressantes (Plet, 25’ et 29’), c’est Lokeren qui était le plus proche d’ouvrir le score. Mais Harbaoui (70’, 79’) a à chaque fois échoué face à un grand Köteles.

Bruges-Anderlecht

De Bock est suspendu, Vadis Odjidja a fini sa saison après une blessure : Bruges doit encore bricoler et est même obligé de titulariser Carl Hoefkens en défense centrale. Ça c’est moche.

À Anderlecht, Jovanovic et De Sutter sont sur le banc : et ouais, fallait gagner à Zulte-Waregem, bande de tapettes en mauve et blanc. Suarez est aligné sur l’aile gauche. Guillaume Gillet revient après une longue suspension. Van den Brom n’a peur de rien et l’aligne dans le trio du milieu (le problème n’est pas la qualité de ses perfs au milieu, c’est juste que ça oblige à titulariser Wasilewski le simulateur en arrière droit, et faut avoir des couilles pour encore oser faire ça).

Lors du premier quart d’heure, Bruges est malmené, Anderlecht fait très forte impression. C’est donc Maxime Lestienne qui ouvre le score à la 13’. Oui, oui, le Brugeois : alors qu’Anderlecht joue rapidement un coup-franc à 30m de ses buts, Klejstan glisse, Donk récupère, fait un petit piqué vers Lestienne et gagne son duel avec Proto. Dès lors, le match sera beaucoup plus équilibré, avec quelques occasions franches de chaque côté.

 36 meunier

Thomas Meunier dans ses œuvres. Certes, c’est face à Safari, mais quand même.

À l’heure de jeu, Lestienne récupère le ballon côté droit, percute, repique dans l’axe et enroule du gauche dans le petit filet opposé avec l’aide du poteau : non seulement c’est joli, mais en plus ça fait 2-0 !

Le match est relancé deux minutes plus tard, quand Bruno devance la sortie de Kujovic pour le 2-1. Ça part alors de tous les côtés, Bruges jouant les contres à fond, et Anderlecht tentant de s’approcher du but brugeois par tous les moyens.

Et à la 93’, c’est le drame. Sur le dernier long ballon, Bruges décide de jouer le hors-jeu.net. C’est raté. M’Bokani file au but, Duarte n’a pas le choix, il l’attrape par le maillot : pénalty, carte rouge. L’entraîneur d’Anderlecht ne veut pas regarder, son équipe ayant déjà raté 10 pénaltys cette saison (aucune faute de frappe).

 36 anderlecht

Réaction de l’entraîneur anderlechtois après le pénalty.

Je pense que vous l’avez compris : il faudra désormais parler de 11 pénaltys ratés (sur 17 toutes compétitions confondues, séance de TAB exclue). L’arbitre, peut-être par peur de ridiculiser Anderlecht une seconde fois en quelques secondes, aurait dû faire retirer le pénalty, puisqu’au moment du tir, le gardien est avancé d’un mètre et cinq brugeois sont dans la surface.

Côté brugeois, la victoire fait perdre la lucidité, et Hoefkens souhaite montrer qu’il est « encore un des meilleurs défenseur central de Belgique ».

Standard-Zulte

Dernier match de cette journée, le Standard et Zulte-Waregem s’affrontaient en connaissant les autres résultats. En cas de victoire des Rouches, le Standard reviendrait donc à 2 points de la première place. L’Essevee était assuré de garder la tête, mais pouvait prendre 4 points d’avance sur le deuxième à quatre journées de la fin.

Mircea Rednic change le 11 qui s’est pris une branlée à Lokeren la semaine passée : Laurent Ciman est sur le banc. Jelle Van Damme blessé, Vainqueur devient capitaine. À Zulte, aucun absent notable, le 11 type est aligné.

Malheureusement, l’enjeu a un peu tué le match. Les deux équipes sont tétanisées en première période (une seule occasion, une frappe de Berrier à la 4ème à côté pour Zulte). Le seul but du match sera pour le Standard, par M’Poku sur pénalty (50’). Les Rouches s’en sont contentés, et hormis une reprise de volée de Hazard qui frôle le poteau, Zulte-Waregem n’a jamais semblé en mesure de revenir.

Le classement :

 36 PO1

Les deux premiers ont perdu, les deux suivants ont gagné, les deux derniers ont fait nul.

Attention, hypothèse « rêvée » et réaliste de la prochaine journée pour une fin de championnat de folie:

Zulte-Genk. Zulte n’est pas génial à domicile, Genk va forcément finir par marquer ? victoire de Genk.

Anderlecht-Standard : Anderlecht va mal (5/18 dans ces PO1), le Standard va bien mieux mais n’est pas à l’abri d’une contre-performance ? match nul.

Bruges-Lokeren : Bruges est supérieur à Lokeren, reste sur une perf solide face à Anderlecht et joue à domicile ? victoire de Bruges.

Ce qui nous donnerait dans la course au titre :

1 – Bruges 40

2 – Zulte 40

3 – Anderlecht 40

4 – Standard 39

5 – Genk 39

PO2A

Situation toujours confuse dans ce groupe, avec Courtrai-Mons en suspens. Pour rappel, on en a parlé ici, la victoire de Courtrai 3-0 pourrait être transformée en victoire de Mons sur tapis vert 5-0.

La suite de l’affaire : La direction de Mons a déclaré qu’elle ne porterait pas plainte, parce que le match était de toute manière déjà joué (l’erreur intervenant à 3-0, à la 89’), et que Mons a de bonnes relations avec Courtrai. En fait, Mons était persuadé que la commission des litiges allait lui donner la victoire. Ce que cette dernière ne fit pas, validant la victoire de Courtrai. Mons change alors d’attitude et fait appel de la décision, « parce que ça ne sert à rien qu’il y ait un règlement si on ne le respecte pas. » Réponse attendue le vendredi 3 mai.

Lierse-Mons

Lierse, en pleine préparation de la saison prochaine, continue de tester ses jeunes. Ce week-end, première apparition pour Jasper Van der Heyden, fils de Stephan, ancien Diable Rouge présent à la Coupe du Monde 1994 et ancien joueur de Bruges et de Lille.

Mons s’impose 0-1, grâce à un nouveau but de Jarju qui, avec ce 12ème but personnel, revient à hauteur du meilleur buteur du club Jérémy Perbet, parti depuis 4 mois à Villareal.

La Gantoise-Courtrai

J’ai cru que La Gantoise ne marquerait jamais. Archi-dominateurs, les Gantois ont probablement battu le record du nombre de tirs dans un match cette saison. Un seul but sera inscrit, une jolie frappe de M’Boyo à un quart d’heure du terme.

 36 PO2A

Si la commission valide une deuxième fois la victoire courtraisienne face à Mons, alors La Gantoise est déjà qualifiée pour la finale des PO2, qu’elle disputera contre le vainqueur de l’autre groupe.

En revanche, si la commission donne Mons vainqueur sur tapis vert, alors tout se jouera lors de la dernière journée : les deux équipes s’affronteront, à Mons.

PO2B

La situation était plus drôle avant ces matchs : les 4 équipes se tiennent en 2 points, donc tout le monde peut encore se qualifier. Elle l’est encore plus après : les deux équipes se tiennent toujours en 2 points, mais les trois premières équipes sont à égalité.

Malines-Beveren

Pour moi, Malines est la meilleure équipe de ce groupe. Problème, l’équipe est dernière avec 4 points et n’a plus le choix : il faut gagner.

Sur deux coups de pied arrêtés, le défenseur trinidadien Sheldon Bateau inscrit ses deux premiers buts en Jupiler League, un rêve de gosse qui se réalise, et Malines s’impose donc 2-0.

OHL-Charleroi

Affreux, affreux, affreux. Le match au sommet du groupe fut pathétique. J’ai pris plus de plaisir en regardant Reading-QPR, pour vous dire à quel point c’était indigeste. La frappe en touche était probablement le moment fort de la première période.

La deuxième période commence mieux : le Carolo Guillaume François trouve le poteau. 5 minutes plus tard, OHL obtient un pénalty. Aaaaah, enfin un but. Et bien non. À côté. À pleurer.

 36 PO2B

Charleroi est donc en tête, malgré une seule victoire en 5 matchs. Suivent Louvain et Malines, derrière à la différence de buts (et au nombre de buts inscrits). Waasland-Beveren est dernier avec 5 points et est quasiment éliminé, puisqu’il y a forcément un affrontement direct entre deux équipes mieux classées (Charleroi-Malines en l’occurrence). Il faudrait un nul dans ce match, et une victoire de Beveren par six buts d’écart. Lol.

Toutes les vidéos (PO1 et PO2) sont ici.

Tour final

Les PO3 ayant rendu leur verdict, on a donc droit maintenant au Tour Final. Le vainqueur sera en première division la saison prochaine.

Ce mini-championnat est composé d’une équipe de première division (le Cercle Bruges, vainqueur des PO3) et de trois équipes de deuxième division. Le vainqueur de D2 est directement promu, mais les 3 équipes présentes au Tour Final ne sont pas, théoriquement, les 2ème, 3ème et 4ème : le championnat de D2 comporte 18 équipes, soit 34 journées. Celles-ci sont divisées en 3 tranches :

1ère tranche : Journée 1 à 10 (10 journées).

2ème tranche : Journée 11 à 22 (12 journées).

3 ème tranche : Journée 23 à 34 (12 journées).

Chaque vainqueur de tranche gagne sa place au Tour Final. Si le champion remporte une tranche, la participation au TF revient à l’équipe la mieux classée n’ayant pas gagné de tranches. Voilà, c’est ridicule, mais au moins ça n’est pas vraiment compliqué à comprendre. Sauf qu’en pratique, ça l’est beaucoup plus, puisque les terrains sont pourris, il y a des dizaines de matchs remis l’hiver, et donc on peut jouer le dernier match de la Tranche 2 juste avant le dernier match de la Tranche 3, quand les terrains seront de nouveau praticables et quand on aura trouvé une place dans le calendrier. Donc c’est un bordel monstrueux.

36 TF

Cette saison, le White Star Woluwé a remporté la première tranche et pouvait donc préparer dès octobre le TF qui a lieu en mai. Néanmoins, imbroglio dans l’imbroglio, le WSW a de grosses difficultés financières (cessation de paiement) et n’est pas encore sûr, à 4 jours du début du TF, d’être de la partie. Saint-Trond récupèrerait cette place si le White Star n’est pas autorisé par l’Union Belge à jouer. Pour tout vous dire, j’ai un peu de mal à suivre ce qui se passe. Le WSW a recruté un nouvel entraîneur (Ludovic Batelli, ex-Amiens notamment), l’Union Belge demande de nouvelles exigeances à 24h de l’étude du dossier. La décision doit donc être rendue ce mardi 30 avril, mais la direction de Woluwé souhaite obtenir un report, report qui sera étudié ce soir au moment de l’ouverture de la séance destinée à rendre la décision finale. Bienvenue en Belgique.

Oostende ayant remporté les 2 dernières tranches et étant champion, les deux dernières places reviennent aux 2ème et 3ème : le Royal Mouscron-Peruwelz (promu de D3 en 2012) et le KVC Westerlo (relégué de D1 en 2012).

Le calendrier est ici.

Et puis pour vous montrer à quel point c’est le bordel, le Beerschot, relégué de première division la semaine dernière, repartira au mieux en D3.

Chères lectrices, chers lecteurs, n’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur Facebook. On s’enverra des pokes, on discutera du suspense du plus beau championnat du monde, mais aussi du triplé de Christian Benteke avec Aston Villa qui, avec un total de 18 buts, lui permet de battre 2 records : le meilleur buteur d’Aston Villa sur une saison (DTC Dwight Yorke) et le recordman de buts pour une première saison en Angleterre (DTC Thierry Henry).

Viendez retrouver notre pote Bart Van den Van Krrr, il se fera un plaisir de vous accueillir. Il a même pensé à ceux qui préfèrent Twitter. Et pour finir, si vous ne l’avez honteusement pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

À tantôt,

Jean-Marie Pfouff

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

12 commentaires

  1. Putain la Belgique c’est génial.
    Sans déconner, comment les mecs ont eu l’idée de cette histoire de tranches, même pas égales en plus ?

    Sinon pour la qualif européenne comment ça se passe ? Qui est qualifié en quoi ?

  2. AAAh putain ce bordel !!! Que c’est beau !! Et les PO1 qui deviennent encore plus bordeliques !!

    @Coco Pour la qualif’ européenne. Les 2 premiers sont qualifiés en LdC. Le 3ème qualifié en EL et le 4ème doit jouer une « finale » contre le vainqueur du match entre le 1er des PO2 A et le 1er des PO2 B.

    Pour plus de clarification, un beau schéma des Moustache Football Club : http://www.moustachefootballclub.com/articles/2011/2/la-jupiler-pro-league-:-une-mauvaise-blague-belge.html

  3. @Coco : je ne sais pas d’où vient cette idée, je ne l’ai jamais vue dans un autre championnat.

    D’autant qu’au final, une fois que tu as bien pigé comment ça fonctionne, tu te rends compte que ça ne sert à rien, puisque les clubs sont au bord de la faillite et tout se joue au tribunal.

    Avec ce système, je ne suis pas plus étonné que ça des soupçons de fraude sur des matchs de D2… Franchement, le White Star savait dès octobre que tout se jouerait sur les matchs de mai, à moins d’aller chercher le titre… Une fois la 1ère tranche finie, les 24 matchs restants ne sont que de la préparation, rien n’empêche à un moment ou à un autre de lever le pied…

    Quant aux qualifs européennes, Bart en a parlé. Pour être un poil plus précis sur leur entrée en lice, on en avait parlé ici, dans la deuxième partie : http://horsjeu.net/academies/la-jup-academie-derniere-journee-et-explications-des-play-offs/

    @Luke : pour qu’on s’y intéresse. Et ça marche, tant pis pour la crédibilité. La Fédé Néerlandaise avait un honneur, elle a vite arrêté cette mascarade.
    La Turquie avait également des play-offs entre les 6 premiers de première division l’année passée (même système de division des points). Je ne sais pas si ça a été reconduit…

  4. Imaginons que le White Star, qui a gagné la tranche 1 (donc qualifié pour le tour final), s’était fortement relâché et avait fini dernier (donc automatiquement relégué, je suppose), qu’en serait-il de sa situation s’il gagne le tour final ? Il descend ? Il monte ? il reste en D2 pour équilibrer ?

  5. @Jo Privat : j’ai envoyé un mail à l’Union Belge la semaine passée, je n’ai toujours pas eu de réponse.

    Mais ça mérite d’être éclairci, parce que c’est théoriquement possible.

    Les 3 relégables cette saison (2 sont relégués directement, 1 passe par un barrage avec un/des club(s) de D3) ont 30 points, mais il fallait 41 points il y a deux ans pour être hors de la zone rouge.

    « Dès que j’aurais de plus amples informations, croyez bien que vous en serez les premiers informés. »

  6. Oué.

    De la même manière, un club complètement naze pourrait avoir 0 point au bout de 22 journée, et ses dirigeants se dire « puisque c’est mort, on fait jouer les jeunes ». Et les jeunes s’avèrent très bon et remportent la 3e tranche, ce qui n’empêche pas de finir dernier. Bon scénario à la con, soit. Mais système à la con aussi.

  7. L’administration française a encore beaucoup à apprendre du football belge pour simplifier ses process.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.