Real Sociedad-Valence (4-2) : la Txuri-Urdin académie livre ses notes

There is one love, one life, and only one king

Aupa !

Paraît que le sujet de la semaine en Espagne concernait le Roi. Les Espagnols n’en veulent plus et manifestent dans les rues pour le faire savoir. Et ils veulent quoi, mon verre au cul aussi ? Je peux te dire que ça gueulait au bar (enfin au café, mais ça fait pédé) cette semaine.

« Ander : Il leur arrive quoi à tous chialer leur mère comme ça contre le Roi ? Est-ce qu’on leur a demandé quelque chose ?
Mikel : En même temps je les comprends, ils rêvent tous de l’avoir chez eux.
A : Moi je me suis dit que c’était peut-être pour tout le mal qu’il avait fait à Madrid cette année.
M : Nan, tu crois ?
Patxi : Moi je crois surtout qu’ils savent plus combler tout leur temps libre ces putains de chômeur. Si j’étais pas foutu dans ce putain café de pédé à servir des chocolats chauds à des tantes incapables d’enquiller trois verres au p’tit dej, moi aussi je serai dehors pour foutre des doigts à tous ces espagnols.
M : En même temps pour ça on a ETA. Et ils se contentent pas de leur foutre que des doigts au cul.
A : Sympa ta vie Mikel, en attendant ça résout pas le problème. Est-ce qu’on gueule pour demander le départ de Messi ? Non ! Et pourtant c’est pas l’envie qui me manque. Alors qu’ils arrêtent de nous emmerder avec notre Roi.
P : Je crois que vous avez pt’être raison les gars.  Ils ont peut-être compris que s’il restait chez nous ça risquait de leur enlever toute chance de titre l’année prochaine. Et puis il a quand même mis un triplé à Bernabeu et inscrit le but de la victoire à Calderon, ça a dû gueuler sur Madrid.
A : On parle de Xabi Prieto en même temps, le seul à cumuler les fonctions de Roi et de Dieu.
P : Faut comprendre le complexe d’infériorité des Espagnols après. »

Bah ouais les gars, le seul Roi ici c’est Xabi Prieto. Juan Carlos est déjà mort. La seule chose à laquelle il serve encore c’est à dépenser de l’argent que l’Espagne n’a plus. Si au moins il pouvait faire don de cette thune à l’Athletic, ils commencent presque à me faire de la peine. Alors ils sont tous là les chômeurs, dehors, à gueuler contre la monarchie, contre le méchant Roi empêtré dans un paquet de scandales. Parce qu’ils croient quoi ? Que l’Juan Carlos il va prendre la parole demain pour dire « Mais oui ! Je vous ai écoutés ! Pour la première fois en 100 ans ! Je m’en vais ! Je quitte le pays ! La monarchie c’est fini ! Vive la République ! ». Tocards. Quitte à perdre le temps que vous devriez passer devant un conseiller Pôle Emploi blasé comme son cul après une gastro de 10 jours, autant que vous le passiez à crier à la gloire de Xabi Prieto, au moins-là vous serviriez à quelque chose. Connards.

Après avoir, comme chaque semaine, fait passer le temps en insultant ces putains d’Espagnols (qui tendent dangereusement à se franciser), place au week-end et au foot. On va enfin savoir dimanche si la série qu’on tient depuis le 4 novembre (une seule défaite) sert réellement quelque chose avec la réception de Valence dimanche. Les seuls à coller au cul de notre 4e place, 2 pts derrière nous. Une victoire, et on met la 5e place à 5 points, avec encore 5 matchs à jouer. Autant dire qu’on aurait une couille et demie en barrages de LDC. Le match aller avait tourné à la partouze avec un 5-2 à Mestalla. Pas de raison qu’on fasse pas aussi bien chez nous. D’autant que l’effectif est quasi-complet, seul manque Griezmann. Pas grave, y a toujours Montanier pour faire parler du résultat en France.

Pre-jokoa :

« Toute façon, j’ai compris comment vous marchiez maintenant les gars. Un nul dégueulasse le week-end dernier contre Osasuna histoire de me faire croire qu’il faut que je mette le paquet sur Valence, et vous gagnez facilement à l’arrivée. Moi c’est pas mon problème, c’est vous qu’allez bosser deux fois plus l’année prochaine. Pour moi ce sera du pain bénit : plus de matchs, plus de trolls. CQFD. Niveau compo, j’ai plus envie de me faire chier maintenant que c’est presque fini. Alors on garde l’équipe habituelle, Chory tu remplaces Antoine blessé et hop. Ne recommencez juste pas un 0-0. Perdez au pire, mais par pitié offrez-moi des buts. »

Compo Valence

Jokoaren :

2’ : Longue ouverture pour Vela à droite. Sa frappe enroulée frôle poteau.

6’ : Bravo sort un coup-franc frappé par Jérémy Mathieu en pleine lucarne. WTF ?

20’ : Dani Parejo frôle la lucarne sur un coup-franc aux 20 mètres.

23-24’ : Chory Castro obtient deux fois la même occasion dans la surface de Valence. Les deux fois il met plus de temps à frapper qu’une centenaire à crever en maison de retraite à 3000 boules par mois la chambre.

25’ : Cissokho centre au premier poteau pour la tête de Soldado devant Iñigo. 0-1.

29’ : Soldado lobe Bravo parti à sa rencontre. Le gardien Basque dévie le ballon de la main en dehors de sa surface. Ce qui ne semble pas déranger l’arbitre plus que ça.

34’ : Corner joué à deux entre Vela et Chory Castro qui centre au deuxième poteau pour la reprise de volée d’Iñigo complètement seul. 1-1.

37’ : Coup-franc de Chory Castro qui frôle le poteau gauche de Valence

38’ :

Mathieu n’a finalement pas changé. C’est rassurant.
Mathieu n’a finalement pas changé. C’est rassurant.

40’ : Bravo se couche sur une frappe écrasée de Soldado

44’ : Faudrait que Montanier prévienne ses joueurs qu’un coup-franc peut ne pas être tiré rapidement systématiquement. De temps en temps c’est bien, mais quand ça nous fait perdre un ballon sur deux, ça devient chiant en fait.

Mi-temps : Une première mi-temps plutôt équilibrée et un niveau de jeu médiocre des deux côtés. Les deux buts sont un cache-misère.

56’ : Coup-franc de Mathieu aux 25 mètres bien capté par Bravo

59’ : « And the Oscar goes to… Roberto Soldado, for his leading role in “I do semblant that they put me a big coup de coude” »

67’ : Très belle parade de Cissokho dans sa surface. Trop occupé à applaudir, l’arbitre ne siffle rien.

vlcsnap-2013-04-28-22h25m24s163

73’ : Coup-franc bien placé pour Valence. La Real récupère, Chory Castro lance la contre-attaque avec un une-deux au milieu de terrain avec Agirretxe. Agi poursuit sa course et lance Chory seul dans l’axe qui remporte son face à face. 2-1.

75’ : Vela se décale pied gauche dans la surface, frappe en force. Alves capte.

84’ : Centre en retrait de De la Bella pour la reprise d’Agirretxe dans la surface. Superbe arrêt d’Alves, qui s’est dit qu’il serait pt’être bien de faire au moins un arrêt dans le match.

87’ : Nouvelle contre-attaque menée par la Real. Vela sert Xabi Prieto à droite qui centre sur Agirretxe dans la surface. 3-1.

90’ : Frappe de Piatti repoussée par Bravo. Jonas a suivi. 3-2.

90+4’ : Agirretxe profite d’une erreur de défense pour aller défier Alves. Un piqué plus tard, ça fait 4-2.

Fin du match : Comme souvent lorsqu’elle ne domine pas dans le jeu, la Real s’en sort grâce à ses contre-attaques. De l’autre côté, Valence a eu du mal à se procurer des occasions autrement que sur coup de pied arrêté. Au final, le score est lourd pour eux. Jouissif pour la Real, après le 5-2 à l’aller.

Jokalari :

Bravo (3/5) : Plusieurs arrêts déterminants et deux buts sur lesquels il ne peut pas grand-chose.

C.Martinez (3/5) : Très propre défensivement, il a encore une fois été absent dans le jeu offensif. Une fâcheuse tendance depuis quelques matchs, lui qui était devenu maître du couloir droit.

Mikel (3/5) : Des bonnes interventions et une prestation encore très bonne dans l’axe.

I.Martinez (4/5) : Un très gros match pour lui, avec notamment une présence incroyable dans les duels. Dommage qu’il soit un peu en retard sur le premier but, mais il se rattrape avec sa lucarne sur le second.

De la Bella (4/5) : Impressionnant de propreté et d’audace dans son activité offensive, il a dominé sur son couloir. Parfois au détriment de son travail défensif, mais sans jamais commettre d’absence fatale.

Markel (2/5) : Un faible rendement à la récupération et trop de fautes commises.

Illarramendi (4/5) : Toujours impeccable à la récupération, il a dominé dans les airs et s’est encore une fois régalé à la relance. Faut que je répète que c’est lui notre nouveau Xabi Alonso ou c’est bon ?

Xabi Prieto (4/5) : Parce qu’il est le Roi. Et qu’une Espagne sans roi ça aurait de la gueule, mais qu’une Real Sociedad sans roi, ce serait bien triste.

Vela (3/5) : Il a compris qu’il était capable d’éliminer n’importe qui et que sa vitesse était telle qu’il pouvait mettre à la rue 3 défenseurs sur une accélération, sauf qu’il en fait trop. Et reste debout, bordel de merde.

Chory Castro (3/5) : Un but, une passe décisive et de la qualité devant. Dommage que sa première mi-temps ait été brouillonne.

Agirretxe (5/5) : Le joueur de la fin de saison, c’est lui. Deux buts, une passe décisive, un pressing constant et un jeu parfaitement adapté au système de l’équipe. Même Philou n’ose plus le sortir.

Totalement désemparé, Valence avait bien essayé le coup de perche dans la nuque. Mais Agirretxe était trop fort dimanche soir.
Totalement désemparé, Valence avait bien essayé le coup de perche dans la nuque. Mais Agi était trop fort dimanche soir.

Ordezte :

Zurutuza (Chory Castro, 76’) : Il est venu densifier le milieu pour le dernier quart d’heure

Ruben Pardo (Ilarramendi, 88’) : Aux premières loges pour voir les deux derniers buts du match

Ansotegi (Xabi Prieto, 89’) : Le temps d’entendre le coup de sifflet final de plus près

Bonus « Xabi Prieto est un bel homme » :

Sa femme a une grande bouche par contre
Sa femme a une grande bouche par contre

• Les images sont . Attention en cliquant, j’en ai mis un peu partout.

• 4e avec 5 pts d’avance à 5 journées de la fin, c’est bieng. Très bieng.

• Xabi Prieto > Juan Carlos

• Prochain match lundi prochain à 22h contre Getafe. Lundi 22h, putain.

• En cas de victoire, l’Europe sera officiellement assurée. Officiellement assurée. Officiellement assurée.

Muxus,

Patxi

 

5 thoughts on “Real Sociedad-Valence (4-2) : la Txuri-Urdin académie livre ses notes

  1. Félicitations, la série est impressionnante !

    J’ai adoré votre côté gauche (dont les milieux de terrain qui apportent leur soutien de ce côté). Exceptionnel.

    Au-delà de la relation entre Montanier et les supporters dont tu nous parles régulièrement (la phrase « derrière l’obligation morale de lui proposer un nouveau contrat se cache l’espoir qu’il la refuse » m’a vraiment marqué), est-ce que le groupe le suit pleinement ? Ou personne ne dit rien tant que les résultats suivent ?

  2. @Jean-Marie T’es tombé sur le bon match pour le côté gauche. De la Bella a été bon comme rarement ces derniers temps et j’étais le premier surpris de sa relation avec Chory Castro, qui joue très peu.

    Pour les joueurs, au vu de la saison, ce serait dure de dire qu’ils ne suivent pas Montanier. Ou alors on sera champions le jour ou ils le suivront. D’autant qu’il se dit que l’ambiance dans le vestiaire est vraiment bonne et que les joueurs l’apprécient beaucoup. C’est plutôt les supporters qui se mettent à faire l’autruche en attendant que les résultats ne suivent plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.