La Tuicacadémie s’occupe de la 26è journée de Liga I

ça va pas fort à Cluj

On avait commencé l’aventure de la Tuicacadémie comme une blague entre potes avec pour but d’étendre l’aura du football roumain en France. Bon, on a nos 4-5 lecteurs fidèles donc c’est déjà ça mais surtout on prend un plaisir monstre maintenant à regarder ces affiches de Liga I Bergenbier. J’attends un CFR-Pandurii avec régal et me délecte du jeu du Petrolul, Daniel Pancu est devenu un de mes héros. On s’est pris au jeu et on espère que certains apprécient aussi ces quelques lignes hebdomadaires sur le foot roumain, qu’on écrit avec très grand plaisir. Mais passons à cette 26è journée !

 

Gaz Metan Medias 2-1 Astra Giurgiu

L’Astra, deuxième, débarquait à Medias avec un nouvel entraîneur après le limogeage de Sinescu. Force est de reconnaître que cela n’a pas forcément été positif pour cette équipe. Les joueurs du Gaz Metan ont assez largement dominé ce match, notamment en première période avec ce chef d’œuvre d’Eric – jeu en triangle aérien fini par une petite frappe de l’extérieur. (à la 50è seconde de la vidéo)

Malgré tout, en fin de match, Budescu a réduit l’écart. Le milieu offensif en est à 10 buts en 19 matchs cette saison mais n’a pas pu empêcher l’Astra de concéder sa troisième défaite consécutive. Finalement, le nouvel entraîneur n’aura tenu qu’un match, limogé vendredi soir… Sans doute pas la meilleure préparation avant une demi-finale aller de coupe de Roumanie à Cluj.

 

CFR Cluj 2–3 Pandurii Targu-Jiu

Mais heureusement pour l’Astra, le CFR concourt aussi dans la catégorie « pire équipe de 2013 ». Face à une équipe du Pandurii qui cherchait à se rassurer, les joueurs du CFR ont coulé une nouvelle fois.

Malgré une entame loupée, le CFR avait réussi à revenir à la marque grâce à un superbe coup-franc direct de Rada des 25m peu après la mi-temps. Mais Rui Pedro, bêtement, écopait d’un second carton jaune dans la foulée et laissait le CFR à 10. Le Pandurii en profitait par l’intermédiaire de Matulevicius (oh ce caviar de Nistor) et de Voiculet, auteur d’un incroyable lob de 40m de l’intérieur du pied. Un des buts de la saison. Dans les arrêts de jeu, le CFR revenait au score mais pour rien.

Le CFR est moqué dans la presse roumaine avec le sobriquet « donneur universel », Paulo Sergio a été viré samedi. Il n’y a donc plus que des entraîneurs roumains sur les bancs de L1. De leur côté, les joueurs du Pandurii ont repris leur marche en avant vers la coupe d’Europe. Malgré le départ de Maxim (Stuttgart) et l’hibernation de Radut, le Pandurii peut toujours compter sur son métronome Nistor et le très régulier Voiculet.

14 CLAUDIU VOICULET

Voiculet, auteur du but de la journée

Le grand résumé

 

Otelul 2–0 CS Severin

Sous un déluge, les joueurs de Petre Grigoras n’ont fait qu’une bouchée de l’avant-dernier du classement. Emmenée par un excellent duo Iorga – Marquinhos (20 ans – arrivé en janvier de D2 brésilienne), l’équipe de l’Otelul n’a pas eu à forcer pour venir à bout de Severin.

Dans cette entreprise, elle a été bien aidée par Neacsa, qui n’a passé que 20 minutes sur le terrain, le temps de prendre deux jaunes. Pour Severin, il semblerait que la Liga II soit maintenant plus qu’une option alors que l’Otelul a bien préparé sa demi-finale aller de coupe contre le Petrolul.

On a appris le lendemain de la rencontre que certains joueurs de Severin auraient parié avant le match qu’un des leurs prendrait un rouge. Des sommes allant jusqu’à 15 000 lei soit environ 4000€. Karabatic a peut-être un avenir en Roumanie.

 

Ceahlaul 3–0 Concordia

Dans ce choc de bas de tableau (14è contre 13è), les locaux n’ont fait qu’une bouchée d’une équipe de Concordia qui connait une nouvelle défaite en 2013. Pour le Ceahlaul, ce succès permet de reprendre quelques longueurs sur les relégables alors que le Concordia s’annonce de semaine en semaine contre le digne cousin de Brest en Roumanie.

 

Petrolul Ploiesti 4–0 Gloria Bistrita

Le Gloria Bistrita n’a pris que 6 points en deux ans à l’extérieur. On s’attendait donc à une boucherie pour ce match à Ploiesti, cher à Surdu-Mutu. Et les joueurs de Cosmin Contra n’ont pas déçu leurs supporters. Sauvadet et Morar ont accroché une nouvelle lucarne à leur tableau de chasse alors que Bokila a, dans son style si caractéristique, martyrisé la défense visiteuse. Et encore, le gardien adverse Dohla a plutôt été bon, sans quoi le Petrolul aurait pu en passer 7 ou 8 sans forcer.

Le Petrolul profite de cette journée pour monter sur la deuxième marche du podium et vu la forme actuelle de cette équipe, on se demande qui pourra aller les chercher. A noter que le Français Mustivar était capitaine de l’équipe du Petrolul et qu’un superbe tifo célébrait les 20 ans de la disparition d’Ilie Oana.

567558-cp-2472

Les buts du festival

 

Dinamo Bucarest 1–1 U Cluj

Le Dinamo recevait l’U Cluj à la National Arena pour cette affiche entre deux équipes en forme du championnat. La première mi-temps fut principalement un affrontement physique où le jeu fut le parent pauvre de la rencontre. Le Dinamo, qui pouvait retrouver le podium en cas de victoire, semblait très tendu.

Heureusement, la deuxième mi-temps fut bien meilleure, notamment grâce à l’entrée décisive de Tony pour les joueurs de Cluj. Le buffle nigérian a fait des misères à la défense du Dinamo pendant sa demie-heure sur le pré, marquant à la 74è. Les Dinamovisti tentaient sans grand succès de revenir au score et finalement c’est le latéral gauche Musat qui marqua sur un coup-franc excentré très rusé ; l’occasion pour les joueurs du Dinamo de célébrer leur capitaine Munteanu, gravement blessé.

L’U Cluj n’a pas démenti sa réputation d’équipe très costaude en cette deuxième partie de saison sous la férule d’Ionel Ganea.  Pour le Dinamo, espérons que ce soit un match sans car la lutte va être difficile face au Petrolul, à l’Astra et au Pandurii pour les deux places qualificatives en Europa League.

 

Rapid 1–1 Steaua

Le derby de Bucarest avait été bien préparé durant la semaine dans la presse. Le directeur sportif du Steaua Mihai Stoica comparait ce match à un Getafe – Real Madrid et n’a cessé de moquer ses voisins de Giulesti. En face, peu de paroles mais les supporters s’étaient préparés à recevoir l’ennemi comme en attestent les mémorables premières minutes du match où tifos, fumigènes et autres festivités ont fait penser à une ambiance grecque. RIP l’AEK.

Dans une ambiance hostile, les joueurs de Reghecampf, qui avait aligné son onze-type, ont eu beaucoup de mal à prendre le jeu à leur compte. Dès la 8è minute, Georgievski, le latéral macédonien, crée le tacle de la fesse sur la joue d’un adversaire. Résultat : coup-franc à 20m qu’Herea enfile petit-filet (1-0).

Le pauvre Georgievski est sanctionné dix minutes plus tard et laisse sa place sur le champ. Sa réaction digne d’un Gameiro est soulignée par les commentateurs. Le Steaua, brouillon, ne parvient pas à se créer vraiment d’occasion, hormis un centre de Lato mal repris par Rusescu.

La deuxième mi-temps reprend sur les mêmes bases même si le Steaua tente d’augmenter sa domination mais le milieu du Rapid autour des briscards Grigore & co tient la barraque. Le Rapid n’a encaissé qu’un but en cinq matchs en 2013 et on comprend mieux pourquoi. Finalement, alors qu’on se dirigeait vers une défaite du Steaua, peu en réussite, Bourceanu le capitaine reprenait un ballon mal dégagé du gauche depuis l’extérieur de la surface.

Ce but mettait le feu aux poudres dans les tribunes et les supporters du Rapid jetaient un briquet sur la tronche de Chiriches. Les joueurs du Steaua criaient au scandale, bien aidés par Stoica et Reghecampf. Ils allaient même jusqu’à quitter la pelouse mais la voix de la raison est venue de Bourceanu qui a convaincu ses coéquipiers de ne pas arrêter ce match ainsi, attitude louée par tout le monde après le match.

Après ce match, Gigi Becali a déclaré qu’il avait donné une consigne à Stoica et Reghecampf pour le futur : « encore plus d’arrogance ». Les longues saisons sans titre ont été une pénitence.

Les joueurs du Rapid, forts de cette performance, se sont mis en grève lundi suite aux problèmes financiers. Ils menacent de ne pas se déplacer à Constanta ce week-end. Becali a déclaré qu’il était prêt à donner une prime aux joueurs du Rapid s’ils ne vont pas à Constanta alors qu’un nouvel actionnaire pourrait arriver au Rapid en fin de saison…

 

Vaslui 1–1 Brasov

Le match de milieu de tableau de la journée. Vaslui, avec son nouveau coach Balint légende du Steaua 1986, dit adieu à ses dernières chances d’accrocher l’Europe alors que Brasov continue son bonhomme de chemin incognito dans le ventre mou du classement. Voilà, voilà.

 

Iasi 1–2 Viitorul

Le président du CS Iasi s’est plaint avant le match que tout était fait pour que le Viitorul de Gica Hagi ne descende pas en Liga II. Il a souligné que lui aussi engageait beaucoup d’énergie et de deniers personnels pour son club ! En effet, Constanta, c’est un peu plus classe, une sorte de Cannes désuet, la fenêtre roumaine sur la Mer Noire et la Turquie. Mais Iasi a également ses qualités, Nicolae Iorga, célèbre historien roumain, dixit « Il n’y a aucun Roumain qui ne devrait pas connaître cette ville ».

Pour ce qui est du ballon, on se retrouve avec un duel de bas de tableau entre deux équipes relégables. Sur un terrain digne des plus belles pelouses de 3è série de district des Ardennes, Iasi pensait avoir fait le plus dur en fin de première mi-temps en ouvrant le score. Mais à la 70è, Alibec remet les deux équipes à égalité suite à une belle reprise. On s’attend alors à ce que les locaux poussent, d’autant plus que Constanta se retrouve à 10 mais c’est encore Alibec qui profite d’une énorme erreur du dernier défenseur de Iasi – digne du dernier but de PSV-Ajax, pour aller gagner ces 3 points ô combien importants pour sortir de la zone de relégation.

alibec

Denis Alibec, prêté par l’Inter, a inscrit son premier doublé en Liga I

 

Cette semaine, il y a donc les demis aller de Coupe de Roumanie avec CFR-Astra et Petrolul-Otelul. La semaine prochaine, on se retrouve avec un chaud Pandurii – Dinamo (sans Balgradean, Matei et Alexe tous suspendus, soit le gardien, le meilleur ailier et le meilleur attaquant) et Steaua – Petrolul, duel entre les deux premiers du championnat. Si vous matez un seul match de Liga I cette saison, cela doit être celui-ci : lundi 22 à 20h30.

Tristan Trasca

Bonus : on vous en parlait il y a qq semaines, cela va très mal du côté du Sportul Studentesc en Liga II. Du coup, l’équipe qui jouait la montée enchaîne dorénavant les défaites et les joueurs ont intenté une action en justice contre leur président. Ce week-end, ils ont pris 7-0 à Braila et à voir la façon dont ils ont encaissé le premier but, pas sûr qu’ils en aient qqchose à foutre…

 

3 thoughts on “La Tuicacadémie s’occupe de la 26è journée de Liga I

  1. Salut

    J’apprécie toujours autant cet acad. A tel point que j’ai fini par regarder le match Rapid-Steaua et j’ai pas été déçu!! Pour briller en soirée rien de tel que de connaitre la ligne d’attaque du Petrolul.

  2. Merci David !

    Ca me fait bien plaisir ! Mate Steaua-Petrolul lundi, là il va y avoir du spectacle !

  3. Bravo pour cette académie que je découvre tardivement. Ce me fait plaisir d’avoir des news du foot roumain, nationalité de ma femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.