Le onze mondial de la semaine

Le onze mondial est de retour cette saison. Pour l’instant en tous cas. Pour ceux qui seraient tombé par hasard sur cette page et qui sont plus habitués à lire les débriefs de Maxifoot.fr, il s’agit ici de mettre en avant des prestations de qualité des joueurs, mais surtout des académiciens d’horsjeu.net, qui se distinguent des journalistes car ils connaissent bien les clubs dont ils parlent.

Cette semaine, le coach mondial a choisi un classique 4-3-3 avec sentinelle, son but étant de ne pas concéder la moindre occasion à l’adversaire.

aout4

S. Mandanda (4/5 ; OM ) : A successivement sorti :
– deux beaux arrêts pour préserver le suspense ;
– la photo de Maryse Joissains à poil pour finir d’écœurer les attaquants valenciennois et les inciter à rater les occasions restantes.

Lahm (4/5, Bayern) : Peu utile en première période, décisif en deuxième.

S. Diawara (4/5, OM) : Souley commence à prendre ses repères, et n’a par conséquent pas eu besoin de lancer ses tacles depuis Gardanne. Des interventions assurées et efficaces, des montées offensives déterminées à défaut d’être toujours pertinentes ; avec ce beau match, pour l’instant, il lève d’une part ma bite, d’autre part les doutes que j’avais émis lors de la précédente académie.

Vidic (4/5, Man. U) : J’ai dit toi pas passer.

Tiéné (3/5, Montpellier): Triste religion que celle qui voit l’idiot du village se muer en messie salvateur.

Sankharé (4/5, Guingamp): Énorme. Son match a été inversement proportionnel à la taille de mon pénis. C’est dire. Costaud, il a récupéré énormément de ballon et je saurais pas dire s’il en a perdu un seul. En fin de match il était très intelligent dans la conservation. Ces petits tours sur lui même et son gros cul en arrière pour conserver et protéger la balle étaient très agaçants pour les adversaires et ça j’aime.

Thiago Motta (4/5, PSG) : la classe à l’italienne. La tête levée, le port altier, le buste remonté, le regard au loin, c’est beau, c’est propre.

Ramsey (4, Arsenal) : N’a pas vraiment fait un grand match, mais a été deux fois au bon endroit au bon moment pour donner la victoire aux Gunners. D’ailleurs qu’est-ce qu’il foutait là?

Cavani (4/5, PSG) : encore un but pour le Matador. La néo-recrue fait un bien fou au collectif. Le mec est partout, à l’endroit comme à l’envers, sur les côtés comme par derrière, c’est clair ! On en redemande !

Roy Contout (5/5, Sochaux) : You’re simply the best, better than all the rest, better that anyone… Vous trouvez pas qu’il y a comme une ressemblance entre les deux coiffures ?

Manolo (4 galettes-saucisses, Rennes) : Le rose des adversaires l’a mis en confiance et il n’a eu aucun problème à la mettre au fond par deux fois. On notera aussi son placement, souvent intelligent. Il a montré aussi qu’il savait parfaitement recevoir en offrant une belle Passe Décisive à Bérigaud, prénom Kévin. Ce qui explique le -1.

 

Le banc

Carrasso (3/5, Bordeaux) : En voyant son match, Pôle Emploi a failli l’inscrire sur la liste des nouveaux demandeurs d’emploi. Soirée à la cool pour lui.

Gibbs (3/5, Arsenal) : Le 4-4-2 à plat de Fulham ne l’a pas vraiment chatouillé outre mesure. D’autant qu’en face, c’était Damien Duff. Sans déconner, il était pas déjà dans PES 3 ?

N. Nkoulou (3/5, OM) : On a retrouvé le Nicolas sûr, sobre et détendu que l’on aime, avec quand même une grosse connerie à la fin pour nous tester. Un peu comme quand tu pètes au lit après ta première nuit avec ta nouvelle conquête.

Stambouli (3/5, Montpellier): Ainsi parla Zaraboura : box to box bitch.

Lavezzi (4/5, PSG) enfin un but, et décisif qui plus est ! Le pochtron est récompensé de ses efforts démesurés et de ses courses incessantes. On attend quand même de revoir son entente avec Edinson au même niveau qu’à l’époque napolitaine.

Nolito (5/5, Celta) : Un but et une passe décisive, c’est lui le roi du pétrole sur ce match. Une bonne recrue, et pour pas cher. Prends ça Ligue 1.

Felipe Martins (5/5, Impact Montréal) : Je ne sais plus qui est le vrai du faux Felipe, en tout cas celui de ce soir est juste monstrueux. Un pancake dans le petit filet, une mention d’aide au sirop d’érable et une activité folle. Sera-t-il tout pourri le week-end prochain ?

 

Bonus : remplaçant de luxe

Dernis (5/5, Brest) : Son objectif perso étant sans doute de foutre une boite à l’adversaire on peut considérer son contrat rempli.

Roazh Takouer

2 commentaires

  1. Voir Tiéné dans un 11 de la semaine, je l’avoue, j’ai chialé…

  2. Tiéné Sankharé Contout d’un côté, Lahm Ramsey Cavani de l’autre, une équipe bien équilibrée. L’assurance d’entendre JM Larqué nous ressortir son classique « A DROITEUH THIERRY A DROITEUH !!! »

    Coeur avec les doigts pour notre maçon d’attaquant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.