Lille-Lorient (1-0), la LOSC Académie livre ses notes

Le Groom supplée Dogguy. Les cocktails vont-ils s’en faire ressentir ?

On avait déjà une belle réputation de boîte à partouzes dans l’hôtel où j’bosse. Mais quand l’affaire du Carlton est arrivée, Lille était devenue LA ville où il fallait aller pour pouvoir profiter des joies du candaulisme. Une sorte de Cap d’Agde pour bourgeois et leurs parties fines. Enfin, « partie fine », il n’y avait de fin que les pourboires qu’on voulait bien nous laisser. Bref, je passais mes soirées à filer des clés à des gars qui gagnent plus en un mois que ce que gagne la totalité des lecteurs de cette académie en un an, à envoyer les femmes de ménages de chambre en chambre, en n’oubliant pas de leur installer leur ceinture de chasteté (on a déjà eu des problèmes) ou encore à négocier des prix de gros avec le mec de chez Durex (ce qui était simple, c’est que dans l’affaire, il était plus client que moi).

Pour décompresser un peu, il m’arrive de m’absenter deux petites heures le week-end et d’aller au Grand Stade. Car moi, ma pilule bleue, c’est le LOSC. Moi, je bande pour les kilomètres parcourus de Balmont, je m’exalte devant la technique de Rodelin (not’ meilleur joueur), je jouis devant la touffe de Ryan Mendes !
Alors, quand Doggie Bakari m’a proposé de lui servir d’acolyte (tu baisses ton fut’ on voit ta bite), j’ai  tout de suite accepté !

C’est une drôle de saison qui va démarrer là. Rudi Garcia (respect éternel) parti montrer à Totti c’est qui le bel homme, c’est R’né de la Paillade qui débarque, et c’est pas du goût de tous les supporters, les plus fervents l’accusent même d’avoir refusé de boire une bière (tradition dans le Nord à chaque signature de contrat. C’est tellement rare que quelqu’un trouve du boulot chez nous) et d’avoir demandé un Ricard (Et un Ricard pour Girard ! Hiha hiha ho !). Digne, Chedjou, Payet et Pedretti sont partis et Gianni « Plumeau » va se faire les crocs en Corse. Concernant les arrivées, et de ce que j’ai pu voir en amical, Kjaer justifie ce qu’on pense des Vikings, Delaplace est un genre de Balmont à courir partout, Meïté a des grands compas et Enyeama revient faire le patron dans les cages. Certains jeunes comme Origi, Ruiz ou Souaré (à ma grande surprise) ont l’air prometteurs. C’est donc un nouveau cycle avec des jeunots bien encadrés qui commence. Bon, on va pas se mettre à viser la lune et espérer l’Europe, mais arriver entre la 5ème et la 7ème est largement à notre portée, et si on peut assaisonner cette saison d’une victoire au Stade de France, on va pas se plaindre, on est même prêts à jouer sérieusement la Coupe Moustache.
Notre premier adversaire est le FC Lorient du génial génie Gourcuff qui a eu un mercato estival plutôt calme, puisque seul Corgnet est parti en tant que joueur important.

Voici la compo concoctée par R’né :

J2-compo

Composition classique comparé à ce qu’on a pu voir lors des matchs amicaux. Un 4-4-2 en losange avec 3 milieux récupérateurs (2 Blacks puissants et un petit Blanc qui court partout. Question de quotas) et Martin en position de meneur de jeu, un duo d’attaque Kalou-Origi (les meilleurs buteurs des amicaux) et une défense avec Basa-Kjaer au centre et les latéraux Béria et Souaré.

Le génial génie a proposé ceci :

J2-compo-fcl

Pas de traces d’ Aliadière, blessé au genou (c’est le nouveau code pour dire « Est parti négocier son contrat à Lyon), mais on retrouve Aboubakar, l’ex-attaquant des voisins chômeurs et alcooliques (ceux qu’on aime pas) et Monnet-Paquet, qui est passé chez les voisins chômeurs et alcooliques (ceux qu’on aime encore moins).

 

Le match
Première mi-temps très serrée. Le pressing assez haut des Lorientais et l’engagement au milieu de terrain obligent les Lillois à utiliser les passes longues et à sauter les lignes en cherchant directement Origi ou Kalou puis Martin en deuxième ballon. De leur côté, les Merlus ne font que tourner autour de la surface de réparation, le travail de sape de Gueye ou Mavuba et la présence « patron » de la charnière fait qu’ Enyeama s’ennuie un peu. La première vraie occasion amène le but. 14ème minute, Basa lance le ballon pour Kalou qui remet directement sur Martin. Sa passe en profondeur, gentillement déviée par Ecuélé-Manga, arrive sur Origi qui gagne son duel face à Audard. Bref, il ne se passe pas grand’chose, si ce n’est ce coup-franc de Jouffre que capte tranquillement Enyeama.

Le match reprend avec un chouïa plus d’intensité. 48ème minute, sur un contre, Monnet-Paquet sert Jouffre qui, ayant un peu d’espace devant lui, tire. Le ballon repoussé par Enyeama arrive dans les pieds d’Aboubakar. Il tire instantanément mais le portier nigérian repousse encore. Très bon coup d’ Enyeama, mais surtout quel connerie de la part d’Aboubakar de tenter sa frappe côté fermé. On repart comme on est parti en première période, des balles longues, de l’intensité au milieu, quelques fautes. Audard se met alors à enchaîner les sorties (aériennes ou terrestres) et à dégager à tout va. Quant à Enyeama, il se couche sur une tête vicieuse de Robert reprenant un corner de Barthelémé. Béria s’emmerde un peu, donc il décide d’arpenter le milieu de terrain lorientais balle au pied et décoche une grosse frappe de 30 mètres environ que détourne Audard. 3 minutes plus tard, Gassama écope d’un second carton.

Victoire un peu dans la douleur pour les Dogues. Pas « douleur » dans le sens où il y avait constamment le feu devant notre but, mais plutôt « douleur » dans l’impact physique et la difficulté dans la création du jeu mais on s’en fout un peu, les 3 points sont là.

 

Les notes

ENYEAMA (4/5) : Le peu de ballons qui sont arrivés devant ses cages, Vincent a su les repousser. A fait le travail, et est rassurant sur les sorties. Ca promet une bonne saison avec lui

BERIA (3+/5) : A eu pas mal de travail défensif à faire, on le voit moins monté qu’à l’époque Garcia. C’est sûrement volontaire de la part de R’né. Un petit + pour sa frappe.

KJAER-BASA (4/5) : Défense patron, solide agreuh tu bouges on t’tatane ! Mention spéciale pour Kjaer. Intéressant sur les duels aériens, le jour où il saura comment on dit en français « Laisse ! » il pourra marquer des buts.

SOUARE (3/5) : Remuant, a provoqué le double-avertissement de Gassama. Ca vaut pas Digne, mais ça passe.

MAVUBA (3/5) : Cap’tain Rio toujours là, travaille dans l’ombre, mais pas encore à 100 % de sa forme.

GUEYE (5/5) : Patron au milieu, il a su s’imposer et a gagné pas mal de duels. Cette saison devrait être celle où il explose.

BALMONT (3/5) : Un peu moins en vue que Gueye, mais a encore bouffé des kilomètres et emmerder la construction lorientaise.

MARTIN (3/5) : Il a l’air de se sentir mieux dans cette configuration, qu’à l’époque de Rudi il semblait paumé sur le terrain. Un 3 d’encouragements

ORIGI (3/5) : Pas simple pour un attaquant quand les ballons arrivent à la volette (comme un petit oiseau). +1 pour son but

KALOU (1/5) : J’ai par moments eu l’impression de voir le Kalou en méforme de la saison dernière, à vouloir jouer le héros solitaire, puis à tricoter devant 2 défenseurs pour ensuite perdre sa balle alors qu’il pouvait la filer au copain

RODELIN (5/5) : C’est notre meilleur joueur.

RUIZ (NN) : Rentré 10 secondes pour sa première fois, comme un symbole de dépucelage.
Les images du match ici

Bonus

J2-feryEh le comptable ! Tu diras à Picsou que si il veut pas me filer Thauvin j’te prends ton Aliadière. Biz. Vincent

Le cocktail
Ah oui, il paraît que je dois vous filer la recette d’un cocktail. Alors… Euh… Prenez du whisky (du premier prix fera totalement l’affaire), mettez-y du coca. Voilà ! (Le dosage importe peu)

Le Groom

3 thoughts on “Lille-Lorient (1-0), la LOSC Académie livre ses notes

  1. très bonne idée de cocktail, je pense que j’essairai sous peu, c’est toi qui l’a inventé ? ça passe bien ?

    Tu regretteras Elana.

  2. Ah ben voila un cocktail qu’il est bien. Mais les hautes instances du site vont se moquer de toi parce que gnagnagna ça se boit pur, quelque soit le whisky…
    Ils ne comprennent pas.

  3. Cher groom, auriez-vous le temps de fouiller dans les recoins du Grand Stade pour retrouver le beau jeu qui faisait surnommer le LOSC « Barça du Nord »?
    Sont-ce vraiment les Lorientais qui forçaient les Dogues à jouer aussi primitivement, comme des Anglais du temps de la télé noir & blanc?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.