Milan – Barça (2-0), La Blaugrana Académie est furax mais note quand même

 

Je m’avance peut-être mais ce soir marque la fin d’une ère au Barça. Dans un souci d’amélioration et de survie, le toqué ou tiki-taka comme on aime surnommer ne marche plus quand l’équipe d’en face est en réussite maximale. Surtout quand on s’obstine à vouloir systématiquement accompagner le ballon soi-même dans les filets. Dominer n’est pas gagner, le barça s’était fait un malin plaisir de bien mettre en pièce ce dicton. Pas ce soir. On aurait pu dire que le Barça ne lui a rien réussi. Mais c’est se voiler la face. En 90 minutes, les catalans ne se sont procurés aucune occasion franche. Rien, niet, nada, que dalle. Devant un Milan archi-recroquevillé et bien en place, avec des joueurs qu’on donnait pour mort qui s’arrachent pour faire le match de leur vie, le Barça était impuissant. Oui, impuissant comme pour ta première fois quand tu voyais une moule fraîche pour de vrai. Ils ont beau voulu étirer la défense milanaise de tous les côtés, ils n’ont jamais réussi à trouver la faille. La seule occasion pseudo-dangereuse de tout le match côté catalan, c’était le Don, et il a osé tirer de loin. Il aurait pu égaliser, ceci dit…

Messi n’a pas existé. Il a certes mis un vent à Méxès ou bien exécuté un double contact par ci ou une accélération par là, mais c’était tout. Ce Barça crie sa Messi-dépendance. Il subit un marquage de malade et du coup, c’est toute la machine catalane qui est enrhumée. Tout le monde est perdu et on perd soudainement sa faculté à marquer. La rentrée d’Alexis était un peu le coup du désespoir. Comment un joueur dont la confiance est annihilée et pour qui on impose un style de jeu qui le dénaturalise complètement, peut rentrer et faire la différence à lui seul. On le prive soudainement de tout ce qui faisait sa force et ses qualités à Udine pour le bien être de Messi. L’année du sextuplé était marquée par une variation dans le jeu catalan, mais surtout par la présence d’un vrai 9 et d’un autre attaquant sur qui le Barça pouvait compter. Il est difficile de marquer 3 joueurs qu’un seul et ça libère le champ pour l’autre.

Non, on préfère jouer pour Messi et seulement pour sa gueule. Quand Thiago, seul face au but passe le ballon à Messi qui est derrière lui pour qu’il rentre dans ses bonnes grâces, ça devient dangereux. Ca devient dangereux parce que l’équipe se met à l’image de Messi, c’est-à-dire, aucune personnalité. Il est un génie, mais il n’a aucun caractère. C’est devenu un enfant gâté qui ne supporte pas qu’on le prive de ballon ou qu’il perde, dans le sens où il devient mauvais perdant.

On va me dire que je tire la sonnette d’alarme un peu trop rapidement et que le match du Camp Nou est une autre histoire. Mais franchement, je pense que le Barça est déjà éliminé. Tout simplement, parce que ce Milan-là, n’ira pas dilapider son avance pour l’amour du jeu. Surtout qu’Allegri n’est plus aussi naïf et qu’il sait qu’il a une chance inouïe de sauver sa saison. C’est triste, je suis triste. Tellement triste que j’aimerai revenir 1 mois et 21 jours en arrière pour redonner le BO à Iniesta. Et on ose dire que Messi est supérieur à Maradona. Bon Dieu miséricordieux, n’écoute pas ces propos blasphématoires, ces gens ne savent pas de quoi ils parlent.

 

Les notes :

Victor Valdes 2/5 : Sale soirée pour V2 qui s’est vu encaisser un but sur une ENORME  bévue arbitrale. Comment on ne peut pas voir une main à 1m du corps comme ça ? Décidément, les écossais et le foot, ça fait 5 295 001.

Alba 1/5 : Aussi inutile que ta grand-mère en boite de nuit échangiste. Il s’est fait prendre par Abate par tous les sens. Une petite revanche de l’Italie sur L’Espagne. Pourtant, Catalonya is not Spain !

Piqué 2/5 : Décevant. Il a déposé ses poumons devant la vivacité de Shaarawy. Ce n’était pas le seul blaugrana hors du coup pour sa défense. Il se prend un carton jaune débile en allant protester tout seul. Désolé mais en Catalonya, la solidarité on ne connaît pas.

Puyol 1/5 : Il s’est fait prendre par Niang, un gamin de 17 ans, comme un amateur de D2 marocaine sur le 2ème but. Il  a souffert le martyr. Sa tête rageuse faisant décoller son sparadrap ne change rien à sa prestation cauchemardesque.

Alves 0/5 : Défensivement, c’est une horreur. Une vraie passoire, aucun sens du placement défensif et qui coûte au Barça un 2ème but totalement évitable. Ses montées offensives sont aussi efficaces qu’un homo devant le cul de Dylan Ryder.

Busquets 1/5 : Ce soir, la tour de contrôle s’est faite cambrioler. On recherche toujours sa grâce technique qui a fondu comme neige devant l’énorme présence physique des milanais. Il n’a naturellement pas pu tenir le coup.

Xavi 1/5 : Il en a raté des passes. Et je savais qu’il allait passer de travers et il est complètement passé à côté de son match.

Fabregas 1/5 : Il passait son temps à combiner au milieu créant le surnombre et dépeuplant l’attaque, là où il est dangereux. S’est fait bouffer par la défense milanaise. Remplacé par Alexis.

Iniesta 3/5 : Alors lui, c’était l’unique blaugrana qui tentait, qui combinait  bien et qui osait. Malheureusement, on ne peut pas applaudir quand on est manchot.

Pedro 1/5 : Avec son charisme de poulpe et sa moustache disgracieuse, speedy gonzalez était hors zone de couverture. Un peu comme le reste de ses partenaires. N’empêche qu’il a été supérieur à Messi. Enfin, c’était pas difficile, tout le monde l’a été.

Messi 0/5 : Son nom était présent sur la feuille du match, pourtant on le cherche toujours. Un gamin voulait son maillot, il était déçu de sa non-présence. Meilleur joueur du monde… contre getafe, saragosse, grenade, la corogne. L’Italie, c’est un peu trop pour toi.

Le remplaçant :

Alexis 2/5 : Je ne te blâme pas, tu as essayé de tenter. Mais c’était déjà trop tard. Tu ne t’es libéré que lorsque Roura t’a libéré de tes chaînes. Dommage.

Le mec qui ne sert à rien

Masqué -/5 : Honnêtement.  À quoi il sert, lui ?

Fernando Nandrolonas

Tu sais où tu peux te la mettre ta biographie Luke Seafer ?

33 commentaires

  1. Totalement d’accord, ce match est une catastrophe, tant sur le plan du jeu que du résultat. Il va falloir un recadrage dans le grandes largeurs parce que là, c’est pas possible. C’est la deuxième vraie grande équipe que le Barça affronte cette saison et ça se passe mal. Faudrait pas oublier qu’on s’est pas fait plaisir contre les meringues…
    Bref, on s’était pas fait sortir avant les demies depuis 2007, je pense que ça va changer. Parce que je vois vraiment pas comment inverser la tendance si on considère ce qui a été montré hier soir

  2. Conséquence de la perte de compétitivité de la Liga trop facile pour le Barça ?

  3. Il serait temps de se renouveler, ça vaut pour l’équipe et pour les académiciens…

  4. Si dominer c’est posséder la gonfle, alors le barca domine tout le temps. Mais pas dangereux pour un sou les catalans, a contrario des milanais, qui ont un peu joué le match de leur année. La qualif reste possible, si les accus sont rechargés.
    comment siffler main sur l’action qui amène le premier but?…

    NB d’un vieux grognard strausskanien « se faire prendre dans tous les sens » et non « par tous les sens ».

  5. Une défaite et ça y est, on retourne sa camiseta. Pour info le mot Catalonya n’existe dans aucune langue..

  6. Mais comme c’est meugnon tout plein, ils aiment pas perdre, vu leur incapacité d’analyser un match, ils mettent des 1 et des 0 partout :-)

  7. Oui, ça fait un peu enfant gâté d’enterrer son équipe à la première défaite venue.

  8. @P2B:

    Ca fait un peu Alzheimer de dire qu’il s’agit de la première défaite du Barça surtout quand tu suis l’équipe un peu régulièrement. Ce qui n’est visiblement pas ton cas.

    @Gutave Suppute:
    Oui, je devais leur donner des 4 à des 5 vu leur énorme prestation. C’est moche de pas aimer perdre et de sanctionner ce qui ne va pas.

    @Hugog :

    Ca vaut aussi pour les commentaires, mais je prends ta remarque en considération. Merci de l’avoir fait partager.

  9. Bon je reconnais une tentative d’exercice de style, mettre un zéo à Messi, personne ne le fera jamais. D’ailleurs, quand je vois le nombre de fautes qu’il a subies, j’aurais pas osé. Un mec de mon équipe qui se prend autant de coups, je lui rendrais au moins le respect.

    Et le 2 de Piqué, c’est parce que tu trouves que Shakira elle est bonne?

  10. @Tristan: oh mon dieu, appelez vite un arbitre pour qu’il expulse notre avant-centre coupable d’un hors-jeu.

  11. @Tristan: disons que c’est quand même deux écoles différentes, d’un côté ceux qui savent regarder un match, reconnaître la supériorité de l’adversaire mais aussi la valeur de leur équipe, quelque soit cette valeur, et de l’autre côté, les mauvais perdants, comme quelqu’un disait à juste titre, des enfants gâtés, qui à la moindre contrariété, jette son jouet à la poubelle et achète un autre (cf Abramovich et ses coachs).

    Barcelone ne devrait pas jouer comme ça avec les nerfs de ses supporters, surtout les vrais qui viennent de Catalonya et tout, ça fait deux ans qu’ils ont pas gagné la Championze Ligue, ils ignorent à quel danger ils s’exposent.

    Imagines en plus la réaction des kikoulols, pardon, des supporters, si Barcelone achète un défenseur de ces gros louseurs d’Arsenul…

  12. Non mais je me régale perso.

    Ca serait pas arrivé du temps de feu Hristo et Fernando tout ça.

    Mais je suis plutôt d’accord avec toi Gus globalement.

  13. Attention quand même à ne pas faire d’amalgame, je ne fais pas d’attaque personnelle envers Pip Corleone, ça fait des années que je trouve les kikoulols de Barcelone insupportables, alors forcément, déjà de base je ne suis pas fan de ce qui entoure ce club.

  14. @Gustave Suppute :

    Parce que je le veux bien.

    Maintenant que tu ne sois pas d’accord ou que tu ne supportes pas tout ce qui entoure le Mes que, c’est ton problème et je respecte ton opinion. Que tu sois pas d’accord avec mon anal-yse, idem.

    Par contre, le but ici ce n’est pas de te plaire ni plaire à qui que ce soit. Je partage avec les quelques gugusses mon opinion personnelle. Fernando c’est Fernando et Hristo c’est Hristo. Ceux qui ont cru à la continuation de leur style ont été forcément déçus et à juste titre. Je suis plus froid et fataliste dans mes académies. Oui, j’aime pas perdre comme tout homme normalement constitué. Ce n’est pas parce que Wenger vous a habitué à voir ton équipe de coeur se faire embrocher chaque week end que c’est forcément la même chose partout.

    Un peu de décence et de bon sens.

  15. Oulalala, ça balance, heureusement qu’on est habitués à être des merde et à se faire humilier, sinon je crois que je pleurerais.

  16. Oui bon je me suis trompé sur un terme. Tu vas pas y revenir à chaque fois. Par « ne pas aimer perdre » je voulais parler des mauvais perdants, en l’occurrence ceux qui ne SAVENT pas perdre, et qui à la moindre contre-performance, vont pondre un caca nerveux d’enfant gâté.

    En même temps, est-ce vraiment étonnant de voir ça chez quelqu’un qui a choisi comme club de coeur celui qui gagnait tout? Même Chelsea a des supporters.

  17. Lisez la Tuicacadémie si vous voulez apprendre à perdre avec décence. Big up à Cioran.

  18. vous voulez l’avis d’un spécialiste?

    C’était un match de merde.

    Voilà, de rien.

    Vive le Stade Brestois

  19. Autant les notes se comprennent tant il n’y a personne à sauver côté Barcelonais, autant les commentaires herméliens – type fin de cyclo – balancés au moindre match perdu sont choquants.

    A la première véritable déception de la saison (pitié ne me parle pas d’Anoeta, de la supercopa ou du Celtic), ça y est, c’est fini ? La génération dorée est arrivée à son terme ? Les joueurs adulés hier et unanimement loués comme la meilleure équipe de l’histoire sont devenus des chèvres vampirisées par Messi ?

    De grâce. Un peu de modération dans vos propos. Evitez d’écrire sous le coup de l’émotion. Oui, c’était l’un des pires matchs du Barça depuis l’arrivée de Guardiola ; oui, une telle purge (très mauvais match dont le niveau technique global était sans le pire de tous les 8è – même Real/MU, c’est dire) rappelle les mauvaises prestations de la fin de l’ère Rijkaard.

    Néanmoins, peut-on tenir compte du contexte ? Celui d’une équipe en auto-gestion, abandonnée par son coach, démotivée et incapable de trouver une solution tactique en cours de match. Là où Guardiola excellait – souvenons-nous de son génie à Bernabeu où il rend fou Mourinho en imposant trois plans de jeu différents (4-3-3 ; 3-4-3 ; 3-5-2) -, là où Villanova s’annonçait prometteur (son coaching du début de saison était plutôt bon), Roura, sans aucune expérience de coach – scout avant d’être adjoint de Tito – ne peut pas réagir.

    Quelle légitimité Roura a-t-il de crier sur un Iniesta qui déstabilise l’équipe en dézonant alors qu’il occupe un poste d’ailier ? Comment pourrait-il être écouté ? Puisque Villanova avait réussi à redonner à des joueurs, fatigués mentalement après les 4 années de Guardiola, le goût de la victoire et de l’effort, comment ces joueurs peuvent-ils encore être motivés sans lui ?

    Pire encore, pour un supporteur barcelonais, vous tombez dans la propagande anti-Barça. Résumons :
    – Iniesta plus méritant que Messi. C’est oublier l’irrégularité du don. Et c’est ne pas comprendre que tactiquement Iniesta déstabilise l’équipe en refusant de produire le moindre effort défensif et d’occuper son couloir gauche.

    – Messi surcôté grâce à la faiblesse de la liga. Allez, les résultats européenns ne parlent pas en ma faveur certes*, mais je me permets de vous rappeler les équipes qui jouent dans cette liga : l’Atletico de Simeone, le Valence de Valverde, le Betis de Pepe Mel, le Bilbao de Bielsa (nettement moins cette année, d’accord), le Malaga de Pellegrini. N’oublions pas le Rayo et Grenade loin d’être dégueux dans le jeu. Bref, restez dans vos préjugés dignes d’un Pierrot le foot.

    – Messi dictateur du vestiaire. Vous l’avez sans doute lu dans la bio de Zlatan ?

    *encore faut-il regarder la physionomie des matchs : Emery est trop joueur pour affronter un PSG taillé pour le contre ; l’Atletico ne doit son élimination qu’à l’incroyable montée sur corner d’Asunjo ; Malaga, certes largement dominée au Dragonal au terme d’un match un peu terne, est capable d’emballer son match et on sait à quel point il est dur de jouer à La Rosaleda (enfin ceux qui suivent la liga ailleurs que sur l’équipe.fr le savent) ; le Réal le plus pathétique que j’ai vu depuis longtemps bouffe totalement un décidément bien pâle United qui peut remercier l’incroyable inefficacité des madrilènes face à une défense regroupée (eh ouais, les problèmes du réal cette année sont avant tout tactique, c’est fou, hein ?)

    Incroyable que le madrilène que je suis doive défendre le Barça. Mais je ne pouvais pas résister face à un bloggueur qui ambitionne clairement d’être le sofoot du pauvre.

  20. Euh ouais salut le rondelé là, merci pour tes explications sur les performances européennes des clubs espagnols, pas très instructif mais néanmoins très drôle. L’élimination de l’Atletico est due à une action du match aller qui se termine en deuxième but pour l’adversaire. Donc, à la 90ème minute du match aller, l’équipe qui perd doit son élimination à ce qui va arriver après? (alors que, théoriquement, si tout s’arrêtait à la 89ème, ils étaient déjà éliminés aussi) Tu es donc Madame Irma? Je me disais aussi qu’il fallait être un illuminé pour avoir une telle foi en ce championnat surcoté.

    Et pour les barcelonais, j’ai appris la grande nouvelle ce matin. En plus de Vermaelen, vous voulez Wilshere? Alors notez bien ceci, et faites passer le mot aux associations de supporters sur place, qu’ils puissent à leur tout faire suivre au staff et aux dirigeants:

    VOS BLAGUES DE MERDE NE NOUS FONT PAS RIRE. DEPUIS LONGTEMPS. NOUS SOMMES ACTUELLEMENT ASSEZ DESESPERES ET INSTABLES PSYCHOLOGIQUEMENT POUR PRENDRE DES MESURES CONCRETES CONTRE LE FC BARCELONE SI VOUS CONTINUEZ A ABUSER DE NOTRE CLUB. SI UN SEUL DE CES DEUX TRANSFERTS SE FAIT, JE NE SORTIRAI PLUS DE CHEZ MOI SANS MON BIDON D’ESSENCE, ET JE N’HESITERAI PAS A BOUTER LE FEU SUR CHAQUE MAILLOT BARCELONAIS QUE JE CROISERAI DANS LA RUE, ET TANT PIS POUR LA PERSONNE QUI LE PORTE. J’ESPERE QUE D’AUTRE GUNNERS ME SOUTIENDRONT DANS MA BATAILLE, NOUS NOUS DEVONS D’ETRE SOLIDAIRES EN CES MOMENTS DIFFICILES. Merci de m’avoir accordé quelques instants de votre (courte?) vie.

    Spanish cunts.

  21. Lâutre jour j’ai croisé un ami barcelonais qui travaille aux pompes funèbres. Il m’a dit que ce qui était le plus sympa dans son métier, c’était de pouvoir faire les poches aux cadavres.

  22. Allez, je concède que je m’emporte un peu sur l’élimination de l’équipe de Simeone.

    Marrant de parler de championnat surcôté pour la liga alors qu’on apprécie un championnat qui n’existe que médiatiquement – vos droits TV sont scandaleux -, dont le niveau footballistique est pathétique – géniales vos avalanches de buts lors des « chocs », mais footballistiquement, c’est faible, si je veux du spectacle, je regarde le catch -, et dont les performances européennes sont pires que celles des clubs espagnols.

    Ah oui, une dernière chose. Swansea.

  23. Je sais pas par quoi je suis censé être choqué, par le fait que j’en ai rien à foutre des perfs européennes des arrivistes de Manchester City, ou par le fait qu’un fan de catch se soit perdu sur horsjeu.

    Swansea c’est censé évoquer quoi? Des défaites de merde on en a plein en stock, c’est à cause de ton Michou que tu viens nous brouter l’anus avec ça?

  24. Traitons tous Redondo de tocard et souhaitons le de s’épanouir au vrai Sofoot du riche au lieu de perdre son temps avec les prolos.

    Puis suivons les conseils de Tristan, la Tuituiacadémie c’est bien. Celle de Brest aussi, puis c’est le même genre de résultats.

  25. Ah non, si j’évoquais Swansea, ce n’était pas pour vanner Arsenal : Bradford suffit. C’était plutôt pour rappeler que même avec de faibles moyens – relatifs, s’entend -, on peut jouer correctement au foot dans votre championnat. Plutôt que Michu, je citerai plutôt Chico Florès – sûrement le central le plus complet de PL.

    Ce n’est pas seulement City – déjà assez significatif puisqu’il s’agit de votre champion -, c’est aussi l’élimination de Chelsea, celle de Liverpool, un United pas franchement rassurant, un Tottenham à deux doigts d’être éliminés contre Lyon, un Newcastle ennuyeux.

    Mais bon, c’est le « meilleur championnat du monde », les publics sont formidables, les pelouses toujours vertes et, cette année, on a le droit à des scores de tennis dans les ‘chocs’. Même que c’est Stephan Guy qui l’a dit.

    Et c’est curieux de constater que tous les joueurs issus de la liga surcôtée réussissent si bien en PL.

  26. Merci Willy pour ton soutien. Je m’inscris en faux, la Tuica va conter un authentique exploit européen ce week-end!

    N’oublions pas que le plus beau championnat du monde reste la L2.

  27. Mouais, j’ai déjà vu ce genre de débat des dizaines de fois, j’en ai déjà la gerbe. En gros ce que tu veux dire c’est que le meilleur championnat d’Europe est celui du champion d’Europe. C’est ça? Parce que pour parler de la qualité d’un championnat tu prends les performances européennes. Logique, parler d’un championnat en prenant quelque chose qui n’est pas ledit championnat.

    Ça sera sans moi, désolé. Bonne continuation de vie à toi.

  28. Ah oui, soit dit en passant, t’as l’air non seulement de vivre dans l’illusion que la Liga est magnifique, mais aussi que le championnat anglais est le meilleur du monde. Et en plus en insinuant que JE l’ai dit. Je te remercie, maintenant je suis sûr que t’es un imbécile, tu viens de faire un truc que je trouve insupportable, prétendre que je vis dans cette guéguerre de neuneu pour savoir c’est qui les meilleurs des anglais ou des espagnols, et en plus en me faisant dire des choses que je n’ai pas dites. Merci encore, et maintenant, je te rassure, tu n’aura plus affaire à moi.

  29. je pense que c ta meilleur academie depuis que tu reprise je me suis bien marré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.