Nancy – Saint-Etienne (0-3) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

Notre Président est de retour pour ce match après une petite absence face à Reims. Et comme d’hab quand il me donne son avis, il n’a pas sa langue dans la poche. Extrait :

Allez, pas d’quoi faire plus sur c’mâche, on va parler du suivant, Nancy. C’est l’deuxième qu’on joue pas à la maiseuon. En plus, sur une pelouse en plastique. Dedzeu, mais t’as pas idée d’faire jouer du foutbal sur du plastique neuon ?? C’est pas du baby-foot ! Il parait qu’c’est pour pouvoir jouer tous les mâches, même en hiver. Fouilla, mais moâ, j’suis supportère d’Nancy, j’serai bien content d’pas v’nir m’cailler les miches un soir d’hiver. Et puis beuon, avant y’avait Correa, et ensuite Fernandez : on peut pas dire que c’était le Brésil de TV Santiaga tous les ouikends à Marcel Picot. Alors si on peut échapper à la torture…

Si tu veux en savoir plus, il ne te reste plus qu’à aller sur la page de la Forez Académie, à cette adresse.

Bonus track :

Tapis Vert c’est tous les jeudis, de 20h à 22h sur www.escapestation.fr, et c’est bieng. Le podcast est en ligne mais je n’ai pas eu le temps de l’écouter. Apparemment ça a été assez chaud à Reims et vous aurez droit à un petit débrief dans l’émission. Au programme donc : émission spéciale évènements autour du match face à Reims, avec le témoignage en exclusivité d’un des présidents des Green Angels ainsi que d’un supporter, tous les deux présents le jour du match. Egalement le débrief du match face à Reims, ainsi que notre invité Christophe Barnier, rédacteur du site « Le Talk Show Stéphanois ».

Le match résumé en 1 phrase : « Aubame et Lemoine ont frappé dans ce match. Mais pas de la même façon »

Allez hop, encore une large victoire dans l’escarcelle. Je pense que je n’ai pas vu autant de « raclée » en faveur des Verts (dans l’autre sens, j’ai déjà vu) que cette saison. Et sur le déroule ment du match, il n’y a rien à redire. Les Verts se sont même permis de croquer 2 belles occases par Brandão (pléonasme) et Gradel (pléonasme), tandis qu’Aubame a fracassé la barre sur un contre supersonique. Après, les Verts leur avaient déjà collé 4 buts en 20 minutes à l’aller : si le score avait été pire, on aurait pu prendre ça pour de l’acharnement.

Sinon, on a vu un truc qui ne s’était pas produit depuis la 5ème journée : les Verts ont pris un carton rouge. La dernière fois, c’était un tacle de boucher de Brison, là c’est une semelle de Lemoine. Si le geste est moins dangereux que celui de notre équarisseur rouquin, il était surtout malvenu à ce moment de la partie où les esprits commençaient à sérieusement s’échauffer. Fabien paie donc plus le contexte que le geste, mais en tout cas, cet accès d’énervement le privera du 8ème de finale de Coupe de France mardi contre Lille. Et c’est là que la mise sur le banc de Clément pour ce match ou le recrutement de Bodmer prennent tout leur sens.

Au final, les Verts sont 5ème, bien calés dans les roues de Nice et de Marseille. Maintenant, la 1ère salve de matches compliqués s’annoncent : d’abord Lille en Coupe de France puis Nice (dom.), Rennes (ext.) et Paris (dom.) en championnat. Autant dire que le fait de compter 5 victoires et 2 nuls pour 7 matches de Ligain en 2013 est plutôt appréciable au moment d’aborder cette série. Maintenant, avec ce qu’ils ont montré dernièrement, les Verts sont capables de bien prendre le virage sans avoir les miquettes. Et c’est tout ce que je leur souhaite.

Brison

Je vous l’avais dit que je ne serai pas le seul à prendre un rouge.

 

La compo :

Compo

Alors qu’au début je pensais à une composition classique, en fait non. Si la défense ne bouge pas, l’attaque enregistre le retour de Gradel à la place de Mollo. Mais surtout, Clément n’est pas aligné, Guilavogui replacé en 6, quand même soutenu par la classique doublette Lemoine-Cohade. J’ai eu peur que ce soit une blessure à l’échauffement, mais finalement, il apparaît que c’était plus pour faire souffler sa plaque tournante qu’autre chose. Visiblement, Galtier ne tient pas à lâcher le match contre Lille, et son effectif plutôt fourni lui permet maintenant de faire tourner plus souvent qu’en première partie de saison. Tant mieux.

 

Les faits de jeu :

Saint-Etienne  3ème : encore du grain à moudre pour les détracteurs de la Brandade. Aubame réalise un superbe dédoublement côté droit avec Clerc et s’enfonce comme dans du beurre dans la défense nancéenne. Son centre au 1er pteau est parfait, et Brandão vient bien couper la trajectoire. Malheureusement, son plat du pied s’envole dans les nuages.

Nancy  11ème : Karaboué est au milieu et lance parfaitement Djamel Bakar dans la profondeur d’un bel extérieur du pied. La balle est un peu trop longue, et Ruffier peut sortir dans les pieds de l’attaquant à la limite de sa surface.

Saint-Etienne  16ème : but de Brandão, 0-1. Comme face à Montpellier c’est la Brandade qui ouvre la marque. Ce mec est un talisman, je commence à le croire. Sur une putain d’ouverture de Perrin, Cohade réalise un putain de contrôle de la poitrine, dans la course et en se retournant. Alors qu’il cherche à crocheter un défenseur, Sami revient et tape dans la balle qui arrive directement sur Brandão. Le Brésilien frappe tranquillement du gauche et prend Grégorini à contre-pied. Oui, c’est bien la frappe qui est la plus pourrie dans cette action, mais comme on dit dans un Cayenne : « fallait la mettre ».

Saint-Etienne   28ème : les croqueurs, épisode 2. Aubame est intenable sur son côté droit, et centre fort devant le but, toujours au 1er poteau. Puygrenier envoie une chandelle dans les airs alors qu’il voulait dégager (raté donc, comme un symbole de sa carrière). Brandão se place à la récupération à la lutte avec 2 défenseurs nancéens. La balle est déviée par un de ces derniers vers Gradel seul au point de penalty. Sa frappe s’envole, retombe et tue un pingouin qui passait par là.

Saint-Etienne   30ème : bon, visiblement, Mad Max a envie de se rattraper. Lemoine côté droit envoie une bonne balle en profondeur vers Gradel qui est bien pris par Jebbour, mais parvient à se dégager de son marquage. Il frappe alors du gauche, et Grégorini est pris à contre-pied. Mais la balle est trop sur le gardien qui se couche et bloque le ballon.

Nancy   34ème : Karaboué est finalement pire que le pire des tueurs de pigeons ou de pingouins chez nous. Sa frappe à 35m environ est au moins partie rejoindre celle de Ramos avec Baumgartner.

ramos-stratos-shotSaint-Etienne39ème : but d’Aubameyang, 0-2. La balle est côté gauche et arrive vers Lemoine plein axe, à 25m environ. Alors que tout le monde pense qu’il va frapper, il masque bien sa passe pour trouver Aubameyang à l’entrée de la surface. Son contrôle est pas terrible, mais sa frappe est ultra-précise et vient se loger dans le petit filet droit de Grégorini.

======================MI-TEMPS======================

Nancy   47ème : sur un coup-franc côté gauche, la balle arrive au 2ème poteau sur Sami. La balle est cafouillée après un 1er coup de tête du maître de Scoubidou, mais finalement, Ruffier peut s’en saisir le long de la ligne de sortie de but.

Saint-Etienne   52ème : Bayal essaie de relancer balle au pied, glisse sur la pelouse couverte de neige et transforme cette glissade en tacle qui vient cisailler un Nancéen. Mouss, laisse les relances aux autres, et contente toi de passer la balle à ton latéral.

Nancy   61ème : Karaboué, acte II. Sa frappe s’envole encore dans les tribunes, moins loin, mais bon… La SPA, alertée par un nombre de cadavres de volatiles détectés autour de Marcel Picot, a décidé de porter plainte contre X.

Saint-Etienne   62ème : rouge pour Lemoine. Déjà échaudé par des fautes à répétition sifflées contre lui, Fabien se fait justice un peu stupidement en envoyant une semelle sur le pied de Muratori. L’expulsion est sévère sortie du contexte, mais seulement, il y en a un, et Fabien aurait dû faire attention à ne pas faire une faute aussi évidente.

Saint-Etienne   67ème : on peut se dire « Nancy va en profiter ». Et bien non. Contre stéphanois, après une perte de balle au milieu, emmené par Cohade, à 3 contre 2. Il y a un appel de Brandão dans l’axe, mais il a aussi la solution Aubame à droite. C’est ce qu’il choisit et il décale le Gabonais d’un subtil extérieur du pied entre les 2 défenseurs qui revenaient. L’attaquant est à l’entrée de la surface et décoche une frappe surpuissante qui vient fracasser la barre d’un Grégorini archi-battu. Putain…

Nancy   71ème : après un cafouillage sur un ballon venu de la droite, Moukandjo hérite du ballon dans la surface. Ruffier a bien senti le coup et jaillit dans ses pieds. La balle contrée revient dans les pieds de Zitte dont le plat du pied vient rejoindre les ballons de Brandão, Gradel et Karaboué.

Nancy   78ème : rouge pour Zitte. Ben ouais, normal. Le mec, ça a beau être son 1er match en Ligain, quand on envoie un tacle par derrière dégueulasse, dans un contexte un peu tendu, faut pas s’étonner à avoir moins que ça. 1-1 à ce niveau-là, c’est bieng.

Saint-Etienne   89ème : but d’Aubameyang, 0-3. Le but qui fait mal. Idéalement lancé par Bodmer plein axe, et profitant d’un alignement dégueulasse de Jeanvier, Aubame va défier Grégorini et ne loupe pas son duel en glissant la balle sous le gardien. Bravo mec.

Saint-Etienne   90ème +2: Mollo, à peine entré en jeu et copieusement sifflé, dépose un centre sur la tête de Cohade qui est malheureusement un peu court pour cadrer. Dommage, ça aurait fait fermer quelques bouches dans le stade.

======================FIN DU MATCH======================

 

Les notes :

Ruffier (Judge Dredd, 4/5) : aussi vigilant que les Gros Membres de l’exxxxxcellent comité de vigilance médiatique, Ruffier est sorti par 2 fois avec autorité dans les pieds des attaquants et a ainsi bien fait comprendre que ça ne passerait pas aujourd’hui. La loi c’est lui.

Clerc (arri-ailier, 3/5) : encore une fois très offensif, ses dédoublements avec Aubame ont souvent foutu le souk dans l’arrière-garde nancéenne. Plus en retrait après la pause, il a eu aussi plus de mal sur un terrain rendu plus glissant par la neige. Sa faute à la limite de la surface en fin de match prouve qu’il a quand même une sacrée expérience.

Bayal (en 3 temps, 3/5) : mais pas 2 mouvements. Aussi à l’aise sous la neige qu’un manchot devant le baby de la Divette, il a eu 3 phases. Bien en place en 1ère mi-temps, il s’est appliqué à relancer court, le plus souvent sur Clerc. Quand Sainté a commencé à subir un peu, il a tenté quelques relances douteuses (dont une chandelle qui est partie à 20m de hauteur, 2m en largeur), et s’est même essayé à porter la balle alors qu’il avait visiblement du mal à tenir debout. Puis, il s’est repris, et n’a rien laissé passer derrière.

Perrin (Trophée Andros, 4/5) : alors lui, c’est l’inverse. Toujours aussi bon, même dans des conditions difficiles, il n’a jamais été pris à défaut que ce soit dans les airs ou même dans des dribbles près de sa surface. Ses relances sont toujours aussi nettes, et c’est lui qui envoie Cohade dans le dos de toute la défense après une passe qui a traversé la moitié du terrain. Patron.

Brison (le retour du roux, 3/5) : il a plutôt joué juste. Solide défensivement (avec notamment une belle interception en taclant), il a aussi beaucoup combiné avec Cohade devant. Malheureusement, ses centres, que ce soit du gauche ou du droit, n’ont jamais décollé plus haut qu’un demi Valbuena, ou alors ils sont allés chercher des mecs dans la tribune opposée.              

Guilavogui (métronome, 3/5) : mais rien à voir avec Lorant Deutsch, hein. Dans un rôle qu’il n’a pas l’habitude d’occuper, Josuha a bien démarré le match en bouffant le milieu nancéen. Plus en difficulté au retour des vestiaires, il a ensuite repris l’ascendant avec autorité, orientant souvent le jeu depuis son poste de sentinelle.

Lemoine (Barton likes this, 2/5) : dommage qu’il prenne ce carton rouge un peu stupide parce qu’il avait fait une grosse première mi-temps, marquée par cette feinte de frappe-passe décisive de toute bôôôté. Après, il est rentré dans le jeu de Muratori qui était là pour pourrir le match, et s’est fait avoir en s’énervant trop vite.

Cohade (UHU stick, 3/5) : le ballon lui colle au poitrail sur son contrôle, et même s’il a de la chance ensuite, ce geste et son appel ont fait la différence. Après, il a touché beaucoup de ballons (c’est celui qui en a le plus joué du match), et même s’il a du déchet, ses ouvertures et orientations de jeu font souvent mouche.

Gradel (same-same…, 3/5) : … but different. Il croque une énorme occasion à la 28ème, mais a failli marquer 2 minutes plus tard. Très impliqué dans le repli défensif (il couvrait souvent les montées de Brison), il s’est dépensé sans compter et aurait même pu être décisif en fin de match. Un bon retour, mais ça reste dans la lignée de ses performances pre-CAN. N’oublie pas qu’Hamouma et Mollo peuvent jouer à ton poste.

Brandão (tout terrain, 4/5) : Brandão et la neige, ça fait quand même 2 buts en 2 matches. Et pourtant, quand on le voit tenter de contrôler une balle ou de faire un dribble, on se demande comment il fait. Simple, il est toujours bien placé, et il pèse tellement sur les défenses que les brèches se font de plus en plus grosses au fil du match. Encore une bonne partie pour notre talisman de la victoire. Remplacé à la 82ème par Bodmer (non noté) qui rentre, et qui donne une passe décisive 6 minutes plus tard. What else ?

Aubameyang (trop tôt ?, 5/5) : encore un doublé pour Aubame qui signe ses 13ème et 14ème buts de la saison, déjà son 6ème en 2013 et 5 journées de suite avec au moins 1 but marqué. Aubame est en forme, on ne va pas s’en plaindre. Seulement… Seulement, on se rappelle qu’il a connu un gros trou d’air de la 12ème à la 22ème journée alors qu’il marchait sur l’eau juste avant. Tout ce que j’espère, c’est que ça ne va pas faire bis repetita.

 

Le coach (turnover, 4/5) : Galtier avait choisi de faire tourner en vue des prochaines échéances, et on ne peut pas dire que c’était une mauvaise idée. Il a pesté contre le nombre trop important de cartons (dont 1 rouge) que les Verts ont pris, mais la profondeur de son banc peut lui permettre de voir encore venir.

 

Les adversaires : c’est faible, très faible. La défense est aux abois (surtout Muratori qui a passé une sale soirée face à Aubame), le milieu prend l’eau de toute part même si Karaboué a essayé de secouer son monde, et Bakar est une arnaque. Bien content qu’on n’ait pas pris cette pipe. Le maintien s’annonce compliqué.

 

La question minitel : la question est toujours vierge. De titre.

Question minitelLes puceaux de Nancy ne font pas recette, au contraire de la neige et surtout de la semelle vengeuse de Lemoine. C’est vrai que le mec passe son temps à faire des fautes en douce, se fait violer par Aubame tout le match (jusqu’à sa sortie), et il a le droit de finir la partie sans même un jaune pour l’ensemble de son œuvre. Encore une injustice dans ce monde. M’étonnerait pas que ce soit un coup des Francs-Maçons ou des Illuminatis (Aulas aurait dit des Qataris).

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, avec de la neige et des buts.

L’avis d’en face, ben y’en a pas. Mais y’a mieux : la Penn Ar Bed Académie, qui lutte pour son maintien en Ligain, mais qui joue la Ligue des Champions des académies.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré. C’est tous les jeudis sur Escape Station, de 20h à 22h.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

8 commentaires

  1. Oui, alors je voulais dire :

    Il y a un peu de Francis dans chaque supporter. Et Notre Président est un supporter. Mais il n’égalera jamais la verve du maître parisien, même si son parler fleure bon le Forez profond.

  2. Les Verts cartonnent pas mal, mais l’une des meilleures saisons en terme de buts marqués reste quand même la saison 84-85 avec un certain Roger Milla. Les Verts étaient certes en ligue 2, mais ils avaient marqué plus de 70 buts avec un 5-1 mémorable à Gerland !

    Pour les notes, j’aurai mis 1/5 à Gradel par charité chrétienne. Car il est pire que Brison et même que Brandao, qui lui quand il rate une occasion, finit par se montrer utile et marquer des buts. Gradel, quand il rate une occaz, il rate aussi la deuxième. Dans le repli défensive, il est aussi moins bon que Brison qui, à défaut de faire don de son corps à la science, sait se sacrifier pour l’équipe. A force de tuer des pingouins et des pigeons, la SPA va finir elle aussi par protester contre Gradel. Un manchot qui tire des pingouins, c’est quand même un comble !

    Pour Lemoine, c’est normal que les esprits s’échauffent, avec le froid qu’il faisait. Et comme il ne pouvait pas aller à la divette pour avoir un rouge, c’est l’arbitre qui lui l’a donné !

    P.S : si quelqu’un pouvait indiquer sur quelle chaine est retransmis le match contre Lille mardi soir, ca serait bien !

  3. @highway :

    ASSE – Lille sera à suivre en direct mardi 26 février sur Eurosport (20H50)

    http://www.programme-tv-foot.fr/coupe-de-france-asse-lille-et-psg-om-en-vedette/#.UStq6nmum0s

    Sinon, j’ai vu que Gradel prenait cher sur d’autres sites, mais franchement, je me voyais mal le flinguer quand j’ai vu son boulot de replacement défensif. Quand Mollo joue, on prend au moins un but en championnat (sauf à Brest). Gradel est titulaire, on en prend pas. Coïncidence ? Je ne crois pas.

    Après, on est d’accord : on lui demande d’être dangereux devant, pas intraitable derrière. C’est pourquoi posséder ces 2 types de profil (Mollo et Gradel) est intéressant selon moi. Mais j’aimerai juste le voir un peu plus marquer.

  4. Merci pour l’info sur la retransmission du match contre Lille.

    Dans l’équipe type du lundi il y a bien sur Aubameyang alias AUBRAHIMOVIC et…Brison qui recolete un 7/10 !!! Ils sont tombés amoureux fou de paprika car c’est la deuxieme fois qu’il s’y retrouve. Etonnant non ??? Par contre Gradel, malgré son replacement défensif n’y est pas…à méditer…

  5. En parlant de Gradel, nos amis, et néanmoins amis, de Tapis Vert ont balancé sur Twitter que Gradel n’était pas dans le groupe demain contre Lille car il serait en train de négocier un transfert en Russie.

  6. Finalement la seule qu’aura réussi Gradel s’il s’en va, c’est de s’acclimater au climat. Il est fin prêt pour affronter l’hivers russe et peut etre que Poutine va aussi lui offrir un passeport russe comme à Gérard Depardieu !

    Pour le match contre Lille, ca risque fort de ne pas être une promenade de santé comme contre Nancy. Contre Lyon qu’ils avaient battu à Gerland, les lillois avaient été impressionant, à la fois solides et terriblement efficaces, beaucoup plus convaincant que contre l’ASSE en coupe de la ligue. Ruffier va avoir du boulot et Aubameyang va devoir faire parler la poudre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.